En direct – Résultats Législatives 2022 : Elisabeth Borne va rencontrer les chefs des forces politiques de l’Assemblée nationale – CNEWS

Si Emmanuel Macron n’a pas obtenu de majorité absolue à l’issue des élections législatives, il a exclu l’hypothèse d’un gouvernement d’union nationale. L’opposition a de son côté refusé l’idée d’un gouvernement de coalition.
Déclaration
Elisabeth Borne ne «se pose pas de question» quant à son avenir à Matignon
La Première ministre Elisabeth Borne a affirmé jeudi soir sur LCI ne pas se “poser de questions” quant à son avenir à Matignon, malgré les appels à la démission formulés par l’opposition. Interrogée quant au fait qu’elle serait “en sursis”, elle a répondu: “je ne suis pas en train de me poser ce genre de questions, je suis à l’action”.

Mme Borne a également dit ne pas se sentir visée par la pique de François Bayrou, qui avait appelé à ce que “le Premier ministre ou la Première ministre soit politique, qu’on n’ait pas le sentiment que c’est la technique qui gouverne le pays”. “Je ne me sens pas visée par cette critique”, a-t-elle assuré, en indiquant qu’elle avait “eu l’occasion de s’expliquer (jeudi) avec François Bayrou”. “Mon objectif, c’est d’apporter les meilleures réponses aux Français et ma conviction, c’est que ça se fait dans le dialogue et c’est ce que j’ai fait tout au long de ma vie professionnelle”, a encore martelé la Première ministre.


Elisabeth Borne va échanger avec les représentants des groupes à l’Assemblée nationale

Après la réception à l’Elysée de l’ensemble des chefs de partis, la Première ministre Elisabeth Borne va échanger par téléphone avec les présidents des groupes : Aurore Bergé pour LREM, Jean-Paul Mattéi pour le MoDem, Laurent Marcangeli pour Horizons, Marine Le Pen pour le RN, Oliver Marleix pour LR, Mathilde Panot pour LFI, Boris Vallaud pour le PS, Julien Bayou et Cyrielle Chatelain pour EELV.


Julien Bayou et Cyrielle Chatelain désignés “coprésidents” du groupe écologiste

Le chef d’EELV, Julien Bayou, et la députée de l’Isère, Cyrielle Chatelain, ont été désignés à la “coprésidence” du groupe écologiste à l’Assemblée nationale, tandis que Sandrine Rousseau sera candidate à la vice-présidence du Palais Bourbon.


Marine Le Pen élue par acclamation présidente du groupe RN à l’Assemblée

Marine Le Pen a été élue par acclamation présidente du groupe du Rassemblement national à l’Assemblée nationale, où elle était seule candidate, a constaté l’AFP.

“Nous avons reçu une seule candidature à la présidence du groupe RN, celle de Marine Le Pen. Je vais demander à mes chers camarades, chers collègues, de procéder à un vote non pas à main levée mais par acclamation”, a déclaré le président de séance et député du Nord Sébastien Chenu. Les 89 députés du groupe se sont alors levés pour applaudir leur nouvelle présidente.


L’opposition renvoie la balle à Emmanuel Macron et veut redonner tout son poids au parlement

L’opposition a renvoyé la balle dans le camp d’Emmanuel Macron, refusant l’idée d’un gouvernement de coalition et l’enjoignant à proposer des mesures concrètes pour les Français, tout en souhaitant redonner au Parlement tout son rôle dans l’examen de textes “au cas par cas”.

“C’est lui qui est au pied du mur, pas nous (…) S’il reste sur son projet, il n’a pas de majorité absolue, et c’est lui qui est coincé, c’est lui qui va bloquer la France”, a résumé la députée Nupes-PS Valérie Rabault.


Marine Le Pen réagit sur CNEWS à l’allocution d’Emmanuel Macron


Le député des Landes Boris Vallaud élu président du groupe PS

Le député des Landes Boris Vallaud a été élu président du groupe socialiste à l’Assemblée, prenant la suite de Valérie Rabault, pas candidate, a appris l’AFP auprès d’une source parlementaire.


Vers un 10e groupe parlementaire composite avec des ultramarins

L’Assemblée nationale pourrait une nouvelle fois atteindre le record de dix groupes parlementaires, avec la constitution en cours d’un 10e groupe composé de députés d’Outre-mer, de l’UDI, et des anciens de Libertés et territoires. 


Déclaration
L’exécutif est “déjà à bout de souffle”, selon le patron des députés LR

Le nouveau patron des députés LR Olivier Marleix estime jeudi dans Le Figaro que l’exécutif est “déjà à bout de souffle” et il promet, à la tête du groupe Les Républicains, de travailler “en mode commando”.

“Cet exécutif est déjà à bout de souffle” et “il piétine depuis la réélection du président” Emmanuel Macron, affirme le député d’Eure-et-Loir, qui regrette que “nous ne connaissons toujours pas sa feuille de route, près de deux mois après la présidentielle”.


Déclaration
Emmanuel Macron n’a pas fixé “d’ultimatum” à l’opposition, assure Olivia Grégoire

La porte-parole du gouvernement Olivia Grégoire a assuré jeudi qu’Emmanuel Macron n’avait “pas fixé un ultimatum de 48 heures” à l’opposition dans son allocution télévisée, tout en écartant une coalition entre la majorité présidentielle et le RN ou LFI.

“Je vais être très claire ce matin: il n’y a ni ultimatum ni question de 48 heures”, a affirmé sur FranceInfo la porte-parole du gouvernement, niant que le chef de l’État ait mis la pression sur l’opposition en leur demandant de “clarifier” leur positionnement d’ici vendredi soir.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *