Advertisements

EN DIRECT – Coronavirus : plus de morts aux Etats-Unis que le bilan officiel chinois – Le Figaro

Spread the love
xxxxxx. xxx xxxx xxx.

Macron en visite à Angers. Le président de la République s’est rendu mardi sur le site de la PME Kolmi-Hopen, qui produit des masques. Là-bas, le chef de l’État a dit vouloir atteindre «l’indépendance pleine et entière» de la France dans la production de masques «d’ici la fin de l’année»«Nous devons rebâtir notre souveraineté nationale et européenne», a-t-il également affirmé. 

» LIRE AUSSI – Coronavirus : «Nous devons rebâtir notre souveraineté nationale et européenne», exhorte Emmanuel Macron

L’hécatombe se poursuit en Espagne et Italie… et au Royaume-Uni. Le nombre de morts quotidien du Covid-19 est reparti en hausse mardi en Espagne avec 849 décès, un record pour le pays depuis le début de l’épidémie, après le léger repli enregistré lundi, ont annoncé les autorités. En Italie, 837 morts supplémentaires ont été enregistrés, portant le total à 12.428. Au Royaume-Uni, le nombre de morts s’élève désormais 1789, soit une hausse de 27% en 24 heures, a annoncé mardi le ministère de la Santé. 

» LIRE AUSSI – Coronavirus en Italie: les provinces de Bergame et de Lodi, cas d’école sur le Covid-19

Des évacuations en Île-de-France. Trente-huit patients atteints par le coronavirus et hospitalisés en Île-de-France vont être transférés mercredi par TGV médicalisé vers des hôpitaux de province. «Ce qui est prévu à partir de l’Île-de-France sur le transport TGV c’est 38 malades», a déclaré le directeur médical de crise de l’AP-HP, Bruno Riou, lors d’un point presse, sans donner de précisions sur les régions d’accueil.

» LIRE AUSSI – Coronavirus: comment fonctionne le TGV médicalisé?

Vers un cessez-le-feu en Syrie ? Donald Trump et Recep Tayyip Erdogan ont convenu mardi de «l’importance» pour les pays en conflit, comme la Syrie et la Libye, «d’adhérer à un cessez-le-feu» en cette période de crise sanitaire mondiale, a indiqué la Maison-Blanche. «Les présidents Trump et Erdogan sont d’accord sur le fait qu’il est plus important que jamais que les pays en conflit, en particulier la Syrie et la Libye, adhèrent à un cessez-le-feu et travaillent à une solution», indique un communiqué de l’exécutif américain.

» LIRE AUSSI – Syrie: l’inquiétante mutinerie des djihadistes de Hassakeh

Le prince Albert guéri. Le prince Albert de Monaco, qui avait contracté le coronavirus, est «guéri et en bonne santé», annonce son service de presse dans un communiqué diffusé mardi. «Les médecins qui suivent Son Altesse Sérénissime le Prince Albert II depuis le début de son infection au Covid-19 l’autorisent aujourd’hui (mardi) à mettre un terme à sa période de quarantaine», ajoute le communiqué. 

» LIRE AUSSI – Diagnostiqué positif au coronavirus, le prince Albert II va de «mieux en mieux»

Neuf grands hôpitaux européens ont lancé mardi un appel à l’aide face à la pénurie de médicaments pour les patients atteints du Covid-19, appelant leurs gouvernements à plus de «coopération» pour «garantir un approvisionnement régulier» en produits médicaux. Dans une lettre adressée à leurs gouvernements respectifs, que l’AFP a pu consulter, ces neufs groupes hospitaliers, membres de l’Alliance européenne des hôpitaux universitaires, assurent que leurs établissements seront «bientôt à court de médicaments essentiels» pour les patients en services de réanimation.

«Au rythme actuel de consommation, les stocks seront épuisés dans quelques jours dans les hôpitaux les plus durement touchés, et dans deux semaines» pour les autres, poursuivent les signataires, dont l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), le King’s Health Partner de Londres et l’hôpital San Raffaele de Milan. Le courrier, révélé par Le Monde, évoque un manque de «relaxants musculaires», de «sédatifs» et de «médicaments analgésiques», «consommés rapidement et avec un réapprovisionnement insuffisant ou inexistant» en raison de l’afflux de malades du coronavirus.

Davantage de personnes sont mortes du coronavirus aux Etats-Unis qu’en Chine, berceau de la pandémie, selon le bilan officiel chinois et le comptage de l’université Johns Hopkins qui fait référence. La pandémie de Covid-19 a fait au moins 3415 morts aux Etats-Unis, contre 3305 en Chine.
La décision des autorités chinoises de confiner complètement la ville de Wuhan, berceau de la pandémie de coronavirus, il y a deux mois a potentiellement évité plus de 700.000 cas supplémentaires, affirment mardi des chercheurs. Ces mesures drastiques adoptées dans les 50 premiers jours de l’épidémie ont permis à d’autres villes dans le pays d’anticiper la crise et tenter de maîtriser sa propagation, analysent des chercheurs aux Etats-Unis, en Chine et au Royaume-Uni, dans une étude publiée dans la revue Science.

Au 50ème jour de la pandémie – le 19 février – il y avait 30.000 cas officiellement déclarés en Chine, indique Christopher Dye, un de ses auteurs. «Notre analyse suggère que sans l’interdiction de quitter Wuhan et la réponse nationale d’urgence, il y aurait eu plus de 700.000 cas confirmés de Covid-19 à cette date-là en dehors de Wuhan», détaille-t-il dans un communiqué. Ces mesures ont selon lui permis de «briser la chaîne de transmission, en empêchant le contact entre les personnes infectieuses et les personnes à risque». Pour enquêter sur la propagation du virus, les chercheurs ont notamment utilisé des données de géolocalisation de téléphones portables.

L’approbation de l’action d’Emmanuel Macron bondit de 13 points en pleine crise du coronavirus et celle d’Edouard Philippe progresse de 7, selon un sondage Ifop Fiducial diffusé mardi.Avec 46% (+13) des personnes interrogées qui jugent positivement son action, le chef de l’Etat retrouve un niveau qu’il n’avait plus atteint depuis février 2018. Mais une majorité (54%, -13) la juge toujours négativement, selon cette enquête mensuelle pour Paris Match et Sud Radio.
Le Grand Est devrait connaître entre le 15 et le 25 avril une diminution des hospitalisations liées au Covid-19, a expliqué mardi le directeur général de l’ARS, se disant confiant sur la capacité de la région à absorber le flux de patients grâce aux nombreux transferts.» LIRE AUSSI – Coronavirus: à Mulhouse, au cœur de la tempête

«Entre le 15 et le 20-25 avril, nous devrions avoir une diminution des hospitalisations et des patients en réanimation»
, a indiqué lors d’une conférence de presse téléphonique le Directeur général de l’Agence régionale de Santé (ARS) du Grand Est, Christophe Lannelongue.

«Nous allons dans les semaines qui viennent sortir de la phase aiguë de la crise»
, a-t-il ajouté, disant pouvoir «envisager l’avenir avec confiance» et annonçant que l’ARS communiquerait dans les prochains jours les données issues d’une modélisation de l’évolution de l’épidémie dans la région.

Un homme de 22 ans a été condamné mardi à Paris à 105 heures de travaux d’intérêt général (TIG) pour non respect réitéré du confinement, un délit créé le temps de l’état d’urgence sanitaire et sanctionné pour la première fois dans la capitale. «J’espère que ce TIG se fera dans une service de santé pour que vous voyez les effets de votre comportement», a déclaré le président du tribunal.

Le jeune homme avait été verbalisé à quatre reprises le 24 mars, dont trois fois en moins d’une heure alors qu’il se rendait de nuit dans une pharmacie de garde, muni d’une attestation non horodatée, selon sa défense. Verbalisé une cinquième fois le 26 mars avec une attestation datée du lendemain, il a ensuite été interpellé dimanche lors d’un sixième contrôle. Placé en garde à vue, il a été jugé en comparution immédiate mardi.

L’Italie fait état de 837 morts supplémentaires du coronavirus, portant le total à 12.428 morts. Le nombre de cas grimpe à 105.792, contre 101.739 lundi.

Le prince Albert de Monaco, qui avait contracté le coronavirus, est «guéri et en bonne santé», annonce son service de presse dans un communiqué diffusé mardi. «Les médecins qui suivent Son Altesse Sérénissime le Prince Albert II depuis le début de son infection au Covid-19 l’autorisent aujourd’hui (mardi) à mettre un terme à sa période de quarantaine», ajoute le communiqué. Le prince Albert avait fait savoir le 19 mars dernier qu’il avait été testé positif au coronavirus.

La CGT va déposer mardi une plainte contre X pour «mise en danger de la vie d’autrui», après que la direction d’Amazon a refusé aux salariés du site de Lauwin-Planque (Nord) d’exercer leur droit de retrait face aux risques liés au Covid-19, a annoncé le syndicat. Le 18 mars, au moins 200 salariés de cet entrepôt logistique situé près de Douai avaient fait valoir ce droit, estimant ne pas pouvoir respecter les règles de sécurité sanitaire face à l’épidémie de coronavirus et être ainsi exposés à un «danger grave et imminent».

» LIRE AUSSI – Coronavirus: Amazon se concentre sur les produits de première nécessité

Les salariés et syndicats jugeaient «insuffisantes» les mesures mises en place par Amazon, arguant notamment que la distance physique recommandée d’un mètre n’était pas applicable partout, et que les employés manquaient de certains équipements comme le gel hydroalcoolique ou les masques. Mais pour Amazon, le droit de retrait, qui «implique un danger grave et imminent (…) ne s’applique pas, étant donné les mesures mises en place depuis plusieurs semaines et régulièrement renforcées depuis», a indiqué une porte-parole de la direction mardi. Celles-ci «respectent totalement les recommandations des autorités et vont même parfois au delà», notamment concernant les distances sociales portées «à deux mètres au lieu d’un».

Un médecin a été condamné par le tribunal de Lille à trois ans de prison dont un an avec sursis pour avoir notamment toussé «de façon exagérée» en présence des gendarmes en disant être atteint du COVID-19, a-t-on appris mardi de sources concordantes. L’homme, âgé de 66 ans, a été placé en détention à l’issue de l’audience lundi, a indiqué à l’AFP le parquet de Lille. Samedi soir, les gendarmes ont interpellé ce médecin exerçant dans un centre hospitalier de la métropole lilloise à son domicile pour des faits de «violences par conjoint», ont affirmé les gendarmes à l’AFP. «Selon les dires de son épouse», cet homme «est en arrêt maladie suite à une suspicion de COVID-19», a relaté cette source.Lors du transport du mis en cause, l’homme, «équipé d’un masque et de gants par les gendarmes», est «parvenu à ôter son masque puis a toussé dans le véhicule où il se trouvait avec les militaires, déclarant qu’il avait le COVID et qu’ils allaient l’attraper», a rapporté le parquet. «Il a toussé de manière exagérée en disant aux gendarmes savoir que cela leur faisait peur», ont précisé les gendarmes.

«La garde à vue initiale pour violences conjugales s’est donc doublée d’une garde à vue pour violences volontaires sur personne dépositaire de l’autorité publique»
, ont-ils ajouté, précisant que les personnes présentes dans le véhicule «faisaient l’objet d’une surveillance médicale». Jugé en comparution immédiate lundi, le médecin a également été condamné «à suivre des soins», «à indemniser les parties civiles» et été interdit de «tout contact avec son épouse et de paraître au domicile», a précisé à l’AFP le parquet.

Donald Trump et Recep Tayyip Erdogan ont convenu mardi lors d’un échange téléphonique de «l’importance» pour les pays en conflit, comme la Syrie et la Libye, «d’adhérer à un cessez-le-feu» en cette période de crise sanitaire mondiale, a indiqué la Maison-Blanche. «Les présidents Trump et Erdogan sont d’accord sur le fait qu’il est plus important que jamais que les pays en conflit, en particulier la Syrie et la Libye, adhèrent à un cessez-le-feu et travaillent à une solution», a écrit l’exécutif américain dans un communiqué.

» À voir aussi – Coronavirus: à Idlib, le camp de réfugiés «manque de tout» pour affronter l’épidémie





Le nombre de morts dues au coronavirus au Royaume-Uni s’élève désormais 1789, soit une hausse de 27% en 24 heures, a annoncé mardi le ministère de la Santé. La veille, 1408 décès avaient été signalés au total. Le nombre de cas recensés a augmenté de 14% pour atteindre 25.150, contre 22.141 la veille, selon les autorités.
L’ancien capitaine de l’équipe d’Italie de football Fabio Cannavaro a exhorté son pays à s’inspirer du sacre de la Nazionale lors du Mondial-2006 pour venir à bout de la pandémie de coronavirus. «Les gens me demandent souvent pourquoi l’Italie a remporté la Coupe du monde. On ne l’a pas gagnée parce qu’on a eu de la chance, mais parce que nous étions la meilleure équipe et parce que nous savions que nous allions gagner», a écrit le Ballon d’Or 2006 dans sa «Lettre à l’Italie» publiée par le site The Player’s Tribune. «Nous avons besoin, en tant que pays, précisément en ce moment d’avoir ce sentiment d’unité indissoluble», a poursuivi Cannavaro, désormais entraîneur du club chinois de Guangzhou Evergrande et qui vient de passer deux semaines en quarantaine en Chine.
Le plan que mettent au point les pays du G20 pour combattre les effets de la pandémie de coronavirus s’attaquera au risque d’endettement des pays à faibles revenus et débloquera une aide financière pour les marchés émergents, selon une déclaration commune diffusée mardi. Ces engagements ont été annoncés à l’issue d’une réunion en visioconférence des ministres des Finances et représentants des banques centrales du G20.» LIRE AUSSI – Les ministres des Finances du G20 se retrouvent en vidéoconférence ce mardi

Trente-huit patients atteints par le coronavirus et hospitalisés en Île-de-France vont être transférés mercredi par TGV médicalisé vers des hôpitaux de province. «Ce qui est prévu à partir de l’Île-de-France sur le transport TGV c’est 38 malades», a déclaré le directeur médical de crise de l’AP-HP, Bruno Riou, lors d’un point presse, sans donner de précisions sur les régions d’accueil.

» LIRE AUSSI – Coronavirus: l’Île-de-France monte à 2000 lits de réanimation

Selon Martin Hirsch, les capacités de réanimation arrivent à saturation en Île-de-France. Le directeur de l’AP-HP a souligné qu’avec 870 malades du Covid-19 en réanimation, «le nombre de patients tangente le nombre de lits disponibles» dans le centre hospitalier universitaire francilien.

» À voir aussi – Comment se déroulent les transferts de malades en TGV médicalisé

La ministre des Outre-mer, Annick Girardin, assuré mardi qu’il n’y a «pas d’impréparation» en outre-mer face à la crise du coronavirus et que les moyens mis en place dans les territoires ultramarins répondaient «aux même critères» que dans l’Hexagone.

» LIRE AUSSI – Coronavirus: outre-mer, la situation se dégrade vite

Les outre-mer, qui comptent à ce jour quelque 666 cas avérés, et une dizaine de décès sur l’ensemble des territoires, ont «un mois de décalage» par rapport à l’hexagone sur l’impact de l’épidémie, a-t-elle souligné, sur Outre-mer la 1ere. «Ce mois d’avance on l’a gardé encore aujourd’hui», a-t-elle insisté. «Nous avons un temps d’anticipation qui est supérieur à celui que nous avons dans l’Hexagone», a ajouté la ministre.

Le couvre-feu en vigueur à Mulhouse est prolongé jusqu’au 15 avril, a décrété le préfet du Haut-Rhin, Laurent Touvet. Ce couvre-feu reste fixé de 21 heures à 6 heures.

» LIRE AUSSI – Coronavirus: à Mulhouse, au cœur de la tempête

«Lors des contrôles effectués à Mulhouse sur le respect des restrictions de circulation et des fermetures de commerces, les forces de sécurité ont constaté un usage abusif et détourné des attestations dérogatoires de déplacements aboutissant à des regroupements de personnes et le maintien de l’ouverture la nuit de plusieurs commerces», a souligné la préfecture dans un communiqué.

Une partie des 45.000 jeunes Français partis à l’étranger, principalement en Australie et en Nouvelle Zélande, dans le cadre d’un Permis vacances travail (PVT) seront rapatriés lorsqu’ils sont en difficulté du fait de l’arrêt de l’activité économique provoqué par le Covid-19.

» LIRE AUSSI – Le casse-tête du rapatriement de 70.000 touristes français coincés à l’étranger

«Après les touristes et les voyageurs d’affaires occasionnels, nous avons une nouvelle catégorie de Français à prendre en compte: des jeunes partis dans des dispositifs PVT», a déclaré à la presse le secrétaire d’État aux Affaires étrangères, Jean-Baptiste Lemoyne.

À bord de cet avion A330 de l’Armée de l’air, l’équipe médicale veille à la délicate prise en charge de patients en réanimation atteints du Covid–19. C’est la mission Morphée, destinée à transférer des malades vers des hôpitaux qui ne sont pas saturés.

Ce dispositif d’évacuation médicale aéroportée a pour vocation première de rapatrier des militaires français grièvement blessés en opérations extérieures.

De nombreuses compagnies aériennes pourraient ne pas survivre au deuxième trimestre à la crise de liquidités provoquée par la pandémie de coronavirus et aucune ne semble actuellement disposée à acheter le moindre avion d’ici la fin de l’année, ont déclaré mardi les dirigeants de l’Association internationale du transport aérien (Iata).
Les dernières estimations indiquent que les compagnies aériennes vont, au total, consommer 61 milliards de dollars (55,6 milliards d’euros) de trésorerie et subir une perte nette de 39 milliards de dollars au deuxième trimestre, a dit Alexandre de Juniac, directeur général de l’Iata. «Ce sont des chiffres qui sont au-delà de tout ce que nous avons pu connaître dans notre secteur», a-t-il déclaré.

L’Allemagne est «prête» à «faire jouer la solidarité européenne», mais refuse toujours toute mutualisation des dettes pour faire face à la pandémie du coronavirus dans la zone euro, a affirmé mardi le ministre des Finances allemand Olaf Scholz. «Nous sommes prêts à la solidarité, mais une solidarité bien pensée», a commenté le ministre, également vice-chancelier, issu des rangs du SPD.

» LIRE AUSSI – Paris et Rome réclament des «coronabonds» européens pour financer la crise

Olaf Scholz a notamment appelé à mobiliser les ressources budgétaires de l’Union Européenne en priorité vers les pays «ayant les besoins les plus importants», que ce soit d’un point de vue sanitaire ou économique. Mais le ministre a réitéré le refus de Berlin de mettre en place des «corona bonds», des emprunts communs aux 19 pays de la zone euro et demandés par plusieurs pays européens, dont la France, l’Espagne et l’Italie, pour faire face à la crise économique provoquée par la pandémie de coronavirus.

» VOIR AUSSI – «Corona bonds»: qu’est-ce que c’est ? 





Fortement réduit ces derniers jours pour cause de confinement de la population, le trafic ferroviaire a atteint «un plancher» avec notamment 42 TGV par jour sur environ 700 habituellement, a indiqué la SNCF mardi.«La réduction du nombre de trains permet de continuer à assurer les déplacements essentiels des voyageurs ayant des raisons légitimes de se déplacer, tout en luttant contre la propagation du virus», a justifié la SNCF.«Nous avons une très, très faible fréquentation avec moins de 100 clients par train ce qui permet une distanciation sans problème» entre les passagers, a précisé un porte-parole à l’AFP.

1000 lits, 12 salles d’opération, 272 mètres et 70.000 tonnes sur la balance. Ce navire-hôpital militaire de la marine américaine arrivé hier dans le port de New York a pour but de soulager les hôpitaux surchargés de la ville et faire face au pic de l’épidémie.





» LIRE AUSSI – À New York, confinés, malades et morts, entre le silence et les sirènes

Édouard Philippe sera l’invité de TF1 jeudi à partir de 20h40 pour une soirée spéciale «Le premier ministre face aux Français», annonce la chaîne. En duplex depuis Matignon, il répondra aux question de Gilles Bouleau et de spécialistes de la santé.

» LIRE AUSSI – Édouard Philippe à nouveau en première ligne»

Quinze résidents d’un établissement d’hébergement des personnes âgées dépendantes (Ehpad) de Mougins, près de Cannes, sont décédés depuis le 20 mars des suites du Covid-19, selon un porte-parole de l’Agence régionale de santé (ARS) Provence Alpes Côte d’Azur. Ces décès se sont produits à l’Ehpad La Riviera, du groupe Korian, dans les Alpes-Maritimes, précise l’ARS, confirmant une information de Nice-Matin.» LIRE AUSSI – Gilles, directeur d’Ehpad : «Une société qui ne prend pas soin de ses anciens est une société qui va très mal»

Le confinement et d’autres mesures prises pour freiner l’avancée de l’épidémie ont épargné la vie de 59.000 personnes dans 11 pays européens, dont 2500 en France, avancent des chercheurs britanniques. «Avec les mesures actuelles en place jusqu’à, au moins, la fin mars, nous estimons que ces mesures auront évité la mort de 59.000 personnes dans 11 pays jusqu’au 31 mars», selon cette étude réalisée par des chercheurs de l’Imperial College de Londres, université réputée dans le domaine médical.

» LIRE AUSSI – Confinement: prêts à tout pour se distraire

Ces universitaires spécialistes en épidémiologie et en mathématique ont modélisé la dynamique de l’épidémie en Europe et estimé le freinage de la contagion par SARS-CoV-2, dû aux différentes mesures prises dans les pays étudiés à des dates différentes les uns des autres. Les mesures prises en compte sont la quarantaine pour les malades, la fermeture des écoles et universités, l’interdiction des rassemblements, les mesures de distanciation sociale et le confinement général.

Emmanuel Macron souhaite «l’indépendance pleine et entière» de la France «d’ici la fin de l’année» dans la production de masques de protection.«Il nous faut produire davantage en France sur notre sol pour réduire notre dépendance», annonce le chef de l’État. «Avant la crise, nous produisions 3,5 millions de masques. Fin avril, nous serons à 10 millions», ajoute-t-il.






Au sujet des respirateurs, le président annonce la création d’un consortium industriel français composé d’Air Liquide, du groupe PSA, de Schneider Electric et de Valeo. Objectif: «créer d’ici mi-mai 10.000 respirateurs lourds comme légers». Selon lui, 4500 seront livrés entre le 15 et la fin du mois d’avril, le reste avant mi-mai. L’assemblage final se fera dans deux usines à Antony et à Poissy.

» LIRE AUSSI – Coronavirus : aura-t-on assez de respirateurs?






«Afin de financer tout ça, le gouvernement importe une contribution de 4 milliards d’euros à Santé publique France pour passer ces commandes de masques, de respirateurs et de médicaments»
, détaille le chef de l’État. «C’est évidemment une contribution exceptionnelle qui montre la mobilisation aussi de l’État et de ses financements.» «Nous devons rebâtir notre souveraineté nationale et européenne», réaffirme Emmanuel Macron.






«Je voudrais dire ma fierté d’être là aux côtés des salariés. Nous avons un combat contre le virus à mener avec des soignants qui sont en première ligne Le président de la République s’adresse aux Français depuis l’entreprise Kolmi-Hopen qui fabrique des masques chirurgicaux et FFPP2 à Saint-Barthélemy-d’Anjou.









«Que pouvons-nous faire là où des pays puissants ont échoué?», s’interroge Hussein Mohammed al-Dibo, dans le camp de Khatin, à Idlib. Plus d’un million de réfugiés vivent aujourd’hui dans des camps et craignent le pire alors que la pandémie de coronavirus tue de plus en plus. Le directeur du camp, Abu Abdul Rahman, craint «une situation catastrophique».» LIRE AUSSI – Le Covid-19 est entré dans l’enclave close de Gaza

À l’initiative de l’un des salariés de l’usine de masques que visite le président de la République, Emmanuel Macron applaudit tous les Français qui se mobilisent pour lutter contre la pandémie et maintenir l’activité du pays.  

Un Airbus A330 Phénix de l’armée de l’Air a décollé mardi d’Istres pour évacuer des patients du Grand Est vers une destination qui n’a pas été précisée dans l’immédiat.

Parti vers 12h, l’appareil doit prendre en charge 6 malades à l’aéroport de Bâle-Mulhouse. À bord de l’appareil équipé du dispositif d’évacuations sanitaires Morphée, 25 militaires: un pilote et un copilote, 4 personnels navigants, 13 membres de l’équipage médical, 3 experts de l’institut de recherche biologique des armées, et 3 experts en sécurité NRBC (nucléaire, radiologique, bactériologique, chimique).

L’économiste du MIT a appelé mardi à ne pas regarder les dépenses publiques pour restreindre les ravages économiques de la pandémie, estimant qu’il «n’y a absolument pas à s’inquiéter de la facture» face à la crise sanitaire.

» LIRE AUSSI – Gérald Darmanin: «Cette crise est bien plus forte que celle de 2008»

«Quand on a une grosse crise de demande comme aujourd’hui, il faut injecter des ressources dans l’économie», ce qui suppose pour les gouvernements qui le peuvent «d’emprunter massivement et de stimuler l’économie autant que possible», a insisté sur la radio France Inter Mme Duflo.

«C’est vraiment le moment keynésien par excellence», a estimé l’économiste en référence à l’économiste anglais John Maynard Keynes qui avait prôné l’interventionnisme de l’Etat tous azimuts après la crise financière de 1929.

Un premier décès lié au Covid-19 a été enregistré à Mayotte qui compte 94 cas avérés, a annoncé mardi la préfecture de ce territoire de l’océan indien, où l’avion présidentiel a atterri avec 3 tonnes de matériels pour le centre hospitalier.» LIRE AUSSI – Coronavirus: outre-mer, la situation se dégrade vite

Le préfet de Seine-et-Marne a défendu mardi sa décision de faire appel à des réfugiés pour soutenir les agriculteurs du département confrontés à une pénurie de main d’oeuvre en pleine épidémie de coronavirus, assurant que la démarche reposait sur le volontariat et qu’ils seraient rémunérés.

» LIRE AUSSI – Face à l’afflux de candidats pour les aider, les agriculteurs sont mitigés
L’annonce lundi dans la soirée de «cet encouragement à aller travailler» a suscité un début de polémique sur les réseaux sociaux, certains internautes réclamant des clarifications sur cette démarche à laquelle 56 réfugiés issus entre autres des cinq centres d’hébergement provisoires du département se sont, selon la préfecture, portés volontaires.

Paris va proposer qu’une aide «massive et immédiate» soit apportée aux pays en développement lors d’une conférence téléphonique avec les ministres des Finances du G20 prévue dans la journée, a déclaré Bruno Le Maire à des journalistes.
Outre le moratoire sur la dette des plus fragiles, Paris propose également une augmentation de 500 milliards de dollars des droits de tirages spéciaux du Fonds monétaire international (FMI) ainsi que l’adoption d’une nouvelle ligne de crédit rapide pour compléter les lignes de “swaps” entre les banques centrales.
Les masques conçus pour le snorkeling (observation des fonds marins), est utilisé par certains hôpitaux pour protéger les soignants du covid-19. Des établissements français pourraient également y avoir bientôt recours pour les patients qui exigent une assistance respiratoire. Dans ce contexte, Decathlon a décidé de bloquer lundi les ventes en ligne de ce produit.

» À voir aussi – Des masques de plongée Decathlon reconvertis en respirateurs

Le nombre de morts quotidien du Covid-19 est reparti en hausse mardi en Espagne avec 849 décès, un record pour le pays depuis le début de l’épidémie, après le léger repli enregistré lundi, ont annoncé les autorités.
Au total, 8189 personnes ont succombé à la maladie dans le pays, le deuxième plus endeuillé du monde derrière l’Italie. La progression des nouveaux cas confirmés (9222 en 24 heures à 94.417) a par ailleurs accéléré de nouveau et atteint elle aussi un plus haut, après avoir ralenti depuis le milieu de la semaine dernière.L’Espagne est, après l’Italie, le deuxième pays présentant le plus grand nombre de cas mortels.
Une adolescente de 12 ans est morte en Belgique des suites du Covid-19, ont annoncé mardi les autorités sanitaires du pays à l’occasion de leur bilan quotidien sur la pandémie.
«C’est un événement très rare, mais qui nous bouleverse», a déclaré le Dr Emmanuel André, un des porte-parole des autorités. C’est la première fois qu’est rapporté le décès d’un enfant en Belgique, où 705 personnes au total sont mortes des suites d’une infection au Covid-19 depuis le début de l’épidémie.
Plus l’ombre d’un touriste sur les plages mexicaines habituellement bondées de Cancùn. Scénario similaire dans les hôtels et restaurants, où les vacanciers ont déserté, laissant ce célèbre hotspot touristique mexicain victime lui aussi de l’épidémie de coronavirus, mais dont les paysages n’en demeurent pas moins impressionnants.
Sur Twitter, le ministre chargé de la Ville et du Logement a avancé les chiffres de réquisition des chambres d’hôtel pour les sans-abris

Afin de désengorger les hôpitaux et éviter que ceux souhaitant se faire dépister se rendent là où les risques de contamination sont les plus élevés, la Thaïlande lance un test de dépistage du Covid-19, qui vise à contourner le test standard grâce à une procédure plus rapide permettant à la personne testée d’avoir le résultat entre 10 et 15 minutes.
L’aéroport du sud de Paris, accueille mardi ses tout derniers vols commerciaux avant de se mettre en sommeil, frappé de plein fouet par l’effondrement du trafic aérien en chute libre depuis l’émergence du coronavirus.» LIRE AUSSI – La paralysie du transport aérienpourrait coûter 252 milliards de dollars au secteur

Lundi, seulement 20 mouvements d’avions et un millier de passagers étaient comptabilisés à Orly contre 600 mouvements et 90.000 passagers pour une journée ordinaire

Pendant que certains applaudissent à leur fenêtre à 20 heure, d’autres menacent le personnel soignant. Dans un article du Parisien, Mira, infirmière de 24 ans qui habite dans l’Essonne raconte avoir été menacé par un voisin. Dimanche dernier, dans une lettre anonyme, il lui conseille de quitter le quartier.

«Nous encourons un réel danger de vous avoir à nos côtés, accuse l’auteur anonyme. Nous sommes tous confinés, mis à part vous. Merci de respecter votre voisinage et d’appliquer nos conseils», était-il écrit.

Face à l’épidémie qui ronge leurs effectifs depuis plus de 15 jours, les forces de l’ordre mobilisent leurs plus jeunes bataillons sur le point de finir leur formation. Dans la police, où l’on comptait vendredi plus de 250 contaminés et au moins 10.000 confinés, près de 1500 élèves gardiens de la paix renforcent les effectifs.

L’Europe a livré du matériel médical à l’Iran dans le cadre du mécanisme de troc Instex permettant de contourner les sanctions américaines, utilisé pour la première fois, a annoncé mardi le ministère allemand des Affaires étrangères.

» LIRE AUSSI – L’Iran ne décrète pas le confinement de peur d’aviver la grogne populaire
«La France, l’Allemagne et le Royaume Uni confirment qu’Instex a mené avec succès sa première transaction et permis ainsi l’exportation de matériel médical d’Europe vers l’Iran», a indiqué le ministère allemand dans un communiqué.

Le procureur de la République de Paris Remy Heitz a indiqué mardi avoir reçu «presque une dizaine» de plaintes pour «mise en danger de la vie d’autrui» ou «non assistance à personne en danger» visant le gouvernement français et sa gestion de l’épidémie de coronavirus en cours.Au-delà de la question du manque de masques et de la mise en place tardive de tests systématiques comme recommandés par l’OMS, l’exécutif est également épinglé par les associations de défenseurs des droits de l’homme qui s’inquiètent d’une atteinte aux libertés individuelles.

» VOIR AUSSI – Pénurie de masque, les raisons d’un scandale



Les députés russes doivent adopter mardi un projet de loi prévoyant des sanctions sévères – jusqu’à cinq ans de prison – pour la diffusion de fausses informations relatives au nouveau coronavirus.

» LIRE AUSSI – Face au coronavirus, la Russie à son tour se claquemure

Le texte prévoit qu’une personne reconnue coupable d’avoir partagé des informations «intentionnellement fausses» ayant entraîné la mort d’une personne ou ayant eu de graves conséquences, risquera une peine de cinq ans de prison et une amende de 2 millions de roubles (23.000 euros).

Le projet prévoit également de punir de jusqu’à trois ans de détention et d’une amende de 1,5 million de roubles (17.300 euros), la diffusion d’informations ayant porté atteinte à la santé d’autrui.

Selon la fédération du commerce en ligne, trois sites sur quatre souffrent de la pandémie de coronavirus.

» Retrouvez l’analyse du FIGARO

Avec quelque 10 millions d’élèves qui planchent en moyenne chaque année, le «gaokao» est considéré comme le plus grand examen du monde. Sélectif, il s’agit d’un concours, dont la note détermine l’accès ou non à l’université. Les meilleurs candidats accèdent aux établissements les plus prestigieux.

» LIRE AUSSI – Pierre Lellouche: «La pandémie accélérera la montée en puissance de la Chine»

Signe d’un retour progressif à la normale en Chine, les épreuves ont été définitivement fixées aux 7 et 8 juillet, a indiqué le ministère de l’Education dans un communiqué publié sur son site internet.
Cette décision intervient alors que les écoles et les universités sont fermées depuis l’explosion de l’épidémie en janvier dans le pays.

Selon une estimation provisoire publiée par l’Insee mardi, l’inflation est tombée à 0,6% sur un an contre 1,4% en février.» LIRE AUSSI – Quels sont les produits «sous tension» dans les supermarchés?

Les prix des produits manufacturés ont baissé de 0,6% tandis que ceux de l’alimentation sont en hausse de 2,5%, détaille l’Institut national des statistiques dont les données «sont calculées sur un champ restreint d’observations de prix», à cause du confinement.

«Les prêts garantis par l’État sont un immense succès», a déclaré le ministre de l’Économie Bruno Le Maire sur Radio Classique.

» LIRE AUSSI – Gérald Darmanin : «Cette crise est bien plus forte que celle de 2008»

Avec un montant moyen de 135.000 euros accordé par entreprise, ce sont «déjà 3,8 milliards d’euros» qui ont été mobilisés par les banques via ce dispositif, a détaillé le ministre.

Pour aider les entreprises à passer le choc du confinement, l’État a annoncé qu’il allait garantir jusqu’à 300 milliards d’euros de prêts bancaires, soit l’équivalent de 15% du produit intérieur brut (PIB) français.

La ministre espagnole des Affaires étrangères Arancha Gonzalez a proposé mardi d’accroître le budget de l’Union européenne afin de lutter contre la crise née de la pandémie de coronavirus.

» LIRE AUSSI – Gérald Darmanin : «Cette crise est bien plus forte que celle de 2008»

Elle a ajouté par ailleurs qu’il faudrait davantage de solidarité entre les pays de l’UE pour contrer cette pandémie.

» VOIR AUSSI – Coronavirus : l’Europe sous le feu des critiques

Les estimations sont aléatoires, alors que le nombre de patients nécessitant une assistance respiratoire pourrait monter en flèche.

Risque-t-on une pénurie de respirateurs, qui imposerait partout de choisir quels patients soigner en priorité, comme ce fut le cas en Italie et en Alsace ces derniers jours ?

» Retrouvez la Vérification du FIGARO

Jean-Michel Blanquer a estimé mardi qu’«entre 5 et 8% des élèves» ont été «perdus» par leurs professeurs, qui ne peuvent pas les joindre pour assurer la «continuité pédagogique» souhaitée, deux semaines après la fermeture des écoles pour lutter contre le coronavirus.

»LIRE AUSSI – Décrochage scolaire: «Nous avons perdu entre 5 et 8% des élèves» affirme Blanquer

«Il y a un grand risque» que la situation actuelle «creuse les inégalités», a reconnu le ministre de l’Education nationale sur Cnews, entre les familles qui ont la possibilité de faire la classe à la maison et les autres. Pour y remédier, il a détaillé plusieurs dispositifs qui doivent permettre d’«aller chercher des élèves»: «On estime que c’est entre 5 et 8% des élèves, d’après nos premières évaluations, que nous avons en quelque sorte perdus depuis deux semaines».

» VOIR AUSSI – Une institutrice de Marseille raconte comment faire classe pendant le confinement




Près de 10.000 Français sont en attente d’être rapatriés, a déclaré mardi le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian sur RTL.

«Il reste les 10.000 derniers. Ce sont les derniers mètres qui sont toujours les plus difficiles parce que ce sont des situations qui sont particulières», a déclaré le ministre.

Alors que le continent africain fait face à ses premiers cas de coronavirus, Jean-Yves Le Drian s’est inquiété que l’Afrique ne devienne «une bombe à retardement». «Il ne faut pas que le virus revienne en boomerang, en deuxième vague», a-t-il répété plusieurs fois. 





» LIRE AUSSI – Les multiples fragilités de l’Afrique face au coronavirus

Le ministre a appelé à davantage de coopération pour que l’Europe aide les pays africains à faire face. «Il faut renforcer l’aide à la formation, l’aide à la détection», a-t-il martelé. 




Un juge fédéral américain a suspendu lundi la décision des autorités du Texas d’inclure les avortements dans la liste des opérations non urgentes interdites pendant la crise du nouveau coronavirus.

» LIRE AUSSI – Les États-Unis frappés au cœur

Les avortement avaient été suspendu au titre du report des interventions médicales non urgentes afin d’assurer la disponibilité des lits d’hôpitaux. 

Dénonçant une manoeuvre «idéologique», les défenseurs du droit à l’avortement avaient saisi la justice en urgence pour bloquer la décision du Texas. D’autres recours ont été introduits lundi dans les autres États.





La merveille du monde de Gizeh, la plus grande pyramide d’Égypte, a été illuminée le 30 mars afin d’inciter «le monde entier» à rester confiné comme de nombreux gouvernements l’ont réclamé pour lutter contre la pandémie de coronavirus.

En dépit de toutes les mesures prises pour lutter contre le coronavirus, le risque de transmission dans la région ne disparaîtra pas tant que la pandémie ne prendra pas fin, a dit Takeshi Kasai, le directeur régional de l’OMS pour le Pacifique Ouest.

» LIRE AUSSI – À Wuhan, ces urnes funéraires qui font douter du nombre officiel de décès

«Des foyers continuent d’apparaître dans de nouveaux lieux et l’importation reste une préoccupation», a dit Matthew Griffith, conseiller technique de l’OMS, lors du point de presse, citant les cas importés à Singapour et en Corée du Sud par les voyageurs arrivés de l’étranger.

Retrouvez le reportage du FIGARO dans un hôpital du Queen à New-York, alors que la ville est durement frappée par la pandémie et que le navire-hôpital USNS Comfort est arrivé parvenu dans la baie lundi matin. » LIRE AUSSI – À New York, confinés, malades et morts, entre le silence et les sirènes

» À voir aussi – Coronavirus: un médecin new-yorkais se «prépare au pire», un scénario à l’italienne





L’annonce a été faire ce mardi par le ministre italien de la Santé. Les Italiens ne doivent pas sortir de chez eux depuis trois semaines et cette mesure devait expirer vendredi.

» LIRE AUSSI – Les provinces de Bergame et de Lodi, cas d’école sur le Covid-19
Selon les données officielles, l’Italie est le pays où le coronavirus apparu en décembre en Chine a fait le plus grand nombre de morts, 11.591, depuis que les premiers cas ont été découverts sur son territoire le 21 février.

«À mesure que nous produirons plus que nos besoins, nous en enverrons en Italie, nous en enverrons en France, nous en enverrons en Espagne, où ils ont de terribles problèmes, et d’autres pays si possible», a assuré Donald Trump. 
En pleine polémique sur l’insuffisance de masques en France, Emmanuel Macron visite ce mardi une usine de masques de la PME Kolmi-Hopen, le plus gros des quatre producteurs français.Cette usine de masques FFP2 et chirurgicaux, située à Saint-Barthélémy-d’Anjou, tourne désormais 24 heures sur 24 pour accroître sa production.La hausse de la production va permettre de porter la production nationale de 15 millions à 40 millions de masques par mois courant avril. Mais les besoins pour le personnel soignant et les Ehpad sont évalués à 40 millions par semaine.

Pour répondre aux besoins, la France a commandé un milliard de masques et organise un «pont aérien» avec la Chine, dont la première livraison de 8,5 millions de masques est arrivée lundi.

» LIRE AUSSI – Masques: la France dépendante des livraisons chinoises à venir

Les vingt puissances économiques se sont engagées à faire «front commun» contre la pandémie de coronavirus. Elles seraient prêtes à injecter 5000 milliards de dollars dans l’économie mondiale.

» LIRE AUSSI – Les ministres des Finances du G20 se retrouvent en vidéoconférence ce mardi

On reproche au groupe son manque de réactivité face à la pandémie qui a fait plus de 37.500 morts dans le monde et contraint de gré ou de force quelque deux humains sur cinq au confinement.

– La France franchit le cap des 3000 morts à l’hôpital
Parmi ces décès, 418 ont été enregistrés au cours des dernières 24 heures, soit la plus forte augmentation en nombre sur une journée depuis le début de l’épidémie, selon le gouvernement.» LIRE AUSSI – La mortalité est en hausse de 9% à l’échelon national

– Plus de 800 nouveaux décès en Italie
Après une baisse hier, le nombre de décès en 24 heures en Italie est reparti à la hausse. Au total, le nombre de décès total s’élève à 11.591. Le nombre de cas confirmés s’élève quant à lui à 101.739, soit 4050 nouveaux cas en 24 heures. Il s’agit de la progression quotidienne la plus faible depuis le 17 mars dernier.

» LIRE AUSSI – Coronavirus en Italie: les provinces de Bergame et de Lodi, cas d’école sur le Covid-19

– Les JO de Tokyo ouvriront le 23 juillet 2021

Ils se tiendront quasiment un an pour jour pour jour après la date initialement prévue, le 24 juillet 2020.

» LIRE AUSSI – JO de Tokyo : des Jeux décalés d’un an pile-poil

– Un navire-hôpital militaire accoste à New York
Un navire-hôpital militaire de 1000 lits, le USNS Comfort, est arrivé lundi dans le port de New York, où il doit contribuer à soulager les hôpitaux de la ville. Ce navire, équipé de 12 salles d’opération et 1200 soignants, doit accueillir des patients nécessitant des soins intensifs non liés au virus, afin de permettre aux hôpitaux de se concentrer sur les malades du Covid-19.

Quatre rotations sont prévues chaque semaine dans le cadre du «pont aérien» mis en place entre la France et la Chine. Selon la direction de l’aéroport, «la prochaine livraison aura lieu mercredi et 16 vols sont déjà programmés au mois d’avril».

» LIRE AUSSI – Masques: la France dépendante des livraisons chinoises à venir

Bonjour à tous et bienvenue sur ce live consacré aux derniers développements liés au coronavirus en France et dans le monde. 
Advertisements

Leave a Reply