Eruption d’un volcan aux Canaries : le nuage chargé de dioxyde de soufre survole la France – Le Parisien

Spread the love

Le nuage, notamment chargé de dioxyde de soufre et qui s’est formé suite à l’éruption du volcan Cumbre Vieja aux îles Canaries, est arrivé ce vendredi midi au-dessus de la France. Ces derniers jours, il était remonté vers l’Europe en passant par le nord-ouest de l’Afrique et le Maghreb.

« Le nuage survole une partie du sud de la France, la Corse notamment », nous confirme Patrick Allard, directeur de recherche CNRS émérite à l’Institut de physique du globe de Paris (IPGP) et président de l’association internationale de volcanologie. Le sud et l’est du pays seront les plus concernés jusqu’à l’évacuation progressive de ce nuage dimanche.

Potentiellement, le dioxyde de soufre peut entraîner des irritations respiratoires ou aux yeux. Mais dans le cas présent, vu la faible densité des particules et l’altitude du nuage, les risques pour la santé des Français sont quasi inexistants. Des pluies un peu plus acides que d’habitude, mais sans conséquences sanitaires ou environnementales, pourraient cependant être observées en raison d’orages prévus samedi sur le territoire.

VIDÉO. Volcan aux Canaries : un nuage chargé de dioxyde de soufre se déplace vers la France

Aux Canaries, une des deux coulées de lave du volcan Cumbre Vieja, entré en éruption dimanche sur l’île espagnole de La Palma dans l’archipel des Canaries, a cessé d’avancer, ont annoncé jeudi soir les autorités.

L’autre coulée, dont la largeur atteint 500 m, « poursuit sa progression, mais beaucoup plus lentement qu’avant » notamment en raison de la topographie, a-t-elle ajouté avant de souligner que les coulées ne devraient pas atteindre dans l’immédiat l’océan, « ni aujourd’hui, ni demain », vendredi. Les autorités redoutent l’arrivée de la lave dans la mer en raison de l’émission de gaz toxiques qu’elle pourrait provoquer.

Selon les dernières données de Copernicus, le système européen de mesures géospatiales, la lave a détruit jusqu’ici 350 bâtiments et recouvert 166,2 ha – soit 30 édifices et 12 ha de plus que la veille – sur l’île dont la principale activité économique est la culture de bananes. L’éruption du Cumbre Vieja, qui n’a fait aucun blessé ni victime mortelle, a entraîné l’évacuation de 6100 personnes, dont 400 touristes.

Leave a Reply