Estelle Mouzin : après 17 ans d’enquête, la résolution de l’affaire approche – Franceinfo

Spread the love

Cela fait dix-sept ans que le timide sourire d’Estelle Mouzin s’affiche dans tous les commissariats et gendarmeries. A Guermantes (Seine-et-Marne), maintenant que la culpabilité de Michel Fourniret se précise, les habitants sont partagés entre amertume et soulagement. “Ça ne fera jamais revenir Estelle, mais on a au moins le sentiment de comprendre ce qui s’est passé”, estime l’un deux. “On ne l’a jamais oubliée, cette petite, et les parents aussi, on a toujours pensé à eux“, affirme une autre.

Le 9 janvier 2003, Estelle Mouzin, 9 ans, disparaît alors qu’elle rentre de l’école. Les enquêteurs soupçonnent brièvement Michel Fourniret, mais le tueur en série a un alibi. Son épouse affirme que le jour de la disparition d’Estelle, il était à ses côtés dans les Ardennes, à près de 300 kilomètres de Guermantes. Commence alors une longue enquête, interminable pour la famille d’Estelle. En novembre dernier, du fond de sa cellule, Michel Fourniret demande à parler au juge et passe aux aveux. Dans la maison de la sœur du pédophile, à Ville-sur-Lumes (Ardennes), les enquêteurs ont récemment trouvé une trace ADN appartenant à Estelle Mouzin. Mais les fouilles n’ont rien donné, et aujourd’hui encore Michel Fourniret refuse d’indiquer le lieu où il a caché le corps de la fillette. Fin août, le tueur en série sera à nouveau entendu par la justice.

Le JT

Les autres sujets du JT

Leave a Reply