Fibre : Google met le cap sur l’Asie via de nouveaux câbles sous-marins

Spread the love
Fibre : Google met le cap sur l'Asie via de nouveaux câbles sous-marins

Google a annoncé le lancement d’un nouveau chantier pour étayer son réseau de câbles de fibre optique sous-marins. Le géant américain, qui rivalise d’investissement dans ce secteur depuis plusieurs années, vient ainsi d’annoncer la construction un câble sous-marin. Baptisé Apricot, ce dernier reliera Singapour, le Japon, Guam, les Philippines, Taïwan et l’Indonésie. Il sera mis en service en 2024 et complétera le câble Echo, annoncé récemment, qui reliera les États-Unis, Singapour, Guam et l’Indonésie à compter de 2023.  

De quoi permettre à Google d’assurer “un degré de résilience nettement plus élevé pour Google Cloud et ses services numériques”, fait savoir Bikash Koley, vice-président et responsable de Google Global Networking.

Pour le responsable de la technologie et de la stratégie de Google Cloud pour les télécommunications, ces nouveaux câbles sous-marins permettront aux entreprises d’Asie de bénéficier d’une latence plus faible, d’une bande passante plus large et d’une résilience accrue dans leur connectivité entre l’Asie du Sud-Est, l’Asie du Nord et les États-Unis.

publicité

2 milliards de dollars investis en Asie-Pacifique depuis 2010

Google a également développé son infrastructure sous-marine entre les États-Unis et l’Europe, en lançant plus tôt cette année le câble sous-marin Dunant qui relie Virginia Beach aux États-Unis à Saint-Hilaire-de-Riez sur la côte atlantique française. Ce câble, dont la construction a pris deux ans, a la capacité de fournir 250 térabits par seconde à travers l’Atlantique.

Les autres câbles sous-marins de Google comprennent Curie, entre le Chili et Los Angeles ; Equiano, entre le Portugal et l’Afrique du Sud ; et Grace Hopper, un câble reliant New York à Londres, au Royaume-Uni, et à Bilbao, en Espagne. Au total, le géant américain a investi dans 18 câbles sous-marins et dispose désormais de 27 régions Cloud dans le monde. En juillet, Google a également annoncé le nouveau câble Firmina, un câble sous-marin ouvert qui reliera la côte est des États-Unis à Las Toninas, en Argentine, et à d’autres marchés d’Amérique du Sud.

Selon une étude récente du réseau APAC de Google réalisée par Analysys Mason, les derniers investissements consentis par Google dans la zone Asie-Pacifique ont permis de créer 1,1 million d’emplois supplémentaires à partir de 2019 et d’augmenter le PIB global de la région de 430 milliards de dollars entre 2010 et 2019. En tout, le géant américain a déboursé 2 milliards de dollars en infrastructure réseau dans la région depuis 2010.

Source : ZDNet.com

Leave a Reply