Féminicide dans le Bas-Rhin : l’IGGN a été saisie par le directeur général de la gendarmerie nationale – franceinfo

Spread the love

Le directeur général de la gendarmerie nationale, Christian Rodriguez, veut qu’un  “qu’un audit soit réalisé sur les conditions globales de l’intervention” 

L’Inspection générale de la gendarmerie nationale (IGGN) a été saisie par le directeur général de la gendarmerie nationale, Christian Rodriguez, dès mardi 12 novembre au matin “afin qu’un audit soit réalisé sur les conditions globales de l’intervention” des gendarmes à Oberhoffen-sur-Moder (Bas-Rhin), a appris franceinfo auprès de la gendarmerie nationale.

Dimanche, une femme de 40 ans a été tuée de plusieurs coups de couteaux par son compagnon de 58 ans dans cette commune. Quelques minutes avant, cette dernière a appelé sa fille à l’aide qui s’est rendue immédiatement sur place. “J’ai eu le temps d’escalader le portail, de fracturer la porte pour essayer d’entrer” et “voir ma mère se prendre le dernier coup de couteau dans la carotide. Elle s’est relevée, est venue vers moi et c’était fini”, a-t-elle détaillé à France Bleu Alsace. 

La fille de la victime accuse la gendarmerie d’avoir mis trop de temps à intervenir après son appel.“J’habite à Bischwiller. La gendarmerie est à Bischwiller. J’ai mis trois minutes à venir jusqu’à chez ma mère. Eux n’étaient pas là avant quinze voire trente minutes”, a-t-elle expliqué, soulignant que les pompiers, qu’elles a appelés une fois sur place, sont arrivés plus tôt que les gendarmes.

Le mari a été mis en examen pour “meurtre sur conjoint” mardi et placé en détention provisoire.

Leave a Reply