Endeuillée par le Covid, une famille porte l’obligation vaccinale des soignants devant la justice – Europe 1

Spread the love

Hospitalisé en région parisienne pour une fracture de la hanche, un homme de 76 ans, immunodéprimé, est mort des suites du Covid-19 en mai. Il avait pourtant été placé dans une bulle sanitaire, mais sa famille estime que le personnel soignant, non vacciné, est à l’origine de la contamination. 

Pour la première fois, une Française accuse le gouvernement de ne pas avoir rendu la vaccination des soignants obligatoire. Son père, victime du Covid-19, aurait contracté la maladie à l’hôpital. Selon la plaignante et son avocat, ce sont les soignants non vaccinés qui sont responsables de cette infection. 

C’est une simple fracture de la hanche qui a amené Fabien Cohen-Ganouna à l’hôpital Henri-Mondor de Créteil. Immunodéprimé, l’homme de 76 ans est mis à l’isolement dans une bulle sanitaire, pour ne pas être contaminé par le Covid-19. Mais un mois après son arrivée, le père de famille contracte le coronavirus, et décède début mai. Pour sa famille, c’est une évidence : le personnel soignant non vacciné est à l’origine de la contamination. Elle demande donc une indemnisation.

“La raison d’être de ce dossier est symbolique”

Selon l’AP-HP la famille a refusé un rendez-vous de médiation avec le chef de service de l’hôpital. Pour Maître Benjamin Fellous, l’indemnisation n’est pas le but premier de sa cliente : elle veut alerter le Premier Ministre et surtout demander la vaccination obligatoire des soignants. “Il y a une bataille juridique pour le dossier que je représente pour que la famille soit indemnisée, mais la raison d’être de ce dossier est symbolique, elle est nationale”, explique-t-il à Europe 1.

“Ma cliente m’a toujours dit : ‘je ne veux pas qu’une autre famille se retrouve dans cette situation’”, poursuit l’avocat. “Son papa est entré à l’hôpital pour une fracture de la hanche, il est décédé du Covid-19, et ça ne peut pas se reproduire.” Maître Benjamin Fellous espère que le gouvernement réagira rapidement et imposera le plus vite possible une vaccination aux soignants, en passant par une ordonnance. C’est notamment ce qu’il attend de l’allocution du président Emmanuel Macron, lundi soir. 

Leave a Reply