EN DIRECT – Covid-19 : 12.096 personnes hospitalisées dont 2191 en soins critiques – LCI

Spread the love

DISCOTHEQUES

Le monde la nuit proteste contre les nouvelles décisions. Pour le président du Syndicat national des discothèques et lieux de loisirs (SNDLL), Patrick Malvaës, les discothèques sont des “victimes expiatoires”.  “C’est un ostracisme assumé”, a-t-il accusé.

“Je ne pense pas que fermer les discothèques le samedi soir, c’est ce qui va endiguer l’épidémie, surtout quand on laisse les bars ouverts”, a-t-il déclaré à l’AFP. “C’est n’importe quoi !”

“Il y a un effet extraordinairement pervers. On va pousser, sciemment, tous les jeunes et les moins jeunes à se retrouver pour des fêtes dans des lieux privés, où le virus va pouvoir se développer sans aucune protection”, a prédit M. Malvaës. “C’est un pousse-au-crime !”

“On nous supprime le Nouvel An… Dans tous les restau(rant)s ça va danser!”, a renchéri Thierry Fontaine, le président de l’organisation professionnelle Umih Nuit, qui s’est dit “scandalisé”.

Leave a Reply