Etats-Unis : comment va se dérouler l’investiture de Joe Biden, le successeur de Donald Trump à la Maison Blan – franceinfo

Spread the love

Il deviendra le 46e président des Etats-Unis. Joe Biden va être investi, mercredi 20 janvier à Washington, aux côtés de Kamala Harris, vice-présidente. “C’est peut-être la seule chose que l’on puisse dire avec certitude”, ironise le Washington Post (lien en anglais). En effet, dans un contexte de tension après l’intrusion violente de partisans de Donald Trump au Capitole et face à l’avancée de la pandémie de Covid-19, qui a fait plus de 380 000 morts aux Etats-Unis, la cérémonie ne ressemblera pas aux précédentes. Voici comment elle va se dérouler.

Une date inchangée

Depuis 1937 et ce tous les quatre ans, les cérémonies d’investiture se déroulent le 20 (ou le 21) janvier aux Etats-Unis, indique le site de la bibliothèque de droit de l’université de Yale (lien en anglais). Celle-ci ne dérogera pas à la règle. Le président élu démocrate Joe Biden et sa vice-présidente Kamala Harris prendront donc officiellement leurs fonctions mercredi 20 janvier à Washington, sur les marches du Capitole, siège du Congrès.

Une cérémonie sous haute sécurité

La cérémonie aura lieu deux semaines seulement après la violente intrusion de supporters de Donald Trump dans le Capitole. Critiqué pour avoir tardé à déployer la Garde nationale lors de ces événements, le Pentagone a autorisé le déploiement de jusqu’à 15 000 soldats dans la capitale américaine pour cette cérémonie de prestation de serment. Quelque 6 200 militaires de la Garde nationale y sont déjà présents et campent sur place. Ils devraient être 20 000 le jour J.

La maire de Washington, Muriel Bowser, a quant à elle annoncé avoir requis auprès du ministère de la Sécurité intérieure l’extension de la période de sécurité spéciale liée à l’investiture. Elle a aussi dit avoir demandé que l’état d’urgence soit déclaré en amont dans la capitale fédérale afin d’obtenir des fonds supplémentaires pour la sécurité, ce que Donald Trump a entériné lundi 11 janvier.

Selon des médias américains comme CNN (lien en anglais), un document interne de la police fédérale américaine (FBI) prévient que des partisans du président républicain armés pourraient participer à des manifestations dans les 50 Etats américains entre ce week-end et le 20 janvier.

Un programme allégé

“L’Amérique unie”, tel est le thème annoncé de cette cérémonie. “Il est temps de tourner la page de cette période de division. L’investiture sera le reflet des valeurs que nous partageons et rappellera que nous sommes plus forts unis que séparés”, a expliqué Tony Allen, qui dirige le comité présidentiel d’inauguration (lien en anglais). Lors de son investiture, Joe Biden prêtera serment, une main sur la bible, depuis les marches du Capitole, tout comme la vice-présidente. La chanteuse Lady Gaga chantera l’hymne national, suivie de Jennifer Lopez pour une performance musicale, précise le comité d’organisation sur Twitter. Le duo présidentiel “[passera] les troupes en revue, leurs conjoints, Dr. Jill Biden et Doug Emhoff, à leurs côtés”, détaille France Inter.

Joe Biden se rendra ensuite directement au cimetière national d’Arlington, avec trois de ses prédécesseurs : Barack Obama, Bill Clinton et George W. Bush. Il y déposera une gerbe sur la tombe du soldat inconnu et s’adressera à une Amérique meurtrie et divisée pour lancer un appel à l’unité. Le président sortant Donald Trump a fait savoir qu’il ne participerait pas à la cérémonie. Son absence “est une bonne chose”, a estimé son successeur. L’ex-président démocrate Jimmy Carter sera aussi absent en raison de son grand âge, 96 ans.

Une investiture suivie… mais à distance

L’événement attire traditionnellement des centaines de milliers de personnes, mais les capacités d’accueil ont été réduites en raison de la pandémie de Covid-19. Lors d’une rare séance de questions-réponses, Joe Biden s’adressait à un journaliste qui lui avait dit : “Les gens se demandent à quoi votre investiture va ressembler”. “Moi aussi”, avait-il lâché en souriant. En effet, les Américains ont été exhortés à ne pas se rendre à Washington pour la cérémonie, mais plutôt à la suivre en ligne ou à la télévision. La vente des billets pour y assister a d’ailleurs été limitée et sur les pelouses du National Mall, l’esplanade où s’amassent habituellement les visiteurs, 191 500 drapeaux américains “représentant le peuple qui ne peut pas se rendre à Washington” seront exposés, précise le comité d’organisation (lien en anglais).

Ne seront présentes sur place, selon le Washington Post, qu’environ 2 000 personnes, dont “les familles du président élu et de la vice-présidente élue, la direction du Congrès, le président de l’Association nationale des gouverneurs, un diplomate de haut niveau ou deux” et des “membres du Congrès, autres dignitaires”. Tous devront porter des masques et respecter une distance, ajoute CNN (lien en anglais)Quant aux réjouissances habituelles, dîners, parades et balselles ont aussi dû être annulées à cause du contexte sanitaire. Le soir, le comédien Tom Hanks présentera tout de même une émission spéciale, diffusée sur toutes les grandes chaînes américaines, avec d’autres invités musicaux, dont Justin Timberlake.

Leave a Reply