EN DIRECT – Face au risque de 2e vague, Pékin referme ses sites culturels et sportifs – LCI

Spread the love








EN DIRECT – Face au risque de 2e vague, Pékin referme ses sites culturels et sportifs | LCI

































Santé

CORONAVIRUS – Alors qu’Emmanuel Macron a accéléré le déconfinement en France lors de son allocution dimanche soir, la pandémie de Covid-19 reste cependant mortifère dans le monde. Suivez les dernières informations.

CHINE

Après avoir mis en quarantaine dix quartiers, la ville de Pékin a également annoncé ce lundi la nouvelle fermeture de ses sites culturels et sportifs à la suite d’une soudaine réapparition du coronavirus.

Devant la presse, un haut responsable municipal, Xu Ying, a ajouté que les zones résidentielles devraient rétablir les contrôles de température aux entrées, qui avaient été récemment suspendus, et interdire leur accès aux non-résidents.

MACRON

Retour sur les annonces de la dernière étape du déconfinement.

Zone verte, retour à l’école, relance économique… Ce qu’il faut retenir de l’allocution d’Emmanuel Macron

TÉLÉCOMS

Le chantier pour déployer le très haut débit sur tout le territoire français souffrira en 2020 d’un retard dû au coronavirus, avec un retour à un niveau de 4,3 millions de prises fibre installées, inférieur à celui de 2019, ont prévenu ce lundi les acteurs de la filière. L’an dernier, 4,8 millions de prises avaient été raccordées.

En raison des retards dus au confinement et aux gestes-barrières qui compliquent les chantiers de pose, un million de prises raccordables ne le seront pas, montre une étude commandée par Infranum, qui regroupe les industriels des télécoms.

ASSURANCE CHÔMAGE

Cyril Chabanier, le président de la CFTC, a noté ce lundi “des ouvertures” de la part de la ministre du Travail sur la réforme de l’assurance chômage, notamment sur l’ouverture des droits et la période de référence du calcul de l’indemnité, à l’issue d’une rencontre avec Muriel Pénicaud. Des concertations ont lieu au ministère du Travail depuis la semaine dernière avec les partenaires sociaux sur plusieurs sujets, dont la réforme de l’assurance chômage.

En vigueur depuis novembre, le premier volet de cette réforme comprend un durcissement de l’ouverture des droits (il faut avoir travaillé six mois sur les 24 derniers, contre quatre sur 28 auparavant) et de leur rechargement (passé d’un mois à six mois de travail).

TOURNAGE

Après trois mois d’absence, le feuilleton “Demain nous appartient” est de retour ce lundi soir à 19h10 sur TF1. Les tournages avaient repris le 18 mai dernier, avec les précautions sanitaires qui s’imposent.

Retour de “Demain nous appartient” sur TF1 : comment les nouveaux épisodes ont été tournés

ARABIE SAOUDITE

Le nombre de décès causés par le nouveau coronavirus a dépassé lundi la barre des 1000 en Arabie saoudite, a annoncé le ministère de la Santé, sur fond de hausse des contaminations, à quelques semaines du début du hajj, le grand pèlerinage musulman à La Mecque.

Selon le ministère, 1011 personnes sont mortes de la maladie pour 132.048 infections, le nombre le plus élevé parmi les pays du Golfe, alors que l’Arabie saoudite a récemment assoupli ses strictes mesures de confinement. Lundi, plus de 4000 nouveaux cas ont été enregistrés, pour le deuxième jour consécutif, selon les autorités.

ÉTATS-UNIS

Donald Trump, qui compte sur un grand meeting électoral à Tulsa, dans l’Oklahoma, pour lancer réellement sa campagne de réélection, est appelé à l’annuler purement et simplement à cause des risques de Covid-19 après avoir déjà dû le reporter d’une journée pour des raisons symboliques.

Le quotidien local Tulsa World a jugé lundi dans un éditorial au vitriol que le risque sanitaire posé par un rassemblement de masse dans un lieu fermé représentait un risque trop grand. “Ce n’est pas le bon moment et Tulsa n’est pas le bon endroit pour un meeting de Trump”, juge la rédaction du journal, rappelant que même si la ville de Tulsa et l’État de l’Oklahoma avaient autorisé la réouverture des commerces, le virus continuait d’y progresser.

ITALIE

Le Premier ministre italien Giuseppe Conte a promis ce lundi un “projet clair pour l’avenir du pays”, au deuxième jour des “états généraux” sur la relance économique post-coronavirus, en présentant les grandes lignes de ce plan. “On ne peut pas sortir de cette crise sans un projet clair pour l’avenir du pays. Un projet courageux, partagé, qui permettra à l’Italie de repartir en éliminant les obstacles qui l’ont freinée ces dernières années”, a déclaré le chef du gouvernement italie devant les principales organisations syndicales.

L’épidémie de Covid-19 sera au final “un accélérateur” des changements que connaît l’Italie dans les domaines climatique, démographique ou de la numérisation, a assuré le Premier ministre. “Nous ne gaspillerons pas un seul euro”, a-t-il affirmé, alors que la Commission européenne a proposé fin mai un plan de relance post-coronavirus de 750 milliards d’euros, soit 500 milliards de subventions non remboursables et 250 milliards de prêts.

CARBURANT

Les prix des carburants routiers vendus dans les stations-service en France ont poursuivi leur remontée la semaine dernière, à un rythme plus soutenu, selon des chiffres officiels publiés ce lundi. 

Le gazole, carburant le plus vendu, valait 1,2092 euro par litre, en hausse de 1,82 centime par rapport à la semaine précédente, selon les données du ministère de la Transition écologique et solidaire. C’est sa quatrième semaine de hausse d’affilée après une longue période de baisse dans le sillage des cours du pétrole, victimes de la pandémie de Covid-19.

L’essence super sans plomb 95 s’est pour sa part vendue à 1,3125 euro, en progression de 2,39 centimes. Quant au SP95-E10, qui contient jusqu’à 10% d’éthanol, il a gagné 2,50 centimes, à 1,2964 euro. Enfin, le SP98 était vendu 1,3692 euro, soit 2,51 centimes de plus.

MÉLENCHON

Lors d’un point presse depuis Marseille, le leader LFI Jean-Luc Mélenchon a réagi ce lundi à l’allocution du président Macron. “Il a parlé pour ne rien dire”, a-t-il affirmé. “Sa ligne stratégie économique, c’est travailler plus. C’est le prototype de la mauvaise idée parce que ce n’est pas la réponse à la question. (…) Augmenter le temps de travail, c’est une sottise.”

“Tout ce qui a été dit sur le plan hôpital a disparu, raison de plus d’être dans la rue demain”, a ajouté le député des Bouches-du-Rhône.

FAILLITES

Le confinement a très souvent mis à mal la trésorerie des entreprises. Avec la crise économique qui se profile, beaucoup se posent la question de continuer ou non.

“Beaucoup de tristesse et de déception” : ces entreprises contraintes de mettre la clé sous la porte

ALGÉRIE

Une centaine de chauffeurs de taxi ont manifesté ce lundi à Alger pour dénoncer les conditions jugées “drastiques” de la reprise leurs activités, annoncée par le gouvernement dans le cadre d’une nouvelle phase de déconfinement en Algérie. Ces derniers doivent installer une séparation en plexiglas entre le chauffeur et le passager et mettre une solution hydroalcoolique à la disposition de leurs clients. En outre, ils ne peuvent transporter qu’un seul client, qui doit s’installer sur la banquette arrière.

CONFINEMENT

Invité de LCI ce lundi matin, Olivier Véran a affirmé que les mesures de confinement avaient permis de sauver jusqu’à 690.000 vies en France. Sur quels éléments s’appuie une telle affirmation ?

Coronavirus : 690.000 vies sauvées grâce au confinement en France, d’où vient ce chiffre cité par Olivier Véran ?

CHÔMAGE PARTIEL

Il n’y aura ni baisse de l’indemnisation du chômage partiel pour les salariés ni diminution de sa prise en charge pour les entreprises au 1er juillet, a affirmé ce lundi le ministère du Travail, en réaction à diverses informations de presse et déclarations gouvernementales. “L’information selon laquelle l’indemnisation des salariés en activité partielle passerait à 60% du brut (contre 70% aujourd’hui, ndlr) au 1er juillet est inexacte. Il n’y aura aucun changement d’indemnisation pour les salariés en activité partielle au 1er juillet”, a précisé le ministère dans un message à la presse. 

ÉCOLE

Au lendemain de l’annonce du “retour obligatoire à l’école et au collège pour tous les élèves” dès la semaine prochaine, le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer s’est dit confiant quant au fait que les enseignants seront au rendez-vous, rappelant toutefois les règles en situation de vulnérabilité.

Retour à la scolarité obligatoire : les enseignants “vulnérables” devront être remplacés

TRANSPORTS

L’attestation employeurs ne sera plus obligatoire dans les transports en commun d’Île-de-France aux heures de pointe à partir de mardi, a annoncé ce lundi la préfecture de la région.

“À la suite du passage de l’Île-de-France en zone verte” annoncé par Emmanuel Macron et “conformément à l’avis formulé par Valérie Pécresse, présidente d’Île-de-France Mobilités”, le préfet de la région d’Île-de-France Michel Cadot “a décidé de mettre fin au régime d’attestation dans les transports en commun” à compter de mardi. Mais le port du masque restera lui “obligatoire”. Le non-respect est passible d’une contravention de 135 euros.

PROPAGATION

Alors que la France rouvre ses frontières ce lundi, d’autres pays européens s’inquiètent d’une résurgence de l’épidémie.

Portugal, Italie… De nouveaux cas de coronavirus apparaissent chez nos voisins européens

ITALIE

La principale organisation patronale italienne a tiré lundi la sonnette d’alarme et demandé des réformes sérieuses ainsi qu’un plan en faveur des entreprises, estimant que beaucoup risquent la faillite après la crise du coronavirus. “La situation est très difficile. Nous sommes très préoccupés. Les difficultés nous les verrons surtout à l’automne et en 2021”, a déclaré le président de la Confindustria, Carlo Bonomi, lors d’une conférence vidéo avec la presse étrangère.

VACCIN

Le président Emmanuel Macron doit annoncer mardi, lors d’une visite sur un site du groupe pharmaceutique Sanofi à Marcy-l’Etoile, près de Lyon, une initiative pour financer la recherche-développement et la capacité de production de vaccins en France, a indiqué l’Elysée. Sanofi, l’un des groupes qui travaillent sur le développement d’un vaccin contre le Covid-19, devrait également à cette occasion annoncer des investissements.

La visite du chef de l’Etat sur l’un des plus grands sites mondiaux de vaccins intervient juste après l’accord conclu entre quatre pays européens, dont la France, et le groupe AstraZeneca pour garantir la fourniture à l’UE de 300 millions de doses d’un éventuel vaccin contre le coronavirus. AstraZeneca s’est engagé à vendre les vaccins à prix coûtant sans faire de profit.

Urgent

ATTESTATION

Le préfet de la région Île-de-France a annoncé ce lundi que l’attestation employeur, nécessaire dans les transports en commun aux heures de pointe, ne sera plus obligatoire à partir de mardi.

BILAN

A 13h ce lundi, la pandémie du Covid-19 a fait au moins 433 493 morts dans le monde depuis que la Chine a fait officiellement état de l’apparition de la maladie en décembre, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles. Plus de 7 928 590 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués dans 196 pays et territoires depuis le début de l’épidémie, dont au moins 3 574 300 sont aujourd’hui considérés comme guéris.

HAUTE-GARONNE

Selon La Dépêche, un nouveau foyer épidémique de Covid-19 a été identifié à Blagnac, en Haute-Garonne. 16 personnes ont été testées positives parmi une cinquantaine d’individus, issus de cinq familles différentes et faisant partie d’une communauté évangélique.

INDE

L’État indien du Tamil Nadu a ordonné lundi le reconfinement de l’agglomération de Chennai, d’une population de plus de 15 millions d’habitants, de vendredi jusqu’à fin juin face à la progression de l’épidémie de coronavirus. Cette décision survient alors que l’Inde a largement assoupli début juin les restrictions draconniennes mises en place pour lutter contre le virus, qui ne montre cependant pas de signes de ralentissement dans le pays.

IMPÔTS

Sur France Inter ce lundi, l’économiste Thomas Piketty a estimé que, contrairement à l’engagement du président Emmanuel Macron de ne pas alourdir la fiscalité, une hausse d’impôts avait déjà eu lieu avec la prolongation d’un prélèvement destiné à rembourser la dette sociale.

“Ce qui m’embête, c’est tous les non-dit. Emmanuel Macron nous dit, par  exemple, ‘je ne vais pas augmenter les impôts’. Sauf qu’en fait, on les a déjà  augmentés”, a-t-il martelé, pointant du doigt la récente prolongation sur presque dix ans de la perception du CRDS (ndlr : contribution au remboursement de la dette sociale).

“Le CRDS est un bout de CSG (ndlr : contribution sociale généralisée) mais qui représente quand même 0,5% prélevés chaque mois sur tous les salaires, des  plus bas jusqu’aux plus hauts. Normalement, ça devait s’arrêter (en 2024),  c’est-à-dire que tout le monde aurait eu une augmentation de salaires ou de  pensions de retraite de 0,5%”, a expliqué Thomas Piketty.

OUTRE-MER

Emmanuel Macron l’a annoncé ce dimanche 14 juin, lors de son allocution : à l’exception de Mayotte et de la Guyane, toute la France passe en “vert”. Quelle est la situation dans ces territoires, où le virus circule encore ?

Coronavirus : où en est-on en Guyane et à Mayotte, seuls territoires à rester en “zone orange” ?

VACANCES EN AVANCE

Les premiers touristes Allemands autorisés à profiter du soleil des Baléares y sont arrivés ce lundi, une semaine avant la réouverture des frontières de l’Espagne le 21 juin. 180 Allemands ont atterri un peu avant 11h à l’aéroport de Palma sur l’île de Majorque, la principale de l’archipel méditerranéen. Comme eux, près de 11.000 Allemands vont pouvoir profiter des Baléares durant les prochains jours, dans le cadre d’un projet pilote de reprise du tourisme, scellé entre les autorités régionales et des tour-opérateurs.  

Soumis à un strict protocole sanitaire, ils ont du se soumettre à un contrôle de température à leur arrivée et feront l’objet d’un suivi téléphonique de la part des autorités pour vérifier l’éventuelle apparition de symptômes du Covid-19. Ils n’auront pas en revanche à respecter la quarantaine imposée à toutes les personnes arrivant en Espagne depuis le 15 mai, obligation qui sera levée totalement le 21 juin lorsque les frontières rouvriront.

DECONFINEMENT PROGRESSIF 

Tout en annonçant une accélération du déconfinement, notamment la réouverture totale des cafés et restaurants dès ce lundi, les autorités maintiennent un ensemble de mesures pour éviter que le coronavirus reviennent en force sur le territoire.

Distanciation au restaurant, masque dans les transports : ces règles qui ne vont pas disparaître tout de suite

ONU

L’ONU a averti lundi que quelque 51 000 enfants de moins de cinq ans pourraient mourir au Moyen-Orient et en Afrique du Nord cette année si la perturbation des services essentiels de santé se prolonge, la pandémie de Covid-19 entravant notamment les vaccinations de routine.

“Les systèmes de santé subissent des pressions sans précédent en raison de la pandémie de Covid-19, et bien qu’il n’y ait pas beaucoup de cas de nouveau coronavirus chez les enfants dans la région, il est clair que le virus affecte directement leur santé”, soulignent l’Organisation des Nations unies pour  l’enfance (Unicef) et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) dans un communiqué conjoint.

DÉCRET

Le décret sanitaire du 31 mai dernier a été modifié ce lundi, donnant plus de précisions sur la nouvelle phase de déconfinement. Ainsi, en plus des nouvelles mesures d’allègement de distanciation sociale dans les écoles et collèges, le décret ouvre la porte à la tenue de manifestations, sur autorisation du préfet du département.

CHINE

Après avoir mis en quarantaine dix quartiers, la ville de Pékin a également annoncé ce lundi la nouvelle fermeture de ses sites culturels et sportifs à la suite d’une soudaine réapparition du coronavirus.

Devant la presse, un haut responsable municipal, Xu Ying, a ajouté que les zones résidentielles devraient rétablir les contrôles de température aux entrées, qui avaient été récemment suspendus, et interdire leur accès aux non-résidents.

TOURISME

Une “petit dizaine de visiteurs” ont inauguré lundi matin la réouverture, dans de strictes conditions sanitaires, du château et des remparts de la cité médiévale de Carcassonne, à l’issue d’une fermeture inédite de 92 jours imposée par l’épidémie de Covid, a indiqué le gestionnaire du monument. Le port du masque y est obligatoire,  tandis que le nombre de visiteurs est limité à 1 500 par jour, “deux à trois fois de moins” que le nombre habituel, a précisé l’administrateur.

BELGIQUE

Selon la presse belge, dont SudPresse, 21 employés de la compagnie aérienne Swissport, récemment tombée en faillite, ont été testés positif au Covid-19 à l’aéroport de Liège. Toutes les mesures de prudence sur l’ensemble de l’aéroport vont être renforcées dès ce lundi.

Urgent

ATTESTATION TRANSPORTS

Le ministère des Transports a confirmé à LCI que l’attestation employeur, nécessaire jusqu’ici aux heures de pointe, allait être supprimée à partir du lundi 22 juin.

FOOTBALL

Le championnat domestique de football en Australie, suspendu depuis le 24 mars en raison de la pandémie de coronavirus,  reprendra le 16 juillet, a annoncé lundi la fédération. Quelque 27 rencontres restent à disputer en moins d’un mois suite à un accord financier négocié avec les joueurs pour clore la saison entamée en octobre par les 11 équipes regroupées dans la Ligue A.

HÔPITAUX

Les heures supplémentaires effectuées en mars et avril par les personnels des hôpitaux et d’autres structures publiques (Ehpad, handicap, aide à l’enfance) seront surmajorées de 50% et devront être payées d’ici au 1er septembre. Annoncée mi-avril par le gouvernement, cette majoration des heures supplémentaires réalisées durant l’épidémie de coronavirus a été précisée par un décret paru dimanche au Journal officiel. 

Du 1er mars au 30 avril, les 14 premières heures sont ainsi augmentées de 87,5% (contre 25% en temps normal) et les suivantes de 90,5% (contre 27%). Ces majorations sont cumulables avec un bonus de 150% pour les horaires de nuit (contre 100% d’ordinaire) et un autre de 99% pour les dimanches et jours fériés (contre 66%).

BOURSE

La Bourse de Paris a débuté la semaine en forte baisse (-2,82%), dans un marché de nouveau inquiet du risque de deuxième vague de Covid-19 dans les pays ayant déconfiné. A 9h50, l’indice CAC 40 chutait de 136 points à 4.702,99 points. Vendredi, il avait légèrement rebondi de 0,49% après quatre séances consécutives de repli, dont une chute de 4,71% jeudi.

RÉACTIONS

La prise de parole d’Emmanuel Macron ce dimanche a suscité de nombreuses réactions.

Allocution de Macron : l’opposition dénonce beaucoup “d’autosatisfaction” et un “feuilleton bavard”

CHÔMAGE PARTIEL

Il n’y aura ni baisse de l’indemnisation du chômage partiel pour les salariés ni diminution de sa prise en charge pour les entreprises au 1er juillet, a affirmé lundi le ministère du Travail, en réaction à diverses informations de presse et déclarations gouvernementales. 

“L’information selon laquelle l’indemnisation des salariés en activité partielle passerait à 60% du brut (ndlr : contre 70% aujourd’hui) au 1er juillet est inexacte. Il n’y aura aucun changement d’indemnisation pour les salariés en activité partielle au 1er juillet”, a précisé le ministère dans un message à la presse. “Pas de changement non plus pour les entreprises au 1er juillet”, a ajouté l’entourage de Muriel Pénicaud. Les employeurs doivent déjà prendre en charge 15% du coût du chômage partiel depuis le 1er juin.

NORVÈGE

Les autorités sanitaires norvégiennes ont annoncé lundi la suspension de leur application de traçage après un avertissement de l’organisme national de la protection des données, le Datatilsyn, qui juge l’outil trop intrusif dans la situation épidémiologique actuelle.

CHÔMAGE PARTIEL

Le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, s’est déclaré lundi défavorable à une baisse de l’indemnisation pour les salariés, contrairement à ce qu’avait évoqué la secrétaire d’Etat Agnès Pannier-Runacher vendredi dernier. “Je n’y suis pas favorable”, a affirmé le ministre sur France Info, interrogé sur une baisse de l’indemnisation pour les salariés. 

“Je considère que l’on doit préserver le pouvoir d’achat des salariés.” “Il y a derrière une question de justice et d’efficacité économique : nous avons aussi besoin d’avoir des salariés qui peuvent consommer, qui peuvent participer à la reconstruction économique que le président de la République a appelé de ses vœux”, a souligné le ministre. 

TRANSPORTS

La compagnie allemande d’autocars interurbains FlixBus a annoncé lundi qu’elle reprendrait progressivement ses liaisons en France à partir de jeudi 18 juin, sans distanciation sociale à bord, exactement trois mois après les avoir interrompues à cause du confinement.

La compagnie de “cars Macron” va proposer pour commencer “près de 70 destinations vers les quatre coins de la France et de l’Europe”, contre plus de 200 en temps normal, soit “entre 10 et 20%” de sa capacité habituelle, a indiqué à l’AFP son directeur général pour la France, Yvan Lefranc-Morin.

AUDIENCE

Selon les chiffres communiqués par Mediamétrie, 23,6 millions de Français ont regardé l’allocution du président de la République Emmanuel Macron dimanche soir. Lors de cette intervention, le chef de l’Etat a annoncé une nouvelle phase de déconfinement, avec notamment la réouverture totale des bars et restaurants.

SNCF

Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, a indiqué que l’Etat fera “un geste financier” envers la SNCF, fortement impactée par la crise économique qu’a entraîné l’épidémie de Covid-19. “Il y aura un geste financier de l’Etat, qu’il soit directement auprès de la SNCF ou qu’il soit auprès des institutions qui travaillent avec la SNCF”,  comme les régions, a déclaré sur BFM TV Gérald Darmanin.

CHINE

Le ministère chinois de la Santé a rapporté dimanche 57 nouveaux cas de Covid-19 à l’échelle nationale sur les dernières 24 heures.

Coronavirus en Chine : 21 quartiers de Pékin reconfinés

HÔPITAUX

“Je suis fier de nos équipes dans les établissements hospitaliers, qui ont travaillé dur pour endiguer cette épidémie. L’hôpital public a plié mais n’a pas rompu” s’est félicité Olivier Véran.

CHINE

“Les Chinois font très attention à ce qu’il n’y ait pas de reprise, ils ont agi par anticipation” a réagi Olivier Véran concernant la mise en quarantaine de 10 quartiers à Pékin ces dernières heures.

MASQUES

“Le port du masque reste obligatoire dans les transports en commun, recommandé lorsque la distanciation n’est pas possible” a confirmé le ministre de la Santé.

ECOLES

“On est en mesure d’alléger une partie du protocole sanitaire, afin de permettre aux enfants de retourner en classe et aux parents d’aller travailler” a ajouté Olivier Véran. “Les enfants doivent aller à l’école, ont besoin de retrouver leurs copains, leurs professeurs, de retrouver un équilibre.”

VERAN

“Nous continuer à tracer, à tester, nous identifions toujours des clusters, nous vérifions qu’il n’y a pas de diffusion communautaire du virus. Seulement 1% des tests que nous réalisons est positif au coronavirus. (…) Il faut toujours éviter les grands rassemblements en milieu fermé” a indiqué le ministre.

VERAN

Invité sur LCI ce lundi matin, le ministre de la Santé Olivier Véran a réagi aux annonces d’Emmanuel Macron dimanche soir. “Le gros de l’épidémie est derrière nous et nous mettons tout en oeuvre pour surveiller les foyers en France. Le virus n’est pas mort mais nous sommes en mesure de contrôler sa propagation” a-t-il déclaré.

BLANQUER

Sur Europe 1, le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer a annoncé ce lundi que les règles sur la distanciation physique à l’école allaient être allégées, alors que les écoliers et collégiens devront retourner en classe à partir du 22 juin prochain.

MACRON

Sur le plateau de LCI, la députée européenne France Insoumise Manon Aubry a fustigé le discours du président de la République dimanche soir, parlant d’un “monarque” se satisfaisant de la gestion de la crise de ces dernières semaines. Elle a également condamné sa volonté de mettre à contribution les travailleurs et non les plus fortunés.

Si en France, l’épidémie recule et le nombre de personnes en réanimation ne cesse de baisser, elle a fait plus de 425.000 morts dans le monde depuis que la Chine a fait état de l’apparition de la maladie en décembre, selon un bilan établi par l’AFP. Au total, 425.282 décès (pour 7.632.517 cas déclarés), ont été recensés dans le monde. L’Europe est la région ayant enregistré le plus de morts (186.843 pour 2.363.538 cas), mais c’est désormais en Amérique latine – et en premier lieu le Brésil – que l’épidémie progresse le plus rapidement, avec un total de 76.343 morts pour 1.569.938 cas. 

Le déconfinement suit son cours alors qu’Emmanuel Macron doit évoquer dimanche (20h), à l’occasion d’une nouvelle allocution, les perspectives qui nous attendent. Les frontières rouvrent. La France “procèdera à une ouverture progressive de ses frontières extérieures Schengen à compter du 1er juillet”, et lèvera à compter du lundi 15 juin ses restrictions avec la plupart des pays membres de l’UE.

Toute l’info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Tous nos articles sur la pandémie

Tous nos articles sur les conséquences économiques de la pandémie

Les grands défis du déconfinement

Sur le même sujet

Et aussi


Leave a Reply