En Russie, la mobilisation finira-t-elle en révolte contre Poutine? – Le Figaro

Vladimir Poutine, le 27 septembre 2022, lors d’une réunion sur les enjeux liés à l’agriculture, à Sochie (Russie). SPUTNIK/via REUTERS

ANALYSE – En décidant d’en appeler au peuple pour poursuivre sa guerre d’Ukraine, le chef du Kremlin prend le risque de se mettre à dos son électorat.

La guerre d’Ukraine accouchera-t-elle d’une révolution russe comme la guerre russo-japonaise débutée en 1904, puis la Première Guerre mondiale, de la révolution de 1917, comme le sous-entend l’intellectuel d’opposition Andreï Piontkovski dans une récente émission? Ou pourrait-elle au moins produire des lézardes capables d’ébranler en profondeur l’autocratie poutinienne, préparant l’effondrement de Poutine ou sa mise à l’écart? Même si le régime dispose d’un appareil répressif et d’une machine de propagande qui ont jusqu’ici jugulé les mécontentements, la question de la solidité du régime est désormais sur toutes les lèvres.

En décidant d’en appeler au peuple pour poursuivre sa guerre d’Ukraine qui tourne à l’aigre, le président russe a détruit de facto le «pacte social» implicite qu’il avait conclu avec le peuple en promettant la stabilité en échange de la soumission politique. «Il se tire une balle dans le pied», s’est étonné le célèbre journaliste d’opposition Alexeï Venediktov dans son…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 87% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 0,99€ le premier mois

Déjà abonné ? Connectez-vous

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *