EN DIRECT – Coronavirus: plus de 500.000 cas en Europe, le seuil des 10.000 morts franchi en Espagne – Le Figaro

Spread the love
xxxxxx. xxx xxxx xxx.

«Air France-KLM est une belle entreprise et nous voulons qu’elle reste en l’état, c’est pourquoi nous sommes prêts à la soutenir», a déclaré Bruno Le Maire.

» LIRE AUSSI – Clouées au sol, les compagnies aériennes au bord de la faillite
«Je ne veux pas être plus précis sur le type de soutien que nous pouvons apporter à Air France-KLM, mais nous ne la laisserons pas seule face à la crise très violente à laquelle les compagnies aériennes sont confrontées actuellement», a-t-il ajouté, lors d’un point de presse en ligne.

Les fêtes de Pâques arrivent mais avec les règles de confinement, difficile pour les éleveurs d’agneaux de vendre leur traditionnelle marchandise. Pour y remédier, les éleveurs des Pyrénées-Atlantiques ont trouvé une solution : organiser un drive géant. «C’est un pari, […] quand il y a le besoin qui se créé, il faut savoir trouver les portes de sortie. On s’est dit : ‘Il y a 480.000 habitants sur le département, on a 40.000 agneaux à vendre, eh bien… feu !», témoigne sur Europe 1, Stéphane Chetrit, président de la société coopérative agricole Alliance ovine basco-béarnais.

Pour commander sa caissette de 6,5 kg de gigots, épaules, carrés ou côtes, il suffit de s’inscrire sur le site et de venir ensuite les récupérer en voiture. «On est autour des 45 points de vente sur le département, ce qui fait un maillage de 15 km de distance entre deux points. Il y a des gares, des stades… On ne dort pas beaucoup, mais ça commence à faire écho et puis on y croit».

Avec déjà 400 précommandes, l’initiative séduit. Et les éleveurs ne pensent pas s’arrêter là. «On a de l’agneau de novembre à juin tous les ans, donc l’idée est vraiment de pérenniser cette démarche derrière. Ce n’est pas un ‘one-shot’ comme si on se débarrassait de nos agneaux et vous ne nous verrez jamais plus, au contraire», explique le président de la coopérative.

Selon Le Parisien, La Semmaris, société gestionnaire du marché de Rungis, a annoncé qu’un de ses entrepôts «a été réquisitionné par la préfecture mercredi». Cette décision a été prise pour soulager les services funéraires régionaux.

» LIRE AUSSI – Coronavirus: l’Italie mobilise son armée face aux cadavres qui s’accumulent

VOIR AUSSI – Coronavirus: la patinoire de Madrid reconvertie en morgue de fortune





C’est sans mâcher ses mots que la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères a assuré que son pays avait fait de son mieux pour être ouvert et transparent sur les chiffres de l’épidémie de coronavirus.

Répondant aux accusations de mensonge de Washington, elle qualifie même de «éhonté et sans moralité» le comportement des politiciens qui auraient tenu de tels propos.

Jusque là timidement pratiquée en France, remboursée depuis septembre 2018, la téléconsultation médicale connait un essor fulgurant depuis le confinement mis en place pour réduire la dissémination de la pandémie de coronavirus, ce qui devrait l’aider à rattraper son retard.

» LIRE AUSSI – Coronavirus, confinement: près de 500.000 téléconsultations en une semaine

Selon les chiffres publiés par la Caisse nationale d’assurance maladie (Cnam) mardi, entre le 23 et le 29 mars près d’un demi-million de téléconsultations ont été facturées, soit plus d’une consultation sur dix réalisées dans l’Hexagone, contre moins de 1% avant l’épidémie de Covid-19.

«J’ai donné l’ordre à la police et à l’armée ainsi qu’aux responsables des villages de tirer sur les gens en cas de problème ou de bagarres qui mettraient vos vies en jeu», a lancé le président philippin Rodrigo Duterte. 

Comme souvent, des responsables philippins ont tempéré les propos de leur président, alors que près de la moitié des quelque 110 millions d’habitants de l’archipel sont confinés chez eux, dont des millions vivent dans la plus grande précarité et se retrouvent sans travail. 

Le chef de la police, Archie Gamboa, a assuré jeudi que les policiers ne commenceraient pas à tirer sur les fauteurs de troubles. «Le président a probablement trop insisté sur l’application de la loi en cette période de crise».

Plus de 500.000 cas de contaminations par le nouveau coronavirus ont été officiellement diagnostiqués en Europe, soit plus de la moitié du total mondial, selon un comptage réalisé par l’AFP.

Avec au moins 508.271 cas, dont 34.571 décès, l’Europe est le continent le plus touché par la pandémie de Covid-19. Au total dans le monde, 940.815 cas et 47.863 morts ont été officiellement enregistrés.
Avec plus de 100.000 cas chacun, l’Italie (13.155 décès) et l’Espagne (10.003 décès) sont les pays européens les plus atteints. Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du nombre réel de contaminations, de nombreux pays ne testant désormais plus que les cas nécessitant une prise en charge hospitalière.

Samedi soir, Mark Manley, un homme de 35 ans sans domicile fixe, avait dérobé un sac contenant des équipements de protection individuelle contre le Covid-19 destinés aux soignants, parmi lesquels des masques, des combinaisons médicales et du gel hydroalcoolique.

» Lire aussi : Gel, masques, gants… 7 sites de vente en ligne frauduleux fermés

Vladimir Poutine va s’adresser à la nation aujourd’hui, une dizaine de jours après un premier discours télévisé dans lequel il avait annoncé une semaine chômée en Russie pour ralentir la propagation du Covid-19. Depuis, la plupart des régions ont ordonné aux populations de se confiner.

» LIRE AUSSI – Sergueï Sobianine, bras armé du Kremlin contre le Covid-19

«Aujourd’hui, l’Europe se mobilise aux côtés de l’Italie. Mais cela n’a pas toujours été le cas», reconnaît Ursula von der Leyenla, présidente de la Commission européenne, dans le quotidien La Repubblica. «Je vous présente mes excuses, nous sommes avec vous»: le titre de la lettre aux Italiens de la responsable européenne, est clair. » Lire notre article : L’Italie s’est sentie encore abandonnée face au coronavirus

«Il faut reconnaître qu’au début de la crise, face au besoin d’une réponse européenne commune, beaucoup trop n’ont pensé qu’à leurs problèmes nationaux», poursuit Ursula von der Leyen qui termine sa lettre par les iniatives prises par l’UE pour aider les pays les plus touchés, notamment l’Italie

» VOIR AUSSI – Coronavirus: l’Europe sous le feu des critiques





Le ministère espagnol de la Santé, a fait état de 950 décès supplémentaires en l’espace de 24 heures.

» LIRE AUSSI – L’Espagne met en place un «superconfinement»
Au total, l’Espagne compte 110.238 cas de contaminations à ce virus, apparu en décembre en Chine avant de se propager dans le reste du monde, soit une hausse de 8102 cas en 24 heures, a précisé le ministère.» VOIR AUSSI – Coronavirus: défaillances matérielles, morts… un infirmier raconte l’épidémie en Espagne





La présidente de la région Île-de-France, Valérie Pécresse, a annoncé la distribution des nouveaux masques à Saint-Ouen dans un tweet aujourd’hui. 

Plus tôt dans la matinée, elle annonçait l’arrivée du deuxième cargo de masques dans la nuit. Ils seront «distribués aux personnels soignants médecins, infirmiers, pharmaciens, aux EPHAD, aux associations humanitaires mais aussi aux départements et aux maires qui en manquent cruellement»

Alors que la France compte 4 millions de travailleurs en chômage partiel, la Commission s’attaque a un plan de soutien. 

» LIRE AUSSI – Chômage partiel, télétravail : 10 questions que vous vous posez, et nos réponses

Elle va également proposer d’augmenter les avances en espèces aux agriculteurs, de leur donner plus de temps pour déposer leur demande de soutien de l’UE et d’accorder plus de temps pour le traitement des demandes, précise le rapport.

Le tribunal administratif de Fort-de-France a rejeté la demande de plusieurs syndicats et associations de Martinique visant notamment à ordonner aux autorités sanitaires et médicales de mettre en oeuvre un dépistage systématique du Covid-19 et de procéder à des commandes massives de chloroquine.Sur la question du dépistage généralisé, le tribunal a rappelé que les tests de dépistage «n’ont vocation à être pratiqués que dans la perspective de la sortie du confinement» et a estimé que l’ARS avait déjà fait le nécessaire puisque des tests ont été commandés.

>> Lire aussi – Coronavirus : le gouvernement veut gagner la bataille de l’outre-mer

Le seuil des 1000 morts a été franchi en Belgique dont une jeune fille de 12 ans qui est décédé le 31 mars. 

Le nombre de morts a doublé en l’espace de trois jours, notamment en raison de la comptabilisation décalée des décès intervenus en maison de retraite. Il y a eu 1.011 décès depuis le début de la pandémie pour 15.348 cas confirmés, a-t-il été précisé lors d’une conférence de presse.

«Au 31 mars, 411 Ehpad sont touchés par le Covid-19 sur les 620 de la région soit 66%. 570 personnes âgées sont décédées au total, dont plus de la moitié dans le Haut-Rhin», précise l’ARS Grand Est dans un bilan diffusé tard mercredi soir.

» LIRE AUSSI – Gilles, directeur d’Ehpad : «Une société qui ne prend pas soin de ses anciens est une société qui va très mal»
Les autorités sanitaires régionales ont commencé à faire le point sur les décès liés au SARS-CoV-2 dans les maisons de retraite et la Direction générale de la santé devrait communiquer un premier bilan consolidé pour les Ehpad à l’échelle nationale en fin de journée.

En Équateur et comme dans beaucoup d’autres pays frappés de plein fouet par l’épidémie de coronavirus, l’afflux de décès force à ensuite assurer la gestion des corps, souvent trop nombreux par rapport aux capacités des morgues et chambres mortuaires.À Guayaquil, ce sont des conteneurs réfrigérés qui stockent les corps des victimes, au grand dam des habitants, qui voient d’un mauvais œil l’arrivée de cadavres à proximité de leur résidence.

«Dans le contexte d’épidémie du covid-19 à travers le monde, le directoire de Peugeot S.A. en accord avec le conseil de surveillance, a pris la décision de reporter au 25 juin 2020 la date de l’assemblée générale annuelle initialement prévue le 14 mai», a annoncé le groupe français dans un communiqué.

Au coeur des discussions, la fusions avec Fiat Chrysler. Annoncée fin octobre et censée être finalisée au plus tard début 2021, cette fusion doit donner naissance au numéro 4 mondial de l’automobile, abritant sous le même toit des marques emblématiques comme Peugeot, Citröen, Jeep, Alfa Romeo et Maserati.

>> LIRE AUSSI : Pour pouvoir signer des accords, Pénicaud autorise le dialogue social 2.0

Le président togolais Faure Gnassingbé a décrété mercredi soir, «l’état d’urgence sanitaire» et un couvre-feu pour éviter la propagation du coronavirus, qui a déjà fait deux morts dans le pays pour 36 cas recensés.

>> LIRE AUSSI : Scénario catastrophe pour l’Afrique désormais touchée par le coronavirus
«Face à la gravité de la situation et en conformité avec les dispositions constitutionnelles, je décrète l’état d’urgence sanitaire au Togo pour une période de trois mois», a déclaré le président Gnassingbé dans un message télévisé.>> LIRE AUSSI : «On risque en Afrique d’avoir une mortalité beaucoup plus élevée qu’en Europe»

>> VOIR AUSSI – Nicolas Mouly: comment le Sénégal se prépare à affronter le coronavirus





«La plupart» des quelque 500 magasins du caviste Nicolas vont rouvrir leurs portes en avril, après avoir pris des mesures visant à empêcher la propagation du coronavirus, a annoncé l’enseigne dans un communiqué jeudi.

A la suite des mesures de confinement décidées par le gouvernement, «Nicolas avait décidé de fermer chacun de ses magasins et avait poursuivi son activité via son service de livraison en ligne», explique l’enseigne dans un communiqué. Ce, alors que les cavistes faisaient partie des commerces pouvant rester ouverts.

Pendant cette période de fermeture, Nicolas a mis en place un «plan de sécurité» testé dans des magasins volontaires, «afin de protéger au mieux les clients et les collaborateurs». Il prévoit notamment de faire entrer un client à la fois dans le magasin, et de n’autoriser que les paiements en carte bancaire.

>> LIRE AUSSI : Les efforts inédits de Sodexo face à la crise

Quelque 600.000 habitants d’un comté du centre de la Chine ont été placés en confinement après la découverte d’un cas de Covid-19, au moment où le pays redoute une nouvelle vague de contaminations.

» L’analyse de notre correspondant : La Chine sous-estime-t-elle le nombre de morts?

La Chine, berceau du nouveau coronavirus à la fin de l’an dernier, semble avoir largement jugulé l’épidémie. Mais les autorités s’inquiètent de voir la maladie revenir sur leur sol, en particulier depuis l’étranger.

Le comté (ou département) de Jia, situé à environ 800 km de Pékin dans la province du Henan, a annoncé mercredi que ses habitants ne pouvaient désormais plus sortir de chez eux sans autorisation.

» VOIR AUSSI – Coronavirus : la Chine réécrit l’histoire




Les derniers chiffres de l’épidémie:

– Plus de 900.000 cas de Covid-19 recensés, dont 215.000 aux Etats-Unis. Faute de capacité suffisante de dépistage, ces bilans sont très probablement bien en-dessous de la réalité.

– Plus de 13.000 morts en Italie, 9.000 en Espagne, plus de 5.000 aux Etats-Unis, de 4.000 en France
La mort d’un nouveau-né dans l’Etat du Connecticut, après le décès d’un bébé de neuf mois à Chicago et d’un adolescent de 13 ans au Royaume-Uni, a particulièrement frappé les esprits, les enfants étant jusqu’ici relativement épargnés.

Vingt personnes parmi les 63 autres testées dans le camp de Ritsona sont infectées par le coronavirus, sans toutefois manifester de symptômes de la maladie, a annoncé le ministère dans un communiqué.» LIRE AUSSI – État et associations tentent d’héberger migrants et sans-abris

Tous les accès au camp sont restreints et la nourriture sera livrée aux résidents du camp, a-t-il précisé, soulignant que des personnels médicaux supplémentaires seraient déployés près du camp.

L’Espagne a enregistré en mars 302.265 nouveaux chômeurs, en raison de «l’impact extraordinaire (…) de la crise sanitaire du Covid-19», a annoncé jeudi le ministère du Travail.

» LIRE AUSSI – L’Espagne met en place un «superconfinement»

Selon la presse espagnole, cette hausse est la plus forte jamais observée dans les statistiques du chômage. L’état d’alerte et un strict confinement ont été décrétés le 14 mars, freinant net l’activité économique.

Dans la cité des quartiers nord de Marseille, les habitants s’efforcent de respecter le confinement, alors que les «jeunes» poursuivent leurs trafics.» LE REPORTAGE – À la Castellane, les dealers déconfinés

» Retrouvez le tour de la France confiné de notre journaliste :

–  A Saint-Blaise, les maraîchers se réinventent pour survivre
–  À l’Ehpad de La Colle-sur-Loup, l’autre front du coronavirus
–  Coronavirus: poussée de fièvre anti-Parisiens à Noirmoutier
–  En Lozère, les paysans isolés face au coronavirus
–  À Saint-Malo, les marins-pêcheurs en danger
–  Sur le Mont-Saint-Michel, une retraite solitaire
–  En Mayenne, la peur de tout perdre
–  Drôle de guerre sur les plages du Débarquement

Cet État pauvre et isolé diplomatiquement, entouré de la Chine et de la Corée du Sud, deux pays très touchés par le virus, avait rigoureusement fermé l’ensemble de ses frontières dès la fin janvier et pris des mesures drastiques de confinement.

» Retrouvez l’analyse de notre correspondant – Corée du Nord: Kim Jong-un face à la menace invisible du coronavirus

Pak Myong Su, directeur du département anti-épidémie au sein du Centre national de lutte contre les épidémies, a insisté sur les efforts ayant permis d’obtenir un tel succès.

L’Etat italien n’envisage pas de recourir à des nationalisations mais se servira des prérogatives à sa disposition pour protéger les actifs stratégiques susceptibles d’attirer les convoitises d’investisseurs dans le contexte de l’urgence coronavirus, a déclaré jeudi le président du Conseil Giuseppe dans une interview au quotidien Il Fatto Quotidiano.

Comme dans d’autres pays, l’Italie redoute que certaines entreprises deviennent des proies en raison de la chute du cours de leurs actions en Bourse.

Dans cette interview, Giuseppe Conte rappelle que l’Etat a la possibilité de mettre son veto à des prises de participation dans des entreprises stratégiques. Il ajoute que des instruments de ce type devraient être «renforcés au niveau européen pour les opérations entre pays».

Emmanuel Macron a annoncé ce jeudi un aménagement des règles de confinement pour les autistes, en les autorisant à sortir «un peu plus souvent» pour se rendre sur les lieux habituellement fréquentés, «porteurs de repères rassurants».» LIRE AUSSI – Les familles confrontées à l’accompagnement de leurs proches handicapés

À l’occasion de la Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme, le chef de l’Etat a adressé un message vidéo aux autistes et à leurs accompagnants, qui connaissent une période «difficile» avec la crise du coronavirus.

Le président a annoncé qu’un formulaire d’attestation adapté spécialement pour eux et leurs accompagnants leur permettra de «sortir un peu plus souvent», tout en leur demandant de continuer à respecter les gestes barrières.

Dans un communiqué publié mardi, le Collectif Handicaps, qui regroupe plusieurs associations d’aide aux autistes, s’alarmait de l’impact du confinement qui «plonge des personnes et leurs familles dans un total isolement, de profondes difficultés voire des mises en danger».

L’impossibilité de parler, le manque d’interaction sociale, l’inquiétude à l’idée d’une réclusion nécessaire mais dont la date de fin est inconnue… Face à l’anxiété due au confinement, les plateformes d’écoute se mobilisent et enregistrent un nombre d’appels croissant.

«Depuis le début du confinement, nous recevons chaque jour 500 appels supplémentaires , soit 7000 au total. Cette dernière semaine, nous avons enregistré une hausse de 10%», note Alain Mathiot, président de l’association SOS Amitié.

» À voir aussi – SOS amitié: le confinement cause une hausse des appels de personnes isolées et «désemparées»





» Retrouvez l’article du FIGARO

Pianiste et enseignant, qui a figuré sur des dizaines d’albums au long d’une carrière de plusieurs décennies, est le père du trompettiste Wynton et du saxophoniste Branford Marsalis.

«Mon père était un géant dans la musique et l’enseignement, mais un père encore plus grand», a déclaré Branford Marsalis dans un communiqué.

De son côté, Wynton Marsalis a posté sur Twitter des photos de lui-même avec son père, avec en guise d’épitaphe «Ellis Marsalis, 1934 – 2020. Il est mort comme il a vécu: en acceptant la réalité».

Né à la Nouvelle Orléans, centre du monde du jazz, en novembre 1934, Ellis a enregistré avec Cannonball et Nat Adderley, Marcus Roberts et Courtney Pine.

En même temps qu’un mentor pour ses fils, Wynton et Branford, devenus deux des plus célèbres musiciens de jazz, il s’est impliqué dans le New Orleans Center for Creative Arts, l’Université de New Orleans, et l’université Xavier de Louisiane.

Renaud Muselier, le président de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur assure que les Américains auraient racheté des masques commandés par une région française à la dernière minute en Chine : «La tension est énorme là-bas, les escrocs sont multiples et variés».

«Une commande française a été achetée par les Américains, en cash, sur le tarmac. L’avion qui devait venir en France est parti directement aux États-Unis», a-t-il précisé.

» Lire l’article du FIGARO

– à 11h : Laurent Henart, maire de Nancy, parlera des initiatives locales de sa ville pour lutter contre la propagation du virus (couvre-feu, gymnase-centre de soins etc.)- à 13h : notre journaliste et médecin Damien Mascret répondra à TOUTES vos questions sur le Covid-19

«Les chiffres de ce matin, qui sont encore en progression très forte, c’est 400.000 entreprises et quatre millions de salariés c’est-à-dire un salarié sur cinq (du secteur privé) en France dans les entreprises ou les associations est en chômage partiel», a déclaré Muriel Pénicaud sur franceinfo.

» LIRE AUSSI – Chômage partiel, télétravail : 10 questions que vous vous posez, et nos réponses

Elle avait précisé mercredi à l’issue du conseil des ministres que que 337.000 entreprises, soit 3,6 millions de salariés, avaient déposé une demande en ce sens.





Le dispositif de chômage partiel prévoit que l’employeur verse à ses salariés une indemnité correspondant à 70% de leur rémunération brute, voire 100% pour les salariés au smic ou moins. L’Etat remboursera ensuite intégralement les entreprises pour les salaires allant jusqu’à 6.927 euros bruts mensuels, c’est-à-dire 4,5 fois le smic.

La photographe de l’Elysée, Soazig de la Moissonnière a posté sur twitter des clichés du président de la République pris durant le mois de mars, marqué par l’explosion de l’épidémie de Covid-19. 

L’enseigne connue pour ses plats de pâtes fraîches et salades préparés à la minute explique dans un communiqué que le Covid-19 a «augmenté considérablement les besoins de liquidités» estimés à 36,7 millions d’euros. Mais «aucun accord final n’a pu être trouvé avec les banques de financement et les principaux actionnaires» pour la renflouer, ce qui a précipité son dépôt de bilan.

» LIRE AUSSI – Les banques, maillons clés pour contenir la crise du coronavirus
L’entreprise Vapiano SE (Société européenne) s’était déclarée insolvable le 20 mars dernier, peu de temps après avoir dû fermer jusqu’à nouvel ordre ses 230 restaurants dans le monde, dont 55 en Allemagne. Les franchisés allemands et internationaux ne sont pas directement touchés par la demande de mise en faillite de Vapiano SE, ajoute le communiqué.

Ce sera le quatrième moment d’échange avec les leaders politiques de l’opposition depuis le début de la crise sanitaire. Cette visioconférence était notamment réclamée par Marine Le Pen.

» Retrouvez l’article du FIGARO : Édouard Philippe s’entretiendra jeudi avec les chefs de parti, auxquels il promet la «transparence»




Le président a évoqué cette hypothèse lors du Conseil des ministres ce mercredi. Il doit en discuter avec Richard Ferrand et Gérard Larcher autour d’un déjeuner à l’Élysée jeudi, pendant que le premier ministre sera en visioconférence avec les leaders de l’opposition.

» Retrouvez ici les informations exclusives du FIGARO

Les renseignements américains estiment dans un rapport que le nombre de morts et de cas de contamination affichés par Pékin sont faux, intentionnellement en-deçà de la réalité, selon l’agence Bloomberg. 

» L’analyse de notre correspondant : la Chine sous-estime-t-elle le nombre de morts?

De nombreux experts estiment que les données chinoises sont largement sous-évaluées. Ils se basent notamment sur le grand nombre de familles qui se présentent ces derniers jours pour récupérer des urnes funéraires avec les cendres de leurs proches à la faveur de la levée du confinement à Wuhan, berceau de la pandémie.

» VOIR AUSSI – Coronavirus: la Chine réécrit l’histoire




«Nous devons travailler ensemble pour battre le Covid-19. C’est pourquoi les États-Unis ont accepté d’acheter à la Russie du matériel de protection dont nous avions urgemment besoin», a indiqué dans un tweet le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo.» LIRE AUSSI – L’agenda caché de Moscou en Italie

La Russie a déjà dépêché la semaine dernière plusieurs avions avec des virologues, de l’équipement médical, des laboratoires et des systèmes de désinfection mobiles en Italie, où le Covid-19 a emporté plus de 12.400 personnes.

» LIRE AUSSI – Sergueï Sobianine, bras armé du Kremlin contre le Covid-19

«Les Américains ont acheté environ deux millions d’armes à feu en mars. C’était le deuxième mois le plus chargé de ventes d’armes à feu, après janvier 2013, juste après la réélection du président Barack Obama et la fusillade de masse à l’école primaire Sandy Hook», a twitté le New York Times.

Il est probable que nous ne nous acheminons pas vers un déconfinement général et absolu, en une fois, partout et pour tout le monde», a déclaré le chef du gouvernement, annonçant qu’une «stratégie de déconfinement» pourra être présentée «dans les jours, la semaine» à venir.» Retrouvez l‘article du Figaro

«Plusieurs équipes travaillent» sur ce sujeta assuré le premier ministre, évoquant la possibilité d’un déconfinement «régionalis黫sujet à une politique de test», ou encore «en fonction des classes d’âge»«Nous expertisons des scénarios en fonction des hypothèses», a-t-il expliqué.

Le président de la Fédération hospitalière de France (FHF), appelle le gouvernement à prendre des mesures massives pour désengorger les services de réanimation les plus en souffrance.

«Tout le monde est sur le pont. Il n’y a pas une clinique où il y aurait un lit de réa qui ne soit pas mis à contribution. Tout le monde marche main dans la main. Mais cela ne suffit pas», a-t-il déclaré au Figaro.

» Retrouvez l’interview du FIGARO





Le premier ministre a été auditionné par l’Assemblée nationale sur sa gestion de crise sanitaire, économique et sociale liée à l’épidémie de coronavirus le 1er avril 2020.
L’Afrique sera entièrement frappée et le virus progresse maintenant très vite, souligne l’Organisation mondiale de la santé (OMS). S’il n’est pas aidé, ce continent, où le confinement est impossible, risque de servir de réservoir au virus, qui reviendra alors dans les pays du Nord.

» Retrouver l’article du FIGARO

La pandémie causé 872 décès en Allemagne, montrent les données publiées ce jeudi par l’Institut Robert Koch (RKI) pour les maladies infectieuses.

» LIRE AUSSI – Pourquoi le taux de mortalité en Allemagne est-il beaucoup plus bas?
Cela représente 6.156 cas de contamination et 140 décès supplémentaires en une journée, d’après le bilan de RKI.

Ce couvre-feu, décidé par les préfets des deux îles durera de 20h à 5h. En Guadeloupe, tout déplacement est interdit pendant ces horaires, à l’exception des trajets domicile-travail ne pouvant être différés et ceux motivés par une urgence médicale, selon la préfecture. 

» LIRE AUSSI – Outre-mer, la situation se dégrade vite

«Il y a trop de personnes qui vont faire leurs courses trois fois par semaine», pour y retrouver des connaissances, a déploré le préfet. «Je demande à chaque famille de s’organiser pour qu’une seule personne par famille aille faire les courses. Elle n’y retrouve pas ses amis et y va une fois par semaine», a-t-il insisté, réclamant «une évolution des comportements» face à ce «phénomène de multishopping».

Avec 128 cas avérés lundi soir, 15 personnes en réanimation et 3 décès, la Martinique est «durement frappée» et «connaît chaque jour une aggravation» du bilan sanitaire lié au coronavirus, a déploré le préfet. La Guadeloupe, elle, recense au 1er avril 125 cas confirmés, dont 14 patients en réanimation et 6 décès

» À voir aussi – Coronavirus: «Nous avons une très grande attention pour les Outre-mer», affirme Sibeth Ndiaye





Les bilans s’aggravent dans le monde. Les États-Unis ont dépassé mercredi la barre des 200.000 cas recensés, et comptent 4361 morts. Les autorités iraniennes ont annoncé 138 nouveaux nouveaux décès, ce qui porte à plus de 3000 morts le bilan officiel de la pandémie. De son côté, l’Espagne a enregistré un nouveau record quotidien de 864 morts en 24 heures, passant la barre des 9000 décès. Avec 727 pertes supplémentaires, l’Italie déplore 13.155 morts le bilan quotidien le moins important depuis le 26 mars. » LIRE AUSSI – Le virus est-il moins agressif quand le climat est chaud ?

Véran et Philippe auditionnés. Le premier ministre et le ministre de la Santé ont été entendus mercredi devant l’Assemblée nationale. Pour la première fois, le chef du gouvernement a évoqué la phase de déconfinement. «Il est probable que nous ne nous acheminons pas vers un déconfinement général et absolu, en une fois, partout et pour tout le monde», a déclaré le chef du gouvernement, annonçant qu’une «stratégie de déconfinement» pourra être présentée «dans les jours, la semaine» à venir.

» LIRE AUSSI – Pour la première fois, Philippe évoque la phase de déconfinement

Nouveau bilan en France. Jérôme Salomon, directeur général de la Santé, a annoncé qu’il y avait eu depuis le 1er mars 4032 décès en milieu hospitalier du coronavirus, soit 509 de plus en 24 heures. Cette épidémie «totalement exceptionnelle», a contraint l’hospitalisation de 24.639 personnes, dont 6017 dans un état grave en réanimation. «C’est plus que la capacité initiale de la France en réanimation», a observé M. Salomon. On compte également 10.935 guérisons. 

» LIRE AUSSI – Frédéric Valletoux: «On est au bord de la noyade, il faut changer de braquet»

Les transferts se poursuivent. Les transferts de malade se poursuivent en France, avec 36 malades évacués dans la matinée vers Rennes, Saint-Brieuc et Brest. Cent malades supplémentaires devaient être transférés des hôpitaux de région parisienne vers le Centre-Val de Loire, la Normandie et les Pays de la Loire par des rotations d’hélicoptères entre la fin de journée mercredi et jeudi. 

» LIRE AUSSI – De Marseille à l’Élysée, comment Didier Raoult a séduit la classe politique

Les municipales en octobre ? Lors du Conseil des ministres ce mercredi, Emmanuel Macron a évoqué la possibilité de reporter le deuxième tour des élections municipales en octobre. Il doit en discuter avec Richard Ferrand et Gérard Larcher autour d’un déjeuner à l’Élysée jeudi, pendant que le premier ministre sera en visioconférence avec les leaders de l’opposition.

» LIRE AUSSI – Coronavirus : Emmanuel Macron envisage de reporter les municipales au mois d’octobre

Leave a Reply