Ce lundi 11 novembre, un séisme de magnitude 5.4 a été ressenti en Ardèche et dans la Drôme. Quatre personnes ont été blessées. Les deux préfectures ne déplorent « pas de dégâts majeurs à ce stade ». Certains bâtiments ont pourtant été sévèrement endommagés.

Au Teil, « les murs ont bougé de 2 à 3 centimètres », témoignent les habitants. | LAURE FUMAS / MAXPPP

  • Au Teil, « les murs ont bougé de 2 à 3 centimètres », témoignent les habitants.
    Au Teil, « les murs ont bougé de 2 à 3 centimètres », témoignent les habitants. | LAURE FUMAS / MAXPPP
  • Les pompiers s'assurent de la stabilité des murs au Teil.
    Les pompiers s’assurent de la stabilité des murs au Teil. | JEFF PACHOUD / AFP

Le tremblement de terre qui a touché le sud de la France ce lundi 11 novembre est le plus fort enregistré par le Bureau central sismologique français depuis 2003. Quatre personnes ont été blessées, dont une transportée en urgence absolue à l’hôpital après être tombée d’un échafaudage à Montélimar.

Son épicentre se trouve à 12km de profondeur, à 26 km au sud-est de Privas, chef-lieu du département. Les secousses ont été ressenties dans la Drôme et l’Ardèche et jusqu’à Lyon et Montpellier.

Des dégâts « énormes »

Elles ont frappé plus durement la commune du Teil. « On a du mal à évaluer les dégâts mais ils sont énormes, témoigne Olivier Pévérelli, le maire du village sur France Info. Les clochers des deux églises menacent de tomber. » Un périmètre de sécurité a été mis en place autour des édifices religieux.

« La toiture de l’église du Teil s’est effondrée au milieu de la nef », détaille un député socialiste du département. | JEFF PACHOUD / AFP

Des bâtiments publics ont été endommagés, ainsi que de nombreuses habitations. « Des centaines de maisons au moins ont des fissures énormes, des plafonds effondrés, des toits effondrés, précise l’élu. Ce sont des maisons de ville collées les unes contre les autres et on a quatre ou cinq quartiers très fortement impactés. »

Un bâtiment partiellement effondré dans le centre-ville du Teil. | LAURE FUMAS / MAXPPP

Le Teil particulièrement touché

Dans la journée, les pompiers ont procédé à des vérifications sur la stabilité des murs de plusieurs habitations.

Les pompiers vérifient les murs des habitations au Teil. | JEFF PACHOUD / AFP

« Le Teil aura payé un lourd tribut, déplore sur France Info Hervé Saulignac, député socialiste du département, qui s’est rapidement rendu sur place, notamment parce que c’est une commune qui a un centre ancien, parfois un peu vétuste. »

La commune du Teil a été la plus touchée. | JEFF PACHOUD / AFP
Pas de « dégâts majeurs » au Teil, mais des murs se sont partiellement effondrés au Teil. | JEFF PACHOUD / AFP

Des habitants logés dans des gymnases

À la mi-journée, plusieurs centaines d’habitants ont été évacués.

Des habitants s’abritent dans un gymnase au Teil, le 11 novembre 2019. | JEFF PACHOUD / AFP

Trois gymnases ont été réquisitionnés pour les loger « parce qu’on n’est pas sûr qu’il n’y ait pas de danger ».

Trois gymnases ont été réquisitionnés pour héberger les habitants au Teil habitants du Teil. | JEFF PACHOUD / AFP

Tous les établissements scolaires et crèches seront fermés mardi, un collège et deux écoles ont été touchés.

Partager cet article Au Teil, « les murs ont bougé de 2 à 3 centimètres », témoignent les habitants.

EN IMAGES. Les dégâts du tremblement de terre de magnitude 5.4 au Teil, en ArdècheOuest-France.fr

Advertisements
Spread the love

Leave a Reply