Faut-il se faire tester avant les fêtes? Ce que recommande le Conseil scientifique – BFMTV

Spread the love

À moins de dix jours du réveillon de Noël, le Conseil scientifique préconise le recours aux tests mais uniquement dans certains cas précis.

Tester avant de fêter? Alors que les autorités sanitaires s’inquiètent d’une potentielle troisième vague de Covid-19 en France après les fêtes de fin d’année, le Conseil scientifique a émis ses recommandations pour cette période de retrouvailles entre proches, propice au relâchement.

Si le Conseil prône dans un premier lieu l'”auto-confinement” pour les Français et Françaises qui doivent retrouver à cette occasion une personne à risque (âgée ou vulnérable car susceptible de contracter une forme grave de la maladie), il a également délivré ses recommandations en matière de dépistage.

• Si vous êtes symptomatique

Dans le cas où vous présentez des symptômes du Covid-19, le Conseil scientifique vous recommande d’aller vous faire tester et de vous placer aussitôt en isolement sans attendre les résultats.

En précision, les scientifiques privilégient le recours au test antigénique, moins fiable mais plus rapide, si vous êtes symptomatique depuis moins de trois jours. Passé ce délai, le Conseil préconise le test PCR.

• Si vous êtes asymptomatique

A contrario, si vous êtes asymptomatique, le Conseil scientifique dresse deux cas de figure. D’abord, si vous avez pris un risque (contacts avec une personne testée positive dans la semaine précédent le réveillon de Noël ou la nuit de la Saint-Sylvestre, non-respect des gestes barrières pendant cette période ou moments à risques comme des déjeuners entre collègues, etc…), le Conseil vous invite à effectuer un test PCR ou à défaut un test antigénique.

En revanche, si vous ne prenez pas de risque particulier pendant cette période ou que vous vous autoconfinez durant les jours qui précèdent les réveillons, alors les scientifiques ne vous conseillent pas de vous faire tester.

• Le mardi, mercredi ou jeudi pour se faire tester

“Il est recommandé de réaliser ces tests le mardi, mercredi ou jeudi précédant le réveillon”, écrit le Conseil tout en ajoutant que le test de “mercredi ou jeudi serait idéal à condition que le résultat du test soit disponible avant le réveillon du 24 ou du 31 décembre”.

Le Conseil scientifique met toutefois en garde sur la notion de “fausse sécurité” que peuvent procurer les tests virologiques négatifs “en particulier les tests antigéniques compte tenu de leur moindre sensibilité (qui) ne permettent pas d’exclure une infection”.

Sur le même sujet

Selon un sondage Elabe pour BFMTV publié la semaine dernière, 20% des Français ont l’intention de se faire tester avant de retrouver leurs proches pour les fêtes de fin d’année.

Margaux de Frouville et Hugues Garnier

Leave a Reply