Euro 2021 : le quart de finale prévu à Saint-Pétersbourg maintenu malgré la flambée de cas de Covid-19 – franceinfo

Spread the love
Les autorités russes ont annoncé lundi des records de décès quotidiens dus au Covid 19 à Moscou et Saint-Pétersbourg. 
Article rédigé par

France Télévisions

Publié Mis à jour

Temps de lecture : 1 min.

L’équipe de France n’y est pas encore, mais elle sait qu’elle se rendra en Russie et à Saint-Pétersbourg si elle se qualifie en quart de finale. L’UEFA a confirmé à Franceinfo: sport, lundi 28 juin, que la rencontre était bel et bien maintenue en Russie malgré la flambée de cas de Covid-19 ces derniers jours. Elle devra toutefois battre la Suisse en huitièmes de finale de l’Euro. En cas de succès, les joueurs de Didier Deschamps se déplaceront donc au stade Krestovski contre le vainqueur du match Croatie-Espagne, vendredi 2 juillet, comme cela était prévu initialement.

Le quart de finale qui devait se dérouler dans le stade de Saint-Pétersbourg – où les Bleus s’étaient imposés en demi-finale de la Coupe du monde 2018 face à la Belgique (1-0) – a donc été maintenu en Russie, même si la situation pandémique est inquiétante. Ce lundi, le pays a annoncé plus de 21 650 nouvelles contaminations, contre plus de la moitié au début de l’Euro.

Moscou a enregistré 114 morts et Saint-Pétersbourg 110 décès ces dernières 24 heures, dépassant les records que les deux plus grandes villes du pays avaient déjà battu la veille. La raison de cette résurgence épidémique ? La propagation sur le territoire russe du variant Delta. 

Les restrictions avaient pourtant été renforcées ces derniers jours à Saint-Pétersbourg et le quai d’Orsay a décidé, mercredi 23 juin, de repasser la Russie sur sa “liste rouge” des pays où la situation sanitaire est inquiétante. Les personnes en provenance de l’étranger, comme des supporters de l’équipe de France, doivent ainsi respecter une quarantaine de dix jours pour revenir dans l’Hexagone.

Depuis plusieurs jours, les rumeurs de délocalisation du quart de finale, que pourraient jouer les Bleus, circulaient. Elles étaient donc fondées mais n’ont pas été retenues par les autorités locales pour annuler la tenue de ce quart de finale de l’Euro. Le stade Krestovski a déjà accueilli six rencontres de la compétition en phase de groupes. 

Avec Hugo Lauzy

Leave a Reply