Etats-Unis : un mort à Portland lors d’une manifestation antiraciste – Le Parisien

Spread the love

Une personne a été tuée par un tir, samedi, à Portland (Oregon, nord-ouest des Etats-Unis). Le drame s’est produit au moment où des heurts opposaient des manifestants antiracistes et des partisans du président américain Donald Trump.

Portland a été l’épicentre des fréquentes manifestations contre les violences policières aux Etats-Unis depuis la mort de George Floyd, un quadragénaire noir asphyxié sous le genou d’un policier blanc, en mai. Ce mouvement a été ravivé quand Jacob Blake, un autre Afro-Américain, a été grièvement blessé dimanche dernier par des tirs de la police à Kenosha (Wisconsin). Alors que ce père de famille tentait d’entrer dans sa voiture, l’un des policiers a ouvert le feu sur lui à bout portant, tirant sept fois, selon un enregistrement vidéo de la scène. Il a la moitié inférieure du corps paralysée.

La police diffuse un appel à témoin

Selon des medias locaux, une « caravane de plusieurs centaines de voitures » conduites par des partisans du président Donald Trump s’est également rassemblée dans le centre ville de Portland. La police locale a signalé sur Twitter « des violences entre manifestants et contre-manifestants » et indiqué que « des policiers sont intervenus et ont procédé dans certains cas à des arrestations ». Elle n’a pas précisé si les tirs qui ont fait une victime étaient directement liés aux manifestations. La victime se trouvait à proximité d’un rassemblement pro-Trump.

Les tirs ont eu lieu à 20h45 locales environ (5h45 dimanche à Paris) dans le centre-ville, a indiqué la police dans un communiqué, ajoutant qu’une enquête pour homicide est en cours. Des policiers « ont entendu des tirs venant du quartier (..) et ont trouvé sur place une victime touchée par balle à la poitrine ».

La police précise qu’aucune information sur un suspect potentiel n’est disponible pour l’instant. Elle a d’ailleurs lancé un appel à témoin et est en quête d’une éventuelle vidéo des faits si quelqu’un les a filmés. Elle demande en outre aux gens de ne pas se rendre sur place.

Trump à Kenosha mardi

A Kenosha, trois nuits d’émeutes ont suivi les tirs sur Jacob Blake. Des manifestants en colère ont affronté des policiers et incendié des voitures et des bâtiments. La tension a culminé quand un adolescent de 17 ans a tiré, mardi, dans des circonstances floues sur trois manifestants, faisant deux morts.

En campagne pour sa réélection, Donald Trump se rendra mardi à Kenosha. Un porte-parole de la présidence explique qu’il s’agit de s’entretenir avec des responsables locaux des forces de l’ordre et d’« examiner les dégâts causés par les émeutes » déclenchées par cette affaire. Il n’a pas été précisé si une rencontre entre le chef d’Etat et la famille de Jacob Blake est prévue.

Leave a Reply