Facebook cède partiellement aux injonctions de l’UE, vous pourrez bientôt désactiver les publicités ciblées

Meta a cédé aux injonctions de l’Union européenne et va permettre aux utilisateurs du Vieux Continent de désactiver la publicité ciblée.

facebook-meta-logo-smartphone
Crédit : 123rf

En janvier 2023, Bruxelles avait infligé des amendes de 210 et 180 millions € à Facebook et Instagram respectivement pour violation du règlement général sur la protection des données (RGPD). Cette sanction a eu l’effet dissuasif escompté sur la maison mère de Facebook. Dès le 5 avril 2023, les internautes qui le demandent ne verront plus de publicités en rapport avec les vidéos et les contenus qu’ils ont consultés sur les réseaux sociaux de Meta.

Facebook accorde un peu plus de contrôle sur leurs données à ses utilisateurs européens, mais n’abandonne pas l’idée de faire invalider la décision européenne. Les Européens pourront désactiver la publicité ciblée, mais la procédure aura tout du parcours du combattant et les changements appliqués ne seront que partiels. Selon The Wall Street Journal, Facebook mettra un formulaire à disposition des personnes désireuses de ne plus recevoir d’annonces personnalisées.

Meta met en place une procédure pour désactiver la publicité ciblée, mais ne dit pas son dernier mot

Suivre cette procédure ne donnera pas de garantie de ne plus être « suivi ». D’une part, la décision d’accéder aux demandes des utilisateurs restera du ressort du réseau social, Meta se réservant le droit d’en refuser certaines. Par ailleurs, le ciblage publicitaire ne sera pas totalement désactivé. Quoi qu’il arrive, les utilisateurs verront toujours des publicités en rapport avec leur âge, et leur emplacement géographique.

Meta obtempère tout en continuant son bras de fer avec les régulateurs européens. Avec 2 milliards d’utilisateurs actifs par jour, le modèle commercial de la compagnie, basé sur la publicité personnalisée, est bien trop important pour qu’elle accepte de l’amputer sans se battre. Les demi-mesures et la procédure délibérément contraignante mises en place par Meta pour se mettre en accord avec le RGPD seront-elles suffisantes pour éviter les procès à l’avenir ? Rien n’est moins sûr. À en croire le quotidien financier américain, la tactique utilisée par Meta, qui demande aux utilisateurs de « se désinscrire du programme de ciblage plutôt que de leur demander leur consentement dès le départ, pourrait donner lieu à de nouvelles plaintes ».

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *