Facebook introduit le “metaverse” au travail avec Horizon Workrooms

Spread the love
Facebook introduit le

Facebook vient de lancer Oculus Horizon Workrooms, qui vise à apporter ce qu’on appelle le “metaverse” au travail et à la collaboration, en permetant à ses utilisateurs d’être présents virtuellement au sein de leur entreprise. Le lancement de cette plateforme de réalité virtuelle – qui ne plaira pas à tout le monde, loin s’en faut – est une tentative de Facebook de donner à la réalité virtuelle et mixte une tournure plus “corporate”. De quoi faire rentrer le metaverse – ce lieu où les univers réels et virtuels se mélangent – dans notre quotidien ? Cela reste à voir.

Du côté du réseau social, on n’en démord pas. « Notre manière de travailler évolue. De plus en plus de personnes préfèrent désormais travailler à distance, avec des options plus flexibles, et repensent leur manière d’aller au bureau. Mais, sans les outils de connexion adéquats, le télétravail peut s’avérer compliquer à gérer. Travailler sans être entouré de ses collègues peut donner l’impression d’être isolé, et les réunions sont différentes lorsqu’on n’est pas tous dans la même pièce. C’est pourquoi nous sommes ravis de lancer aujourd’hui la version open beta d’Horizon Workrooms, téléchargeable gratuitement sur Oculus Quest 2 », vante ainsi l’état-major de Facebook.

« Grâce à des fonctionnalités comme le suivi du bureau et du clavier en réalité mixte, le suivi de la main, le streaming du bureau à distance, l’intégration de la vidéoconférence, l’audio spatial et les nouveaux avatars Oculus, nous avons créé un nouveau type d’expérience de productivité », indique l’état-major de Facebook, qui entend bien faire rentrer la vie du bureau à votre domicile.

publicité

Des échanges sécurisés, promet Facebook

Dans le détail, Workrooms est un espace de réalité virtuelle accessible via le casque maison de Facebook, ou par appel vidéo. « Vous pouvez rejoindre une réunion VR en tant qu’avatar, ou vous connecter à la salle virtuelle depuis votre ordinateur par appel vidéo », indique Facebook, qui précise qu’il est possible de connecter son clavier ou son ordinateur au dispositif pour disposer d’une expérience de travail digne de ce nom. Au total, Workrooms peut accueillir dans une même session jusqu’à 16 personnes en réalité virtuelle, et jusqu’à 50 personnes lors d’un appel vidéo.

La session doit alors se dérouler comme une réunion physique. « Grâce à notre système audio spatial de haute qualité et à faible latence, vous entendez les personnes qui vous entourent en fonction de leur position, comme dans une vraie pièce, ce qui rend les conversations plus fluides », vante la direction du réseau social, qui précise qu’il est possible de personnaliser la salle de réunion selon ses goûts. Enfin, chaque session sera doublée d’un espace numérique pour partager fichiers et documents, dont la sécurité et la confidentialité sont garanties par le réseau social.

« Workrooms n’utilisera pas vos conversations et votre matériel de travail pour alimenter des publicités sur Facebook », promet pourtant la direction du réseau social, qui rajoute que « Facebook et les applications tierces n’accèdent pas à ces images ou vidéos, ne les visualisent pas et ne les utilisent pas pour cibler des publicités ». Reste maintenant à voir si cela sera suffisant pour convaincre des utilisateurs à passer le pas, alors que le réseau social a été épinglé de multiples fois ces dernières années pour ses pratiques controversées en terme de protection des données.

A noter que Facebook a suspendu temporairement les ventes de son casque Oculus Quest 2 dans le monde entier en fin juillet, à la suite de rapports indiquant que la partie en mousse du casque en contact avec la peau a provoqué une irritation cutanée « légère » chez un « très petit pourcentage » d’utilisateurs. Une nouvelle version du casque, comprenant un dispositif amélioré, sera commercialisé à compter du 24 août prochain.

Leave a Reply