Un hôtel sans argent liquide, sans personnel où tout est entièrement automatisé. C’est le modèle qu’entend développer Alibaba avec FlyZoo. Situé dans la ville Hangzhou, cet établissement entend bien représenter le futur de l’hôtellerie. Un journaliste de CNBC s’est rendu sur place et a pu vérifier si les promesses initiales étaient tenues.

Dès votre arrivée, le dépaysement est au rendez-vous puisqu’il n’y a ni accueil, ni réception. Les visiteurs étrangers sont néanmoins soumis à un enregistrement de leurs papiers d’identité. Pour les Chinois, un simple passage par une borne électronique ou via l’application FlyZoo est nécessaire.

Alibaba espère vendre FlyZoo aux grandes chaînes d’hôtel

Une fois dans la chambre que l’on ouvre à l’aide d’un outil de reconnaissance faciale, l’assistant virtuel Tmall Genie est là pour vous servir. Il s’agit de l’équivalent d’Alibaba d’Alexa ou Google Home. Il peut donc se charger d’ouvrir les rideaux, d’allumer la télévision ou de modifier l’éclairage des lieux. Il est également possible de commander des serviettes ou de l’eau qui vous seront apportées… par un robot.

Les couloirs sont remplis de réfrigérateurs contenant des boissons et des collations. Contrairement aux distributeurs automatiques traditionnels, il est possible de s’y servir en utilisant l’application Alipay. Une fois l’article retiré, le client sera débité automatiquement sans qu’une action supplémentaire ne soit nécessaire.

Bref, comme on peut le voir, Alibaba est décidé à disrupter les pratiques traditionnelles de l’hôtellerie. Il s’agit d’un modèle géant que l’entreprise espère bien vendre à des grandes chaînes d’hôtels déjà existantes. La firme chinoise est notamment en contact avancé avec Marriott International.

Peggy Fang Roe, directrice des ventes et du marketing de la compagnie pour l’Asie-Pacifique se montre plutôt intéressée : «  Tout le monde apprécie la facilité d’entrer dans l’hôtel plus rapidement. Personne ne dira « Je veux aller à la réception et perdre du temps ». Cela commence à bien marcher, mais il y a toujours des étapes dans le processus qui vous obligent à passer par la réception, donc nous n’avons pas encore totalement éliminé cela, mais quand nous le ferons, je pense que les gens s’y adapteront assez rapidement. »

Marriott attend maintenant l’approbation du gouvernement pour tenter d’aller plus loin dans l’utilisation de ces technologies.

Advertisements
Spread the love

Leave a Reply