Exercices, temps d’écran… l’impact du confinement sur l’activité des français

Spread the love

Le confinement, vous l’avez vécu plutôt actif et debout ou passif et assis ? Santé Publique a conduit une enquête sur l’activité des français pendant les deux mois passés — pour une partie d’entre eux — confinés à leur domicile.

Sans grande surprise, la moitié de l’échantillon déclare avoir diminué son activité physique durant cette période inédite. 60 % des personnes environ sont descendues en dessous des sacro-saintes 30 minutes d’activité quotidienne.

Mais si vous avez eu le sentiment, depuis votre fenêtre, que votre rue était subitement devenue un parcours de running, ça peut s’expliquer. Parmi les français qui avaient l’habitude d’une activité physique, 45 % n’ont rien changé à leur programme. 18 % en ont même profité pour en faire plus. À l’inverse, 37 % ont réduit le rythme. Santé Publique précise au passage que les femmes, dans l’échantillon, ont le plus souvent déclaré avoir revu à la hausse leur dépense physique.

Les mauvaises tendances pendant le confinement, enregistrées dans l’app Activité

Autre phénomène que l’on a pu constater : le recours aux tutos divers et variés pour accompagner ses sessions d’exercice. 33 % des sondés qui ont fait du sport au moins une fois par semaine se sont tournés vers des apps spécialisées, des vidéos ou des programmes TV adaptés. Là encore, ce sont les femmes qui disent avoir sollicité le plus ces contenus de fitness et de gym.

On l’a aussi vu durant cette période, des services de streaming vidéo ont enregistré une hausse inhabituelle des abonnements. Et il n’y a pas eu que les films pour occuper son temps libre : jeux, applications, lecture des sites d’actu, services de chat et de visio… les occasions d’allumer un écran ont été nombreuses (lire aussi Restez chez vous : le récap’ avant le déconfinement).

59 % des sondés ont volontiers admis avoir passé plus de temps (libre) devant un écran. Cette moyenne quotidienne s’est établie à 5h avec des pics de 7h et plus pour un bon quart des personnes interrogées : « L’augmentation du temps d’écran est davantage observée chez les jeunes, les plus diplômés, les personnes ayant travaillé à domicile pendant le confinement et les personnes vivant en zone urbaine ».

Pire, la moyenne du temps passé assis a été de 6h30 par jour avec un tiers des sondés ayant passé plus de 7h dans ce qui est la moins bonne des positions. Entre le bureau à la maison, la table pour manger et le canapé pour les loisirs, les trajets pour s’en affranchir étaient forcément assez courts… Et une majorité de 55 %, a déclaré s’être levée moins de deux fois par heure.

Maintenant que les contraintes de déplacement se sont estompées, il s’agit de revenir à une activité physique plus saine voire de consolider les efforts engagés pendant le confinement (lire Sportif du dimanche ou athlète accompli, réussissez votre déconfinement !)…

Leave a Reply