EN DIRECT – Edouard Philippe : “Les conditions du déconfinement sont encore à l’étude” – LCI

Spread the love








EN DIRECT – Edouard Philippe : “Les conditions du déconfinement sont encore à l’étude” | LCI

































Santé

Toute L’info sur

Coronavirus : la pandémie qui inquiète la planète

COVID 19 – La pandémie de coronavirus continue de se propager à travers le monde, et notamment aux Etats-Unis, avec des contaminations en forte hausse. Au 15e jour de confinement en France, mardi 31 mars, Emmanuel Macron visite une usine de masques et de matériel médical. Suivez les dernières informations.

REVOIR

En déplacement dans la PME Kolmi-Hopen, qui fabrique des masques dans le Maine-et-Loire, Emmanuel Macron a fait l’éloge de la souveraineté française. Un discours à retrouver ici.

‘ : ‘‘ wrapper.innerHTML = content.replace(/escaped-script>/g, ‘script>’); });
]]>
LCI VOUS RÉPOND 

Une question sur le coronavirus ? Un conseil à demander ? Une information à vérifier ? La rédaction de LCI, plus que jamais mobilisée, vous répond. Interrogez notre chatbot, ici

À LA LOUPE

Un internaute a contacté LCI pour comprendre l’ouverture d’une enseigne de bricolage à deux pas de chez lui. S’agit-il de produits de première nécessité ? Aux yeux des autorités, oui, même si les professionnels du secteur adaptent leur activité.

Du matériel de bricolage peut-il être considéré comme un achat de première nécessité ?

TUNISIE

Plusieurs centaines de personnes, dont de nombreux travailleurs précaires, ont manifesté mardi dans un quartier populaire de Tunis pour protester contre le confinement général en place depuis une semaine, et réclamer des aides promises par le gouvernement.

“Mais de quel Corona vous parlez? Nous allons mourir de toute façon! Laissez-nous travailler!”, a lancé un protestataire devant la délégation de Mnilha et Ettadhamen, une institution représentant l’Etat dans ces deux quartiers marginalisés en périphérie de Tunis.

Dans ces quartiers défavorisés où les infrastructures de santé sont réduites, de nombreux habitants travaillent à la journée, et se retrouvent privés de revenus depuis que les sorties et activités économiques sont strictement limitées.

SÉCURITÉ

Depuis le début du confinement le 17 mars, les cambriolages sont en hausse dans la capitale, mais en baisse dans les départements voisins, indique la préfecture de police de Paris. Les malfaiteurs profitent du départ en province de nombreux Parisiens.

Paris : les cambrioleurs profitent du confinement et des départs en province

ROYAUME-UNI

Le bilan grimpe outre-Manche, avec 381 morts supplémentaires en 24h, un record. au total, le pays recense 1.789 morts.

DÉSINFECTION DES RUES

Faut-il désinfecter les rues pour combattre le Covid-19 ? Sans certitudes sur l’efficacité de la mesure, peut-être aussi nocive pour l’environnement et les personnes, les communes en France avancent en ordre dispersé. Pour Rachida Dati, qui vient de publier un communiqué à ce sujet, cela est nécessaire.

ROYAUME-UNI

Avec plusieurs de ses membres malades – le Premier ministre Boris Johnson, mais aussi le ministre de la Santé -, le gouvernement britannique a tenu son premier conseil à distance.

ROYAUME-UNI

Avec plusieurs de ses membres malades – le Premier ministre Boris Johnson, mais aussi le ministre de la Santé -, le gouvernement britannique a tenu son premier conseil à distance.

ROYAUME-UNI

Avec plusieurs de ses membres malades – le Premier ministre Boris Johnson, mais aussi le ministre de la Santé -, le gouvernement britannique a tenu son premier conseil à distance.

ROYAUME-UNI

Avec plusieurs de ses membres malades – le Premier ministre Boris Johnson, mais aussi le ministre de la Santé -, le gouvernement britannique a tenu son premier conseil à distance.

ROYAUME-UNI

Avec plusieurs de ses membres malades – le Premier ministre Boris Johnson, mais aussi le ministre de la Santé -, le gouvernement britannique a tenu son premier conseil à distance.

ROYAUME-UNI

Avec plusieurs de ses membres malades – le Premier ministre Boris Johnson, mais aussi le ministre de la Santé -, le gouvernement britannique a tenu son premier conseil à distance.

ROYAUME-UNI

Avec plusieurs de ses membres malades – le Premier ministre Boris Johnson, mais aussi le ministre de la Santé -, le gouvernement britannique a tenu son premier conseil à distance.

ROYAUME-UNI

Avec plusieurs de ses membres malades – le Premier ministre Boris Johnson, mais aussi le ministre de la Santé -, le gouvernement britannique a tenu son premier conseil à distance.

Urgent

ILE-DE-FRANCE

L’AP-HP annonce que 38 malades ont été transférés hors d’Ile-de-France par TGV mercredi. Le directeur général de l’AP-HP, Martin Hirsch, n’a pas souhaité préciser la destination de ce convoi, mais a souligné qu’avec 870 malades du Covid-19 en réanimation, “le nombre de patients tangente le nombre de lits disponibles” dans le centre hospitalier universitaire francilien.

SANTE

Depuis le début du confinement, faire réparer ses lunettes est devenu difficile. Pour aiguiller les clients confrontés à l’urgence, le Rassemblement des Opticiens de France a créé un site Internet dédié.

Confinement : comment faire réparer ses lunettes ?

DECONFINEMENT

“Personne n’admettrait que le déconfinement (…) s’accompagne par une hausse du nombre de cas sévères. Des équipes travaillent sur comment on peut avancer sur ce déconfinement”. A l’Assemblée nationale, le Premier ministre Edouard Philippe a évoqué la sortie de crise, et de quelle façon celle-ci pourrait se dérouler.

LE DISPOSITIF MORPHEE, QU’EST CE QUE C’EST ?

Il s’agit d’un dispositif d’évacuation médicale aéroportée, lequel a été déployé lors de cette crise par l’armée pour la toute première fois sur le territoire national pour transporter des malades. Il a pour vocation première de rapatrier des militaires français grièvement blessés en opérations extérieures.

A bord de l’appareil équipé de ce dispositif d’évacuations sanitaires, 25 militaires: un pilote et un copilote, 4 personnels navigants, 13 membres de l’équipage médical, 3 experts de l’institut de recherche biologique des armées, et 3 experts en sécurité NRBC (nucléaire, radiologique, bactériologique, chimique), a indiqué le commandant de la base, le colonel Pierre Gaudillière.

TRANSFERTS DE MALADES

Les opérations de transferts vers l’Allemagne se sont poursuivies mardi pour soulager le travail des soignants dans un Grand Est toujours saturé.  Un Airbus A330 Phénix de l’armée de l’Air a décollé d’Istres lors de la 5e mission aérienne depuis le début de la crise. Parti vers 12H00, l’appareil a redécollé de Bâle-Mulhouse peu après 14h30 avec à son bord six malades. 

“Merci à nos soignants, à nos militaires et à l’Allemagne”, a tweeté la ministre des Armées Florence Parly, en confirmant Hambourg comme destination. Dans le même temps, elle a fait état d’évacuation de patients de Metz vers Essen dans un hélicoptère NH90 Caïman de l’armée de terre. “D’autres vols suivront dans les prochaines heures”.

PATRICK DEVEDJIAN 

L’hommage de l’Assemblée nationale à deux élus, victimes du coronavirus. L’hémicycle a salué la mémoire de l’ancien ministre, décédé pendant le week-end, ainsi qu’au député LREM Jean-François Cesarini, mort d’un cancer à 49 ans.

A l’ouverture de la séance des questions au gouvernement dans un format très restreint pour raisons sanitaires, le président Richard Ferrand (LREM), au perchoir, a commencé par saluer “le courage et la mobilisation des habitants de notre pays dans les heures difficiles que nous traversons”. “La pandémie a aussi endeuillé notre République en enlevant la vie à notre ancien collègue Patrick Devedjian” qui “pendant plus de 30 ans, soit comme député soit comme ministre, siégea dans cet hémicycle”, a poursuivi M. Ferrand.

Il a notamment évoqué un orateur “tout feu tout flamme” et salué l'”esprit” et le “brio” du président du conseil départemental des Hauts-de-Seine, décédé dans la nuit de samedi à dimanche.

MULHOUSE 

Le couvre-feu en vigueur dans cette ville, l’une des plus touchées par l’épidémie de coronavirus, est prolongé jusqu’au 15 avril, a décrété mardi le préfet du Haut-Rhin Laurent Touvet. Ce couvre-feu reste fixé de 21H00 à 06H00.

“Lors des contrôles effectués à Mulhouse sur le respect des restrictions de circulation et des fermetures de commerces, les forces de sécurité ont constaté un usage abusif et détourné des attestations dérogatoires de déplacements aboutissant à des regroupements de personnes et le maintien de l’ouverture la nuit de plusieurs commerces”, a souligné la préfecture dans un communiqué.

Durant le couvre-feu, tous les commerces doivent être fermés, “y compris alimentaires et livraisons à domicile”, insiste la préfecture.

MASQUES

Le docteur Kierzek explique les raisons pour le masque est important, pour les malades comme les soignants.

‘ : ‘‘ wrapper.innerHTML = content.replace(/escaped-script>/g, ‘script>’); });
]]>

TESTS 

Les tests vont voir leur capacité croître à hauteur de “50 à 55.000 tests par jour dans une échéance relativement brève”, a estimé Bruno Lina, professeur de virologie au CHU de Lyon et membre du conseil scientifique consulté par l’Etat.

Cette plus grande capacité à tester est une première étape pour organiser la sortie de confinement, qui a démarré il y a exactement deux semaines en France.

“Il est important de voir ce qui va se passer dans les jours qui viennent pour commencer à imaginer à quel moment on pourra dire que le confinement, tel qu’il est organisé aujourd’hui, s’arrête”, a estimé le Pr Lina, prévenant qu'”on ne va pas basculer d’un confinement assez strict à une libération complète de toutes les activités”

ECONOMIE DE GUERRE

Un consortium de quatre grands groupes industriels français s’est créé avec l’objectif de fabriquer “d’ici mi-mai 10.000 respirateurs” pour équiper les hôpitaux débordés par les cas graves de malades contaminés par le coronavirus, a annoncé mardi Emmanuel Macron.

Mené par Air Liquide, ce consortium rassemble aussi le spécialiste des équipements électriques Schneider Electric, l’équipementier automobile Valeo et le constructeur PSA (Peugeot, Citroën), a précisé le président de la République en déplacement dans une usine de production de masques dans le Maine-et-Loire.

Le consortium produira des respirateurs lourds destinés à équiper les lits supplémentaires annoncés par le ministre de la Santé Olivier Véran la semaine dernière.

GRAND EST

La tension monte au centre hospitalier de Metz, comme nous le détaille notre envoyée spéciale.

‘ : ‘‘ wrapper.innerHTML = content.replace(/escaped-script>/g, ‘script>’); });
]]>

RUSSIE

Le médecin-chef du principal hôpital moscovite traitant les malades du coronavirus, qui avait rencontré Vladimir Poutine la semaine dernière, a été infecté, selon l’agence russe Interfax et la télévision publique qui citent l’hôpital.

Le porte-parole du Kremlin a immédiatement annoncé que le président russe se faisait dépister régulièrement et que “tout est normal”, selon Interfax, M. Poutine avait rencontré il y a tout juste une semaine ce médecin, le docteur Dennis Protsenko.

GESTE 

La plateforme de location entre particuliers a annoncé ce lundi qu’elle allait débloquer 250 millions de dollars pour atténuer les pertes subies par les hôtes en raison du coronavirus. Ceux-ci toucheront 25% de la somme qu’ils auraient dû toucher pour une annulation en temps normal. Description du dispositif.

Airbnb : quel dédommagement pour les hôtes subissant des annulations liées à la pandémie ?

EXPATRIES

Bientôt une nouvelle vague de rapatriement ? Une partie des 45.000 jeunes Français partis à l’étranger, principalement en Australie et en Nouvelle Zélande, dans le cadre d’un Permis vacances travail (PVT) seront rapatriés lorsqu’ils sont en difficulté du fait de l’arrêt de l’activité économique provoqué par le Covid-19, a annoncé le gouvernement mardi.

Ces derniers, “pendant un an ou un an et demi se rendent (…) essentiellement au Canada, en Australie et en Nouvelle-Zélande pour à la fois travailler et prendre quelques vacances” a rapporté le secrétaire d’État aux Affaires étrangères Jean-Baptiste Lemoyne au terme d’une réunion téléphonique du Comité de filière tourisme.

“Compte tenu du fait qu’il leur est de plus en plus difficile de travailler, certains se retrouvent sans revenus et donc abrègent” leur séjour. “Nous devons organiser le retour de ces jeunes, qui souvent ont des moyens qui restent très modestes”, a affirmé le secrétaire d’Etat.

GEL HYDROALCOOLIQUE

Le groupe Ineos, propriétaire de l’OG Nice et spécialisé dans les produits chimiques, se donne dix jours pour construire une usine de gels hydroalcooliques. Grâce à elle, le plus grand producteur européen des deux matières premières nécessaires à une telle production s’engage ainsi à sortir “un million de bouteilles de produit désinfectant par mois”. 

EDOUARD PHILLIPPE SUR TF1/LCI

Sommes-nous au tournant de cette crise ? Quels moyens le gouvernement met-il en œuvre pour lutter contre le virus ? Où en sommes-nous des tests ? Quelles seront les répercussions sur l’économie réelle et le quotidien des Français ? 

Le Premier ministre répondra à toutes ces questions lors d’une soirée exceptionnelle sur TF1 et LCI ce jeudi. Invité afin d’aborder les problématiques liées à la pandémie mondiale de coronavirus, Edouard Philippe sera en duplex depuis l’hôtel de Matignon. Il répondra aux questions de Gilles Bouleau, accompagné de spécialistes de la santé sur le plateau et en duplex.

COMMISSION D’ENQUÊTE

Le rapporteur de la commission d’enquête sur le coronavirus sera un élu Les Républicains, a appris l’AFP. Composée de 31 membres, et présidée par Richard Ferrand (LaREM), cette mission d’information “sur l’impact, la gestion et les conséquences dans toutes ses dimensions de l’épidémie de coronavirus-Covid 19 en France” se réunira mercredi pour la première fois et auditionnera le Premier ministre et le ministre de la Santé.

GRAND EST 

4 millions de masques en provenance de Shanghaï arriveront dans le Grand Est ce soir. Il s’agit de la première commande d’une collectivité locale en complément des commandes de l’Etat. Passée il y a plus d’une semaine, cette commande arrivera pas avion à 23h à l’aéroport de Bâle-Mulhouse. 

TÉMOIGNAGE DEPUIS LA LIGNE DE FRONT

À Colmar, les transferts de patients malades continuent afin de désengorger les hôpitaux, surchargés. Dans le Grand Est, qui a triplé ses capacités, possédant désormais 1150 lits de réanimation, 844 personnes sont d’ores et déjà accueillies en réanimation. À bout de force, le personnel soignant voit cependant poindre une légère amélioration. 

‘ : ‘‘ wrapper.innerHTML = content.replace(/escaped-script>/g, ‘script>’); });
]]>

DÉCATHLON

Décathlon a décidé de bloquer la vente de son célèbre masque de plongée pour en faire des dons aux hôpitaux. Ainsi, l’enseigne a préféré en distribuer près de 30.000 dans les établissements hospitaliers français qui en ont émis le besoin, que ce soit à destination des patients ou du personnel soignant.

Pour rappel, nous vous racontions

ici comment ces masques servent de respirateurs en Italie.

Decathlon retire ses masques “Easybreath” de la vente pour les offrir aux soignants

MÉDECINE LIBÉRALE

ARENA DE LA DÉFENSE

L’Arena de La Défense, qui accueille en temps normal le club de rugby du Racing 92, s’est déclarée prête à recevoir des dispositifs d’accueil dans la lutte contre le nouveau coronavirus, a appris l’AFP. Le propriétaire du club, Jacky Lorenzetti, a ainsi “souhaité faire une offre dans le cadre de la gestion du Covid 19 et cette proposition à été transmise à l’ARS”, a expliqué son conseiller. Enceinte modulable, où sont organisés concerts et spectacles, l’Arena dispose en effet d’une salle “dite polyvalente” d’environ 1.000 m2. 

“Nous mettons à disposition cet espace, chauffé, avec des sanitaires. Il y a également de quoi organiser de la restauration juste à côté, avec un restaurant d’entreprise qui appartient au conseil départemental. Mais, ensuite, ce n’est pas à nous de décider quel public on va accueillir. Ce sont les organismes sanitaires qui ont la main.”

LANCEMENT

Le gouvernement a lancé des chatbots sur deux messageries instantanées : Messenger et WhatsApp. Pour l’instant, ce service permet essentiellement d’obtenir un point sur la situation en France, des conseils pour se protéger et les différentes mesures. 

EMMANUEL MACRON

Le président de la république a qualifié “d’irresponsables” ceux qui, par leurs critiques de la gestion de la pandémie, “cherchent déjà à faire des procès, alors que nous n’avons pas gagné la guerre”. “Quand on mène une bataille, on doit être unis pour la gagner”, a ainsi déclaré le chef de l’Etat à Saint-Barthélemy d’Anjou, dans le Maine-et-Loire. Selon lui, “le temps viendra” de “la transparence complète”, mais d’abord, il a appelé à “la dignité” et à “l’esprit de responsabilité”.

LE TRAFIC SNCF ATTEINT “UN PLANCHER”

Très fortement réduit, le trafic ferroviaire a atteint “un plancher”, selon la SNCF. Désormais, seuls 42 TGV circulent par jour, contre environ 700 en temps normal. Les Ouigo ont, quant à eux, totalement été supprimés.

“La réduction du nombre de trains permet de continuer à assurer les déplacements essentiels des voyageurs ayant des raisons légitimes de se déplacer, tout en luttant contre la propagation du virus”, a justifié la société ferroviaire auprès de l’AFP. “Nous avons une très, très faible fréquentation avec moins de 100 clients par train ce qui permet une distanciation sans problème.”

La SNCF et les régions prévoient le remboursement des abonnements d’avril pour “Mon forfait annuel”, TGVmax et les TER.

REVOIR

En déplacement dans la PME Kolmi-Hopen, qui fabrique des masques dans le Maine-et-Loire, Emmanuel Macron a fait l’éloge de la souveraineté française. Un discours à retrouver ici.

‘ : ‘‘ wrapper.innerHTML = content.replace(/escaped-script>/g, ‘script>’); });
]]>

“EXODE SANITAIRE”

Selon une note de la Fondation Jean Jaurès, basée sur deux enquêtes, “l’exode sanitaire” observé lors de la mise en place du confinement en France n’a en fait concerné “que 4% de la population générale”. Ce phénomène était en fait bien plus massif dans certaines catégories sociales. Ainsi, 10% des CSP+ interrogés déclarent avoir quitté leur logement principal ou habituel.

PLATEFORME SOLIDAIRE

Les associations qui le souhaitent peuvent se faire référencer en adressant un e-mail à l’adresse contact@don-coronavirus.orgi.  

Coronavirus : une plateforme en ligne répertorie les élans de solidarité pour répondre à l’urgence

15 MORTS DANS UN EHPAD

Quinze résidents d’un Ehpad des Alpes-Maritimes sont décédés depuis le 20 mars des suites du Covid-19, selon l’ARS Provence Alpes Côte d’Azur. Ces décès se sont produits à “La Riviera”, un établissement de Mougins, près de Cannes. 

Vingt décès “en lien possible avec le Covid-19” avaient déjà été signalés dans un Ehpad de Cornimont, dans les Vosges, selon les autorités, tandis qu’à Saint-Dizier, dans la Haute-Marne, 16 résidents d’une structure sont décédés et une quarantaine sont sous surveillance.

LE CONFINEMENT SAUVE DES VIES

Les mesures de confinement prises dans onze pays en Europe ont déjà évité près de 59.000 décès, selon une étude de l’Imperial College London, une université aux nombreux chercheurs Nobélisés. En France, les consignes auraient ainsi déjà épargnées 2 500 vies. C’est presque autant que le bilan actuel des décès. 

Les mesures prises en compte par les chercheurs britanniques sont la quarantaine pour les malades, la fermeture des écoles et universités, l’interdiction des rassemblements, les mesures de distanciation sociale et le confinement général.

CHLOROQUINE

Le CHU d’Angers  annonce le lancement d’une vaste étude pour “clore le débat” sur la chloroquine. Répondant aux “standards scientifiques et méthodologiques les plus élevés”, elle doit être réalisée “dans des conditions qui ne laisseront pas de place au doute dans l’analyse des résultats”, comme l’assure le Professeur Vincent Dubée, investigateur principal du projet. Baptisée Hycovid, elle portera sur 1300 patients atteints du Covid-19, et sera menée avec 32 autres centres hospitaliers en France

“On a une position de neutralité vis-à-vis de cette molécule. On a évidemment tous un grand espoir que cette molécule soit active dans le Covid. Néanmoins, nous sommes conscients des limites des résultats des études publiées par l’équipe du Pr Raoult”, a-t-il ajouté. Pour permettre la plus grande neutralité, l’étude sera menée en double aveugle: ni les patients ni les médecins ne sauront si le patient reçoit de la chloroquine ou un placebo.

EMMANUEL MACRON DÉFEND LA “SOUVERAINETÉ ET LA SOLIDARITÉ” 

“Le jour d’après ne ressemblera pas au jour d’avant.”Alors que l’obsession du chef de l’Etat est désormais la France de demain, Emmanuel Macron a placé comme enjeu principal celui de “rebâtir notre souveraineté nationale et européenne”. “Nous avons commencé avant la crise, nous avons passé des réformes pour permettre à notre pays d’être plus compétitif, mais il nous faut retrouver la force morale  et la volonté pour produire d’avantage en France et retrouver cette indépendance”.

Un travail qui ne serait pas possible, selon le Président de la république, “sans l’engagement de femmes et d’hommes qui ne comptent pas leurs heures et qui, avec courage, sont là pour faire avancer le pays”.

DOTATION EXCEPTIONNELLE

Afin de permettre à Santé publique France de passer des commandes en médicaments, respirateurs, et masques, le Président de la République a annoncé une “contribution et une dotation spécifique de 4 milliards d’euros” à l’Agence nationale de santé publique. Une “contribution exceptionnelle qui montre la mobilisation de l’Etat”.

EMMANUEL MACRON

Emmanuel Macron appelle à “rebâtir notre souveraineté nationale et européenne”. Dans une PME qui fabrique des masques avec 70% des composants venus de France et 30% d’Europe, le président de la république a annoncé la création d’un consortium d’industriels qui pourra construire 10.000 respirateurs d’ici mi-mai.

Mené par Air Liquide, il est composé du spécialiste des équipements électriques Schneider Electric, de l’équipementier automobile Valéo et du constructeur PSA, selon les précisions du chef de l’Etat.

LA FRANCE PRODUIRA 15 MILLIONS DE MASQUES PAR SEMAINE

“Cette crise nous enseigne que le caractère stratégique impose d’avoir une souveraineté européenne”, a déclaré Emmanuel Macron face aux salariés de Kolmi-Hopen, saluant cette PME où “la production a d’ores et déjà doublé”. Le chef de l’Etat veut cependant aller “encore plus loin, tous ensemble”. “Avant la crise, nous produisons 3,3 millions de masques par semaine. A la fin avril, nous serons à plus de 10 millions. Nous aurons donc plus que triplé nos capacités.”

EMMANUEL MACRON VEUT UNE “INDÉPENDANCE PLEINE ET ENTIÈRE”

En déplacement dans une fabrique de masques, Emmanuel Macron a “félicité”  cette PME qui a su “garder une expertise et une filière”, en France. Tirant les leçons de la crise, Emmanuel Macron dit d’ores et déjà vouloir “dépendre de moins en moins des importations” pour protéger le personnel soignant. Car si, face à la pénurie, la première décision a été celle “d’importer massivement et rapidement”, avec plus d’un milliard de masques venus de Chine, le président de la République considère qu’il faut désormais “produire d’avantage en France, sur notre sol”.

EMMANUEL MACRON

En visite dans une fabrique de masques basée dans le Maine-et-Loire, Emmanuel Macron a d’abord tenu à dire sa “fierté” d’être aux côtés des dirigeants et des salariés.

Face au “défi” de protéger le personnel soignant, le Président de la république a reconnu que le gouvernement a “rencontré des difficultés”, liées à “la très forte augmentation de la consommation que ns avons de ces masques”. Ainsi, la France est passée d’un besoin de 4 millions de masque par semaine à 40 millions par semaine, selon Emmanuel Macron.

Confinés. Les Français entament leur 3e semaine de confinement, cette période au cours de laquelle ils ont appris – et apprennent encore – à respecter les mesures de distanciation et, lorsqu’ils ne sortent pas de leur domicile, doivent apprivoiser la vie enfermés chez eux. 

Depuis le 16 mars, nous sommes informés, tous les soirs, du nombre – tragique – de personnes qui ont succombé dans les hôpitaux, emportées par le Covid-19. Le dernier bilan faisait état de 2.606 personnes “depuis le 1er mars”. 

Nous savons aussi qu’à nos frontières, une hécatombe a lieu en Italie (près de 11.000 morts), en Espagne (plus de 7000), et on se demande quand la vague, le “tsunami”, va déferler et à quelle hauteur elle va monter. Elle est passée sur le Grand Est, l’Ile-de-France a de l’eau jusqu’au cou, et on suit sa progression, au quotidien. 

Lire aussi

Partout où le Covid-19 fait des ravages, on guette fébrilement le pic du taux de mortalité, annonciateur d’un reflux et d’un désengorgement des services de réanimation. En Italie, le confinement, instauré une semaine plus tôt que chez nous, commence à produire des résultats encourageants après trois semaines. Le directeur général de la Santé Jérôme Salomon a annoncé dimanche que “le nombre de personnes nécessitant une admission en réanimation” pourrait être en baisse “à partir de la fin de cette semaine”. 

En continu sur LCI (canal 26) et sur LCI.fr, nous vous tenons informés des dernières évolutions, de ce que l’on sait du virus, des traitements… 

Voir aussi

Retrouvez toutes les informations sur la pandémie en cliquant ici.

Sur le même sujet

Et aussi


Leave a Reply