Fortes chaleurs en Bretagne : votre commune a-t-elle battu un record de température ? – Le Télégramme

Spread the love

Un mardi suffoquant. La Bretagne a connu, pour le deuxième jour consécutif, une nouvelle journée de fortes chaleurs. « C’est même la journée la plus chaude de l’été en 2021 », constate Sébastien Decaux, prévisionniste à Météo Bretagne. Du soleil, de la chaleur et un mercure au zénith… Mais pas de quoi, pour autant, faire de la Bretagne la région la plus chaude de France ce mardi. C’est le sud-ouest, avec ses deux degrés supplémentaires, qui conserve la palme.

On est entre 7 et 8 degrés au-dessus des normales de saison

Le responsable de cette vraie pompe à chaleur ? « Une dépression atlantique qui a plongé vers le Portugal, faisant remonter de l’air subtropical sur la France », explique le site de La Chaîne Météo. Et un « puissant anticyclone qui se maintient sur l’Europe Centrale ». Résultat : les températures grimpent depuis dimanche soir. « On est entre 7 et 8 degrés au-dessus des normales de saison », ajoute Sébastien Decaux.

Records de chaleur dès lundi et dans la nuit

Avec un tel écart, de nombreux records de température pour un mois de septembre ont été battus. Dès lundi pour l’île de Groix (31,5 °C, contre 31 °C le 4 septembre 1929), Belle-Ile (30,8 °C, mieux que les 29,9 °C datant du 5 septembre 2001) et Saint-Ségal (31,1 °C, contre 30,6 °C en 1991).

Dans la nuit de lundi à mardi, quelques faits remarquables ont également fait leur entrée dans le palmarès des températures minimales nocturnes pour un mois de septembre. « C’est en Bretagne, et dans le sud-ouest, que l’on trouve l’essentiel des records », note Météo France. L’institution a relevé 19,9 °C à Vannes (battant le record de 2016 et ses 19,3 °C), 19,3 °C à Pleyber-Christ (contre 18,7 °C en 2006), 19 °C à Quimper (mieux que les 18,6 °C enregistrés en 2016) et 18,4 °C à Kerpert (0,4 °C de plus que le précédent record, en 2006). Si certains ont eu du mal à dormir, ce n’était donc pas dû aux effets du météore

Pluie de records dans le Finistère

Mardi, journée la plus chaude de la semaine, s’annonçait comme record. Et cela n’a pas manqué, particulièrement dans le Finistère. À 15 h, lorsque le soleil est à son apogée, il a été relevé des performances historiques pour un mois de septembre à Ploudalmézeau (31,6 °C, battant le record de 2005), Quimper (31,1 °C, mieux que les 30,7 °C de 1991), Sibiril (31,4 °C), Trégunc (31,1 °C), Lanmeur (32,1 °C, mieux que le 20 septembre 2003), Lorient (31 °C, + 0,4 °C qu’en 1991) et Vannes (32,2 °C, mieux qu’en 2005).

C’est la première fois que la barre des 30 °C est franchie deux jours consécutifs en septembre à Brest

Le record à Brest, attendu, n’a finalement pas eu lieu. La cité du Ponant n’a enregistré qu’un « petit » 30,8 °C, ce qui n’a pas suffi à faire tomber l’exploit de septembre 1961 et ses 32,6 °C. Mais que les Brestois se rassurent, ils ont franchi un autre record. « C’est la première fois que la barre des 30 °C est franchie deux jours consécutifs en septembre à Brest depuis le début des relevés météo en 1945 », constate La Chaîne Météo.

Dans le pays de Saint-Brieuc, ce mardi 7 septembre a été « la journée la plus chaude de cette année 2021 », observe-t-on à Météo Bretagne. Trégueux franchit la barre des 30 °C, Saint-Brieuc est à 29 °C. Pas assez pour en faire un nouveau record pour un mois de septembre, tout comme à Pontivy (30 °C), Saint-Malo (30 °C), Rennes (31 °C) et Plestin-les-Grèves (31 °C). « On a par contre atteint les 27,1 °C à Ploumanac’h ! Depuis le 30 mars dernier, on n’avait plus dépassé les 25 °C », sourit Sébastien Decaux.

La Bretagne en vigilance jaune orages

Malheureusement, le beau temps ne va pas durer. Dans la nuit de mardi à mercredi, des orages sont annoncés dans la région. « La dépression va gagner le proche Atlantique. Elle est surmontée d’air froid en altitude. Problème : elle va se heurter à de l’air extrêmement chaud en provenance du Maghreb et qui remonte sur la Bretagne. Ce conflit de masse d’air va créer un cocktail orageux dans le milieu de la nuit et jusqu’à mercredi matin », détaille le prévisionniste.

« Le Morbihan, les Côtes-d’Armor et l’Ille-et-Vilaine seront touchés par les orages. Il y a, par contre, une interrogation sur le Finistère ». Toute la Bretagne a été placée en vigilance jaune orages par Météo France.

Les températures vont redescendre, autour des 22 – 25 °C maximum

L’orage sera accompagné de pluie – 20 à 40 mm sont attendus -, et possiblement de grêle et de bonnes bourrasques. « Les températures vont redescendre, autour des 22 – 25 °C maximum », prévoit Sébastien Decaux. La fin de semaine ne sera pas mieux : des instabilités sont attendues jeudi en Bretagne. Quand vient la fin de l’été, sur la plage…

Leave a Reply