Ennemie intime d’Amazon et Google, Lina Khan nommée à la tête de la FTC

Spread the love
Ennemie intime d'Amazon et Google, Lina Khan nommée à la tête de la FTC

Le Sénat américain a confirmé mardi dernier par 69 voix contre 28 la nomination de Lina Khan, professeur de droit à l’université de Columbia, au poste de commissaire de la FTC, avant qu’elle ne soit nommée présidente de l’organisme par le président Joe Biden.

Mme Khan assume une critique féroce d’Amazon et d’autres géants de la technologie qui dominent leurs marchés respectifs. Elle prend la tête d’une agence qui enquête ou poursuit en justice plusieurs grandes entreprises technologiques, dont Facebook, Apple et Google.

Mme Khan a déclaré sur Twitter que la FTC a été créée “pour préserver la concurrence loyale et protéger les consommateurs, les travailleurs et les entreprises honnêtes contre les pratiques déloyales et trompeuses.”

publicité

Relancer la loi antitrust

Elle a été nommée par Biden en mars après une carrière dans le monde universitaire, où elle a été également conseillère auprès de la sous-commission de l’antitrust de la Chambre des représentants des États-Unis et conseillère juridique auprès du bureau du commissaire de la FTC, Rohit Chopra.

La sénatrice américaine Elizabeth Warren a déclaré dans un communiqué que M. Khan “apporte des connaissances et une expertise approfondies à ce poste et qu’il sera un défenseur des consommateurs”.

“Les géants de la technologie comme Google, Apple, Facebook et Amazon méritent un examen de plus en plus minutieux, et la consolidation étouffe la concurrence”, a ajouté Mme Warren. “Avec le président Khan à la barre, nous avons une énorme opportunité de faire de grands changements structurels en relançant l’application de la loi antitrust et en combattant les monopoles qui menacent notre économie, notre société et notre démocratie.”

Personnellement impliquée dans la lutte contre Google

Diplômée de Yale, âgée de 32 ans, elle a passé des années à écrire sur la façon dont la loi antitrust doit être appliquée dans l’industrie technologique. En tant que membre de l’équipe qui a mené l’enquête sur Amazon, Apple, Facebook et Google, elle a participé à l’élaboration du rapport indiquant que chacun d’eux est en position de monopole. Selon CNBC, Mme Khan était personnellement impliquée dans rédaction de la section du rapport consacrée à Google, qui fait l’objet de multiples poursuites antitrust.

Dans un article du Yale Law Journal, elle fait valoir que l’activité de retail d’Amazon devrait être séparée de la plateforme créée pour les vendeurs tiers. Cette mesure empêcherait Amazon “d’utiliser les informations tirées de son rôle d’hébergeur au profit de son activité de vente, comme elle le ferait actuellement”, écrit Khan.

“Cette forme d’interdiction prophylactique a une longue histoire dans le droit bancaire. Un principe fondamental du droit bancaire est la séparation de la banque et du commerce”, a déclaré Khan.

“Amazon lui-même contrôle effectivement l’infrastructure de l’économie Internet”

“Comme les holdings bancaires, Amazon – ainsi que quelques autres plateformes dominantes – joue désormais un rôle crucial dans l’intermédiation de pans entiers de l’activité économique. Amazon lui-même contrôle effectivement l’infrastructure de l’économie Internet. Ce niveau de concentration crée des risques analogues à ceux reconnus dans le droit bancaire. À la lumière de ce contrôle, les conflits d’intérêts créés par l’expansion d’Amazon dans des secteurs d’activité distincts sont particulièrement troublants.”

M. Khan devient ainsi la plus jeune personne à diriger la commission, qui est dirigée par la présidente par intérim Rebecca Kelly Slaughter depuis l’entrée en fonction de M. Biden. M. Biden a encore un siège à pourvoir au sein de cette commission de cinq personnes.

“Nous avons besoin de toutes les mains sur le pont pour nous attaquer à certains des plus grands monopoles du monde”, a déclaré la sénatrice américaine Amy Klobuchar. “La profonde compréhension de Lina Khan de la politique de la concurrence sera vitale alors que nous renforçons l’application de la loi antitrust, et je suis impatiente de travailler avec elle à la FTC alors que nous faisons progresser les efforts pour protéger les consommateurs.”

Source : “ZDNet.com”

Leave a Reply