EN DIRECT – Réforme des retraites : la grève à la RATP reconduite “au moins jusqu’à mercredi” | LCI – LCI

Spread the love








EN DIRECT – Réforme des retraites : la grève à la RATP reconduite “au moins jusqu’à mercredi” | LCI

































Social

Toute L’info sur

Les grèves de décembre 2019 contre la réforme des retraites

CONTESTATION – Alors que la grève contre la réforme des retraites se poursuit une nouvelle journée de mobilisation se profile mardi. Une journée à nouveau marquée par d’importantes perturbations, dans les transports notamment. Suivez les dernières informations sur LCI.fr.

TRAFIC SNCF

Ce mardi 10 décembre, la SNCF annonce toujours un trafic “très perturbé” sur ses lignes. Voilà les prévisions de trafic sur les lignes nationales :

Transilien : 1 train sur 5 en moyenne

TER : 3 circulations sur 10 en moyenne, essentiellement assurées par bus

TGV : 1 train sur 5 en moyenne (1 sur 5 sur l’axe Est et Sud-Est, 1 sur 4 sur l’axe Atlantique et l’axe Nord)

Ouigo : 1 train sur 6

Intercités : 1 train sur 6 en moyenne

Pour les prévisions de trafic détaillées concernant les RER et Transilien, consultez ici les estimations de la SNCF.

Concernant les prévisions internationales, la SNCF prévoit 3 Eurostar sur 5, 3 Thalys sur 5, 1 Lyria sur 8.

GREVE : QUEL IMPACT SUR L’ECONOMIE ?

‘ : ‘‘ wrapper.innerHTML = content.replace(/escaped-script>/g, ‘script>’); });
]]>

QUE PENSENT LES FRANCAIS DE LA GREVE ?

‘ : ‘‘ wrapper.innerHTML = content.replace(/escaped-script>/g, ‘script>’); });
]]>

RATP : encore “de fortes perturbations” ce mardi, et aucune amélioration prévue pour mercredi

POLICIERS

Les trois principaux syndicats de gardiens de la paix Alliance et Unsa-Police, rejoints par Unité-SGP, ont promis lundi de  durcir leurs actions si le gouvernement n’apportait pas des garanties pour la  défense du régime spécifique de retraite des policiers.

“La mobilisation continue, elle doit s’accentuer jusqu’au black out complet et illimité dans la durée à partir du 11 décembre tant que nous ne serons pas  entendus”, est-il écrit dans un tract diffusé aux médias et co-signé pour la  première fois par les trois plus importants syndicats de gardiens de la paix.

“Dès mercredi, nous allons amplifier les blocages des commissariats, accentuer la grève du zèle dans les aéroports en renforçant les contrôles. Les  CRS pourraient se mettre en arrêt maladie” prévient Philippe  Capon, secrétaire général de l’Unsa-Police.  

COHUE GARE DU NORD

Urgent

EDOUARD PHILIPPE AU 20H DE TF1 MERCREDI 

Le Premier ministre Edouard Philippe sera l’invité exceptionnel du JT de 20H ce mercredi 11 décembre.

Il répondra en direct et en plateau aux questions de Gilles Bouleau sur la réforme du système de retraites. 

APPLICATIONS

Grève : pourquoi Waze, Google Maps et les autres n’arrivent pas à calculer votre heure précise d’arrivée

DELEVOYE

En résumé, ce qui fait consensus selon le haut-commissaire : maintien de l’âge légal à 62 ans, des départs anticipés pour les carrières longues et les métiers “régaliens”, garantie “dans la loi” que la valeur du point “ne peut baisser”, pension minimum à 85% du Smic pour une carrière complète, prise en compte pour les fonctionnaires de la pénibilité et des primes.

Les sujets qui sont loin de faire l’unanimité : “l’entrée en vigueur du nouveau système” dès 2025, et donc “l’âge d’équilibre” à 64 ans, avec une décote avant et une surcote après.

DELEVOYE

“Les organisations syndicales et patronales n’ont pas la même vision des choses sur la prise en compte de l’allongement de l’espérance de vie et des leviers à actionner pour assurer l’équilibre de notre système de retraite en 2025” continue Jean-Paul Delevoye.

DELEVOYE

Sur les discussions avec les partenaires sociaux, le haut-commissaire indique : “il est difficile de résumer en quelques mots ces échanges. Certaines organisations restent opposées au système universel, d’autres y sont favorables mais ont pu préciser leurs questionnements, leurs points de vigilance, leurs revendications sur différents paramètres du système, leurs attentes. Je retiens un consensus : un système par répartition, qui renforce la cohésion de la nation entre actifs et retraités, et tient compte de la diversité des parcours, des carrières longues, pénibles, aux faibles revenus. Je retiens une convergence en matière de reversions, de droits familiaux, qui doivent être davantage concentrés sur les pensions des femmes. Je note une demande forte de garantie des droits qui auront été constitués avant la réforme. Il y a aussi une demande forte de la garantie de la valeur du point, et beaucoup souhaitent que cela prenne la forme de l’inscription dans la loi du principe que cette valeur du point ne pourra pas baisser.”

DELEVOYE

61% des personnes souhaitent voir l’instauration d’une retraite minimum et 52% sont pour réduire les inégalités entre hommes et femmes, continue Jean-Paul Delevoye.

Il ajoute que des “points de vigilance” ont été exprimés, notamment “sur la valeur du point et les garanties sur son évolution”.

DELEVOYE

Le haut-commissaire aux Retraites Jean-Paul Delevoye s’exprime depuis le ministère des Solidarités et de la Santé, où il a reçu les syndicats avec Agnès Buzyn. Il présente le bilan des concertations et consultations.

A propos de la plateforme numérique ouverte le 3 octobre et qui a reçu la visite de 250.000 personnes, il explique : “les éléments de consensus et de priorité concernent la demande d’équité et de solidarité”. 58% des personnes se sont prononcées pour la suppression des 42 régimes. “Pour le calcul des points, la priorité qui ressort est qu’un euro cotisé donne les mêmes droits”, ajoute-t-il.

Urgent

RATP

La grève est reconduite “au moins jusqu’à mercredi” à la RATP, a indiqué le directeur général Philippe Martin sur BFMTV. Des sources syndicales confirment que des reconductions ont été votées jusqu’à mercredi

POINT CIRCULATION

Le nombre de kilomètres de bouchons ne cesse d’augmenter en Ile-de-France : actuellement 415 km sont recensés par Sytadin !

CIRCULATION : LES SECTEURS A EVITER MARDI A PARIS

Manifestations à Paris le 10 décembre : les secteurs où circuler devrait être plus que compliqué

OPERA DE PARIS

Ce lundi 9 décembre, deux représentations sont annulées à l’Opéra Bastille (Raymonda) et au Palais Garnier (ballet Le Parc).

D’autres spectacles pourraient être annulés demain mardi. “Nous vous invitons à consulter régulièrement notre site internet sur operadeparis.fr” recommande l’Opéra de Paris.

Urgent

TRAFIC RATP

De “fortes perturbations” attendues mardi, dix lignes de métro seront fermées, annonce la RATP.

Urgent

TRAFIC SNCF

Ce mardi 10 décembre, la SNCF annonce toujours un trafic “très perturbé” sur ses lignes. Voilà les prévisions de trafic sur les lignes nationales :

Transilien : 1 train sur 5 en moyenne

TER : 3 circulations sur 10 en moyenne, essentiellement assurées par bus

TGV : 1 train sur 5 en moyenne (1 sur 5 sur l’axe Est et Sud-Est, 1 sur 4 sur l’axe Atlantique et l’axe Nord)

Ouigo : 1 train sur 6

Intercités : 1 train sur 6 en moyenne

Pour les prévisions de trafic détaillées concernant les RER et Transilien, consultez ici les estimations de la SNCF.

Concernant les prévisions internationales, la SNCF prévoit 3 Eurostar sur 5, 3 Thalys sur 5, 1 Lyria sur 8.

BOUCHONS

A 16h30 ce lundi, 300 kilomètres de bouchons sont recensés en Ile-de-France par Sytadin. Il s’agit d’un trafic “exceptionnel pour cette heure-ci”.

DJEBBARI

Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d’Etat en charge des Transports, estime que demain le trafic dans les transports sera “sensiblement le même que celui d’aujourd’hui”.

“Nous avons dit être ouverts sur un certain nombre de sujets et je fonde l’espoir qu’en milieu de semaine puisse s’engager la voie de la résolution de ce conflit” a-t-il ajouté.

Il espère que le trafic SNCF et RATP pourra reprendre “dès lors que les mesures précises seront connues”.

Urgent

AIR FRANCE

La direction d’Air France annonce qu’elle annulera 25% de ses vols intérieurs et 10% de ses vols moyen-courrier mardi.

“Une nouvelle fois, la Direction générale de l’aviation civile (DGAC) nous a demandé de réduire notre programme de vols à hauteur de 20% pour la journée du 10 décembre”, a déclaré à l’AFP un porte-parole de la compagnie tricolore. “Dans ce cadre, Air France prévoit d’assurer 100% de ses vols long-courrier, près de 90% de ses vols moyen-courrier et près de 75% de ses vols domestiques” mardi, a-t-il précisé.

TRANSPORTS ALTERNATIFS

Les conséquences de la grève sur la fréquentation des pistes cyclables, selon l’adjoint parisien aux transports Christophe Najdovski

Urgent

TRAFIC AERIEN

Les compagnies aériennes sont appelées à réduire leur programme de vols de 20% ce mardi. “En prévision des préavis de grève déposés par des organisations syndicales, la Direction générale de l’aviation civile (DGAC) a demandé pour la journée du 10 décembre aux compagnies aériennes de réduire de 20% leur programme de vols, au départ et à l’arrivée, pour les aéroports de Paris-Charles de Gaulle, Paris-Orly, Beauvais, Lyon, Marseille, Toulouse et Bordeaux”, a-t-elle indiqué dans un communiqué. Le trafic aérien français avait déjà été perturbé jeudi et vendredi derniers, incitant les compagnies à annuler des centaines de vols.

GREVE

VIDEO – Les perturbations dans les transports en France ont de lourdes conséquences pour les travailleurs transfrontaliers, avec des conséquences jusqu’au Luxembourg

‘ : ‘‘ wrapper.innerHTML = content.replace(/escaped-script>/g, ‘script>’); });
]]>

ON A TESTÉ

En ces temps de grève, une solution alternative pourrait s’inscrire dans le quotidien des Français: le “court-voiturage”, la version réduite du covoiturage, pour des trajets maison-travail. Une pratique encouragée par les pouvoirs publics. Nous l’avons testée pour vous.

Grèves dans les transports : et si vous testiez les applis de “court-voiturage” pour vous déplacer ?

VIDÉO : LA PAGAILLE À GARE DU NORD

Quais saturés, insultes, bousculades,…Malgré l’appel de la SNCF à éviter les gares parisiennes, de nombreux Franciliens ont tenté de se déplacer, notamment avec le RER B, provoquant la pagaille dans la Gare du Nord.

Notre reportage ici.

‘ : ‘‘ wrapper.innerHTML = content.replace(/escaped-script>/g, ‘script>’); });
]]>

INQUIÉTUDES CHEZ LES COMMERÇANTS

“Le week-end a été catastrophique.” Selon le porte-parole du Syndicat National des Hôteliers Restaurateurs Cafetiers Traiteurs (GNI-Synhorcat), les commerces de la capitale ont connu “jusqu’à 50% de perte de chiffre d’affaires”. Cette inquiétude est partagée aussi du côté de la principale organisation du secteur de l’hôtellerie, l’Umih, qui relève auprès de l’AFP une baisse d’activité de 30% à Paris pour les hôtels et en restauration “40%, voire 50% dans certains endroits”. Sans parler des lieux de manifestations, où les établissements étaient fermés.

Des grèves aux conséquences qui se font sentir. Et qui pourraient s’avérer “catastrophique” pour ce secteur, selon les mots de Gontran Thüring, délégué général du Conseil National des Centres Commerciaux (CNCC), qui souligne que le poids du mois de décembre est “le double de la moyenne des autres mois de l’année”. 

Les commerçants doivent être reçus dans la semaine par le ministre de l’Economie Bruno Le Maire et sa secrétaire d’Etat Agnès Pannier-Runacher. 

LES BUS MOINS PERTURBÉS QUE LE MÉTRO : MAIS POURQUOI? 

Grève à la RATP : pourquoi les bus circulent-ils mieux que le métro et le train ?

 CIRCULATION

Situation toujours compliquée sur les routes d’Ile-de-France : il reste 150 km d’embouteillages cumulés, pratiquement trois fois plus qu’un lundi ordinaire à la même heure.

ÉLYSÉE

Emmanuel Macron et Edouard Philippe recevront finalement pour dîner mardi soir, et non pas déjeuner lundi, les ministres les plus concernés par la réforme des retraites ainsi que des dirigeants de la majorité, a indiqué l’Elysée.

“C’est plus efficace et cohérent de faire la réunion à l’issue du processus” des dernières consultations menées avant les annonces du Premier ministre mercredi. “C’est une rationalisation du calendrier de la séquence”, a souligné la présidence.

SNCF

Le taux de grévistes mesuré ce matin à la SNCF s’établit à 17%. Dans le détail, 77,3% des conducteurs sont en grève, ainsi que 58,4% des contrôleurs et 21,9% des aiguilleurs.

OPÉRA DE PARIS

C’était un spectacle inédit: parmi les centaines de milliers de manifestants le 5 décembre se trouvaient des danseurs de l’Opéra de Paris, inquiets de la prochaine disparition de leur régime spécial de retraite. Sur les 154 danseurs du Ballet, “on était 120 à manifester, du corps de ballet aux étoiles”, a expliqué à l’AFP Alexandre Carniato, danseur et élu à la Caisse des retraites de l’Opéra.

A 41 ans, il lui reste un an avant de tirer sa révérence, en raison d’une disposition singulière : la retraite à 42 ans. Elle tient compte de la “pénibilité” du métier, avec le risque de blessures et l’interruption prématurée de carrière et du fait que la majorité peut difficilement continuer à danser les grands ballets au-delà de cet âge avec le même niveau d’excellence.

L’Opéra et la Comédie-Française sont les seules institutions culturelles concernées par la réforme du gouvernement. Autrement plus confidentiel que celui de la RATP ou de la SNCF, le régime spécial de l’Opéra est l’un des plus anciens de France, puisqu’il date de 1698, sous Louis XIV.

RÉUNION

Lundi à 15H30, le haut-commissaire aux Retraites Jean-Paul Delevoye et la ministre des Solidarités Agnès Buzyn reçoivent les partenaires sociaux afin de “tirer les conclusions” de la concertation relancée en septembre. Les numéros 1 des syndicats ne seront pas présents à cette réunion.

LE RAS-LE-BOL DES TOURISTES?

Quelles conséquences auront les grèves sur le tourisme? Ici, une Irlandaise partage sur Twitter son exaspération, après avoir passé plus de quatre heures pour un trajet d’une trentaine de kilomètres. 

Un ras-le-bol, en pleine période de fête, qui inquiète la secrétaire d’Etat à l’Economie, Agnès Pannier-Runacher, sur l’impact des grèves pour le secteur. Alors que le week-end est jugé “bon” dans les grandes villes de France et “contrasté” à Paris, la secrétaire d’Etat craint des conséquences plus importantes si le mouvement social devait se poursuivre. “Si ça dure, le fait de compliquer la venue des Français chez leurs commerçants peut leur faire baisser le chiffre d’affaires”, a-t-elle avancé.

DJEBBARI À LA GARE DU NORD

Jean-Baptiste Djebbari, le Secrétaire d’Etat aux transports, va se rendre à la Gare du Nord aujourd’hui, à 15h00. Il ira à la rencontre d’agents de la SNCF dans cette station où une marée d’usagers s’est bousculée dans la matinée.

Il se rendra ensuite à la Direction des Routes Ile-de-France pour une visite du centre de crise et un point de situation.

LES EXTRÊMES “SE REJOIGNENT TOUJOURS”, ACCUSE AURORE BERGÉ

La porte-parole de LaREM a critiqué le “choix politique” d’une partie de l’opposition d’appeler à se mobiliser contre la réforme des retraites. Aurore Bergé a ainsi estimé sur RMC que “Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen et la CGT” sont “main dans la main”.

“J’ai toujours pensé que l’extrême gauche et l’extrême droite se rejoignaient toujours et la preuve en est apportée aujourd’hui”, a lancé la députée des Yvelines.

TOLBIAC TOUJOURS FERMÉ

Les portes de centre Pierre-Mendès-France, resteront closes au moins jusqu’à mercredi, selon un communiqué de la direction. Surnommée Tolbiac, cette annexe de l’Université Panthéon-Sorbonne est fermée depuis maintenant une semaine. Un choix qui ne cesse d’attiser la colère des étudiants.

“Cette décision est particulièrement regrettable, mais aucun risque d’occupation du centre PMF ne peut être envisagé”, estime la présidence de l’Universit”.

“RÉFLEXION” POUR UNE NOUVELLE GRÈVE JEUDI

La CGT est déjà “en réflexion” pour une nouvelle journée d’actions jeudi, selon les annonces de Laurent Brun, numéro un de la CGT-Cheminots. Interrogé sur RTL, il plaide pour “un rythme d’initiatives resserré”. Il pourrait être de l’ordre d’une grève “tous les deux jours pour l’ensemble des entreprises et, pour la SNCF, on continue en reconductible tous les jours”.

Une façon pour le syndicat qui demande “le retrait” de la réforme de mettre la pression sur le gouvernement afin d’écourter la durée du “conflit”. “Nous ne voulons pas que le conflit soit long. Très clairement, on perd notre salaire, mais ça c’est dans les mains du gouvernement”.

POLÉMIQUE DELEVOYE

Le haut-commissaire chargé de la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye,  a démissionné ce lundi de ses fonctions d’administrateur au sein de l’Ifpass, un institut de formation de l’assurance, afin de “clore toute polémique”.

Liens avec le monde de l’assurance : mis en cause, Jean-Paul Delevoye démissionne d’un institut de formation

“T’AS PAS HONTE?”

Un conducteur de tramway non gréviste a été violemment insultés par ses collègues grévistes, vendredi, dans les Hauts-de-Seine. Insulté, hué, traité de “chien”. Pour continuer d’avancer, il a dû sortir du véhicule pour dégager le passage, peu après 5h30. 

‘ : ‘‘ wrapper.innerHTML = content.replace(/escaped-script>/g, ‘script>’); });
]]>

SÉCURITÉ EN GARE

Alors que la SNCF alerte sur une affluence potentielle “très dangereuse” pour la sécurité des voyageurs dans certaines gares, son directeur général, Alain Krakovitch, a indiqué à LCI que 1000 personnes seront déployées en renfort.

Affluence “très dangereuse” à cause de la grève : quelles mesures de sécurité dans les gares ?

“LES GENS SONT DEVENUS DES BŒUFS” 

Face à la cohue générale, l’accès à la Gare du nord est désormais limité, selon notre journaliste sur place. Tandis que certains suivent les conseils des agents, se rendant parfois à leur destination à pieds sous la pluie, d’autres se tournent vers les bus, là aussi, bondés.

LE RETRAIT N’EST “PAS UNE OPTION”, SELON DJEBBARI 

Jean-Baptiste Djebbari, le secrétaire d’Etat aux Transports, a dénoncé la “désinformation” et les “manipulations” autour du projet de réforme des retraites, venant selon lui des “oppositions politiques”.

S’il a salué les syndicats comme l’Unsa et la CFDT, “qui viennent discuter” et “qui sont exigeants sur les demandes”, il pointe directement du doigt la CGT comme faisant partie de ceux “qui ne veulent pas du tout de cette réforme-là, comme d’ailleurs d’aucune des réformes précédentes”. “Cette réforme est nécessaire, elle doit se faire dans le dialogue (…). Beaucoup de choses sont négociables mais pas le retrait comme le propose Philippe Martinez”, le secrétaire général de la CGT. Sur le plateau de France 2, le secrétaire d’Etat aux Transports a encore une fois fait preuve de fermeté, lançant que le retrait de la réforme des retraites n’était “pas une option”.

L’ÉLYSÉE S’EXPLIQUE

Alors que Gilles Le Gendre vient d’annoncer sur LCI que le déjeuner de travail prévu ce midi à l’Elysée a été reporté à demain soir, l’Elysée s’explique. Et banalise ce contre-temps en se justifiant par une forme de “cohérence et rationalisation”. “C’est plus rationnel comme ça”, nous confie-t-on, “car aujourd’hui une phase de consultation entre les syndicats, Agnès Buzyn et Jean-Paul Delevoye est prévue. “Il y aura ensuite une phase d’échange entre le Premier ministre et Emmanuel Macron.”

Un agenda matinal “assez encombré” et un “agenda” du président de la République qui ne cesse d’être”remouliné”.

LE RISQUE DE SÉCURITÉ EST “SCANDALEUX” (CGT)

“Nous sommes assez inquiets, faire circuler les trains c’est tout sauf un jeu”. Au micro de LCI, Bérenger Cernon, le secrétaire général CGT Cheminots de Paris, s’est indigné du choix de la SNCF de faire circuler certains trains alors que la direction annonce craindre des problèmes de sécurité dans les gares franciliennes, les quais bondés pouvant conduire à un risque de chute sur les voies. Des déclarations jugées “scandaleuses” par le syndicaliste, qui estime que “soit on fait circuler des trains en toute sécurité, soit on fait rien circuler du tout”. 

Et de prendre en exemple les grèves de 1995, lors desquelles le gouvernement et la direction avait fait le choix de ne plus faire circuler de transports sur rails.

‘ : ‘‘ wrapper.innerHTML = content.replace(/escaped-script>/g, ‘script>’); });
]]>

PANIQUE SUR LES QUAIS

Bousculades, cris, quai saturé. Alors que la SNCF alertait sur les risques de sécurité des usagers, les images depuis la gare du Nord sont particulièrement ahurissantes.

RECORD BATTU

Le record matinal de ralentissements a été battu à 8h53, avec 631 kilomètres de bouchons cumulés en Île-de-France, selon le site d’information routière Sytadin. Etabli le mardi 8 octobre 2019, il s’élevait à 628 kms. Le record absolu, 739 kms de ralentissements, reste inégalé pour le moment.

PANIQUE DANS LES GARES

La situation dans les gares parisiennes est particulièrement compliquée, comme en témoigne notre journaliste depuis la Gare du Nord. Les quais sont inaccessibles, et bondés par des usagers tentant de prendre le RER B.

“À LA MANOEUVRE”

“Nous sommes à la manoeuvre pour faire une réforme que tous ceux qui nous ont précédés n’ont jamais osé réaliser (…) Ils étaient dans une forme de rafistolage qui n’était pas inutile mais qui repoussait constamment le moment où il faudrait s’attaquer aux vrais problèmes des retraites. C’est exactement ce que nous faisons “, Gilles Le Gendre, président du groupe LREM à l’Assemblée nationale, sur  LCI. 

Bras de fer social, journée 5. Alors que le mouvement contre les retraites entame sa deuxième semaine, après les très fortes perturbations observées notamment dans les grandes villes ces derniers jours, place aux annonces. Au lendemain de la forte mobilisation du 5 décembre (entre 800 000 et 1,5 million de manifestants), Edouard Philippe a annoncé qu’il dévoilerait mercredi 10 décembre “l’architecture détaillée” de la réforme. 

Lire aussi

L’enjeu est de taille : comment convaincre des professions qui, pour compenser leurs conditions de travail pénibles ou leurs salaires modestes, cotisent à des régimes de retraite leur permettant de quitter leur travail plus tôt ou de bénéficier d’un calcul de pension plus avantageux, d’adhérer à leur régime. Les enseignants, concernés au premier chef, se sont déjà vus promettre des augmentations de salaire. Les autres régimes spéciaux (RATP, SNCF, gaz, fonction publique), dont l’exécutif ne veut plus entendre parler, devraient se voir proposer d’autres mesures compensatoires. 

Cela suffira-t-il à les convaincre ? Avant la présentation d’Edouard Philippe, les syndicats appellent à une nouvelle journée de mobilisation, à l’appel notamment de la CGT, qui ne souhaite pas de la réforme à un calcul par points. Soutenue par d’autres syndicats, à quelques nuances près, elle appelle à “généraliser la grève”. Ce qui promet d’autres journées “noires” dans les transports en commun. 

Ne manquez rien du mouvement contre la réforme des retraites en consultant le live ci-dessus

Sur le même sujet

Et aussi

Leave a Reply