Finalement, Donald Trump ne regrette pas du tout son bannissement de Twitter

Spread the love

Cela fait bientôt quatre mois que Donald Trump a été banni de la plupart des grandes plateformes à la suite de l’intrusion violente dans le Congrès américain le 6 janvier dernier. L’ancien président a donc perdu sa tribune privilégiée, Twitter, où il s’est imposé pendant des années comme une sorte de trublion du net.

Pourtant, le républicain ne semble en rien regretter son départ forcé. Interrogé à l’occasion de son passage dans l’émission de Sean Hannity sur Fox News, il dit avoir trouvé un moyen de communication bien plus élégant que Twitter. Le procédé dont il est question n’a pourtant rien de bien nouveau puisqu’il s’agit de communiqués de presse :

Je suis à l’honneur à chaque fois que nous diffusons ces communiqués. Lorsque je publie une déclaration, vous la retrouvez partout. C’est mieux que Twitter, et surtout bien plus élégant. D’ailleurs cette plateforme est devenue ennuyeuse. Beaucoup de gens la quittent car ils s’ennuient.

Donald Trump confirme sa volonté de lancer son réseau social

À en croire le milliardaire, il est entièrement responsable de la réussite du réseau social, puis de son déclin : « Quand je suis arrivé sur Twitter, il y a des années, c’était un concept qui semblait échouer. Et puis c’est devenu passionnant, et soyons honnêtes, je suis en grande partie lié à ce succès. Et maintenant, oui, c’est ennuyeux, ce n’est vraiment plus intéressant. »

Au cours de cet entretien, Donald Trump a par ailleurs confirmé son intention de lancer son propre réseau social, sans pour autant préciser de date de lancement. Il veut s’appuyer sur une plateforme déjà existante et non la créer de toutes pièces :

Nous examinons différents dossiers. (…) Ils doivent être forts. Ils ne peuvent pas être dominés par Amazon et Google et par des personnes qui peuvent les supprimer tout de suite.

Ces déclarations sont en lien le cas de Parler qui avait rapidement été mis hors ligne à la suite de décisions de Google, d’Apple et d’Amazon.

On n’en saura pas plus sur ce projet qui soulève de nombreuses questions. Sur la forme, on peut se demander s’il se rapprochera de services déjà existants tels que Twitter, Facebook, YouTube, ou encore Twitch. D’autres problématiques sont aussi à envisager, à commencer par le financement et la modération d’un tel réseau.

4.4 / 5

17,9 M avis

Leave a Reply