Advertisements

EN DIRECT – Philippe estime qu’il “ne sera pas possible” d’organiser le bac “dans des conditions normales” – LCI

Spread the love








EN DIRECT – Philippe estime qu’il “ne sera pas possible” d’organiser le bac “dans des conditions normales” | LCI

































Santé

Toute L’info sur

Coronavirus : la pandémie qui inquiète la planète

COVID 19 – La pandémie de coronavirus est désormais considérée par l’ONU comme la pire crise affrontée par l’humanité depuis 1945. Tandis que la France connaît son 16e jour de confinement en France, mercredi 1er avril, Edouard Philippe et Olivier Véran doivent s’expliquer devant l’Assemblée. Suivez les dernières infos du jour sur l’épidémie.

LCI VOUS RÉPOND 

Une question sur le coronavirus ? Un conseil à demander ? Une information à vérifier ? La rédaction de LCI, plus que jamais mobilisée, vous répond. Interrogez notre chatbot, ici

RELANCE ÉCONOMIQUE

“Aujourd’hui, c’est une réponse d’urgence et de survie dans la tempête pour les entreprises”, reconnaît Edouard Philippe. “Demain, quand le pire de la crise sera passée, il faudra que la relance soit concertée, au niveau de l’Europe aussi.”

Mais le chef du gouvernement sait aussi que la crise économique qui guette sera beaucoup plus difficile pour d’autres pays souvent partenaires : “Tout le monde voit l’impact que peut avoir cette crise sur des états solides. On peut facilement imaginer l’impact qu’elle aura sur des états fragiles. On ne peut pas détourner les yeux. Il faut réfléchir à la façon dont on peut aider nos partenaires africains notamment.”

ENTREPRISES-CLÉS

L’Etat s’impliquera aussi auprès d’autres entreprises qui relèvent de la souveraineté nationale”, annonce Edouard Philippe, interrogé sur l’aide aux entreprises qui risquent de se retrouver en difficulté. Il a rappelé que l’Etat était déjà actionnaire dans 90 entreprises importantes.

BAC 2O2O

Le Premier ministre a expliqué devant les membres de la mission qu’il “ne sera pas possible d’organiser dans des conditions normales le bac 2020.”

“Je ne crois pas que le bac puisse se passer dans des conditions normales. Il n’est pas possible d’imaginer ça. Il faut réfléchir aux conditions dans lesquelles il peut être réaliser. Il y a ceux qui disent que le contrôle continu doit prévaloir, d’autres qu’il doit y avoir des épreuves. Cela est lié aux conditions du déconfinement et à beaucoup d’inconnus. Le ministre est en train d’instruire ce qui est préférable. Nous communiquerons prochainement avec le ministre sur les solutions.”

ECOLE ET VACANCES

Edouard Philippe est revenu sur la date du 5 mai avancé par le ministre de l’Education nationale pour la réouverture des établissements scolaires. “C’est une hypothèse qui est liée à la question du déconfinement. La question de la continuité pédagogique est délicate. L’enseignement est un travail collectif. Il est important que les enseignants puissent continuer à faire travailler les élèves, les suivre.”

Le calendrier des vacances ne sera pas modifié car, pour le Premier ministre, “il est important de préserver la période de vacances pour le repos des esprits. Il faut que le travail des professeurs puissent aussi s’interrompre car le confinement va demeurer.” Il a également salué le travail des enseignants, se disant “impressionné par la très grande motivation que démontrent les enseignants du pays dans un environnement dégradé. C’est admirable !”

DES LITS DE RÉANIMATION SUPPLÉMENTAIRES

“La France compte normalement 5.000 places de réanimation et il y a aujourd’hui plus de patients atteints de coronavirus qui en ont. Nous avons réussi à augmenter nos capacités à 10.000 lits en déclenchant le Plan blanc. L’objectif est de 14.000 lits de réanimation. Il reste 4.000 lits actuellement disponibles dont 1.700 lits Covid-19. Cela nécessite de transformer des blocs opérations pour y parvenir.”

“Le secteur privé est pleinement mobilisé là où c’est nécessaire”, a-t-il précisé, saluant le soutien des cliniques privées là où il y a des besoins.

DES MASQUES EN RENFORT

Olivier Véran, ministre de la Santé, annonce l’arrivée de masques supplémentaires, produits en France et importés de l’étranger.

“Nous avons déstocké plus de 110M de masques. Nous estimons les besoins actuels à 40M hebdomadaire. Des restockages vont être adressés aux établissements et personnels de santé, ainsi qu’aux personnels de secours. Nous avons fait rentrer 28M de masques dont 8M par une production nationale. 8,5 M ont été importés de Chine et 13M vont arriver la semaine prochaine.

Plus de 1,5 milliard de masques ont été commandés. Nous avions passé les commandes avant même que les usines ne reprennent leur production.”

TRACKING DES INDIVIDUS PAS PRÉVU

Le Premier ministre a indiqué qu’il n’était pas prévu d’avoir d’outil de tracking des Français comme ce fut le cas à l’étranger, notamment en Chine. Cela ne serait faisable que sur la base du volontariat.

“Cela a servi dans certains pays à mettre à l’isolement des personnes qui étaient malades ou qui avaient cotoyé quelqu’un qui l’était. En France, ce ne serait pas légalement permis. On pourrait peut-être sur le fondement d’un engagement volontaire utiliser ces méthodes pour mieux tracer la circulation du virus. Nous n’avons pas aujourd’hui d’instrument qui rendrait légal ce tracking et nous ne travaillons pas sur un tel instrument.”

ETAT D’URGENCE SANITAIRE

Edouard Philippe :

“Cela permet au gouvernement de prendre des mesures qui doivent également prendre en compte les libertés individuelles. Nous avons prévu un durcissement des sanctions en cas de réitération des infractions. Au bout de quatre fois, cela pourra être puni par un juge. Il faut prendre en compte les conditions du confinement, le besoin d’aller faire ses courses, d’aller chez le médecin si cela est indispensable. Il y a beaucoup de question d’appréciations. Nous répétons aux forces de l’ordre qu’elles doivent faire preuve de discernement dans ces conditions-là.”

ENTREPRISES

Edouard Philippe sur les mesures aux entreprises :

“A la crise sanitaire, une crise économique, et peut-être demain financière, est susceptible de succéder. Le gouvernement a pris des mesures en ce sens. La garantie d’emprunt bancaire pour les entreprises à hauteur de 300 milliards d’euros. 45 milliards d’euros d’aides via les reports de charges et d’aides directes ou indirectes aux entreprises. Nous avons mis en place le chômage partiel qui maintient le lien entre le salarié et l’entreprise qui conserve auprès d’elle une compétence, une expertise, une organisation. Nous avons renforcé le dispositif d’activité partielle en veillant à ce qu’il ne soit pas seulement un remplacement au niveau du SMIC mais qu’il puisse concerner une partie beaucoup plus large des salariés, jusqu’à 4 fois le montant du SMIC. C’est le dispositif le plus large et ambitieux d’Europe Près de 3, 5 millions de salariés et plus de 337.000 entreprises ont demandé à en bénéficier. Certains ont tardé à recevoir une réponse car il y a eu un afflux massif. Les décisions sont rétroactives.”

20.000 entreprises ont demandé des garanties d’emprunt auprès de la Bpi. Les demandes doivent être traitées dans les cinq jours, annonce le Premier ministre.

Coronavirus : Bpifrance lance un plan de soutien d’urgence à destination des entreprises

A QUAND LE DÉCONFINEMENT ?

Edouard Philippe a expliqué devant la commission que “plusieurs scénarios sont à l’étude selon plusieurs hypothèses. Une discussion sur le déconfinement doit être présentée et discutée, prendre en compte des impératifs de protection de la santé. “

“Nous espérons pouvoir présenter une solution dans les jours et semaines qui viennent pour donner une perspective à nos concitoyens. Je mesure les contraintes qui pèsent sur nos concitoyens, les difficultés et les inquiétudes liées au confinement.” Le Premier ministre veut pouvoir garantir les meilleures conditions d’un déconfinement pour la santé et la sécurité de nos concitoyens.

A QUAND LE DÉCONFINEMENT ?

Edouard Philippe a expliqué devant la commission que “plusieurs scénarios sont à l’étude selon plusieurs hypothèses. Une discussion sur le déconfinement doit être présentée et discutée, prendre en compte des impératifs de protection de la santé. “

“Nous espérons pouvoir présenter une solution dans les jours et semaines qui viennent pour donner une perspective à nos concitoyens. Je mesure les contraintes qui pèsent sur nos concitoyens, les difficultés et les inquiétudes liées au confinement.” Le Premier ministre veut pouvoir garantir les meilleures conditions d’un déconfinement pour la santé et la sécurité de nos concitoyens.

DÉCONFINEMENT PAR ÉTAPES ENVISAGÉ

“La réponse est délicate. Nous devons rester chez nous avec un certain nombre d’exceptions mais qui restent des exceptions. Il n’y a pas de précédent de confinement. On n’a jamais déconfiné autant de gens. Le seul précédent qui existe, mis en application en Chine dans la région du Hubei, n’est pas totalement reproductible chez nous car cela ne s’appliquait pas à la Chine entière. Le déconfinement va dépendre d’élément dont nous ne totalement aujourd’hui.

– Le déconfinement sera différent s’il existe à ce moment-là des traitements avérés

– Cela dépendra aussi des tests éventuels, de nos capacités à les réaliser dans de bonnes conditions

– Cela dépendra aussi de la façon dont le virus aura circulé et de la proportion de nos concitoyens qui auront développé une immunisation, de la façon dont le virus pourra encore circuler.

Nous avons décidé du confinement selon une stratégique qui consiste à limiter le nombre de cas sévères pour qu’ils ne dépassent pas le nombre de places d’accueil disponibles dans les services de réanimation. Cela reste un indicateur décisif pour le déconfinement. 

Il reste probable que nous ne nous dirigeons pas vers un déconfinement général, partout et pour tout le monde. Plusieurs équipes travaillent sur la faisabilité d’un déconfinement régionalisé ou sujet à une politique de test, et laquelle, un déconfinement en fonction de la classe d’âge aussi.”

UN COMBAT TOTAL

Edouard Philippe : “Nous sommes dans un combat long, qui va durer. Difficile qui impliquera parfois de mauvaises nouvelles, des déceptions lorsque nous pensons avoir trouvé une piste qui puisse apporter un traitement. Je ne veux pas cacher la dureté à nos concitoyens. Mais je peux assurer que nous livrons un combat avec un engagement farouche et total, pour trouver les solutions adaptées. Nous visons un combat mondial. Jamais la moitié de l’Humanité n’a été confinée. Aucun système de santé au monde n’a été conçu pour faire face à la situation que nous vivons et à une vague de cette ampleur. Il faudra sans doute en tirer les conséquences. L’ensemble des pays du monde y est confronté en même temps. Aucun responsable ne prend la chose à la légère. 

MISSION PARLEMENTAIRE

Edouard Philippe : “Nous vivons une crise sanitaire sans précédent. Il est extrêmement utile qu’en période de crise, le gouvernement puisse être contrôlé par le Parlement. Nos décisions ont un impact important sur la vie de nos concitoyens. Nous sommes attentifs à transmettre les décisions prises. Je ne sais pas si le Première ministre britannique ou la chancelière allemande sont soumis à une telle mission, mais c’est une bonne chose. Je préfère être clair : nous ne savons pas tous. Face aux questions scientifiques qui sont posées, face au confinement, nous ne savons pas tout. J’ai pris la décision de dire ce que nous savons et ce que nous ne savons pas. Nous pouvons expliquer nos décisions prises sur le fondement d’informations souvent incomplètes et parfois contradictoires. C’est un fait en période de crise.”

C’EST PARTI

Richard Ferrand, président de l’Assemblée Nationale, ouvre la première session de la Mission d’information sur l’impact, la gestion et les conséquences dans toutes ses dimensions de l’épidémie de Coronavirus-Covid 19.

EDOUARD PHILIPPE ET OLIVIER VÉRAN FACE À L’ASSEMBLÉE

En visioconférence, Edouard Philippe et Olivier Véran vont répondre à partir de 18h aux interrogations des 31 membres de la mission d’information sur le coronavirus. Ces députés de l’Assemblée sont issus de tous les bancs, auxquels s’ajoutent les présidents des huit groupes politiques. Cette mission aura rendez-vous chaque mercredi

Manque de masques, de tests, pénurie de médicaments, mais aussi ajustement des mesures économiques et sociales, et encore reproches d’imprévoyance envers l’exécutif seront au menu, en relais des interrogations des Français.

PRESTATIONS SOCIALES

Le versement par les CAF et caisses de MSA des prestations sociales a été anticipé, a indiqué le gouvernement dans un communiqué. Le but étant qu’elles soient disponibles sur le compte bancaire de tous les allocataires concernés dès le 4 avril 2020. 

“Cette décision s’applique à l’ensemble des allocations et prestations versées par ces organismes : minima sociaux (RSA, allocation adulte handicapé, …), prime d’activité, aides personnelles au logement, allocations familiales”, continue le communiqué. 

Urgent

WIMBLEDON ANNULÉ

Les organisateurs du célèbre tournoi de tennis ont décidé d’annuler l’édition 2020 qui devait se tenir à l’été prochain. L’événement est décalé du 28 juin au 11 juillet 2021.

“Nous pensons que, compte tenu de l’ampleur de cette crise mondiale, annuler le tournoi 2020 et nous concentrer plutôt sur la façon dont nous pouvons utiliser l’étendue de nos ressources pour aider semble plus appropriés”, a indiqué Ian Hewitt, président de l’organisation.

Les billets pour le tournoi seront remboursés.

FOOTBALL

L’équipe de France ne disputera pas de matches en juin prochain. En raison de l’épidémie de coronavirus, l’UEFA a décidé de reporter “jusqu’à nouvel ordre” les rencontres des équipes nationales qui étaient programmées, matches de barrage pour l’Euro 2020 et matches amicaux compris. La compétition a été décalée d’un an.

L’instance de gouvernance du football européen n’a en revanche pas communiqué sur l’avancée des travaux concernant la reprogrammation de ses compétitions de clubs, dont la Ligue des champions.

Les matches de barrage de l’Euro messieurs et les matches de qualification pour l’Euro féminin, ainsi que “les matches amicaux internationaux centralisés” également prévus en juin, sont “reportés jusqu’à nouvel ordre”, a affirmé l’UEFA dans un communiqué.

Le Championnat d’Europe des moins de 17 ans, prévue en mai prochain, et l’Euro féminin des moins de 19 ans, prévue en juillet, ont été annulés.

CHÔMAGE PARTIEL

Le recours au dispositif du chômage partiel avait été demandé mardi soir par 337.000 entreprises pour 3,6 millions de salariés, a annoncé mercredi la ministre du Travail, Muriel Pénicaud.

D’après un nouveau bilan, 337.000 entreprises ont demandé le chômage partiel

L’ALLEMAGNE PROLONGE SES MESURES DE RESTRICTION

Angela Merkel a annoncé le prolongement de la période de restriction des contacts sociaux en Allemagne au moins jusqu’au 19 avril. Cela vise à endiguer la pandémie de nouveau coronavirus. “Les restrictions de contact sont prolongées au moins jusqu’au 19 avril, nous ferons une nouvelle évaluation le mardi après Pâques”, a indiqué la chancelière allemande.

NEW YORK

Avec 40 % des cas de coronavirus aux Etats-Unis, New York enregistre un décès toutes les trois minutes. Big Apple totalise plus de 1.550 morts et 76.000 personnes contaminées.

‘ : ‘‘ wrapper.innerHTML = content.replace(/escaped-script>/g, ‘script>’); });
]]>

FOIRE DU TRÔNE ANNULÉE

En raison du coronavirus, la ville de Paris a décidé d’annuler l’édition 2020 de la célèbre Foire du Trône qui se tient chaque année sur la pelouse de Reuilly à Paris.

“Compte tenu de la très forte incertitude sur le calendrier de sortie du confinement et des mesures de restriction de grands rassemblements, la Maire de Paris et le Préfet de Police ont convenu conjointement d’une décision d’annulation de l’édition 2020 de la Foire du Trône”, annonce la mairie dans un communiqué.

La Foire du Trône devait initialement se tenir du 27 mars au 24 mai. Les premiers forains avaient commencé à s’y installer. La ville de Paris les laisse à demeure jusqu’au 14 juin, date à laquelle ils devaient initialement repartir.

WALL STREET EN FORTE BAISSE

Donald Trump a prévenu que les deux prochaines semaines seraient “très très douloureuses”. La Bourse de New York a entendu le message et reculait fortement à l’ouverture mercredi, après avoir terminé sur une mauvaise note mardi. Le Dow Jones perdait 3,92% et le Nasdaq 3,06%.

Face à la menace planétaire du coronavirus, Wall Street a bouclé la veille le pire trimestre depuis 1987 pour le Dow Jones (-23%) et depuis 2008 pour le S&P 500 (-20%).

BILAN BRITANNIQUE A LA HAUSSE

Le Royaume-Uni a enregistré en une journée 563 décès supplémentaires de patients atteints par le coronavirus, nouveau record marquant une nette accélération de la pandémie et portant le bilan à plus de 2.000 morts dans le pays, selon les chiffres officiels publiés mercredi.

Depuis le début de la pandémie, les autorités sanitaires ont dénombré 2.352 morts à l’hôpital de patients atteints par le Covid-19 et près de 30.000 cas testés positifs (29.474, soit 4.324 cas supplémentaires).

HOMMAGES

Les messages du monde du football se multiplient pour rendre un dernier hommage à Pape Diouf, mort ce mardi au Sénégal des suites du coronavirus. 

“Il laissera un souvenir unique à Marseille” : le monde du foot pleure l’ancien président de l’OM Pape Diouf

SOLITUDE

Le nombre d’appels à SOS Amitié explose depuis le début du confinement, a appris France Bleu Normandie. A Caen, cette plateforme d’écoute – qui aide les personnes en détresse psychologique – reçoit environ 7000 appels par jour. Un “pic d’activité” qui représente une augmentation de plus de 250%,  selon le président de SOS Amitié à Caen interrogé par la radio locale.

TRAINS SANITAIRES

Les deux TGV sanitaires partis de Paris sont arrivés à Saint-Brieuc et à Rennes, unique arrêt avant d’atteindre le terminus à Brest, ont indiqué un journaliste de l’AFP et la SNCF. 

FUTUROSCOPE x CORONAVIRUS

Pour venir en aide aux soignants, le Futuroscope fabrique désormais des sangles de visière avec une imprimantes 3D. Elles doivent notamment servir de protection à destination du personnel travaillant au CHU de Poitiers.

LE PRIVÉ EN AIDE AU PUBLIC

“Nous accueillons des patients qui proviennent des hôpitaux publics”, assure Gérald Riesberg, directeur des cliniques Saint-Brice et Pays de Seine. Une démarche qui entre dans le cadre d’un partenariat entre privé et public.

‘ : ‘‘ wrapper.innerHTML = content.replace(/escaped-script>/g, ‘script>’); });
]]>

MAUVAISE BLAGUE

Sur Twitter, la préfecture de Charente-Maritime alerte sur une farce du 1er avril qui circule sur les réseaux sociaux. Dans un faux arrêté préfectoral, il est demandé aux personnes ne résidant pas de façon permanente sur l’île de Ré de rejoindre leur domicile. 

UN VACCIN DÉVELOPPÉ… AVEC DES FEUILLES DE TABAC

Le fabricant des cigarettes Lucky Strike et Dunhill annonce qu’une de ses filiales travaille sur un potentiel vaccin en utilisant des feuilles de tabac. En phase de test “pré-clinique”, il n’a donc pas été expérimenté sur l’homme. “Nous pensons avoir réalisé une avancée importante avec notre plateforme technologique de feuilles de tabac et nous sommes prêts à travailler avec les gouvernements et toutes les parties prenantes pour aider à gagner la guerre contre le Covid-19”, a déclaré le directeur de la recherche scientifique de British American Tobacco (BAT). Si son efficacité se confirmait, le cigarettier affirme être en mesure de produire entre 1 et 3 millions de doses par semaine dès le mois de juin avec l’aide de partenaires et des gouvernements.

“L’ÉTAT VOUS PROTÈGE”

Chef d’entreprise, micro-entrepreneur, indépendant, agriculteur, … “l’Etat vous protège”. Sur Twitter, le président de la République compile les solutions réponses apportées par l’exécutif aux travailleurs. Et l’assure encore une fois : “J’ai promis de vous protéger face aux pertes de revenus liées au COVID-19.” 

CONFINEMENT 

Du confinement pour tous les goûts : nous avons sélectionné pour vous cinq séries à ne pas louper en avril. 

“La Casa de Papel”, “Run”, “Le Bureau des légendes”… 5 séries à regarder en avril

ARRÊT DE TRAVAIL

Les médecins du travail pourront désormais prescrire des arrêts de travail “en cas d’infection ou de suspicion d’infection” au coronavirus, a indiqué le ministère du Travail. Ils pourront également “procéder à des tests de dépistage”, a précisé l’entourage de Muriel Pénicaud. A terme, “l’objectif c’est d’associer les services de santé au travail à une politique de tests plus massifs dans une perspective de sortie de confinement.”

FONDS DE SOLIDARITÉ 

Plus de 204.000 petites entreprises ont demandé l’aide de 1.500 euros, selon un décompte du ministre des Comptes publics sur Twitter. 

Pour rappel, ce fonds de solidarité prévoit cette compensation pour les très petites entreprises et indépendants réalisant moins d’un million d’euros de chiffre d’affaires et employant moins de dix salariés. Pour être éligibles, les entreprises doivent avoir perdu 50% de leur chiffre d’affaires du mois de mars par rapport au mois de mars de 2019, et ainsi de suite pour le mois suivant. 

MURIEL PÉNICAUD 

“J’ai deux priorités : préserver les emplois et protéger la santé des salariés qui vont au travail.” C’est ce qu’a assuré la ministre du Travail, qui en a profité pour “remercier la deuxième ligne de front”. Muriel Pénicaud a donc annoncé que les entreprises pourront verser jusqu’au 31 août “une prime de travail exceptionnelle de 1000 euros”, pour ces travailleurs qui permettent “de faire vivre notre pays”. Une “prime exceptionnelle de pouvoir d’achat” qui pourra être “portée à 2 000 euros”. 

MURIEL PÉNICAUD 

A l’issue du Conseil des ministres, Muriel Pénicaud a annoncé que “337 000 entreprises ont fait une demande de mise en place de chômage partiel”, pour plus de “3,5 millions de salariés concernés.

MISSION PARLEMENTAIRE

En pleine pandémie, et alors que l’exécutif est toujours à la manœuvre dans la lutte contre le Covid-19, il va d’ores et déjà devoir s’expliquer sur ses choix et ses éventuels manquements. Alors quelles sont les attributions de cette mission qui s’ouvre ce mercredi? Sur quoi peut-elle déboucher ? On vous explique.

Quels sont les pouvoirs de la mission d’information parlementaire qui auditionne Edouard Philippe mercredi ?

Urgent

FESTIVAL D’ÉDIMBOURG ANNULE

Les cinq festivals culturels d’Édimbourg n’auront pas lieu en août, font savoir les organisateurs. Ce qui signifie que le Festival international d’Édimbourg et le Fringe n’auront pas lieu pour la première fois depuis plus de 70 ans.

“Pour la première fois depuis plus de 70 ans, les cinq festivals qui font d’Édimbourg la plus importante destination culturelle chaque année en août ne se tiendront pas.”

MORBIHAN

Dans le Morbihan, les plages, sentiers côtiers et cales de mise à l’eau des bateaux ainsi que la limitation des accès aux îles sont prolongés jusqu’au 15 avril 2020, prévient la préfecture.

Urgent

LA BARRE DES 1000 DÉCÈS FRANCHIE DANS LE GRAND EST

Le Grand Est enregistre à ce jour 1015 décès de patients depuis le début de l’épidémie, fait s’avoir l’ARS dans un communiqué. Un chiffre qui prend en compte les patients “confirmés virologiquement positives ainsi que les personnes non testées mais dont le décès est rapporté à une infection par Coronavirus”, précise l’Agence régionale de Santé. Au contraire, 1704 personnes sont sorties d’hospitalisation, leur état de santé ayant été considéré comme rassurant.

AUTRICHE EN AIDE

Après l’Allemagne, la Suisse et le Luxembourg, c’est au tour de l’Autriche de prendre en charge des Français contaminés par le Covid-19. Trois patients hospitalisés en soins intensifs dans la région Grand Est vont ainsi être transférés, a appris l’AFP. Une première pour un pays non-frontalier. Ils seront accueillis dans un établissement de santé de la ville de Salzbourg, selon le gouvernement autrichien et les autorités françaises qui n’ont pas précisé la date du transfert.

TRANSFERT

L’Autriche va à son tour accueillir des patients français contaminés par le Covid-19, devenant le premier pays non-frontalier de la France où des malades vont être transférés depuis l’Est, a-t-on appris de sources officielles mercredi.

Trois patients hospitalisés en soins intensifs dans la région Grand Est vont être pris en charge, selon le gouvernement autrichien et les autorités françaises qui n’ont pas précisé la date du transfert.

Ils seront hospitalisés dans un établissement de santé de la ville de Salzbourg (ouest).

ROUMANIE

“Nous sommes envoyés à la mort les mains nues” : la colère face au manque de protection des soignants gronde en Roumanie, l’un des pays les plus pauvres de l’Union européenne, où le nouveau coronavirus frappe de plein fouet médecins et infirmiers.

Certains ont signé des pétitions, d’autres se sont tournés vers les réseaux sociaux pour dire leur colère, d’autres encore – quelques dizaines jusqu’ici – ont démissionné. Sur les 2.450 cas de Covid-19 diagnostiqués dans le pays, près de 300 concernent des membres du personnel médical. La Roumanie déplorait mercredi 85 décès.

SOUVERAINETÉ

En déplacement chez un fabricant français de masques, Emmanuel Macron a plaidé pour le rapatriement d’usines dans l’Hexagone. Promesse envisageable ou utopique ? Interview d’El Mouhoub Mouhoud, Professeur d’économie à l’université Paris-Dauphine

La relocalisation d’industries stratégiques à laquelle appelle Macron est-elle possible ?

ETATS-UNIS

SOLIDARITÉ

La Fondation a lancé une campagne de dons, disponible sur la page don.fondationhopitaux.fr ou en envoyant “DON” au 92 111.

SDF

Dans une interview accordée à Ouest-France, le ministre du Logement et de la Ville Julien Denormandie annonce la distribution de chèques-services afin d’aider les sans-abri à s’approvisionner en nourriture.

ETATS-UNIS

Selon les projections présentées mardi, en respectant les mesures destinées à endiguer la propagation du virus, l’épidémie pourrait faire jusqu’à 240 000 morts dans le pays dans les mois à venir.

‘ : ‘‘ wrapper.innerHTML = content.replace(/escaped-script>/g, ‘script>’); });
]]>
Confinés. Les Français entament leur 3e semaine de confinement, cette période au cours de laquelle ils ont appris – et apprennent encore – à respecter les mesures de distanciation et, lorsqu’ils ne sortent pas de leur domicile, doivent apprivoiser la vie enfermés chez eux. 

Depuis le 16 mars, nous sommes informés, tous les soirs, du nombre – tragique – de personnes qui ont succombé dans les hôpitaux, emportées par le Covid-19. Le dernier bilan faisait état de 2.606 personnes “depuis le 1er mars”. 

Nous savons aussi qu’à nos frontières, une hécatombe a lieu en Italie (près de 11.000 morts), en Espagne (plus de 7000), et on se demande quand la vague, le “tsunami”, va déferler et à quelle hauteur elle va monter. Elle est passée sur le Grand Est, l’Ile-de-France a de l’eau jusqu’au cou, et on suit sa progression, au quotidien. 

Lire aussi

Partout où le Covid-19 fait des ravages, on guette fébrilement le pic du taux de mortalité, annonciateur d’un reflux et d’un désengorgement des services de réanimation. En Italie, le confinement, instauré une semaine plus tôt que chez nous, commence à produire des résultats encourageants après trois semaines. Le directeur général de la Santé Jérôme Salomon a annoncé dimanche que “le nombre de personnes nécessitant une admission en réanimation” pourrait être en baisse “à partir de la fin de cette semaine”. 

En continu sur LCI (canal 26) et sur LCI.fr, nous vous tenons informés des dernières évolutions, de ce que l’on sait du virus, des traitements… 

Voir aussi

Retrouvez toutes les informations sur la pandémie en cliquant ici.

Informations complémentaires sur la contamination du coronavirus ici

Sur le même sujet

Et aussi


Advertisements

Leave a Reply