Entre 2019 et 2020, Fortnite a généré… 10 milliards de dollars !

Spread the love

Vous le savez sans doute, depuis quelques mois les géants Apple et Epic Games se sont lancés dans une grand bataille juridique, le fondateur d’Epic Games pointant du doigt les pratiques non concurrentielles de l’AppStore. Une bataille qui devrait s’achever prochainement, et qui permet aujourd’hui de mettre la main sur divers documents, permettant notamment d’attester de la puissance phénoménale de Fortnite.

Les meilleures consoles

Fortnite, le jeu qui valait des millards

En effet, selon des documents mis à la disposition de la cour, on apprend que le jeu Fortnite, lancé initialement en juillet 2017, a généré des revenus faramineux en 2018 et en 2019. En effet, après avoir connu un sérieux passage à vide au lancement, avant de s’inspirer de PUBG et de son mode Batlle Royale, Fortnite a permis à Epic Games d’engranger un peu moins de 10 milliards de dollars, en deux ans.

Précisément, le jeu a rapporté 5,5 milliards de dollars en 2018, et 3,7 milliards de dollars l’année suivante. Difficile de savoir combien le jeu a rapporté au développeur en 2020, mais on imagine que ce dernier a participé activement aux 5,1 milliards de dollars de recette annoncés par la firme l’année dernière.

Depuis quelques mois maintenant, Fortnite est bien plus qu’un simple jeu vidéo online, puisque ce dernier s’est transformé en véritable monde parallèle, accueillant notamment des concerts virtuels ou encore des diffusions de longs-métrages, sans oublier la présence de certaines stars comme Neymar. Parallèlement à son mode Battle Royale, le jeu propose également un espace davantage axé “détente“, qui permet aux joueurs d’interagir entre eux, comme dans un véritable monde virtuel.

Rappelons au passage que Fortnite n’est pas disponible sur la plateforme xCloud de Microsoft, et que l’on connait précisément les raisons de cette absence aujourd’hui. A voir maintenant si Epic Games et Fortnite parviendront à faire plier l’industrie du jeu vidéo, à commencer par Apple et son AppStore donc…

Leave a Reply