EN DIRECT – Delevoye adoube Pietraszewski, nouveau Monsieur Retraites au gouvernement : “Tu maîtrises le dossier” | LCI – LCI

Spread the love








EN DIRECT – Delevoye adoube Pietraszewski, nouveau Monsieur Retraites au gouvernement : “Tu maîtrises le dossier” | LCI

































Social

Toute L’info sur

Les grèves de décembre 2019 contre la réforme des retraites

MOUVEMENT SOCIAL – Au terme d’une nouvelle journée de forte mobilisation contre la réforme des retraites ce mardi, l’intersyndicale, réunie dans la soirée, à appeler à poursuivre le mouvement, excluant une trêve pour les fêtes de fin d’année. Suivez les dernières informations.

MARTINEZ

“Plus ça traîne, plus je suis pessimiste” sur une issue au conflit, a confié le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez sur RMC/BFM TV. Ce dernier a d’ailleurs été interpellé par la ministre des Transports et de la Transition écologique Elisabeth Borne sur les coupures d’électricité survenues la veille à l’initiative de grévistes CGT, incitant Enedis et RTE à porter plainte. 

LAURENT PIETRASZEWSKI

“J’aurai à cœur de poursuivre ton oeuvre, cher Jean-Paul. Il me faudra faire preuve d’humanité, d’empathie, pour poursuivre cette tâche dont je mesure l’importance”.

LAURENT PIETRASZEWSKI

La passation se poursuit, avec la prise de parole du nouveau secrétaire d’Etat, qui insiste sur le caractère “indispensable” de la continuité avec l’action de Delevoye et dans le dialogue social. “Je veux ici assurer les partenaires sociaux de mon entière responsabilité et de mon attachement à leur rôle et leur responsabilité”.

DELEVOYE

“Le peuple est un volcan, il a ses éruptions”, conclut l’ex Haut-Commissaire, en détournant une citation de Victor Hugo (l’original est différent : “Le peuple a sa colère et le volcan sa lave, qui dévaste d’abord et qui féconde après.”

DELEVOYE

“Je voudrais remercier de façon très particulière les partenaires sociaux : nous avons passé des heures ensemble, dans la clarté, le respect, sans ambiguïté. Ils ont toujours dit pourquoi ils étaient favorables ou défavorables à la réforme. J’ai beaucoup appris à leurs côtés, dans la dimension humaine ou intellectuelle. Nous ne pourrons accompagner les moments compliqués auxquels nous sommes confrontés qu’avec leur accompagnement.”

DELEVOYE

Un remerciement particulier à l’attention d’Agnès Buzyn, qui est saluée pour sa “bienveillance et son écoute”. 

DELEVOYE

Clin d’oeil régional entre deux Nordistes : “Je sais ton empathie à l’égard des gens du Nord. Et ton parcours professionnel dans un grand groupe t’a permis de te confronter à leur réalité”.

DELEVOYE

L’ex-Haut-commissaire, sur le départ, reprend les éléments de défense de son projet de réforme des retraites : “une protection sociale du XXIe siècle”, “une protection élargie pour toutes et tous”… 

PASSATION DE POUVOIRS

Au ministère des Solidarités et de la Santé, Jean-Paul Delevoye déroule le tapis rouge à son successeur, Laurent Pietraszewski : “Ta première qualité, Laurent, c’est que tu maîtrises le dossier, et tu connais la réaction des citoyens sur le terrain. Tu jouis de la confiance des parlementaires.”

MALUS

Une des pistes proposées par Gabriel Attal pour ouvrir la porte aux négociations avec les partenaires sociaux : la mise en place d’un “malus différencié”, qui viendrait nuancer la décote pour les seniors. Cette proposition viendrait en effet adresser la question de l’emploi des seniors, dont la faiblesse, par rapport au reste de la population active, vient souligner les contradictions de la réforme.

HOLLANDE

“Cette réforme ne peut être bonne que si elle offre un niveau de pension équivalent, voire supérieur, à la population”, continue l’ex-chef de l’Etat.

HOLLANDE

Appel à la vigilance de François Hollande : “Il faudrait que la valeur du point soit garantie constitutionnellement, sinon un autre gouvernement peut dire qu’il considère que la valeur du point n’est plus à être établie sur les prix”.

HOLLANDE

L’ancien Président Hollande a fustigé l’attitude de l’exécutif concernant la réforme des retraites. “Il y a eu un problème de méthode, avec une absence de concertation, ce qui a suscité des craintes et de la mobilisation. Mais aussi un problème de timing. On savait quand même qu’il y avait Noël à la fin du mois de décembre !”

PIETRASZEWSKI

La passation de pouvoir entre Laurent Pietraszewski et Jean-Paul Delevoye aura lieu ce mercredi à 9h00.

PHILIPPE

Voici le programme (chargé) de ce mercredi pour le Premier ministre qui reçoit les syndicats

POINT

La manifestation pour protester ce mardi contre la réforme des retraites a rassemblé 72.500 personnes à Paris (cabinet Occurrence, mandaté par un collectif de médias), 76.000 personnes (préfecture de police), 350.000. personnes (CGT) mardi à Paris. Les syndicats espèrent que cette forte mobilisation va faire plier le Gouvernement.

GRÈVE : Y A-T-IL UN SERVICE MINIMUM CHEZ NOS VOISINS EUROPÉENS ?

‘ : ‘‘ wrapper.innerHTML = content.replace(/escaped-script>/g, ‘script>’); });
]]>
Urgent

LAURENT PIETRASZEWSKI SUCCÈDE A DE JEAN-PAUL DELEVOYE

Retraites : le député LaRem Laurent Pietraszewski prend le relais de Delevoye

RETRAITES : DANS LES COULISSES DES NÉGOCIATIONS

‘ : ‘‘ wrapper.innerHTML = content.replace(/escaped-script>/g, ‘script>’); });
]]>

LE NOMBRE DES ACCIDENTS DE VÉLO EXPLOSE A PARIS

“Chaque intersection est un enfer” : expérimentés ou débutants, les cyclistes parisiens à l’épreuve de la grève

Retraites : le gouvernement propose un an de négociations pour résoudre le problème de l’âge-pivot

Urgent

PAS DE TRÊVE À NOËL 

Réunis ce mardi soir, les syndicats à l’origine de la mobilisation contre la réforme des retraites ont décidé la poursuite du mouvement par des “actions locales le 19 et jusque fin décembre” et l’absence de trêve “jusqu’au retrait” du projet du gouvernement, selon leur communiqué commun lu à l’issue d’une intersyndicale. “Sans réponse du gouvernement dans les heures qui viennent”, les syndicats CGT, FO, FSU, Solidaires “décideront des suites nécessaires au-delà du mois de  décembre”, selon le texte, qui ne prévoit pas en revanche de nouvelle journée d’action nationale à ce stade.

Urgent

UN AN DE NÉGOCIATIONS? 

Sur LCI, Amélie de Montchalin a ouvert la porte à une période d’un an de négociations sur l’âge d’équilibre. “C’est une piste confirmée”, a ainsi indiqué la Secrétaire d’Etat aux Affaires Européennes devant les principaux syndicats. Et de confier que le Premier ministre, qui reçoit les organisations syndicales demain, devrait leur faire cette annonce : “Pendant un an, discutons des conditions à réunir pour que nous soyons à l’équilibre en 2027.” “Nous avons besoin de temps, d’un cadre clair, d’un dialogue de confiance.” 

Une proposition qui intéresse d’ores et déjà Force Ouvrière. “Je suis prêt à négocier tout le temps qu’il faudra”, a assuré Yves Veyrier, le Secrétaire général de FO.

GRÈVE DANS LES TRANSPORTS 

Ce qui vous attend ce mercredi 18 décembre …

Grève dans les transports : SNCF, RATP… ce qui vous attend ce mercredi 18 décembre

DÉMISSION DE JEAN-PAUL DELEVOYE 

Après avoir souligné sa “bonne foi”, Matignon lâche l’ancien Haut-Commissaire. Comment cela s’est-il passé du côté de Matignon ? Les explications. 

Démission de Jean-Paul Delevoye : après avoir salué sa bonne foi, Matignon lâche l’ex-haut-commissaire

30 INTERPELLATIONS

Les forces de l’ordre ont procédé à 30 interpellations à Paris, selon les chiffres de la préfecture de police. Selon le parquet, 23 personnes étaient en garde à vue à la même heure.

“C’EST TRÈS INSIDIEUX” 

A 57 ans, Frédéric a été poussé vers la sortie. Cadre dans l’industrie textile, on lui a fait comprendre que les prochaines années “n’allaient pas être faciles” et qu’il coûtait “trop cher”. Une technique “très insidieuse”, selon son témoignage pour LCI, afin de le pousser vers la sortie. Et une fois au chômage, c’est encore pire. La route vers l’emploi est alors parsemée d’embûches.

‘ : ‘‘ wrapper.innerHTML = content.replace(/escaped-script>/g, ‘script>’); });
]]>

RÉUNIONS

Ce mercredi 18 décembre, des concertations doivent s’ouvrir à Matignon, où Édouard Philippe reçoit les organisations syndicales et patronales représentatives en rencontres bilatérales, avant une multilatérale jeudi.

POLITIQUE 

En marge de la manifestation parisienne, les leaders politiques Jean-Luc Mélenchon (LFI), Olivier Faure (PS) et Julien Bayou (EELV) ont appelé le gouvernement à retirer sa réforme. “Le gouvernement est aujourd’hui ultra-minoritaire. Il n’y a plus un seul syndicat qui soutient sa réforme”, a insisté Olivier Faure.

“TOUJOURS PLUS DÉTERMINÉS”

Le SNES-FSU se félicite d’une grève “exceptionnelle” toujours plus suivie par les enseignants du second degré. Dans un communiqué, le syndicat majoritaire des lycées et des collèges, estime même que les annonces du ministre de l’Education nationale a “attisé” la colère des personnels, au delà de la réforme des retraites, et assure d’ores et déjà qu’elle sera présente aux prochains grands rendez-vous de la contestation.

POINT SUR LA MOBILISATION

Grève du 17 décembre : forte mobilisation partout en France contre la réforme des retraites

LA CFDT DE RETOUR

C’est avec une chasuble orange toute neuve que les grévistes de la CFDT ont retrouvé le chemin de la manifestation. Une première depuis 2010 pour le syndicat considéré comme le plus réformiste. 

Le trésorier de la CFDT, Fabian Tosolini, reconnait ainsi volontiers être plutôt dans une “logique de négociation” et donc peu habitué à battre le pavé. “On n’a plus l’habitude de manifester en interprofessionnel.”

À LA LOUPE

De Lyon à Nantes, en passant par Nice ou Montluçon, on s’inquiète de coupures d’électricité soudaines que ce soit chez des particuliers ou des professionnels. Un acte revendiqué par la CGT Electricité, pour qui c’est le “seul moyen de se faire entendre”.

Orléans, Nantes, Nice, Lyon : des “foyers” ont-ils été privés d’électricité par les grévistes ?

COMMERCES EN BERNE 

La maire de Paris, Anne Hidalgo, réclame “des indemnisations” pour les commerçants de la capitale, qui accusent une baisse conséquente de leurs chiffres d’affaires depuis le mouvement de grève dans les transports publics entamé le 5 décembre.

“Il faut des indemnisations, très clairement”, a martelé Mme Hidalgo lors d’une conférence de presse. “Il y a bien sûr tout ce qui concerne le chômage partiel pour pouvoir permettre à ces commerçants, à ces entreprises de passer le cap, de passer cette période de grève et de conflits. Et puis des indemnisations peut-être exceptionnelles”, a-t-elle ajouté.

BATAILLE DES CHIFFRES DE MOBILISATION 

Selon la CGT, 1,8 million de personnes ont manifesté dans toute la France dont 350.000 à Paris, ce mardi 17 décembre. Le ministère de l’Intérieur lui, a comptabilisé 615.000 manifestants dans toute la France dont 76.000 à Paris.

CONSEILS POUR RESTER ZEN DANS LES TRANSPORTS 

Comment traverser les grèves sans (trop) stresser et en gardant son calme ? David, formateur de commando marine et Gladys Mondière, co-présidente de la Fédération française des psychologues et de psychologie, nous donnent de précieux conseils.

Au milieu d’un bouchon, serré comme des sardines sur un quai de métro… des conseils de pro pour ne pas perdre son calme

CHIFFRES DU MINISTÈRE DE L’INTÉRIEUR 

Selon le ministère de l’Intérieur,  615.000 manifestants ont défilé en France dont 76.000 à Paris .

CHOSES VUES ET ENTENDUES A PARIS 

L’Opéra de Paris était de la partie pour cette manifestation du 17 décembre. Sur les marches de l’Opéra Bastille, ils ont formé un choeur et chanté diverses classiques du répertoire lyrique, comme du Verdi. Ici, “Le chant des partisans”

COUPURE DE COURANT A PARIS 

PRÉVISIONS DE TRAFIC SNCF 

Le trafic SNCF sera de nouveau “fortement perturbé” mercredi, au 14e jour de la grève illimitée contre la réforme des retraites, a annoncé mardi la direction, qui prévoit de faire circuler un TGV sur trois “en moyenne”. Les prévisions pour mercredi sont globalement en légère amélioration par rapport à mardi. 

En région parisienne, il y aura mercredi un Transilien (RER SNCF, trains de banlieue) sur quatre en circulation. En province, quatre liaisons TER sur dix seront assurées, “en partie” par autocars. Il est prévu un train Intercités sur six. Le trafic international est annoncé “perturbé”.

COUPURES DE COURANT EN RÉGIONS 

La CGT a revendiqué ce mardi 17 décembre, auprès de l’AFP des coupures d’électricité volontaires, “liées à la grève” contre la réforme des retraites, qui ont brièvement privé de courant, des dizaines de milliers de foyers en Gironde, à Lyon, Nantes ou Orléans. Selon RTE, qui a dénoncé des actes “bien sûr illégaux”, près de 50.000 foyers ont été privés de courant en Gironde dans la nuit de lundi à mardi, puis 40.000 foyers à Lyon, 37.000 à Nantes et 40.000 à Orléans au cours de la journée de mardi.

Des coupures d’électricité “sont bien liées à la grève” et s’inscrivent dans “la bagarre” contre le projet du gouvernement qui doit “prendre ça comme un premier avertissement” car “il s’expose à des coupures plus massives”, a déclaré Francis Casanova, délégué syndical central CGT chez RTE, gestionnaire du réseau électrique haute tension.

De son côté, le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, a affirmé sur BFMTV qu'”il peut y avoir à quelques endroits des coupures involontaires (…) mais ceux qui sont ciblés, c’est les entreprises du CAC 40, c’est les grands magasins de distribution, ce sont quelques bâtiments publics, préfectures, etc., en aucun cas on ne cible les citoyens”. La ministre de la Transition écologique Elisabeth Borne “condamne ces faits inadmissibles, qui sont contraires aux principes du service public et n’ont rien à voir avec l’exercice du droit de grève constitutionnellement garanti”, a indiqué son ministère. 

TENSIONS PLACE DE LA NATION A PARIS 

Selon nos journalistes sur place, la dispersion est actuellement tendue, place de la Nation à Paris, où la manifestation prend fin. 

PRÉVISIONS DE TRAFIC EN RÉGION PARISIENNE 

Il vous faudra, une fois encore, être patients ou débrouillards, ce mercredi 18 décembre. Le trafic RATP sera encore “très perturbé” avec huit lignes de métro fermées, pour le 14e jour de la grève illimitée.

Les lignes de métro automatisées 1 et 14 fonctionneront normalement. Le trafic sur les lignes de métro 4, 7, 8 et 9 sera assuré “partiellement aux heures de pointe”, tandis que la ligne 11 sera ouverte en partie “pour la pointe du matin” et la ligne 3 partiellement “pour la pointe du soir”. Les RER A et B circuleront “uniquement” aux heures de pointe. Le trafic des bus et tramways sera “perturbé”.

TENSIONS PLACE DE LA NATION À PARIS 

MANIFESTATION À PARIS 

La manifestation est arrivée place de la Nation où la situation est retombée, après quelques tensions. Selon la CGT, ce sont 350.000 manifestants qui se sont réunis dans la capitale, ce mardi 17 décembre. En comptant la capitale, les chiffres avancés par les syndicats approchaient au total 1,3 million de manifestants dans une soixantaine de villes.

LES PRÉVISIONS DE LA RATP POUR DEMAIN

Côté RATP aussi la circulation restera très perturbée demain.  Huit lignes de métro seront encore fermées, selon la direction, tandis que les deux seules rames automatiques circuleront normalement. Comme d’habitude, les lignes  3, 4, 6, 8, 9 et 11 desserviront partiellement leurs arrêts en heure de pointe.

LES PRÉVISIONS DE LA SNCF POUR DEMAIN

“BLACK BLOC” À PARIS 

Un groupe de militants radicaux s’est constitué à l’arrivée du cortège sur la place de la Nation selon la préfecture de police, qui se félicite de l’action des forces de l’ordre. Selon les autorités, 13 personnes ont été interpellées au cours de cette “manœuvre de dispersion”.

UN TGV SUR TROIS CE MERCREDI

Le trafic SNCF sera de nouveau “fortement perturbé” demain, selon la direction. Dans le détail, la société prévoit seulement un TGV sur trois en circulation,  un Transilien sur quatre, quatre TER sur dix (avec un trafic essentiellement assuré par des bus), et un Intercités sur six. 

ALLÉGORIE 

Sur ces images, la fracture entre la CGT et la CFDT sur la question de la retraite est parfaitement illustrée. Un réel espace existe entre les deux cortèges.

Au lendemain de la démission du haut-commissaire aux retraites, Jean-Paul Delevoye, les principaux syndicats (CFDT, CGT, FO, CFE-CGC, CFTC, FSU, Solidaires, Unsa) et organisations de jeunesse (Unef, MNL, Fidl, UNL, Fage) appellent à manifester pour le 13e jour de grève contre la réforme du système des retraites, une première depuis le début de la contestation. À Paris, la manifestation débutera en début d’après-midi depuis la place de la République et rejoindra la place de la Nation en passant par la place de la Bastille.

Paradoxalement, la manifestation parisienne braquera aussi les projecteurs sur la division syndicale, entre d’un côté les soutiens du principe d’un système “universel” par points (CFDT, CFTC, Unsa) mais vent debout contre l’âge-pivot et la prise en compte de la pénibilité, et les opposants (CGT, FO, CFE-CGC, FSU, Solidaires). Preuve en est, il n’y aura pas de photo de groupe des leaders syndicaux ensemble dans le carré de tête car les deux camps vont défiler séparément.

En cas de forte mobilisation, cette journée de mobilisation permettra aux leaders syndicaux de mettre la pression sur le Premier ministre, Edouard Philippe, qu’ils rencontreront dans l’après-midi du 18 décembre à Matignon pour reprendre le dialogue. Les discussions sont en effet au point mort, à quelques jours des vacances de Noël. 

Lire aussi

Pour cette journée de mobilisation, le trafic RATP et SNCF sera à nouveau très perturbé. La Direction générale de l’aviation civile (DGAC) a annoncé avoir demandé aux compagnies aériennes de réduire de 20% leur programme de vols au départ et à l’arrivée de l’aéroport d’Orly.

La SNCF présentera également mardi son plan de transport pour les départs pour le premier weekend des vacances “avec l’objectif d’avoir une offre de train pour tous ceux qui ont d’ores et déjà acheté un billet” selon la ministre des Transports, Elisabeth Borne.

Sur le même sujet

Et aussi

Leave a Reply