EN DIRECT – Grève du 5 décembre : cars Macron, VTC, taxis… le plan du gouvernement détaillé | LCI – LCI








EN DIRECT – Grève du 5 décembre : cars Macron, VTC, taxis… le plan du gouvernement détaillé | LCI

































Social

Toute L’info sur

La grève du 5 décembre

GRÈVES – La France se prépare à un “jeudi noir” alors que la grève du jeudi 5 décembre contre la réforme des retraites s’annonce très suivie. Les prévisions font état de fortes perturbations dans les transports, mais aussi dans les écoles et de nombreux autres secteurs. Suivez toutes les dernières infos.

EN RÉSUMÉ

La réforme des retraites, grand chapitre du quinquennat d’Emmanuel Macron, sera arbitrée d’ici à la fin de l’année par le gouvernement. À la veille de la grève massive du 5 décembre contre cette réforme, voici les points à retenir sur ce projet controversé et la contestation sociale qu’il suscite. 

Ce qu’il faut savoir sur la réforme des retraites avant la grève du 5 décembre

PLAN TRANSPORT

Le secrétaire d’Etat au Transport Jean-Baptiste Djebarri a présenté le plan de transport pour le 5 décembre et les jours suivants, introduisant son propos en assurant que le gouvernement était “respectueux des grévistes mais soucieux pour les milliers de Français qui auront besoin de se déplacer”.

Comme déjà annoncé à multiples reprises, “les transports seront très fortement perturbés ce 5 décembre” et principalement en Ile-de-France, a confirmé le secrétaire d’Etat. Le gouvernement espère assurer 500 000 voyages par jour grâce à la mise en place de “moyens alternatifs” :

Les cars Macron pourront circuler demain entre le nord et le sud de Paris, soit entre Saint-Denis et Massy. Ils desserviront plusieurs arrêts sur cet axe, y compris dans le centre de la capitale. “Nous avons veillé à ce que le tarif soit accessible”, a indiqué Jean-Baptiste Djebarri sans préciser de prix. Le nombre de “cars Macron” sera part ailleurs revu à la hausse partout en France pour les longues distances. 

Les VTC et les taxis seront sur le front. Dans un accord avec le gouvernement, les VTC ont accepter de limiter la hausse automatique des tarifs dû aux fortes demandes, il ne devrait donc pas y avoir de majoration. L’ensemble des 28000 chauffeurs devraient donc être mobilisés dès jeudi matin. Les taxis se sont engagés pour leur part “à favoriser les courses partagés”.

Le covoiturage bénéficiera d’un “dispositif exceptionnel” mis en place par la région Ile-de-France. Les passagers pourront voyager gratuitement et les conducteurs seront remboursés à hauteur de 4€ par trajet. Dans les autres métropoles “des plateformes de covoiturage telles que Blablacar subventionneront elles-mêmes les conducteurs à hauteur de 2€ par trajet”, a assuré Jean-Baptiste Djebarri.

Les bateaux-bus seront enfin déployés en plus grand nombre que la normale, après un appel lancé à “la communauté portuaire de Paris”. Une dizaine de bateaux supplémentaires viendront en renfort des traditionnelles navettes.

ECOLES – 55% DE TAUX DE GREVE

A l’échelle nationale, “le taux de grève dans les écoles primaires est de 55%”, selon Jean-Michel Blanquer. Il a ajouté qu’environ “30% des écoles vont assurer un service d’accueil minimum”. Le gouvernement a demandé “à chaque académie de publier sur son site internet les écoles ouvertes et fermées” durant la grève.

A Paris, le taux de grève dans les écoles primaires montera jusqu’à 78%. Au minimum “245 écoles sur 652 seront ouvertes, soit 37% des établissements”, selon le 1er adjoint à la Mairie. Jean-Michel Blanquer s’est étonné ce mercredi de la situation, assurant que “ce n’est pas normal que le service minimum d’accueil ne soit assuré que pour 3 écoles dans Paris”.

VTC : DOIT-ON CRAINDRE UNE FORTE MAJORATION ?

Avec un trafic qui s’annonce très perturbé ce 5 décembre, les usagers de la RATP sont nombreux à envisager de prendre une Voiture de transport avec chauffeur (VTC) afin de se déplacer. Mais avec la politique de majoration des courses en fonction de la demande, les prix vont-ils exploser ?

Grève du 5 décembre : les courses en VTC atteindront-elles à nouveau des prix astronomiques?

PÉNURIE D’ESSENCE : 338 STATIONS EN RUPTURE TOTALE

Plusieurs stations-service souffrent déjà d’une pénurie totale ou partielle de carburants à l’approche de la grève, durant laquelle de nombreux usagers des transports en commun devront se replier sur leur voiture. 

Comme l’indique le site internet mon-essence.fr sur sa carte interactive, l’ouest est particulièrement touché. Sur l’ensemble du pays, on dénombre pour l’instant 338 stations en rupture totale et 447 stations en rupture partielle.

PLAN TRANSPORT

Le secrétaire d’Etat au Transport Jean-Baptiste Djebarri a présenté le plan de transport pour le 5 décembre et les jours suivants, introduisant son propos en assurant que le gouvernement était “respectueux des grévistes mais soucieux pour les milliers de Français qui auront besoin de se déplacer”.

Comme déjà annoncé à multiples reprises, “les transports seront très fortement perturbés ce 5 décembre” et principalement en Ile-de-France, a confirmé le secrétaire d’Etat. Le gouvernement espère assurer 500 000 voyages par jour grâce à la mise en place de “moyens alternatifs” :

Les cars Macron pourront circuler demain entre le nord et le sud de Paris, soit entre Saint-Denis et Massy. Ils desserviront plusieurs arrêts sur cet axe, y compris dans le centre de la capitale. “Nous avons veillé à ce que le tarif soit accessible”, a indiqué Jean-Baptiste Djebarri sans préciser de prix. Le nombre de “cars Macron” sera part ailleurs revu à la hausse partout en France pour les longues distances. 

Les VTC et les taxis seront sur le front. Dans un accord avec le gouvernement, les VTC ont accepter de limiter la hausse automatique des tarifs dû aux fortes demandes, il ne devrait donc pas y avoir de majoration. L’ensemble des 28000 chauffeurs devraient donc être mobilisés dès jeudi matin. Les taxis se sont engagés pour leur part “à favoriser les courses partagés”.

Le covoiturage bénéficiera d’un “dispositif exceptionnel” mis en place par la région Ile-de-France. Les passagers pourront voyager gratuitement et les conducteurs seront remboursés à hauteur de 4€ par trajet. Dans les autres métropoles “des plateformes de covoiturage telles que Blablacar subventionneront elles-mêmes les conducteurs à hauteur de 2€ par trajet”, a assuré Jean-Baptiste Djebarri.

Les bateaux-bus seront enfin déployés en plus grand nombre que la normale, après un appel lancé à “la communauté portuaire de Paris”. Une dizaine de bateaux supplémentaires viendront en renfort des traditionnelles navettes.

PEUT-ON SE FIER AUX SIMULATEURS ?

Réforme des retraites : les simulateurs en ligne proposés par les syndicats sont-ils fiables ?

DIDIER LALLEMENT – DISPOSITIFS ENCADRANT LA MANIFESTATION

“Pratiquement 6000 forces de l’ordre seront mobilisées pour encadrer la manifestation parisienne, ainsi que 180 motos”, a confirmé Didier Lallement, préfet de Police de Paris.

Concernant les dispositions de précaution prises par la Ville, il a précisé avoir “demandé une réquisition d’évacuation pour tout ce qui est utilisé parfois pour servir de projectiles et d’armes”. La mairie de Paris va donc retirer un certain nombre de ces éléments, mobiliers urbains et objets de chantier notamment.

Le préfet de Police a également précisé que certains périmètres seraient interdits à la manifestation, comme les Champs-Elysées ou les “institutions”, à savoir Matignon ou l’Hôtel de Police de Paris, sur l’île Saint-Louis. “Nous ne le tolérerons pas que les manifestants se rendent sur les champs ou continuent la manifestation en dehors du parcours autorisé”, a-t-il déclaré.

DIDIER LALLEMENT – LES COMMERCES DOIVENT ÊTRE FERMÉS 

Le préfet de Police de Paris Didier Lallement s’est exprimé concernant les manifestations de demain. A Paris, le parcours confirmé est bien celui partant de Gare du nord et allant jusqu’à la place de la Nation en passant par la place de la République. “Il est important qu’elle se déroule bien car nos concitoyens voulant manifester veulent le faire de façon harmonieuse et pacifique, selon les intentions qu’ils ont déclaré”, a-t-il assuré. 

“J’ai décidé de demander à l’ensemble des commerces de fermer sur cet axe. Une précaution essentielle déjà prise le 1er mai. Les forces de police sont passées dans chacun d’eux pour qu’ils soient tous au courant et obtempèrent”, a expliqué encore le préfet de Police. “Ici encore j’appelle tous les commerçants de prendre des précautions de fermeture ou de protection passive”.

EASY JET ANNULE 233 VOLS

“233 vols ont été annulés, dont 70 touchant le Royaume-Uni”, a déclaré la compagnie aérienne Easy Jet à l’AFP la compagnie, sans préciser la proportion de ses vols touchée. La compagnie s’attend “également à ce que d’autres vols subissent des retards” et conseille à ses clients de vérifier l’état de leurs vols.

Pour rappel, du côté d’Air France, ce sont 30% des vols intérieurs et 15% des vols moyen-courrier de la compagnie qui seront annulés jeudi 5 décembre.

LE GOUVERNEMENT MET EN PLACE UNE FAQ

Afin de répondre à toutes les questions “pratiques” les plus fréquentes que se posent les Français à l’approche de la grève, le gouvernement a mis en ligne une liste de Questions / Réponses.

Les informations centralisées concernent principalement les transports, puis les écoles, les commerces, le travail et la santé.

FORCES DE L’ORDRE

Selon les informations recueillies par LCI, quelque 5500 policiers et gendarmes seront déployés à Paris demain pour encadrer les manifestations, dont environ 3000 forces mobiles.

SOUTIEN 

Dans une tribune au Monde, plus de 180 personnalités ont fait part de leur soutien à la mobilisation du 5 décembre et, plus généralement, “celles et ceux qui luttent”. L’économiste Thomas Piketty, l’autrice Annie Ernaux ou le réalisateur Robert Guédiguian mettent ainsi en garde contre les “offensives d’un gouvernement néolibéral et autoritaire” et soulignent la nécessité de “s’associer à ces mouvements jaune, rouge, vert, noir ou arc-en-ciel, et à la réflexion sur l’avenir de notr société qu’ils engagent”. 

MUSÉES ET THÉÂTRES

Conséquence de cette grève massive qui s’annonce, nombre de représentations théâtrales seront annulées. “La moitié au dernier pointage”, a indiqué à l’AFP l’association pour le soutien du théâtre privé.

De la même façon, les musées sont également impactés : le Louvre a indiqué que “certaines salles pourront être exceptionnellement fermées”, tandis que le musée d’Orsay a d’ores et déjà prévenu que sa nocturne serait annulée, tout comme au quai Branly.

CARS PRIVÉS

Grève du 5 décembre : des cars “Macron” privés mobilisés dans Paris, entre Saint-Denis et Massy

SOLUTIONS ALTERNATIVES

A la veille de la grève, l’entreprise Uber annonce avoir décidé d’une remise pour attirer les travailleurs Parisiens vers son offre en free-floating, à savoir les trottinettes et vélos électriques “Jump”. Auprès de LCI, le leader du VTC explique que les frais de déverrouillage, d’un euro, qui représentent une grosse partie du coût de la course seront “gratuits deux fois par jour”. Pour le reste du trajet, il faudra compter, comme d’habitude, 15 centimes par minute. 

En plus d’attirer les clients avec cette promotion, Uber nous assure “renforcer” son offre via des équipes “faisant une rotation 24 heures sur 24”. Des “heures supplémentaires” pour permettre de recharger les véhicules électriques et les mettre sur des lieux stratégiques, à savoir “en face des gares et des portes de Paris”. 

BLANQUER

Le ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer est intervenu sur LCI ce mercredi, à la veille de la grève qui s’annonce très suivie chez les enseignants. 

Il a d’abord tenu à réaffirmer que les simulateurs de pensions mis en ligne par les syndicats ces derniers jours étaient mensongers. “C’est totalement faux. Ces simulateurs n’ont aucun fondement, ils simulent des choses qui ne sont pas encore décidées.”

Il a rappelé que le gouvernement s’engageait à ce qu’il n’y ait pas de baisses de pensions. “Si nous faisons une réforme c’est parce que nous voulons que dans le futur les pensions ne baissent pas en France. Pour ça il y a trois facteurs : le montant des pensions, des cotisations, et l’âge de départ. Nous ne voulons pas baisser les pensions, nous ne voulons pas augmenter les cotisations, en tout cas pas trop, et la question de l’âge est ce qui se discute.”

A propos de l’argument des enseignants rappelant que leurs salaires sont faibles, notamment en début de carrière, et qu’ils seront forcément perdants si leur pension n’est plus calculée sur leurs six derniers mois de salaire, il a répondu :  “Nous allons travailler pour que ça n’ait pas de conséquences en matière de baisse des retraites, et que pour y arriver nous allions améliorer les salaires en début de carrière.”

Enfin, comme Elisabeth Borne sur LCI ce matin, il a ouvert la porte à quelques concessions. “Le 9 décembre Jean-Paul Delevoye dira les prochaines avancées, précisions, et le Premier ministre s’exprimera quelque jours plus tard, ce qui permettra d’avancer sur la question des générations concernées par la réforme des retraites. On était parti de l’idée de 1963, ça risque d’être un peu plus tard, ce qui signifiera que les générations nées avant ne seront pas concernées, que les autres y entreront progressivement et qu’elles seront aussi concernées par l’amélioration des rémunérations.”

‘ : ‘‘ wrapper.innerHTML = content.replace(/escaped-script>/g, ‘script>’); });
]]>

BLANQUER

Le ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer a annoncé que le taux de grève serait de 55% dans les écoles ce jeudi, 78% à Paris. 

QUESTIONS PRATIQUES

Retards, télétravail, frais de taxi… Les réponses aux questions des salariés avant la grève

VOLS ANNULÉS CHEZ EASYJET

La compagnie aérienne britannique EasyJet annonce annuler 233 vols intérieurs et moyen-courrier jeudi. “233 vols ont été annulés, dont 70 touchent le Royaume-Uni” a annoncé l’entreprise à l’AFP. EasyJet s’attend “également à ce que d’autres vols subissent des retards” et conseille à ses clients de vérifier l’état de leurs vols.

MÉLENCHON

Le leader de La France insoumise souhaite mettre Emmanuel Macron en “échec”.  “Je m’adresse à tous les Français, il faut qu’ils s’impliquent dans ce  grand sujet parce que M. Macron, page après page, est en train de détruire tout  le livre de l’histoire de la République sociale française”, a-t-il plaidé. “Je souhaite que M. Macron connaisse un échec (…), il s’agit de la  cohésion de la société”.

245 RASSEMBLEMENTS

Selon le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, 245 rassemblements et manifestations ont été déclarés dans toute la France pour la journée de mobilisation de jeudi contre la réforme des retraites. 

Sur RMC et BFMTV, il a dit s’attendre à la présence de “black blocs” et de “Gilets jaunes radicaux” dans les cortèges, “quelques centaines” à Paris et “peut-être quelques milliers sur l’ensemble du territoire national”.

La préfecture de police de Paris détaillera ce mercredi le dispositif de sécurité mis en place dans la capitale.

BORNE

“Je vous confirme que le gouvernement est déterminé” et ira au bout de cette réforme conclut la ministre. “Mais il y a une place pour une discussion (…) car on est bien conscient qu’on ne peut pas brutalement changer les règles, qu’il faut des périodes de transition (…) pour arriver au bon équilibre”. 

Elle laisse également entendre que l’exécutif fera des concessions. “On ne voit pas les syndicats pour ne pas tenir compte de ce qu’ils proposent.”

BORNE

“Tous ceux qui appellent à manifester doivent aussi appeler à le faire dans le calme, sans violence” ajoute la ministre, craignant les débordements et les infiltrations d’individus violents dans les cortèges des manifestations.

BORNE

“Les Français sont conscients que le régime des retraites doit être réformé. Il y a beaucoup d’inquiétude chez les jeunes. Il y a le souhait chez les Français d’avoir de la justice. Donc la bonne attitude est de discuter de la façon dont on met en oeuvre la réforme” déclare-t-elle, visant les syndicats qui ne souhaitent pas discuter et négocier.

BORNE

Sur la clause du grand-père, Borne déclare : “Si le gouvernement pense que cette réforme est juste, on pourrait souhaiter qu’elle soit mise en place le plus rapidement possible”, mais cela pourrait être “brutal” pour certains. “Si on fait ça on reporte très loin une réforme dont on pense qu’elle est juste. Donc le curseur doit être situé entre les deux.”

BORNE

Jean-Paul Delevoye présentera la synthèse des concertations et donc le cadre général de la réforme la semaine prochaine, annonce la ministre. 

BORNE

“On nous a reproché d’avoir des décisions trop verticales. Et quand nous prenons le temps de la concertation on ne peut pas nous reprocher de prendre ce temps.”

Qui arbitrera le cadre précis de la réforme ? “Le Premier ministre et le président de la République” assure la ministre.

BORNE

“Globalement, on assure 15% de l’offre d’une journée normale” annonce Elisabeth Borne. 

Concernant la journée de vendredi, “je ne pense pas qu’on puisse s’attendre à une amélioration significative” à la RATP et la SNCF.

“Mon objectif c’est qu’on puisse reprendre des discussions. Les concertations sont encore en cours. Mon objectif c’est que les responsables des entreprises puissent se mettre autour de la table avec les organisation syndicales car il y a un espace pour discuter des modalités de mise en oeuvre de la réforme. Je pense que les salariés de la RATP et SNCF sont attachés à leur régime, nous sommes bien conscients de cela.”

BORNE

“La première recommandation pour ceux qui le peuvent est le télétravail. Nous avons ensuite travaillé à développer le covoiturage” a déclaré la ministre, parlant notamment de partenariat avec la région Ile-de-France pour mettre en place du covoiturage gratuit.

“L’Etat n’organise pas directement des transports” pour palier au manque de transports en commun, confirme la ministre. 

“Nous avons demandé aux VTC de ne pas majorer exagérément leurs tarifs” explique-t-elle. “Pour les cars entre grandes villes, nous avons également demandé aux opérateurs de ne pas exagérer leurs prix.”

BORNE

“Je vous confirme qu’on a un mouvement qui est suivi” et qu’il faut s’attendre à “une situation très dégradée demain”. “On est sur un sujet très sensible pour les agents de la RATP et de la SNCF qui manifestent leurs inquiétudes. Ce sont des inquiétudes à ce stade car nous n’avons toujours pas dévoilé les modalités de la réforme. (…) Ca ne peut pas être un rejet d’une réforme qui n’est pas connue. A ce stade, c’est la manifestation d’une inquiétude, d’un attachement à un contrat social. Mais je dis aux agents RATP et SNCF qu’il y a une place pour une discussion sur la transition, les modalités de mise en oeuvre de la réforme.”

BORNE

Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire, en charge des transports, est l’invitée de la matinale de LCI, à la veille d’une grève massive contre la réforme des retraites.

Réforme des retraites : 69% des Français soutiennent le mouvement de grève du 5 décembre

EN RÉSUMÉ

La réforme des retraites, grand chapitre du quinquennat d’Emmanuel Macron, sera arbitrée d’ici à la fin de l’année par le gouvernement. À la veille de la grève massive du 5 décembre contre cette réforme, voici les points à retenir sur ce projet controversé et la contestation sociale qu’il suscite. 

Ce qu’il faut savoir sur la réforme des retraites avant la grève du 5 décembre

5 DÉCEMBRE : ÉDUCATION NATIONALE / 60 À 70% DE PROFESSEURS GRÉVISTES

Grève du 5 décembre : que va-t-il se passer dans les écoles et les crèches ?

5 DÉCEMBRE : ÉDUCATION NATIONALE / BLANQUER VEUT RASSURER LES ENSEIGNANTS

Alors que la mobilisation devrait être importante au sein de l’Éducation nationale lors de la grève du jeudi 5 décembre (40% des écoles primaires fermées, 60% de profs grévistes dans le secondaire), Jean-Michel Blanquer se veut rassurant avec les enseignants. Dans un entretien accordé au Parisien, le ministre de l’Éducation nationale réfute toute idée de future baisse des pensions de retraite des professeurs : “Le président, le Premier ministre et moi-même nous y sommes engagés : les pensions ne baisseront pas.”

5 DÉCEMBRE : TRAFIC AÉRIEN / 30% DES VOLS INTÉRIEURS AIR FRANCE ANNULÉS

Avec 30% de vols intérieurs Air France annulés ce jeudi, le trafic aérien également perturbé

À LA LOUPE

Hauts fonctionnaires, parlementaires et ministres sont-ils concernés par la réforme des retraites ?

5 DÉCEMBRE : RATP / LES PRÉVISIONS LIGNE PAR LIGNE

Grève du 5 décembre : train, RER, métro, tram, bus… les prévisions ligne par ligne à Paris et en Île-de-France

5 DÉCEMBRE : SNCF / LES PRÉVISIONS DÉTAILLÉES 

Grève du 5 décembre : 90% des trains annulés jeudi, les prévisions de trafic

5 DÉCEMBRE : RATP / INFOGRAPHIE DES PRÉVISIONS

5 DECEMBRE : RATP / TRAFIC TRÈS PERTURBÉ

Métro :

– LIGNE 1 ET 14 : Trafic normal avec risque de saturation en heure de pointe

– LIGNE 4 : Trafic très perturbé – 1 train sur 3

– LIGNE 7 : Trafic très perturbé – 1 train sur 4 uniquement en heures de pointe

– LIGNE 9 : Trafic très fortement perturbé – 1 train sur 4 entre Nation et Mairie de Montreuil uniquement en heures de pointe

– LIGNES 2, 3, 3bis, 5, 6, 7bis, 8, 10, 11, 12, 13 : Trafic totalement interrompu

RER :

– Trafic extrêmement perturbé sur les RER gérés par la RATP

Les trains circuleront uniquement en heures de pointe : 6h30-9h30 / 17h-20h. Les gares RATP seront fermées en dehors de ces horaires.

RER A : Trafic fortement perturbé – 1 train sur 2 uniquement en heures de pointe

RER B : Trafic très fortement perturbé – 1 train sur 3 uniquement en heures de

pointe. Interconnexion interrompue à Gare du Nord.

Bus & tram : Trafic extrêmement perturbé

BUS : environ 1 bus sur 3 circulera en moyenne

TRAMWAYS :

– T6 : en moyenne 1 tramway sur 2 toute la journée

– T7 et T8 : en moyenne 1 tramway sur 3 toute la journée

– T1, T2, T3a et T3b et T5 : en moyenne 1 tramway sur 3 en heures de pointe

5 DÉCEMBRE : TRAFIC AÉRIEN / 20% DES VOLS ANNULÉS 

La Direction générale de l’aviation civile (DGAC) a annoncé “20% de vols annulés sur le territoire français ce jeudi, dans le cadre de l’appel à une grève interprofessionnelle contre la réforme des retraites”.

“On enlève 20% des capacités, les plans de vol des compagnies aériennes doivent s’ajuster en conséquence”, a déclaré Eric Héraud, porte-parole de l’autorité de l’aviation civile française.

De son côté, Air France a annoncé annuler 30% de ses vols domestiques et 15% de ses vols moyen-courrier sur la journée de jeudi.

5 DÉCEMBRE : SNCF / BILLETS REMBOURSABLES GRATUITEMENT

Rappelant que la priorité sur les trains qui circulent “ira aux gens qui ont un billet”, la SNCF incite ceux qui le peuvent à repousser leur trajet. Pour encourager ses clients à reporter leur voyage, le groupe a annoncé que tous les billets de trains entre le 5 et le 8 décembre sont désormais échangeables et remboursables gratuitement.

5 DÉCEMBRE : SNCF / 90% DES TRAINS ANNULÉS 

La SNCF a fait part de ses prévisions pour la grève nationale de cette fin de semaine. Le mercredi 4 décembre, le trafic devrait être quasi normal sur tout le réseau national. Seule la circulation des Intercités sera légèrement perturbée à partir de 12h dans certaines régions.

Concernant le jeudi 5 décembre : seulement 10% des trains seront assurés sur l’ensemble du réseau national.

– TRANSILIEN IDF : 1 train sur 10 en moyenne

– OUIGO : 1 train sur 6 en moyenne

– TER : 1 circulation sur 5 en moyenne, mais des bus seront mis en place

– TGV : 1 train sur 10 en moyenne

– International : trafic très perturbé

– Intercités : 1 train sur 10 en moyenne, et trafic quasiment nul en Bretagne et en Occitanie, qui seront les régions les plus touchées.

GREVE DU 5 DÉCEMBRE : SNCF

L’ESSENTIEL 

On vous résume les points clés de la réforme et des critiques qu’elle suscite.

Ce qu’il faut savoir sur la réforme des retraites avant la grève du 5 décembre

ECOLES 

La mobilisation s’annonce très suivie chez les profs et les perturbations très importantes, notamment en milieu rural. Dans le primaire, “près de 70% des enseignants se sont déclarés en grève pour la journée du 5 décembre et 40% des écoles seront fermées”, indique le Snuipp-FSU (le premier syndicat du primaire). “Le milieu rural est plus massivement en grève que le milieu urbain, c’est frappant”. 

Dans le secondaire, le mouvement de grève “s’annonce très fort, avec plus de 60% de professeurs déclarés grévistes”, annonce Frédérique Rolet, secrétaire générale du Snes-FSU. “De nombreux lycées seront également fermés”.

ASSEMBLEE

L’Assemblée nationale ne siégera pas jeudi, jour de mobilisation contre la réforme des retraites. La décision, déjà pressentie la semaine dernière, a été entérinée en conférence des présidents de l’Assemblée, qui rassemble autour de Richard Ferrand (LaREM) notamment les présidents de groupes politiques et le ministre des Relations avec le Parlement.

L’Assemblée restera néanmoins ouverte pour les travaux en commission, même si une partie du personnel compte faire grève.

Le bras-de-fer s’annonce musclé. A la veille de la grève du 5 décembre 2019 contre la réforme des retraites, la mobilisation est d’ampleur, notamment à la SNCF et à la RATP. Les prévisions de circulation ne prévoient qu’1 train sur 10 au plan national, tandis qu’en Ile-de-France, le métro est encore davantage touché que lors la précédente journée d’action du 13 septembre. Et la paralysie pourrait durer, plusieurs syndicats appelant à un mouvement reconductible.

Mais il n’y a pas que les transports qui sont touchés. Policiers, éboueurs, avocats… De nombreuses professions appellent à participer à ce “jeudi noir”. Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, a dénombré mercredi 245 manifestations et rassemblements déclarés dans toute la France.

Un fort taux de grévistes dans les écoles

Les enseignants sont particulièrement mobilisés. Si le ministre de l’Education, Jean-Michel Blanquer, assure que les pensions des profs ne baisseront pas après la réforme, le taux de grévistes attendu est de 55% dans les écoles jeudi, et même de 78% à Paris.

Lire aussi

Suivez toutes les dernières informations sur la grève, les manifestations et les blocages dans notre module ci-dessous. 

Sur le même sujet

Et aussi

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *