EN DIRECT – Guerre en Ukraine: Moscou annonce un cessez-le-feu à Marioupol, l’Élysée sceptique – BFMTV

Biden reçoit la famille d’un ex-Marine détenu “à tort” en Russie

Le président américain Joe Biden a rencontré ce mercredi la famille d’un ex-Marine américain “détenu à tort” en Russie et leur a promis de faire tout son possible pour y mettre fin, a annoncé la Maison Blanche.

Trevor Reed, âgé d’une trentaine d’années, est accusé de violences contre deux policiers appelés sur les lieux d’une fête dans la capitale russe en août 2019. Condamné en juillet 2020 à neuf ans de prison, il avait dénoncé une affaire politique sur fond de tensions russo-américaines.

Durant son entretien avec les parents de l’Américain, Joe Biden “a répété son engagement à poursuivre le travail afin de faire libérer Trevor, Paul Whelan (arrêté en 2018 puis condamné pour espionnage, ndlr) et d’autres Américains détenus à tort en Russie et ailleurs”, a écrit la Maison Blanche dans un communiqué.

“Nous comprenons la douleur ressentie par la famille et les proches de Trevor, qui subissent le cauchemar de son absence, à laquelle nous sommes engagés à mettre fin”, ajoute la présidence américaine.

Les renseignements britanniques affirment que des soldats russes refusent d’obéir aux ordres

Jeremy Fleming, le directeur du Government Communications Headquarters, importante agence de renseignement britannique, a déclaré ce jeudi dans un discours que certains soldats russes refusent d’obéir aux ordres de Moscou.

“Nous avons vu des soldats russes, à court d’armes et démoralisés, refuser d’obéir aux ordres”, a-t-il dit. [Certains] “sabotent leur propre équipement et parfois même abattent accidentellement leur propre avion.”

>> Notre article complet

La haute commissaire aux droits de l’Homme de l’ONU évoque “des crimes de guerre”

Michelle Bachelet, a évoqué ce mercredi “des crimes de guerre” commis en Ukraine dans un long réquisitoire contre les actions menées pour l’essentiel par l’armée russe. Elle n’a laissé aucun doute sur le fait qu’elle estime que la Russie est la principale fautive même si elle n’a pas totalement dédouané les forces ukrainiennes.

“La destruction massive d’objets civils et le nombre élevé de victimes civiles indique fortement que les principes fondamentaux de distinction (entre cibles militaires et les civils, NDLR), de proportionnalité et de précaution n’ont pas été suffisamment appliqués”, a-t-elle dit.

“Nous ne croyons personne”: Zelensky met en doute les annonces de Moscou sur la réduction de l’activité militaire

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a déclaré mercredi qu’il ne croyait pas aux promesses russes de réduire l’activité militaire et que son armée se préparait à de nouveaux combats dans l’Est du pays.

“Nous ne croyons personne, pas une seule belle phrase”, a déclaré Volodymyr Zelensky dans une adresse vidéo à la nation, ajoutant que les forces russes se regroupaient pour attaquer la région du Donbass. “Nous ne cèderons rien. Nous nous battrons pour chaque mètre de notre territoire”, a-t-il dit.

“Nous sommes très prudents”: l’Élysée sceptique après l’annonce du cessez-le-feu à Marioupol

Alors que Moscou a annoncé un cessez-le-feu à Marioupol pour organiser l’évacuation des civils, la diplomatie française reste sceptique.

“Nous sommes très prudents à ce stade car ce n’est pas la première fois que la Russie fait une annonce de ce type”, déclare l’Élysée ce mercredi.

La présidence rappelle que des “exigences” pour que “les évacuations soient possibles” ont été présentées à Vladimir Poutine mardi lors d’un entretien téléphonique avec Emmanuel Macron. “Le Président russe avait dit qu’il reviendrait vers lui, à ce stade il ne l’a pas fait. Nous allons donc vérifier tout cela”, conclut l’Élysée.

Bonjour à tous!

Et bienvenue dans ce live consacré au 36e jour de la guerre en Ukraine.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *