Feux d’artifice du 14 juillet : avec la canicule, les annulations s’enchaînent notamment dans la région – LaDepeche.fr

l’essentiel Canicule, sécheresse… Sale temps pour les feux d’artifice du 14 juillet. Pour limiter les risques d’incendies, plusieurs communes, notamment dans la région, ont décidé de reporter voire d’annuler les festivités. 

La sentence est tombée. “L’usage des pétards et le tir de feux d’artifice ainsi que le lâcher de lanternes volantes sont interdits dans le département”, a déclaré dans un arrêt mardi 12 juillet la préfecture de l’Ariège. La raison: la canicule qui s’abat sur toute la France cette semaine et les risques d’incendies qui en découlent.

A lire aussi : CARTE. Feux d’artifice du 14-Juillet : où et à quelle heure les voir dans la région ?

Sept départements, dont cinq dans le sud-est ont été placés en vigilance orange canicule mardi 12 juillet. “Nous sommes confrontés à une forte chaleur, qui est accompagnée d’un vent qui n’est pas très fort, mais qui attise encore plus la sécheresse des végétaux”, a détaillé le commandant Benoît Delpas, du Service départemental d’incendie et de secours (Sdis) de l’Ariège.

Festivités annulées dans le Tarn et le Lot-et-Garonne

Dans le Tarn également, la commune de Grauhlet a décidé de reporter le feu d’artifice et les festivités du 14 juillet, prévues mercredi 13 juillet au lac de Labeillou. “Le risque de feu est trop important (…) Faire courir un risque à la population, comme aux forces de secours déjà mobilisées au front sur des incendies qui ravagent notre pays ne serait pas responsable”, a indiqué la mairie.

Même triste constat du côté du Lot-et-Garonne. La préfecture a décidé d’interdire les feux d’artifice dans les communes “dites forestières”, dans les massifs des Landes de Gascogne et du Fumélois. Mardi 12 juillet, la municipalité de Casteljaloux avait déjà anticipé cette interdiction, annonçant le report du feu d’artifice, tiré au niveau du lac de Clarens, entouré des pins des Landes de Gascogne.

Carcassonne maintient son feu d’artifice

“En raison du manque d’eau, on se retrouve avec de la matière sèche au sol qui voit tous les jours son potentiel inflammable augmenter”, confirme également Didier Icre, adjoint au directeur de l’agence de l’Office national des forêts (ONF) sur les départements de l’Ariège, de l’Aude et des Pyrénées-Orientales.

Pour autant, dans la cité de Carcassonne (Aude), le feu d’artifice est toujours d’actualité. Des rumeurs circulaient ces derniers jours sur une possible annulation à cause des conditions météorologiques, mais  “toutes les mesures de sécurité ont déjà été prises pour que ce feu d’artifice se déroule dans les meilleures conditions possibles”, a fait savoir la municipalité. Cette année encore, entre 500 000 et 600 000 visiteurs sont attendus sur place pour célébrer la fête nationale. 

“Seuls les tirs effectués en direction de l’eau sont autorisés”

D’autres départements en France ont également décidé de ne pas prendre de risque et d’annuler leurs spectacles pyrotechniques. C’est le cas de plusieurs communes dans les Bouches-du-Rhône, le Gard ou encore la Gironde. Ce dernier, touché par un incendie massif depuis mardi 12 juillet, a annoncé que “seuls les tirs de feux d’artifice effectués sur l’eau ou en direction de l’eau pourront être autorisés par les maires après analyse du risque”.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *