Enlèvement de Mia : un mandat d’arrêt international lancé contre Rémy Daillet-Wiedemann, un complotiste soupço – franceinfo

Spread the love
Figure de la sphère complotiste, ce Français “aurait joué un rôle dans l’organisation de l’enlèvement” de la fillette de 8 ans, retrouvée dimanche en Suisse, a déclaré mardi le procureur de la République de Nancy.
Article rédigé par

France Télévisions

Publié Mis à jour

Temps de lecture : 1 min.

Un juge d’instruction de Nancy a délivré un mandat d’arrêt international contre Rémy Daillet-Wiedemann, “animateur” présumé de la “mouvance” anti-système des ravisseurs de la petite Mia, a annoncé mardi 20 avril le procureur de la République de Nancy, François Pérain. Figure de la sphère complotiste, Rémy Daillet-Wiedemann “aurait joué un rôle dans l’organisation de l’enlèvement et aurait ainsi fourni les coordonnées de l’accueillante de la mère et de l’enfant à Neuchâtel”, a précisé le magistrat dans un communiqué. 

“Au regard de ces éléments, Rémy Daillet apparaît comme l’animateur principal de la ‘mouvance’ dans le cadre de laquelle s’inscrivent les mis en cause”, ajoute le procureur. L’enfant de 8 ans, disparue le 13 avril, a été retrouvée saine et sauve dimanche en Suisse avec sa mère, Lola Montemaggi. Derrière ce rapt et cette cavale, les enquêteurs ont découvert un petit groupe d’hommes très organisé. Cinq hommes ont été mis en examen dimanche pour “enlèvement en bande organisée d’une mineure de 15 ans” et “association de malfaiteurs”. Quatre d’entre eux ont été placés en détention.

Rémy Daillet-Wiedemann est une ancienne figure politique locale, en Haute-Garonne, où il a dirigé la fédération du MoDem à la fin des années 2000, avant de se faire exclure du parti en 2010, comme l’explique le média StreetPress.

Leave a Reply