Fibre : Altitude met la main sur les activités FttO de Covage

Spread the love
Fibre : Altitude met la main sur les activités FttO de Covage

Quelques mois après l’entrée en négociations exclusives d’Altitude avec Xp Fibre (anciennement SFR FttH) pour l’acquisition d’une très grande partie des activités FttO de Covage, l’opération arrive enfin à son terme. Au terme de cette transaction, dont le montant n’a pas été dévoilé, l’opérateur d’infrastructures Altitude s’offre 26 filiales et actifs correspondant à l’activité “boucle locale optique” de Covage dans les réseaux d’initiative publique, qui correspondent à 95 % de l’activité FttO de Covage.

« Avec l’acquisition des réseaux de Covage, ce sont plus de cinq millions de prises, desservant plus de 12 % de l’ensemble des foyers français, qui seront produites et exploitées par Altitude à travers sa filiale Altitude Infra », fait-on valoir du côté de l’opérateur alternatif.

L’opération est doublement gagnante pour ce dernier, qui peut désormais valoriser une « offre entreprise complète » après le rachat de l’offre FttH de Kosc et de l’offre de fibre dédiée de Covage. A noter que les 340 salariés de Covage et leur CEO Brice Messier rejoignent le groupe Altitude au terme de cette opération.

publicité

Une offre globale

La reprise de ces actifs devrait permettre à Altitude de renforcer encore sa présence dans les réseaux d’initiative publique, alors même que les appels d’offres pour les RIP de deuxième génération se tarissent. Et si la reprise de Kosc a été pour l’opérateur normand l’occasion de sortir du seul périmètre des RIP pour opérer également en zone AMII et en zone très dense, la cession “forcée” d’une partie des actifs de Covage – notamment sur le FttO en zone RIP – était une occasion à ne pas rater, comme nous l’avait confirmé il y a déjà plusieurs mois le président d’Altitude Infra, David El Fassy.

Rappelons qu’en novembre dernier, la Commission européenne autorisait le rachat de Covage par SFR FttH (devenu Xp Fibre)… sous conditions. Pour Bruxelles, la formule initiale adoptée pour cette opération comprenait en effet « de sérieux problèmes de concurrence ». De quoi pousser l’exécutif européen à forcer la vente d’une partie des actifs de Covage à un concurrent… qui s’est donc avéré être Altitude.

A noter que l’opérateur normand a récemment effectué une levée de fonds de 350 millions d’euros en fonds propres auprès de Swiss Life Asset Managers, afin d’accompagner ses projets de développement. Qui passeront par la relance de Kosc et la conquête d’une part du gâteau que constitue le marché des télécoms d’entreprises, ainsi que par l’intégration des 26 réseaux publics et privés (dont 18 dédiés aux entreprises et 8 réseaux mixtes) jusque-là opérés par Covage et acquis auprès de Xp Fibre.

Leave a Reply