Fête de l’Huma : une chanson anti-police scandée par le public, Darmanin réagit – Le Parisien

Spread the love

« Tout le monde, tout le monde, déteste la police ». Vendredi soir, des spectateurs qui assistaient à la Fête de l’Humanité, à La Courneuve (Seine-Saint-Denis), à un concert du rappeur marseillais Soso Maness, ont repris en chœur un chant anti-police. Sur une vidéo postée sur Twitter par le journaliste militant Taha Bouhafs, Soso Maness invite le public à chanter avec lui, et avec élan la foule scande que « tout le monde déteste la police ». « C’était l’ambiance », résume Tahar Bouhafs.

Le rappeur qui a connu la prison pour des affaires de stupéfiants venait de parler de « Bac Nord », le long métrage de Cédric Jimenez qui raconte, du point de vue des policiers, comment des membres de la Bac ont franchi la ligne jaune pour démanteler un gros trafic de drogue. « Ce film c’est de la grosse merde », a-t-il lâché. Dans sa chanson « Interlude », Sofien Manessour, de son vrai nom, avait déjà dit tout le mal qu’il pensait de ce groupe de policiers si particulier. « J’suis pourri comme un membre de la BAC Nord qui déboule dans ton tieks et tire au flash-ball devant ta mère, normal », rappait le Marseillais qui connaît une ascension fulgurante depuis le tube du collectif « En bande organisée ».

Darmanin attend que les partis « dits de gauche » condamnent

« Nous attendons tous des partis dits de gauche participant à la fête de l’humanité une condamnation ferme des propos injurieux contre la police de la République. Cette police composée des enfants du peuple qui protègent, au péril de leur vie, nos concitoyens les plus modestes », a réagi sur Twitter le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin.

Député LREM de l’Indre, François Jolivet s’est dit « indigné par les propos tenus en cœur à la Fête de l’humanité ». Il attend lui aussi « des partis de gauche une condamnation unanime et républicaine ».

Leave a Reply