Advertisements

EN DIRECT – Mutuelles de Bretagne : la compagne de Richard Ferrand entendue à son tour par les juges d’instruction – LCI – LCI

Spread the love
Justice

Toute L’info sur

L’affaire Richard Ferrand

COUP DE TONNERRE- Entendu par les juges d’instruction de Lille, le député LaREM et président de l’Assemblée nationale a été mis en examen pour “prise illégale d’intérêt” par le Parquet national financier (PNF). Contacté par LCI, l’Elysée lui a réaffirmé “toute sa confiance.”

Coup de tonnerre dans la Macronie. Le président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand – 4e personnage de l’Etat – a été mis en examen pour “prise illégale d’intérêts” à l’issue d’un “interrogatoire de première comparution” de près de 15 heures au tribunal de grande instance de Lille, où l’affaire a été dépaysée il y a un an. Richard Ferrand avait été entendu pour la première fois par les juges lillois ce mercredi 11 septembre. A la suite de la révélation de cette histoire en 2017 par le Canard enchaîné, alors ministre de la Cohésion des territoires, Richard Ferrand avait dû démissionner. 

Dans un communiqué, Richard Ferrand s’est dit “déterminé à poursuivre sa mission” de président de l’Assemblée nationale.  Il “prend acte de cette mesure procédurale qui va lui permettre de pouvoir se défendre dans ce dossier” et “reste serein sur l’issue de la procédure, au regard du classement sans suite de l’ensemble des griefs de la première plainte” en octobre 2017, “d’autant plus qu’aucun élément nouveau n’a été versé à ce dossier dans lequel il n’y a ni préjudice ni victime”.

“Une mise en examen n’a jamais été une présomption de culpabilité”, assène-t-on au sein de la majorité présidentiel alors que l’opposition appelle à la démission du président de l’Assemblée nationale. Dès le début de matinée, Richard Ferrand a reçu le soutien de l’Elysée qui a indiqué qu’il disposait de “toute la confiance du président.” 

Il est reproché à Richard Ferrand d’avoir favorisé en 2011, à l’époque où il était directeur général de Mutuelles de Bretagne, sa compagne en lui louant des locaux. Le bien acquis par sa femme l’aurait été par les loyers versés par les Mutuelles de Bretagne, se plaignait Anticor, une association qui lutte contre la corruption.

Urgent

FERRAND

Sandrine Doucen, la compagne de Richard Ferrand, est entendue actuellement par les juges d’instruction lillois saisis de l’affaire des “Mutuelles de Bretagne. (parquet de Lille / LCI)

ANTICOR

VIDEO – Jérôme Karsenti, l’avocat d’Anticor, réagit sur LCI après la mise en examen de Richard Ferrand, qui fait suite à une plainte de l’association. Il se dit “déçu” de la position du gouvernement qui affiche son soutien au président de l’Assemblée nationale. Un gouvernement qui “avait commencé son mandat sur l’idée de la moralisation de la vie politique”

‘ : ‘‘ wrapper.innerHTML = content.replace(/escaped-script>/g, ‘script>’); });
]]>
Advertisements

Leave a Reply