Juste après l’explosion qui a fait quatre morts, rue de Trévise, à Paris, les habitants du quartier ont dû être évacués. Ils ne sont pas sûrs de pouvoir rentrer chez eux avant un moment.

Après l’explosion qui a eu lieu samedi 12 janvier, rue de Trévise à Paris, et qui a fait 4 morts et une cinquantaine de blessés, beaucoup d’habitants du quartier sont sans logement. Ils ont été évacués après le drame, et n’ont pas encore pu retourner chez eux. Le secteur est toujours bouclé, et certains craignent de ne jamais pouvoir regagner leurs appartements.

Des travaux et une enquête 

Selon Europe 1, sept immeubles sont sous le coup d’un arrêté de péril. Personne ne peut donc y rentrer, pas même les secours. “Il faut dire la vérité : la situation ne sera pas rétablie en trois jours“, reconnaît Delphine Burkli, maire du 9e arrondissement, sur Europe 1, “cela va prendre du temps. Une enquête judiciaire est en cours, elle aussi prendra beaucoup de temps“. 

Certains habitants redoutent de ne jamais pouvoir remettre les pieds chez eux. “On y a pensé, mais ça nous fait très peur. C’est vraiment la solution ultime, mais j’espère que ce ne sera pas le cas. On a nos affaires là-bas“, s’inquiète un couple qui a dû être évacué de son logement. Les travaux de consolidation devraient démarrer, au mieux, dans une semaine. C’est seulement une fois que la zone sera sécurisée que les policiers pourront poursuivre leur enquête.

Let a comment