“Excusez-moi, je me rends”: Valentin Marcone, le fugitif des Cévennes, s’est rendu aux gendarmes “hagard et très affaibli” – Nice-Matin

Spread the love

“Excusez-moi, je me rends”. C’est ainsi que Valentin Marcone, s’est présenté à une patrouille de gendarmes, ce vendredi 14 mai, aux alentours de 19h15, non loin de son domicile.

Après quatre jours de fuite, dans la forêt, le suspect présumé du double homicide survenu en début de semaine aux Plantiers, s’est rendu. 

Selon le commandant des opérations, le général Arnaud Browaëys, il s’est présenté aux gendarmes physiquement mal en point.

“Il était hagard et très affaibli”, a expliqué le général Arnaud Browaëys, lors d’une conférence de presse qui s’est tenue ce vendredi soir à Saumane.

“Nous avons dû le nourrir et le faire boire”, a précisé le gendarme. “Il avait abandonné tout espoir d’en sortir vivant”, selon lui.

Il s’était “camouflé sur le terrain”

D’auprès les autorités, Valentin Marcone, s’est rendu alors qu’un “ratissage” était en cours par les hommes du GIGN, précédés par une brigade cynophile de Saint-Hubert, ces chiens de chasse réputés pour leur flair hors pair.

Sentant une nouvelle fois que cette équipe s’approchait, il a quitté sa cache et est redescendu vers son domicile en se rendant à la première patrouille de gendarme en disant: “excusez moi, je me rends””. 

Au cours de sa cavale, l’homme désormais en garde à vue pour assassinat, se “terrait et s’était camouflé sur le terrain”. Dans sa cache, les gendarmes ont trouvé une couche de branchages masquée.

“On pouvait passer à quelques mètres de lui”, sans le voir, a précisé le gendarme. Un terrain “hostile avec des secteurs impraticables”.

 Lors de sa reddition, Valentin Marcone n’était pas armé mais deux armes manquaient à l’inventaire pratiqué par les gendarmes.

“À ce stade, nous pensons qu’il n’avait pas de nourriture, pas d’aliments pour tenir plus que ce qu’il a tenu”, a reconnu le général Browaëys. 

Le procureur de Nîmes, Eric Maurel, a précisé que des armes ont été saisies et que le tueur présumé avait été placé en garde à vue pour “assassinats”. “Le travail ne fait que commencer”, a-t-il dit. 

Leave a Reply