EN DIRECT – Olivier Véran: “Nous faisons face à deux ennemis: Delta et Omicron, qui est un raz-de-marée” – BFMTV

Spread the love

Le gouvernement veut prolonger le remboursement à 100% des téléconsultations

Le gouvernement a déposé plusieurs amendements à son projet de loi transformant le pass sanitaire en pass vaccinal, notamment pour prolonger jusqu’à l’été le remboursement à 100% des téléconsultations par l’Assurance maladie, ainsi que la “garantie de financement” pour les hôpitaux et cliniques.

La crise sanitaire se poursuit, les aides de la Sécu aussi. En complément du projet de loi centré sur le pass vaccinal, le gouvernement souhaite ainsi maintenir “la prise en charge intégrale de la téléconsultation” médicale, en vigueur depuis mars 2020.

Ce dispositif, qui devait prendre fin le 31 décembre, serait prorogé par décret “au plus tard jusqu’au 31 juillet 2022”, selon un des amendements déposés par l’exécutif.

Pas de pass vaccinal pour se rendre à l’hôpital et dans les Ehpad

Lors de sa prise de parole, le ministre a assuré que “nous avons des outils solides qui nous ont permis de ne pas renier les libertés collectives”, dont le fameux pass vaccinal qui sera en principe valise à partir du 15 janvier prochain.

Il ne sera en outre pas exigé “pour se rendre à l’hôpital ou dans un Ehpad. Nous ne voulons pas interdire l’accès aux soins aux non-vaccinés”, indique Olivier Véran.

“5 millions de Français qui ne sont pas vaccinés”

Le ministre a également fit le point sur les Français qui n’ont toujours pas reçu la moindre injection, “encore 5 millions”, a-t-il souligné. Parmi eux, Olivier Véran a reconnu trois catégories.

“Il y a des gens loin de tout, de l’information, du système de soin, et nous allons les chercher avec du porte à porte, en faisant appel aux médecins. Ce sont des personnes qui ne sont ni pour ni contre, mais qui sont éloignées des clés de lecture et de compréhension, c’est difficile d’estimer le nombre.”

“La deuxième catégorie je les qualifie de méfiants, ceux qui vous disent que le Covid n’existe pas, que le vaccin tue, un magma de gens qui se sont enkystés dans une contestation aux allures de délire, ils considèrent qu’on leur veut du mal. Certains patients refusent les soins, ils s’arrachent le masque. Lorsqu’ils sortent de réanimation, ils disent qu’on leur a inventé cette historie de Covid. Ces gens-là, une obligation vaccinale ne leur fera pas changer d’avis.”

“Il y a aussi les personnes indifférentes, plus jeunes, qui disent ce n’est pas mon truc je vis ma vie. Ces personnes-là se sont adaptées au pas sanitaire, le pass vaccinal s’adresse à eux, vous devez comprendre que vous n’être plus en dehors de cette crise, on va resserrer les mailles”, martèle-t-il.

“La situation hospitalière en France est préoccupante”, selon Véran

Dans le suite de son propos, Olivier Véran a fait le point sur la situation hospitalière, “préoccupante du fait de la vague Delta, et met sous tension de nombreuses régions qui ont lancé des plans blancs.”

“Des hôpitaux franciliens ont procédé à une déprogrammation massive du fait de l’amission d’un certain nombre de malades. 70% des patients qui sont en réanimation dans les hôpitaux parisiens ne sont pas vaccinés. Et sur ceux qui sont vaccinés, 80% d’entre eux sont à la base immunodéprimée”, ajoute-t-il.

“Il y a peu de chances que vous passiez entre les gouttes”, Véran en appelle aux non-vaccinés

Devant les députés, et après avoir fait le point sur la situation sanitaire dans le pays, Olivier Véran a lancé un appel solennel aux Français qui ne sont pas encore vaccinés.

“Je le dis, non pas comme une menace je suis médecin et je traite les personnes de la même manière. il y a peu de chances que vous passiez entre les gouttes, la circulation du virus est trop forte, et les personnes les plus enclins à attraper le virus sont celles qui ne sont pas vaccinées”, insiste-t-il.

“Nous faisons face à deux ennemis, Delta et Omicron”, rappelle Véran

Lors de sa prise de parole, le ministre de la Santé a rappelé que pour l’heure, deux dangers majeurs se présentaient aux Français.

“Le premier c’est le variant Delta, une vague importante avec des conséquences sanitaires qui augmentent ; un variant qui n’a pas dit son dernier mot, il diminue dans certaines régions mais augmente autre part. On en parle moins mais il faut le combattre”, aommence-t-il.

“Puis, le variant Omicron, mais je ne parlerai plus e vague, vu les chiffres que nous enregistrons, c’est un raz-de-marée. Les chiffres de ce soir montrent l’augmentation continuelle et donnent le vertige”, ajoute le ministre.

208.000 Français positifs au Covid ces dernières 24 heures

Auditionné par la Commission des Lois de l’Assemblée nationale sur le projet de loi instaurant le pass vaccinal en France, le ministre des Solidarités et de la Santé Olivier Véran a assuré que pour ces 24 dernières heures, 208.000 Français positifs au Covid. Il s’agit d’un nouveau record national.

“Ça veut dire que 24h/24, toutes les secondes, deux Français sont diagnostiqués positif. Nous n’avons jamais connu une telle situation, il y en a partout, dans tous les territoires, tous les milieux, si j’extrapole nous en sommes surement à un million de Français contaminés plus des personnes asymptomatiques”, a-t-il ajouté.

Un couvre feu instauré à La Réunion à partir de samedi

Lors d’une conférence de presse tenue de mercredi, le préfet de La Réunion Jacques Billant a indiqué qu’un couvre-feu de trois semaines entrera en vigueur sur l’île ce samedi, de 21h à 5h du matin.

“Nous sommes aujourd’hui à un tournant pour la préservation du système de santé sur notre territoire”, a-t-il dit, dans des propos rapportés par Franceinfo.

En outre, le préfet a souligné l’interdiction des événements dans l’espace public, des rassemblements privés dans les salles des fêtes et le rétablissement des jauges dans les établissements recevant du public.

Royaume-Uni: jusqu’à 90% des malades du Covid-19 en soins intensifs n’ont pas eu de dose de rappel

Jusqu’à 90% des malades du Covid-19 admis en soins intensifs au Royaume-Uni n’ont pas reçu de dose de rappel vaccinal, a indiqué mercredi le Premier ministre britannique Boris Johnson, excluant une nouvelle fois tout durcissement des restrictions avant le Nouvel an.

“Je suis désolé de le dire, mais l’écrasante majorité de gens admis dans les soins intensifs de nos hôpitaux sont ceux qui n’ont pas eu de dose de rappel”, a déclaré le dirigeant conservateur en marge d’une visite dans un centre de vaccination.

Confronté à une propagation fulgurante du variant Omicron, avec un record de près de 130.000 cas recensés mardi en Angleterre et au Pays de Galles, le Royaume-Uni a lancé une campagne massive de rappel vaccinal qui a déjà permis d’administrer une dose supplémentaire à presque 57% de la population âgée de plus de 12 ans.

Record de contaminations dans le monde sur la semaine écoulée

Le monde a atteint de nouveaux records de contamination sur la semaine écoulée, avec plus de 935.000 cas de Covid-19 détectés chaque jour en moyenne du 22 au 28 décembre, selon un comptage de l’AFP réalisé à partir de bilans officiels.

Avec 6.550.000 cas enregistrés entre le 22 et le 28 décembre, soit 935.863 par jour en moyenne, le virus circule actuellement à une vitesse inédite, nettement supérieure au précédent record, atteint entre le 23 et le 29 avril (817.000 cas quotidiens avaient alors été enregistrés).

Le RN et les Insoumis n’appliqueront pas les jauges dans leurs meetings

Le Rassemblement national et la France insoumise ne comptent pas fixer de jauges dans leurs meetings de campagne, à l’inverse des intentions du parti présidentiel LaREM qui appliquera les mêmes limites que celles demandées aux salles de spectacle.

“La question ne se pose pas”, a déclaré le porte-parole du RN Sébastien Chenu sur Europe 1, rappelant que la Constitution permettait “jusqu’à preuve du contraire” la tenue des “meetings et réunions politiques sans limitation”.

Même son de cloche du côté des Insoumis, comme l’explique le député LFI Eric Coquerel sur RMC.

“Il serait problématique d’instaurer une jauge” pour les meetings de Jean-Luc Mélenchon”, précise-t-il, annonçant que le candidat insoumis, qui doit tenir un meeting le 16 janvier au parc-expo de la Beaujoire à Nantes, n’appliquerait pas les “mesures liberticides” du gouvernement.

“On peut très certainement réfléchir à des questions de densité”, a toutefois proposé le parlementaire insoumis, notant les éventuels “problèmes de financement des salles” qu’une telle décision pourrait poser.

La question d’une quatrième dose de vaccin “est sur la table”, déclare Alain Fischer

Le président du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale Alain Fischer a déclaré ce mercredi sur RTL que la question d’une quatrième dose de vaccin était “sur la table”.

“Il faut obtenir les données concernant le niveau et la durée de protection conférée par le rappel contre le variant. Et en fonction des données, […] il faudra préconiser, dans un délai que je ne peux pas aujourd’hui préciser, sur la nécessité d’un rappel supplémentaire, soit pour tous, soit pour les personnes fragiles”, a-t-il déclaré.

“Il y a plus d’hospitalisations des enfants avec Omicron qu’habituellement”, met en garde le professeur Mahmoud Zureik

Alors qu’a débuté la vaccination des 5-11 ans, le professeur d’épidémiologie Mahmoud Zureik a tenu à rappeler son importance en évoquant les premières données provenant de zones fortement impactées par le variant Omicron.

“Depuis quelques jours, avec le variant Omicron, il y a des remontées que ce soit par l’Afrique du Sud ou par New York, qu’il y a plus d’hospitalisations des enfants avec Omicron qu’habituellement”, a-t-il déclaré sur le plateau de BFMTV.

“Avec Omicron, le système de testing va être dépassé”, met en garde l’épidémiologiste Yves Coppieters

Yves Coppieters, médecin épidémiologiste, a mis en garde ce mercredi sur les difficultés que pourraient rencontrer les centres de dépistages face au variant Omicron.

“La capacité de test par jour est limité aux ressources qui sont disponibles, et à un moment donné avec Omicron, on sait bien que le système de testing va être dépassé, le système de suivi des contacts est déjà dépassé, donc il faut revoir les critères”, a-t-il déclaré sur BFMTV.

Vers une pénurie d’auto-tests au Royaume-Uni?

Invitée par la BBC, Leyla Hannbeck, présidente d’une association de pharmaciens britannique, a alerté ce mercredi sur le faible stock d’auto-tests disponibles dans les pharmacies du pays.

“A cause d’un approvisionnement incohérent et inégal, les personnes qui viennent récupérer un auto-test n’en obtiennent pas toujours un. […] L’ampleur du phénomène est énorme, car la demande est très élevée”, a-t-elle alerté.

Pour l’épidémiologiste Pascal Crépey, “le variant Omicron n’est pas un simple rhume”

Invité sur BFMTV, l’épidémiologiste Pascal Crépey a tenu à nuancer l’idée selon laquelle le variant Omicron ne menait que très rarement à une hospitalisation. Pour lui, “le variant Omicron n’est pas un simple rhume, et les contaminations se transforment en hospitalisations”.

Avec le variant Omicron, “les personnes qui sont vaccinées et qui n’ont pas encore reçu leur troisième dose vont quand même être infectées et développer une forme grave. Et donc le nombre d’hospitalisations va continuer d’augmenter en France pendant encore plusieurs semaines”, a-t-il mis en garde.

Frédérique Vidal annonce que les partiels se tiendront en présentiel comme prévu

Sur France Info, la ministre de l’Enseignement supérieur Frédérique Vidal annonce que les partiels se tiendront comme prévu.

“La décision qui a été prise, c’est de maintenir les examens en présentiel, ce qui est la demande majoritaire des étudiants”, a-t-elle dit, précisant que des reports pourront toutefois être envisagés “au cas par cas”.

Les tests antigéniques sont moins sensibles au variant Omicron

Les autorités sanitaires américaines ont annoncé mardi que les tests antigéniques de dépistage au Covid-19 étaient moins sensibles au variant Omicron qu’aux variants précédents.

“Des données préliminaires suggèrent que les tests antigéniques détectent bien le variant Omicron, mais avec une sensibilité réduite”, a déclaré l’Agence américaine des médicaments (FDA).

>> Plus de précisions ici

Les discothèques resteront fermées 3 semaines supplémentaires à partir du 3 janvier

Les discothèques resteront fermées trois semaines supplémentaires à partir du 3 janvier, annonce ce mercredi Jean-Baptiste Lemoyne sur France Inter, ministre délégué chargé du Tourisme, des Français de l’étranger et de la Francophonie ainsi que des Petites et moyennes entreprises.

“Le 3 janvier, comme les autres secteurs annoncés par le Premier ministre, pour trois semaines, la fermeture sera reconduite”, a indiqué le ministre.

Pour Roselyne Bachelot, plus que les restrictions, “c’est la crise sanitaire qui menace la Culture”

Invitée de la matinale de RTL, la ministre de la Culture Roselyne Bachelot a répondu aux critiques sur les nouvelles mesures mises en place par l’exécutif pour juguler la flambée de l’épidémie de Covid-19 portée par l’émergence du variant Omicron.

Pour celle-ci, plus que les jauges ou la suspension des concerts debout, “c’est la crise sanitaire qui menace la Culture”.

Olivier Véran auditionné par la Commission des lois de l’Assemblée nationale

C’est ce mercredi que débute l’examen du projet de loi sur la transformation du pass sanitaire en pass vaccinal. Le ministre de la Santé Olivier Véran sera auditionné par la Commission des lois de l’Assemblée nationale à 14h30. Une audition à suivre sur BFMTV.

179.807 nouveaux cas en 24 heures, un record

Le chiffre a de quoi sidérer. Ce mardi, Santé Publique France a annoncé avoir enregistré 179.807 nouveaux cas de Covid-19 en 24 heures, un nombre très supérieur au précédent record de 104.611, publié le 25 décembre dernier.

La moyenne des cas sur 7 jours s’élève désormais à 87.500.

>> Tous les détails dans cet article

Bonjour à tous !

Bienvenue dans ce direct consacré à l’actualité de l’épidémie de Covid-19 de ce mercredi 29 décembre 2021.

Leave a Reply