EN DIRECT – Procès Daval : “Jonathann veut garder ses secrets”, déplore la mère d’Alexia – LCI

Spread the love
Justice

L’HEURE DE VÉRITÉ – Trois ans après la mort d’Alexia Daval, son mari, Jonathann, comparaît depuis lundi devant la cour d’assises de Vesoul (Haute-Saône) pour “meurtre sur conjoint”. Suivez l’audience en direct avec notre journaliste sur place.

“DOMMAGEABLE POUR LA MANIFESTATION DE LA VÉRITÉ”

Me Randall Schwerdorffer a regretté en marge de l’audience que le procès de son client Jonathann Daval “se passe sans lui”. “C’est très dommageable pour la manifestation de la vérité, insiste-t-il.  J’espère qu’à un moment on va se recentrer sur ce que Jonathann a à dire et qu’on va le mettre dans les conditions optimum pour libérer sa parole parce que Jonathann est très particulier, on l’a vu au travers du dossier de l’instruction, a rappelé l’avocat. La libération de la parole de Jonathann ne se fait que dans certaines conditions on le sait. C’est un paramètre de cette affaire”.

LES PARTIES CIVILES ATTENDENT LA SUITE DE L’INTERROGATOIRE

La famille d’Alexia Daval espère que l’accusé, dont l’interrogatoire doit reprendre cet après-midi, parlera et dira la vérité, toute la vérité.

AU SUJET DES MENSONGES

L’expert psychiatre donne des explications sur le processus du mensonge de l’accusé. Jonathann Daval a livré de nombreuses versions avant d’en donnéer une dernière, qui pourraient “coller” avec la réalité des éléments mais dont on ignore si elle relate tout des faits qui se sont déroulés durant cette triste soirée d’octobre 2017 au cours de laquelle Alexia Daval a été tuée.

“FAIRE TAIRE LA PERSONNE”

L’expert-psychiatre détaille ce que peut représenter l’acte d’étranglement sur une personne. IL eexplique que cela peut-être une façon de “faire taire la personne”.

EXPERT PSYCHIATRE

Le docteur Joffrey Carpentier, expert-psychiatre, est maintenant entendu par la cour. Comme l’expert psychologue, il a vu Jonathann Daval en  2018.

“RELATION INCESTUELLE”

L’expert psychologue décrit la relation incestuelle de Jonathann Daval avec sa mère. L’incestuel est une notion  du psychiatre et psychanalyste français Paul-Claude Racamier. 

CRÉMATION

L’expert psychologue Tony Arpin est interrogé sur l’acte de crémation. Pourquoi Jonathann Daval a-t-il brûlé le corps d’Alexia après l’avoir tuée? Le cadavre de la victime a été découvert partiellement brûlé. Selon  le spécialiste :” C’est le désir de faire disparaître l’être aimé” qui a motivé cet acte. 

AGRESSEUR AGRESSÉ

Selon l’expert psychologue entendu depuis ce matin, les agresseurs sexuels sont très souvent des personnes qui ont été elles-mêmes agressées étant petites.

“FAILLE NARCISSIQUE”

L’expert explique que Jonathann Daval ne supporte pas l’idée de rupture. Il aile l’idée de cocon, d’être entouré et choyé par ceux qu’il aime.

“COCON”

L’expert psychologue entendu en visioconférence répète comme d’autres que Jonathann Daval appréciait d’être comme dans un “cocon”. Auprès de sa mère et, ensuite, auprès des parents d’Alexia.

“RÉACTIONS PUÉRILES ET AGRESSIVES”

L’expert-psychologue entendu en visioconférence évoque de réactions parfois “puériles et agressives chez l’accusé.

“IL N’EXISTE QU’À TRAVERS L’AUTRE” 

Jonathann Daval n’agit que comme il pense qu’on voudrait qu’il agisse.

“FAUX SELF”

L’expert-psychologue évoque la  notion de  “faux self”.  Cette notion a été créée par le pédiatre et psychologue Donald Woods  Winnicott, elle désigne l’adaptation, par soumission ou par compromis, d’un individu à son environnement dès les premiers temps de son existence.

MÉCANISME DE LA PROJECTION

“DISCOURS COHÉRENT”

L’expert-psychologue explique que Jonathann Daval au cours de leur entretien avait un “discours cohérent”.

“LE CHAGRIN N’ÉTAIT PAS SIMULÉ”

A l’expert psychologue, Jonathann Daval a assuré qu’il aimait sa femme et qu’après sa  mort, la peine était bien réelle. 

JONATHANN DAVAL DECRIT ALEXIA COMME “AGRESSIVE”

L’expert-psychologue explique que Jonathann Daval lui a indiqué qu’Alexia ne le supportait plus, qu’elle était devenue “agressive” à vous égard.

RENCONTRE AVEC ALEXIA

Jonathann Daval rencontre Alexia à l’âge de 21 ans. C’est elle qui fera le premier pas au cours d’un rendez-vous.

FOOT ET CINÉMA

L’expert-psychologue note que Jonathann Daval aimait le sport étant jeune, notamment le football. Il appréciait aussi les loisirs, le cinéma notamment et les concerts. 

RISÉE DE SES CAMARADES

Le psychologue entendu en visio parle de l’enfance de Jonathann Daval et d’un certain malêtre ressenti à l’adolescence.

EXPERTS PSYCHIATRES ET PSYCHOLOGUES

L’interrogatoire de Jonathann Daval reprendra un peu plus tard dans la journée de jeudi. Il avait été suspendu hier soir après un malaise de l’accusé. Ce matin, ce sont des experts psychiatres et psycholgues qui sont entendus.

JONATHANN DAVAL DE RETOUR APRES SON MALAISE

“Ce qu’il a dit hier, c’est ce qu’il avait dit lors de la reconstitution” affirme l’avocat des parents d’Alexia, présent avec eux devant le palais de Justice de Vésoul. “Il est resté sur ses positions, ce qui ne m’étonne pas” ajoute le père d’Alexia. 

REACTION

Jonathann Daval s’est excusé avant de s’évanouir mercredi soir : “Il était face à toutes ces contradictions” selon Caty Richard, avocate des proches d’Alexia Daval, interrogée ce jeudi matin sur LCI

L’AUDITION DE JONATHAN PEUT REPRENDRE CE JEUDI 

Jonathann Daval, qui a souffert d’un malaise vagal mercredi soir en plein interrogatoire sur le meurtre de sa femme Alexia, a reçu l’aval des médecins et son procès va pouvoir reprendre normalement devant les assises de la Haute-Saône jeudi, a déclaré à l’AFP l’avocat général.

“C’est bon, officiellement un certificat médical de compatibilité a été donné et Jonathann Daval va au tribunal pour se rendre au tribunal et reprendre le procès”, a déclaré Emmanuel Dupic. L’accusé a passé la nuit en observation à l’hôpital de Vesoul. L’audience doit reprendre à 09H00.

“LA QUESTION DE LA PSYCHOLOGIE DE JONATHANN DAVAL CONSTITUE L’UNE DES GRANDES CLEFS”

Que penser de cet évanouissement ? “Ce que l’on sait, c’est que Jonathann Daval est très sensible à l’émotion, constate Aude Bariéty, journaliste au Figaro et auteure de L’affaire Daval, interrogée ce jeudi sur LCI. Reste que “la question de sa sincérité se pose, vu qu’il a passé son temps à mentir pendant son instruction (…) Il faudra voir, si l’audience reprend, s’il renouvelle ses excuses à la famille car les parties civiles en attendent plus”.

“Pour l’instant, le procès a mis pas mal de temps à démarrer”, poursuit-elle. “Ce jeudi, le programme est chargé, c’est vraiment un jour clé (…) la question de la psychologie de Jonathan Davall constitue l’une des grandes clefs de ce procès (…) On évoque un faux soumis et un vrai dominant.”

REPRISE ?

Interrompu mercredi soir après un “malaise vagal” de l’accusé en plein interrogatoire, le procès de Jonathann Daval devant les assises de la Haute-Saône devrait reprendre jeudi mais reste suspendu à l’état de santé de l’accusé, qui doit passer un examen.

“Selon un premier diagnostic, il a fait un malaise vagal” mais son état de santé est “rassurant”, a indiqué mercredi soir à l’AFP l’avocat général, Emmanuel Dupic, selon lequel le procès devrait reprendre jeudi matin.

“A priori, il devrait être là” jeudi matin, a confirmé à l’AFP l’un de ses avocats, Me Randall Schwerdorffer.

C’est une affaire qui a bouleversé la France entière. Le 30 octobre 2017, le corps en partie calciné d’Alexia Daval est découvert dans un bois et après de multiples rebondissements, son époux Jonathann reconnaît le meurtre. Son procès s’est ouvert ce lundi à Vesoul, en Haute-Saône pour “meurtre sur conjoint“, il encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

Tout a commencé le 28 octobre 2017. Jonathann Daval signale la disparition de sa femme à la gendarmerie de la commune de Gray, en Haute-Saône, il affirme qu’Alexia n’est jamais revenue de son footing. D’intenses recherches sont alors organisées par la gendarmerie et des habitants, pour trouver la jeune femme. Et c’est deux jours plus tard, que le corps d’Alexia Daval est retrouvé, dissimulé sous des branchages et partiellement calciné.

Jonathann Daval, l’époux dévasté devient l’accusé

L’hypothèse d’une agression de la joggeuse par un maniaque sexuel inquiète alors la population. L’émotion est générale et très vite un mouvement de solidarité va voir le jour en France et à l’étranger. Des footings vont être organisés jusqu’au Japon et en Australie en hommage à Alexia Daval. 

Son mari, dévasté par le chagrin, va alors apparaître sur tous les écrans. Aux côtés de ses beaux-parents, lors de la marche blanche en mémoire à la jeune femme, entre deux sanglots, il décrit sa défunte femme comme sa “première supportrice, mon oxygène“. Puis, trois mois plus tard, tout bascule. 

Jonathann Daval est placé en garde à vue le 29 janvier 2018. La stupéfaction est générale et l’homme de 36 ans va nier puis avouer avoir tué sa femme lors d’une dispute à leur domicile dans la nuit du 27 au 28 octobre 2017. Pendant les deux ans d’enquête, il va plusieurs fois changer de version. Il va se rétracter, accuser son beau-frère, et de nouveau reconnaître le meurtre de sa femme lors d’une audition devant le juge d’instruction. Pendant une reconstitution, en juin 2019, il va également admettre avoir brûlé le corps d’Alexia.

Toute l’info sur

Meurtre d’Alexia Daval : l’heure du procès

Lire aussi

“Les mensonges, c’est terminé”

Reste à savoir pour les enquêteurs, pourquoi Jonathann Daval a roué de coups et étranglé sa femme. Le couple rencontrait des difficultés pour concevoir un enfant et d’après Jonathan, le soir du meurtre, il a refusé d’avoir un rapport sexuel avec Alexia. La jeune femme se serait alors montrée violente envers lui, l’accusant de “ne pas être un homme“. “Je l’ai étranglée, l’ai frappée pour qu’elle se taise“, a-t-il soutenu devant un expert psychiatre, évoquant une compagne “violente en paroles et en actes” qui “l’humiliait” régulièrement. Mais il affirme qu’il “ne voulait pas la tuer. Ses avocats n’excluent d’ailleurs pas de plaider les “violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner“.

Pour les parents de la victime, qui considéraient Jonathann Daval “comme un fils”, cette ligne de défense est inacceptable. “Alexia était une bonne personne. Notre hantise, c’est que la défense et Jonathann tapent sur elle“, redoutent Jean-Pierre et Isabelle Fouillot. Ce n’est pas la première fois que les avocats de Jonathann Daval évoquent la “personnalité écrasante” d’Alexia Daval. Ce dossier est “aux antipodes du féminicide, nous l’expliquerons au procès“, annonce Me Randall Schwerdorffer. “Les mensonges, c’est terminé“, assure l’avocat qui promet “un moment de vérité“. “Jonathann veut s’exprimer pour que les jurés soient en état de juger ce qu’il a fait“, insiste-t-il. Une vérité que les parents d’Alexia demandent depuis maintenant trois ans. 

La succession de mensonges a été à chaque fois ressentie comme un drame par les parties civiles“, confie Me Gilles-Jean Portejoie, l’avocat des parents, de la sœur et du beau-frère d’Alexia. Il souhaite aborder les questions de la “préméditation” et de la “complicité“, “même si elles n’ont finalement pas été retenues“. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT – Procès Daval : “Jonathann veut garder ses secrets”, déplore la mère d’Alexia

Possible assouplissement du confinement : quels scénarios pour les prochaines semaines ?

EN DIRECT – Covid-19 : Bercy propose un report du Black Friday au 4 décembre

Sécurité des ponts : au moins 25.000 ouvrages toujours en mauvais état en France

EN DIRECT – Présidentielle américaine : la secrétaire d’État de l’Arizona menacée après la validation des résultats

Leave a Reply