Faits divers. [PHOTOS+VIDÉOS] Incendie de Schiltigheim : une seconde interpellation, la première garde à vue levée – DNA – Dernières Nouvelles d’Alsace

Spread the love

21h40. Les pompiers maintiennent une surveillance sur le site pour éviter une reprise de l’incendie.

17h40. Une seconde interpellation, la première garde à vue levée

Un homme de 22 ans soupçonné d’avoir allumé l’incendie qui a causé la mort d’un garçon de 11 ans ce mardi à l’aube à Schiltigheim a été interpellé en fin de matinée par les policiers de la Sûreté départementale du Bas-Rhin. Le suspect se trouve actuellement en garde à vue à l’hôtel de police de Strasbourg. Il aurait notamment été identifié grâce à l’exploitation des caméras de vidéosurveillance.

D’après nos informations, le suspect ne s’inscrirait pas dans la mouvance d’extrême droite. Il serait en revanche déjà connu des services de police pour des faits de dégradation volontaire par incendie.

Le parquet de Strasbourg a par ailleurs levé la garde à vue de l’homme qui avait été interpellé peu après le début du sinistre. Ce dernier a été mis hors de cause.

Ce que l’on sait de l’incendie à Schiltigheim

> Un garçon de onze ans est décédé dans l’incendie qui a touché un immeuble du centre de Schiltigheim tôt ce mardi matin.

> Onze personnes ont été blessées au total dans l’incendie, dont deux plus grièvement en voulant d’échapper aux flammes en sautant par la fenêtre. Aucun pronostic vital n’est engagé.

> Une seconde interpellation, la première garde à vue levée, les élus suspectent un départ de feu d’origine criminelle.

> Au plus fort de l’intervention, une centaine de soldats du feu a été mobilisée.

Environ 120 sinistrés à reloger

15h. « Environ 120 personnes ne sont pas autorisées à rentrer chez elles ce soir » précise Pierre Staub, le directeur du Foyer Moderne, le bailleur social de la ville de Schiltigheim. Ces locataires vivent au 47 et au 49 rue Principale, dans une ancienne malterie transformée en logements.

L’immeuble touché par l’incendie compte 43 appartements. Le relogement se fera dans un premier temps « dans l’hôtellerie », poursuit le directeur. Les autres bailleurs sociaux ont été appelés à la rescousse mais il faut aussi meubler ces appartements de secours avant de pouvoir y installer des locataires.

L’immeuble de la rue Principale ne sera pas réutilisable de sitôt. « Le feu a été difficile à éteindre à cause de la structure en bois, il faut voir si la structure a été touchée » indique Pierre Staub. Les dégâts sont conséquents : « Tout est à refaire de A à Z ».

12h30. Danièle Dambach, maire de Schiltigheim, a fait part de sa compassion et de son émotion et de sa compassion lors d’un point presse a proximité des lieux de l’incendie. “La priorité, c’est la maîtrise de l’incendie. Ensuite, c’est l’accueil des familles”, a-t-elle notamment déclaré.

Une centaine de personnes sont actuellement accueillies en mairie et doivent être relogées d’ici ce mardi soir, a-t-elle indiqué.

“La famille touchée par la mort du jeune garçon est bien connue des services de la Ville”, a ajouté Danièle Dambach. D’origine étrangère, “ils sont là depuis au moins quinze ans”.

“L’enquête vient de démarrer. Tout le monde a pris l’ampleur de la situation. Il faut qu’elle avance rapidement, il faut arrêter cette escalade”.

12h. Un dernier bilan des pompiers fait état de 11 blessés en tout.

Jean-Louis Hoerlé, maire de Bischheim, s’est également rendu sur les lieux pour soutenir l’équipe municipale de Schiltigheim, “fortement affectées par ce drame et par la répétition de ces faits. J’espère que cette affaire sera rapidement élucidée”, a poursuivi le maire de la commune voisine.

Christian Ball, chef de file de l’opposition à Schiltigheim, a demandé à rencontrer la maire face à la multiplication des incendies. “Nous devons travailler ensemble pour trouver des solutions et répondre aux inquiétudes légitimes de nos concitoyens pour sortir de cette spirale, qui est en train d’embraser notre ville”.

Dominique Mastelli, médecin psychiatre, évoque l’accueil des victimes

Robert Herrmann et Danièle Dambach sur les lieux (debout au fond de la photo). Photo DNA -A.B.

10h20. Roland Ries, maire de Strasbourg, a fait part de sa “consternation” face à  “un déferlement d’actes malveillants à Strasbourg et dans le Bas-Rhin”. 

10h. Le feu aurait pris dans les communs de l’immeuble, a déclaré Danièle Dambach, maire de Schiltigheim, interrogée par nos journalistes sur place (voir la vidéo ici). L’immeuble sinistré appartient à un ensemble d’habitat social géré par le bailleur Foyer moderne, bailleur social de la ville de Schiltigheim. Il s’agit d’anciennes maisons alsaciennes réhabilitées. La famille de l’enfant décédé serait d’origine Centrafricaine, selon la première édile, et vivrait à Schiltigheim depuis plusieurs années.

9h23. Le président de l’Eurométropole, Robert Herrmann, est arrivé sur les lieux, où il a retrouvé Danièle Dambach, maire de Schiltigheim.

9h15. L’incendie est désormais maîtrisé. Les sapeurs pompiers sont en train de noyer le feu pour éviter toute nouvelle reprise.

De nombreux policiers sont sur les lieux et attendent de pouvoir réaliser les constatations.  Un homme a bien été interpellé dans les environs, mais à ce stade, les forces de l’ordre n’établissent aucun lien avec l’incendie.

8h: Le feu a repris dans l’immeuble, alors que les sapeurs pompiers indiquaient l’avoir éteint. Des renforts supplémentaires sont arrivés sur place. Une explosion a été relevée, sans doute liée à la présence d’une bouteille de gaz.

Photo DNA - Laurent Réa

6h30. Un incendie s’est déclaré ce mardi matin peu avant 4h dans un immeuble en plein centre de Schiltigheim. Les sapeurs-pompiers sont intervenus pour éteindre un feu au premier étage du bâtiment, qui en compte trois. 

L’incendie aurait fait neuf victimes, selon les sapeurs-pompiers. Un enfant est décédé. Il s’agirait d’un garçon âgé de 11 ans. Son corps a été retrouvé par les pompiers à l’intérieur de l’immeuble. 

Une mère et son fils ont sauté par la fenêtre

Huit personnes seraient blessées. Elles seraient toutes membre de la même famille. Parmi elles, la mère de famille et un jeune enfant, blessés en sautant par la fenêtre du logement afin d’échapper aux flammes.

Un centre d’accueil mis en place

Le feu a causé d’importants dégâts au rez-de-chaussée et au deuxième étage. Les pompiers évoquent un feu “très violent” dans l’appartement. “Le feu est parti dans les planchers”, a indiqué un officier. “Un de nos hommes est passé à travers”. Les secours ont réussi à enrayer la propagation des flammes aux habitations voisines, accolées aux bâtiment.

Des voisins qui ont pu s’extraire de l’immeuble ont déclaré que la cage d’escalier était particulièrement enfumée. 

Une personne interpellée

“Une personne a été arrêtée, il y a des vidéos” a indiqué Patrick Maciejewski, premier adjoint au maire de Schiltigheim. “C’est manifestement criminel”. L’édile fait le lien avec les différents incendies survenus ces dernières semaines dans la ville, dont l’un a visé un bâtiment abritant des familles d’origine étrangère. Il avait été revendiqué par des tags racistes sur les murs de la mairie de Saint-Nabor.

Au centre d'accueil mis en place en mairie de Schiltigheim, les sinistrés ont été accueillis mardi matin. Photo DNA - Laurent Réa

Un centre d’accueil a été ouvert en mairie de Schiltigheim pour les habitants de l’immeuble sinistré. Il s’agit d’un immeuble d’habitation sociale géré par le bailleur Foyer moderne. 

Bruno Studer, député (LREM) de la 3e circonscription du Bas-Rhin, a fait part de sa “vive émotion” et de son soutien à la famille de la jeune victime.

A 7h mardi matin, le feu semblait maîtrisé, et les opérations d’extinction et de déblai devaient démarrer. Une cinquantaine de pompiers ont été mobilisés.

Leave a Reply