Advertisements

Facebook développe sa Workplace

Spread the love
Facebook développe sa Workplace

Workplace de Facebook, qui compte désormais cinq millions d’utilisateurs payants, a vu plusieurs nouveautés dernièrement : le lancement des “Workplace Rooms”, une mise à jour des vidéos en live, et une compatibilité de connexion avec l’Oculus Business, ainsi que les appareils Portal.

publicité

Mises à jour

L’utilisation de la plateforme Workplace est en hausse, et comptait déjà trois millions d’utilisateurs payants en octobre 2019. Son adoption s’est accélérée dans le cadre du télétravail généralisé à la suite de la pandémie de Covid-19. Le boom de la visioconférence en découlant a également accéléré le déploiement des “Workplace Rooms” et l’amélioration des vidéos live.

D’après Julien Codorniou, vice-président de Workplace by Facebook, le travail à distance va subsister lors de la réouverture des économies, avec l’émergence d’une nouvelle norme de travail. « Nous avons été obligés de nous pencher sur la feuille de route pour le lieu de travail post-Covid-19 », explique-t-il, ajoutant que certains gros clients ont vu leur adoption dépasser les 80 % alors que le travail à distance devenait la norme.

workplace-by-facebook-mix.png

Dans le sens des aiguilles d’une montre à partir de la gauche : Workplace touche cinq millions d’utilisateurs payants, met à jour les outils vidéos en direct et déploie les Workplace Rooms

Parmi les mises à jour :

  • Workplace Rooms est construit sur Facebook Rooms, mais avec des outils de sécurité et d’identification pour les entreprises. Workplace Rooms, qui pourra accueillir jusqu’à 50 personnes, pourra héberger des appels vidéos sur un ordinateur de bureau, un téléphone portable ou l’application Workplace sur Portal.
  • Workplace Live Video bénéficie d’améliorations en termes de valeur de production, de contrôle et d’interactivité, ainsi que d’une prise en charge de six langues.
  • L’application Workplace on Portal peut utiliser Rooms ainsi que Workplace Live.
  • Facebook Work Groups compte désormais 20 millions d’utilisateurs mensuels actifs.
  • Oculus Business est généralement disponible et accessible avec Workplace.

Réalité virtuelle

Alors que les améliorations vidéos de Workplace sont conçues pour concurrencer Zoom, Microsoft Teams et Google Meet, une partie des mises à jour de Workplace est motivée par ce que l’entreprise considère comme l’avenir de la collaboration et du travail à distance. Par exemple, Workplace et Oculus Business seront de plus en plus intégrés à l’avenir. Maria Fernandez Guajardo, directrice de l’Enterprise AR/VR pour Facebook, précise que la réalité augmentée et la réalité virtuelle jouent un rôle plus important dans la collaboration entre entreprises.

« La vision que nous avions avant la pandémie était que la réalité virtuelle était peut-être arrivée trois ans trop tôt. Mais aujourd’hui, le monde est différent », ajoute Maria Fernandez Guajardo, qui fait remarquer que le rôle de la réalité virtuelle durant la pandémie n’aura pas été si important en raison du manque d’équipement pour les utilisateurs sur le marché. « Le modèle de déploiement précédent prévoyait que les employés se rendent dans une salle, utilisent des casques pour la formation et partent », détaille-t-elle. « Cela ne fonctionne plus, il s’agit donc de faire parvenir les casques à domicile et de construire des applications. »

En d’autres termes, Facebook fait le pari que l’intégration de Workplace et d’Oculus Business conduira à un « cycle vertueux », les entreprises cherchant à améliorer la collaboration depuis n’importe quel bureau. En effet, de nombreux responsables techniques ont remarqué que les applications de collaboration et de réalité mixte vont évoluer et, dans certains cas, se fondre les unes dans les autres. Le directeur technique de Dell Technologies, John Roese, faisait remarquer que la technologie commence à tenir compte des différents contextes de travail. Aaron Levie, PDG de Box, souligne également que les améliorations de la réalité mixte et de la vidéoconférence ont un rôle à jouer. Et Leah Belsky, CEO de Coursera, estime que la réalité augmentée pourrait devenir un outil de base de l’éducation en ligne.

Source : ZDNet.com

Advertisements

Leave a Reply