Faits divers. Retrouvée morte dans son lit à Mulhouse : l’hôpital apporte des précisions – DNA – Dernières Nouvelles d’Alsace

Spread the love

Le groupe hospitalier de la région de Mulhouse (GHRMSA) réagit ce dimanche après-midi aux informations divulguées hier par les DNA et L’Alsace sur un éventuel dysfonctionnement dans la prise en charge d’une dame qui a succombé à une crise cardiaque.

“A ce jour, la direction précise ne pas avoir connaissance d’une information judiciaire ouverte par le Parquet, mais d’une enquête préliminaire à laquelle le GHRMSA a répondu, dit le communiqué, qui poursuit : La direction souhaite préciser que le 3 juin dernier, le SAMU 68 a été contacté par l’employeur de cette personne. L’agent de régulation médicale qui a réceptionné cet appel, a immédiatement recontacté la patiente puis l’a mise en relation avec le médecin régulateur. Ce dernier a ensuite pris une décision médicale au regard des éléments échangés au cours de l’entretien avec la patiente”.

Lire l’article publié samedi soir

Une femme de 58 ans a été retrouvée morte dans son appartement situé dans un petit immeuble de la place de la Concorde à Mulhouse PHOTO DNA - Alain CHEVAL

Mulhouse : retrouvée dans son lit dix jours après sa mort

Une femme de 60 ans a été retrouvée morte dans son lit, le 13 juin dernier. Cette découverte pose la question d’un raté au niveau de la prise en charge par les urgences (le 15) quelques jours auparavant. Le parquet de Mulhouse a ouvert une information judiciaire.

Le communiqué dans son intégralité :

“Suite aux différents articles de presse parus ce jour, la direction du GHRMSA souhaite apporter les précisions suivantes.

La communauté hospitalière ne peut être qu’attristée par le décès de la personne dont il est fait état dans les articles de presse.

A ce jour, la Direction précise ne pas avoir connaissance d’une information judiciaire ouverte par le Parquet, mais d’une enquête préliminaire à laquelle le GHRMSA a répondu.

La Direction souhaite préciser que le 3 juin dernier, le SAMU 68 a été contacté par l’employeur de cette personne. L’agent de régulation médicale qui a réceptionné cet appel, a immédiatement recontacté la patiente puis l’a mise en relation avec le médecin régulateur. Ce dernier a ensuite pris une décision médicale au regard des éléments échangés au cours de l’entretien avec la patiente.

La direction du GHRMSA se tient bien entendu à la disposition de la Justice. Elle réaffirme tout son soutien aux équipes du SAMU 68 qui oeuvrent chaque jour au service de la population”.

Leave a Reply