Facebook voulait Fitbit mais Google a payé le double

Avant que Google n’achète Fitbit vendredi pour 2,1 milliards de dollars, le géant des réseaux sociaux Facebook aurait également tenté de s’accaparer le fabricant de bracelets connectés, selon The Information.

Facebook n’aurait pas conclu la vente parce qu’il n’offrait que la moitié de ce que Google était prêt à payer. La raison pour laquelle Facebook voulait acheter Fitbit n’est pas connue. Mais cela pourrait signifier que Facebook cherche à s’étendre davantage dans le domaine du matériel informatique.

“Google est un partenaire idéal pour faire avancer notre mission” a déclaré James Park, PDG de Fitbit, dans un communiqué publié vendredi. “Grâce aux ressources et à la plate-forme mondiale de Google, Fitbit sera en mesure d’accélérer l’innovation dans la catégorie des wearables, d’évoluer plus rapidement et de rendre la santé encore plus accessible à tous. Je ne pourrais pas être plus excité par ce qui m’attend.”

Maintenir le contrôle des utilisateurs sur les données et rester transparent

La transaction devrait être finalisée d’ici 2020. Le communiqué de presse de Fitbit indique également que Fitbit s’engage à maintenir le contrôle des utilisateurs sur leurs données et à rester transparent. Dans le communiqué, Fitbit a déclaré qu’elle ne vend jamais de renseignements personnels et que les données sur la santé et le bien-être de Fitbit ne seront pas utilisées pour les annonces Google.

“Nous sommes impatients de travailler avec Fitbit et de réunir les meilleurs matériels, logiciels et IA pour créer des wearables qui aideront encore plus de personnes dans le monde entier” a déclaré Rick Osterloh, vice-président senior des appareils et services chez Google, dans ce communiqué.

Article “Facebook reportedly wanted to buy Fitbit but Google paid double” traduit et adapté par ZDNet.fr

Advertisements
Spread the love

Leave a Reply