États-Unis: au moins 70 morts dans des tornades destructrices – BFMTV

Spread the love

Au fil de cette journée de samedi, le bilan humain est fréquemment revu à la hausse, en particulier dans l’État du Kentucky.

Le bilan est catastrophique. Plusieurs dizaines de morts ont été recensés aux États-Unis, dont plus de 70 au Kentucky, à la suite de violentes tornades qui ont frappé les États-Unis dans la nuit de vendredi à samedi.

“Nous étions assez sûrs du fait que nous allions perdre plus de 50 Kentuckiens. Je suis à présent certain que ce nombre est supérieur à 70, et il pourrait bien dépasser la centaine d’ici la fin de la journée”, a déclaré Andy Beshear, gouverneur de l’État, lors d’une conférence de presse.

Alors que les secours étaient encore à pied d’oeuvre samedi matin, le président Joe Biden a de son côté évoqué une “tragédie inimaginable” et assuré que l’administration fédérale travaillait de concert avec les gouverneurs des Etats touchés.

Mayfield, une ville de 10.000 habitants, semble avoir été à l’épicentre de la catastrophe. Des pâtés de maisons complets ont été rasés, évoquant une zone de guerre, selon des premières images envoyées samedi au lever du soleil.

“La ville a subi les coups les plus durs. La dévastation y est massive”, a souligné Michael Dossett, un responsable local des secours, interrogé sur CNN. Il y a évoqué un “ground zero”, une expression employée pour décrire les ruines du World Trade Center après les attentats du 11 septembre 2001 à New York.

“Innombrables victimes”

L’effondrement du toit d’une usine de fabrication de bougies à Mayfield a notamment “fait d’innombrables victimes”, a expliqué le gouverneur Beshear.

“Avant minuit, j’ai déclaré l’état d’urgence”, a-t-il dit, en précisant que des équipes de recherche et de secours avaient été déployées dans ce chaos aggravé par les coupures de courant.

Des photos et des vidéos partagées sur les réseaux sociaux montrent des bâtiments éventrés, du métal tordu, des véhicules renversés, des arbres et des briques éparpillés dans les rues.

Plusieurs comtés du Kentucky ont été également dévastés par la plus forte tornade qui a parcouru plus de 300 kilomètres dans l’Etat, a ajouté le gouverneur.

“Au début, on entendait juste la pluie. Et puis, brusquement, il y a eu un très gros bruit, comme celui d’un train”, a relaté à la chaîne CNN Lori Wooton, une habitante de Dawson Springs, dans le Kentucky.

“Cela ne m’a pas paru durer longtemps… trois ou quatre secondes et c’était parti. Mais alors nous sommes sortis pour voir et les dégâts étaient inimaginables”, a-t-elle poursuivi. “Il y a tellement de choses éparpillées, c’est difficile de savoir ce qui appartient à qui. Et les lignes électriques sont par terre, donc il faut être très prudent”.

Les chaînes américaines ont filmé le passage des tornades: colonnes noires balayant le sol, illuminés par des éclairs intermittents.

“Les dommages sont indescriptibles. Le paysage de Mayfield tel que nous le connaissons est chamboulé”, a déclaré Dean Patterson, de la police du Kentucky. “On a jamais vu jusqu’à aujourd’hui ce à quoi nous assistons”, a ajouté ce fonctionnaire.

Plus au nord-ouest, dans l’Illinois, la force des vents a en partie arraché le toit d’un entrepôt d’Amazon ravagé par la tempête. Il s’agit d’employés du géant de la distribution qui travaillaient de nuit pour traiter les commandes avant les fêtes de fin d’année.

“Prières”

La police a confirmé déplorer plusieurs décès dans l’entrepôt et l’agence de gestion des urgences de Collinsville a évoqué “de nombreuses personnes piégées” dans le bâtiment.

Les secours ont travaillé jusqu’aux premières heures de samedi pour tenter de dégager ces personnes de l’installation, dont le tiers n’est plus que décombres.

Les images de l’entrepôt Amazon d’Edwardsville, partagées par les chaînes d’information américaines et les réseaux sociaux, montrent une grande partie du toit de l’installation arrachée, un des murs effondré dans le bâtiment et des gravats éparpillés sur le site.

Le gouverneur de l’Illinois JB Pritzker a déclaré adresser ses “prières aux habitants d’Edwardsville”.

Dans une déclaration aux médias locaux, le porte-parole d’Amazon Richard Rocha a affirmé que “la sécurité et le bien-être” des employés et partenaires d’Amazon étaient la “priorité absolue” du groupe.

Leave a Reply