Advertisements

Fitbit cherche à se vendre

Spread the love

Fitbit, qui n’est pas le constructeur le plus en forme du moment, cherche un chevalier blanc. Selon Reuters, le fabricant de traqueurs d’activité et de montres connectées a mandaté la banque d’investissement Qatalyst Partners pour déterminer s’il serait intéressant de mettre le grappin sur un acquéreur.

Parmi les grands noms qui pourraient être intéressés pour signer un gros chèque, on songe assez vite à Google mais des fonds d’investissement pourraient faire preuve d’une marque d’intérêt. La réflexion au sein de la direction de Fitbit a tout juste débuté et elle ne serait pas encore fixée sur l’opportunité d’une cession de l’entreprise.

Fitbit n’est pas un mauvais bougre, et la Versa 2 vaut certainement le coup d’œil. Mais entre les traqueurs chinois vendus à vil prix et la concurrence acharnée de l’Apple Watch, les espaces se réduisent pour tirer son épingle du jeu (lire : Grosse contre performance des montres connectées de Fitbit au deuxième trimestre).

Advertisements

Leave a Reply