EN DIRECT – Coronavirus : O. Véran en visite dans un laboratoire de Saint-Denis – LCI

Spread the love








EN DIRECT – Coronavirus : l’objectif est de “réaliser au moins 500.000 à 700.000 tests par semaine” | LCI

































Santé

CORONAVIRUS – Alors que la France se dirige avec incertitude vers la sortie progressive du confinement à partir du 11 mai, la pandémie de Covid-19 poursuit sa propagation tragique à travers toute la planète. Suivez les dernières informations en direct.

Toute l’info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

VÉRAN EN DÉPLACEMENT EN SEINE-SAINT-DENIS

Le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, visite ce matin à Saint-Denis un laboratoire de tests qui a adapté son activité à l’épidémie de coronavirus, puis se rendra à la Maison de la solidarité, cruciale pour la distribution d’aide alimentaire, a annoncé son entourage à l’AFP.

Il s’agit du premier déplacement d’Olivier Véran depuis un mois, alors que le gouvernement prépare le plan de déconfinement qui doit être dévoilé la semaine prochaine.

VENTE AUX ENCHÈRES

Le champion du monde 2018 Hugo Lloris a annoncé avoir mis aux enchères ses gants portés lors de la finale de la Ligue des champions 2019 Liverpool-Tottenham pour collecter des fonds au profit des soignants dans la lutte contre le coronavirus.

“Pour soutenir la vente solidaire initiée par Cyril Dumoulin, je suis ravi d’offrir mes gants portés lors de la finale de la Ligue des champions 2019”, a expliqué le portier de Tottenham et de l’équipe de France, dans une courte vidéo postée vendredi soir sur les réseaux sociaux.

Débutées vendredi en début de soirée, les enchères atteignaient 850 euros samedi en fin de matinée sur le site internet dédié.

UBER MULTIPLIE SES MESURES SANITAIRES

La plateforme de VTC Uber annonce des mesures de sécurité sanitaire pour ses chauffeurs, opérateurs, livreurs, et les utilisateurs de ses services en France en vue du déconfinement prévu le 11 mai. La société a notamment prévu de distribuer dans l’Hexagone 595.000 masques chirurgicaux aux chauffeurs indépendants de la plateforme, aux opérateurs de son service Jump de vélos et trottinettes en libre service, ainsi qu’aux livreurs de l’application Uber Eats.

Les chauffeurs auront également “la possibilité d’installer des parois de séparation” dans leurs véhicules qui seront remboursées à hauteur de 50 euros, a expliqué la plateforme dans un communiqué. Pour le nettoyage et la désinfection des véhicules, Uber mettra à disposition des chauffeurs 15.000 boîtes de lingettes désinfectantes et un partenariat avec les centres d’entretien Norauto pour “un nettoyage intérieur du véhicule incluant le traitement anti-bactérien des conduits de ventilation, le traitement virucide de l’habitacle (…) à un tarif préférentiel”.

O. VERAN

Que répond Olivier Véran aux entreprises et collectivités qui souhaitent tester tous leurs salariés, via des tests PCR ? “C’est un examen médical, qui ne peut pas être imposé à quelqu’un. Il faut une ordonnance médicale, une prescription. Ce n’est pas un employeur qui va dire à ses salariés, allez vous faire tester. (…) Si on est dans un dépistage tout azimut dans les entreprises ça n’a pas de sens au niveau médical et scientifique.” Le ministre ne souhaite pas arriver à une pénurie de tests après avoir testé des personnes qui n’en avaient pas besoin. “Je veux que nous soyons en état de tester toutes les personnes qui doivent l’être. La priorité c’est ce public-là.” 

O. VERAN

Selon le ministre de la Santé il faudra “identifier toutes les personnes malades, tous les cas contacts, toutes les personnes qui ont été en contact rapproché et prolongé avec des malades ; isoler qui doit être isolé. Ca c’est la méthode qui fonctionne et a un impact sur le déroulé de l’épidémie. Tester 60 millions de Français tous les jours, deux fois par jour, c’est un non sens.”

O. VERAN

Le ministre a rappelé que la France ne testerait pas tous ses habitants, notamment ceux ne présentant pas de symptômes. “Par contre, la question des asymptomatiques est importante. Comment fait-on pour limiter au maximum la circulation de gens qui seraient porteurs sans le savoir ? Pas en faisant des tests PCR à tout le monde. Par contre, qu’on fasse des études de surveillance épidémiologique très fines dans chaque territoire en allant tester de façon aléatoire des gens asymptomatiques pour regarder si le virus circule, ça m’intéresse. Car ce sont des signaux faibles de reprise de l’épidémie.”

O. VERAN

“On ne peut pas butter, sur notre politique nationale de tests, parce qu’on manquerait d’écouvillons. Donc au quotidien et en permanence on travaille, on trouve des solutions. A chaque fois qu’on trouve une solution il y a des angles morts qui apparaissent avec des difficultés dont on se rend compte lorsqu’elles apparaissent en pratique”, a déclaré Olivier Véran, qui a assuré que tous les blocages seraient levés pour permettre la production d’un maximum de tests.

O. VERAN

En visite dans un laboratoire privé de Saint-Denis, le ministre Olivier Véran rappelle que l’objectif  est de “réaliser au moins 500.000 à 700.000 tests par semaine à partir du moment où nous lèverons progressivement le confinement. Rien qu’en Ile-de-France, hier, ce sont près de 20.000 tests qui ont été réalisés”.

BRÉSIL

Avec plus de 3.000 morts et 50.000 cas, le Brésil est le pays d’Amérique latine le plus touché par le coronavirus. Certains Etats, débordés, ne savent plus quoi faire des cadavres, quand le Président Jair Bolsonaro n’a qu’une chose en tête : faire repartir l’économie.

Coronavirus : le Brésil dépasse le seuil des 3000 morts et s’enfonce dans la crise

DÉPLACEMENT D’OLIVIER VÉRAN

Le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, poursuit sa visite à Saint-Denis.

‘ : ‘‘ wrapper.innerHTML = content.replace(/escaped-script>/g, ‘script>’); });
]]>

HAUSSE DES EFFETS INDÉSIRABLES LIÉS AUX TRAITEMENTS

Les signalements d’effets indésirables liés aux traitements testés contre le Covid-19 ont continué à augmenter ces dernières semaines, atteignant plus de 300 cas, annonce l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), qui confirme en particulier le “signal de vigilance” concernant l’hydroxychloroquine.

“Au 22 avril 2020, 321 cas d’effets indésirables ont été déclarés en lien avec une infection au Covid-19, dont 80% de cas graves”, détaille l’ANSM, qui avait annoncé une centaine de cas le 10 avril. Dans les deux tiers des cas (soit 215 personnes), l’enquête de pharmacovigilance a pu conclure à un lien probable entre l’effet observé et le médicament administré au patient atteint de Covid-19.

Parmi ceux-ci, plus de la moitié concernent des patients atteints du coronavirus traités par hydroxychloroquine (23%) ou par ce médicament associé à l’antibiotique azithromycine (31%), tandis que 42% portent sur le Kaletra (un antirétroviral combinant lopinavir et ritonavir).

À CAUSE DU CORONAVIRUS, LE NOMBRE DE VICTIMES DU PALUDISME POURRAIT DOUBLER

En raison de problèmes de distribution de moustiquaires et de médicaments à cause du coronavirus, près de 400.000 personnes supplémentaires pourraient mourir du paludisme cette année, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Déjà au Zimbabwe, le nombre de cas de paludisme a bondi de près de 50% par rapport à l’an dernier. “Il est probable que des patients atteints du paludisme restent chez eux au lieu d’aller se faire soigner” à l’hôpital, de crainte de contracter le coronavirus, estime Norman Matara, de l’Association zimbabwéenne des médecins pour les droits humains.

Le bilan des morts du paludisme en Afrique sub-saharienne pourrait approcher les 770.000 cette année, soit “deux fois plus qu’en 2018”, a relevé l’OMS, alors qu’a lieu samedi la Journée internationale de lutte contre cette maladie, qui, contrairement au Covid, frappe particulièrement les enfants.

TRANSPORT ROUTIER : JOURNÉE DE MOBILISATION LE 7 MAI

L’UFR-CFDT, premier syndicat du transport routier, “appelle l’ensemble des salariés à une journée de débrayage dans toutes les entreprises de la CCNTR (convention collective nationale des transports routiers de marchandises et de voyageurs, ndlr) le 7 mai 2020”, tout en demandent à l’Etat de démontrer sa “gratitude à tous (les) salariés de la deuxième ligne qui sont au front”.

Le syndicat appelle également “les petites mains oubliées au service de notre Nation à se mettre massivement en deuil”. “Alors que l’Etat a octroyé une prime pour les fonctionnaires qui sont en première ligne face à cette pandémie, qu’en est-il des soldats de la CCNTR ?”, s’interroge la fédération. 

“Tous ces salariés ambulanciers, conducteurs routiers, conducteurs de voyageurs, personnels de la logistique et convoyeurs de fonds, qui ont été mobilisés depuis le début de la crise afin d’assurer la continuité de la vie économique du pays, ont déjà porté un lourd tribut avec pas moins de 5.500 cas de Covid-19 déclarés dont 35 décès”, affirme le syndicat.

AUSTRALIE : IL PROMET QU’UNE “MACHINE À LUMIÈRE” PEUT COMBATTRE LE VIRUS, IL ÉCOPE D’UNE AMENDE

Le célèbre chef australien Pete Evans a écopé d’une amende de plusieurs milliers d’euros pour avoir fait la promotion d’une “machine à lumière” dont il prétendait qu’elle pouvait aider à traiter le coronavirus.

Dans une vidéo diffusée en direct sur Facebook courant avril, Pete Evans assurait que l’appareil appelé “Biocharger”, qui ressemble au croisement entre un mixeur et une lampe magma, pouvait être utilisé pour combattre le “coronavirus de Wuhan”, du nom de la ville du centre de la Chine où l’épidémie a commencé. Pour cela, il s’est vu infliger vendredi une amende de 25.000 dollars australiens (14.750 euros).

Sur Twitter, le président de l’Université royale des médecins généralistes d’Australie, Harry Nespolon, s’est réjoui vendredi de cette amende et a demandé au public d’ignorer les conseils de santé du cuisinier, qui promeut également le régime paléolithique. “Cette ‘machine à lumière’ ne fait rien à part vider votre portefeuille”, a asséné Harry Nespolon. “Contente-toi de cuisiner, mon pote”, a-t-il ajouté à l’attention de Pete Evans.

DE LA CHLOROQUINE FOURNIE À L’ARMÉE FRANÇAISE ?

Une cargaison de chloroquine à destination de l’armée, filmée et diffusée sur les réseaux sociaux, a suscité des réactions massives. Le ministère a confirmé cette information et explique se préparer en cas d’efficacité avérée du traitement contre le Covid-19.

L’armée française s’est-elle vraiment procurée des stocks de chloroquine ? Oui, elle évoque un “achat de précaution”

“NOUS DEVONS VIVRE”, DEMANDE LE PRÉSIDENT DE LA RÉGION PACA

“Maintenant, ça suffit ! Cela fait deux mois, nous devons reprendre la vie”, demande sur LCI Renaud Muselier, président LR de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. “Elle doit être différente, nous devons nous adapter, mais il faut vivre. Nous ne pouvons pas rester confinés sous prétexte que nous avons peur. Nous devons nous protéger, mais vivre.”

‘ : ‘‘ wrapper.innerHTML = content.replace(/escaped-script>/g, ‘script>’); });
]]>

FOYER DE CONTAMINATION AU JAPON

Un bateau de croisière est amarré au Japon avec à son bord 91 cas positifs de coronavirus, dont 43 tout juste repérés. Les autorités japonaises souhaitent que le navire quitte rapidement la région, afin de privilégier les ressources médicales pour les résidents locaux.

Coronavirus : près de 100 contaminations constatées au sein d’un bateau de croisière au Japon

ANNULATION DU NICE JAZZ FESTIVAL

La ville de Nice annonce l’annulation de l’édition 2020 du Nice Jazz Festival, créé en 1948, qui devait se tenir du 17 au 21 juillet. “Compte tenu de la crise sanitaire actuelle qui affecte les festivals d’été, c’est avec tristesse que nous vous annonçons que l’édition 2020 (…) n’aura pas lieu”, indique la municipalité dans un communiqué. Elle donne rendez-vous l’année prochaine, du 12 au 17 juillet 2021.

En 2019, le Nice Jazz Festival avait rassemblé, en cinq jours, quelque 40.000 spectateurs. En 2016, suite à l’attentat commis le 14 juillet sur la promenade des Anglais, le Nice Jazz Festival avait déjà été annulé.

INFORMATIONS SCIENTIFIQUES : LA MISE EN GARDE D’UN SPÉCIALISTE

Attention aux articles scientifiques, prévient un expert. En temps normal, “la formation de l’information scientifique fait l’objet d’une validation avant d’être mise dans le domaine public”, prévient sur LCI Vincent Maréchal, professeur et spécialiste en virologie. “Aujourd’hui, pour aller plus vite, ce système est dégradé.”

‘ : ‘‘ wrapper.innerHTML = content.replace(/escaped-script>/g, ‘script>’); });
]]>

LES COMMERCES PRÊTS À ROUVRIR

Les commerçants sont “mobilisés” et “fermement décidés à ouvrir” après le 11 mai, mais demandent des “règles du jeu”, a déclaré samedi le président de la Confédération des commerçants de France, Francis Palombi.  “Pour l’instant, l’état d’esprit des commerçants n’est pas à faire faillite, au contraire, ils veulent ouvrir, ils sont dans les starting-blocks”, a-t-il déclaré sur Europe 1.

Le président de la Confédération des commerçants a noté qu’il y avait actuellement un “effet soutien fort” des pouvoirs publics. “La somme que représente la solidarité a été versée, c’est prévu à nouveau pour le mois d’avril et vraisemblablement pour le mois de mai”, a-t-il indiqué. “Nous sommes parfois très inquiets des conditions” de réouverture, a ajouté Francis Palombi, qui estime que “le gouvernement n’apporte pas toujours des réponses concrètes, immédiates.”

UNE PÉTITION POUR RÉTABLIR L’ACCÈS AUX ESPACES NATURELS

Billy Fernandez, accompagnateur en montagne de Haute-Savoie et le Dr Solène Petitdemange, médecin généraliste de la région parisienne, réclament “un accès responsable à la nature” durant la période de confinement, dans une pétition en ligne qui a recueilli plusieurs dizaines de milliers de signatures. Ils estiment que l’interdiction de la pratique des sports et des activités de plein air, pourtant “autorisés en Allemagne”, ne repose “sur aucun critère de sécurité sanitaire”.

“Se promener dans la nature ne porte pas atteinte aux règles de distanciation sociale et ne conduit pas à une augmentation des accidents”, argumentent-ils, ajoutant que les moyens mobilisés pour faire respecter la réglementation en place dans les espaces naturels “sont considérables”. Les deux signataires réclament à Emmanuel Macron la modification du décret qui instaure le confinement jusqu’au 11 mai au moins, “afin d’autoriser l’accès aux espaces naturels”.

VÉRAN EN DÉPLACEMENT EN SEINE-SAINT-DENIS

Le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, visite ce matin à Saint-Denis un laboratoire de tests qui a adapté son activité à l’épidémie de coronavirus, puis se rendra à la Maison de la solidarité, cruciale pour la distribution d’aide alimentaire, a annoncé son entourage à l’AFP.

Il s’agit du premier déplacement d’Olivier Véran depuis un mois, alors que le gouvernement prépare le plan de déconfinement qui doit être dévoilé la semaine prochaine.

REPRISE DE L’ACTIVITÉ : LA QUALITÉ HUMAINE AU CŒUR DES PRIORITÉS

Les entreprises devront “être extrêmement vigilantes à la qualité humaine du redémarrage” à partir du 11 mai, face à des salariés fragilisés par une crise sanitaire inédite, explique à l’AFP Benoît Serre, vice-président de l’Association nationale des directeurs des ressources humaines.

“Les entreprises doivent conduire des plans de redémarrage clairs pour les prochaines semaines et les prochains mois, car nous ne repartirons pas comme avant. La transparence est fondamentale, sinon nous ajouterons de l’inquiétude à l’inquiétude et nous aurons des collaborateurs ni motivés, ni engagés. Il faudra également de la bienveillance et de l’écoute”, a-t-il demandé.

LA BAISSE DU TOURISME INQUIÈTE LA CORSE

La crise sanitaire et le confinement entraînent une lourde chute de l’activité touristique. C’est notamment le cas en Corse, explique sur LCI Ange-Pierre Vivoni, maire de Sisco. “C’est un cataclysme pour la Corse”, le tourisme représente “plus de 30% du PIB de notre île”, indique l’élu. “Nous craignons beaucoup la fin du deuxième semestre 2020 et le début de l’année 2021, car tous les artisans travaillent avec le bénéfice réalisé pendant la saison.”

Le maire se dit favorable à la proposition de certains députés de décaler les vacances d’été en septembre. “Il est évident que nous pouvons recevoir des touristes en septembre et octobre si les plages sont ouvertes”, explique Ange-Pierre Vivoni. “Mais aujourd’hui, il y a des arrêtés interdisant l’accès aux plages. Nous espérons que ces arrêtés seront levés, mais nous ne devons pas faire n’importe quoi avec la situation sanitaire.”

COMMENT BIEN UTILISER LES MASQUES ?

“La nécessité des masques est évidente, nous ne pouvons pas réaliser le déconfinement sans avoir un certain nombre de masques”, explique sur LCI le Dr Jean-Marc Agostinucci, médecin urgentiste au Samu 93. Le port du masque n’interdit toutefois pas la respect des gestes barrières. “Il faut continuer à respecter les distances entre les personnes.”

“Par contre, quand on est isolé chez soi ou dans sa voiture, le port du masque ne sert à rien”, indique le médecin. “L’autre problématique, c’est son utilisation. Une fois que le masque est posé, il ne faut plus le toucher avec les mains, sinon vous vous recontaminez. Un masque se tient par les élastiques, et sa durée d’utilisation est relative en fonction de sa qualité.”

L’ÉTAT VIENT EN AIDE À RENAULT

L’Etat français envisage de garantir un prêt bancaire d’environ 5 milliards d’euros pour aider le groupe automobile Renault à traverser la crise du coronavirus, a annoncé vendredi le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire. “Nous travaillons sur un prêt de 5 milliards d’euros pour Renault, qui serait cette fois un prêt garanti par l’Etat”, a déclaré le ministre sur TF1, précisant que ce montant était “encore en négociation”.

Prêt garantis par l’Etat de 5 milliards d’euros à l’étude pour Renault

RÉOUVERTURE DES ÉCOLES

Alors que les écoles vont progressivement rouvrir à partir du 11 mai, plusieurs questions se posent. “Les locaux sont-ils adaptés aux règles sanitaires ? Quel matériel sanitaire disponible ? Les enseignants seront-ils en nombre suffisant ? Que se passe-t-il pour l’autre demi-classe si l’enseignant travaille avec la moitié des élèves ? Le personnel communal sera-t-il en nombre suffisant ?”, demande sur LCI Philippe Descrouet, maire UDI de Serris (Seine-et-Marne).

“Compte tenu des obligations sanitaires, de distanciation et de l’objectif de 15 élèves par classe, il faut diviser par deux les capacités d’accueil. À Serris, nous ne pourrons donc accueillir que 550 élèves sur 1.100.”

PÉROU

Le ministre péruvien de l’Intérieur, Carlos Moran, a créé la surprise vendredi en démissionnant de son poste en pleine épidémie de Covid-19, alors qu’il était critiqué pour le grand nombre de policiers contaminés par le coronavirus.

Sur un total de 140.000 policiers, environ 1.300 sont infectés par le virus et hospitalisés, avait annoncé la police cette semaine. Au total, le Pérou a enregistré jusqu’à vendredi 21.648 cas de coronavirus et 634 décès.

AIR FRANCE

Le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, a annoncé vendredi soir sur TF1 que la compagnie aérienne Air France allait recevoir des prêts totalisant 7 milliards d’euros. Retour sur le plan d’aide promis par le gouvernement.

VIDEO – Pas de nationalisation mais des prêts de 7 milliards d’euros : Bruno Le Maire détaille le plan d’aide à Air France

TRANSPORTS

Pour éviter les heures de pointe dans les transports en commun, faudra-t-il décaler les horaires de travail ? L’idée paraît de bon sens, mais n’est pas si simple à mettre en place.

‘ : ‘‘ wrapper.innerHTML = content.replace(/escaped-script>/g, ‘script>’); });
]]>

COLOMBIE

Des enquêtes judiciaires ont été ouvertes en Colombie contre le ministre de l’Agriculture, ainsi que plusieurs gouverneurs et fonctionnaires, pour corruption présumée dans la gestion de fonds destinés à la lutte contre la pandémie de coronavirus, a annoncé vendredi le parquet.

Ils sont soupçonnés “d’irrégularités dans la passation de contrats pendant l’urgence sanitaire”, a-t-il précisé, indiquant que la justice allait “vérifier 31.938 contrats conclus” durant cette période.

AMAZONIE

Des leaders indigènes d’Amazonie ont tenu à alerter l’opinion internationale sur le peu d’assistance que leur accordent les gouvernements de la région.

Pandémie : les indigènes d’Amazonie appellent à l’aide internationale

ETATS-UNIS

Le candidat démocrate à la Maison Blanche, Joe Biden, a répondu au président américain Donald Trump, qui avait précédemment suggéré que les patients atteints de Covid-19 reçoivent des injections de désinfectant dans les poumons, avant de rétropédaler et assurer qu’il était “sarcastique”. “J’ai du mal à croire que je doive le dire mais s’il vous plait, ne buvez pas d’eau de Javel”, a tweeté Joe Biden.

RESTAURATION

“Nous avons senti une véritable empathie de la part du président de la République”, lors de la réunion de près de trois heures en visioconférence, vendredi, admet sur LCI Didier Chenet, président du GNI-Synhorcat, syndicat des hôteliers et des restaurateurs.

“Le gouvernement a raison de ne pas rouvrir nos établissements en même temps que le déconfinement, il veut attendre les résultats de la sortie du confinement. Rien ne serait plus terrible qu’une ouverture rapide de nos établissements, sans préparation, qui pourrait être éventuellement suivie d’une fermeture. Il faut être prudent.”

CARTE

Quels sont les départements français les plus touchés par la pandémie ? Retrouvez notre carte interactive.

CARTE – Coronavirus : quels sont les départements les plus touchés par le Covid-19 ?

MONT-SAINT-MICHEL

Le secteur de la restauration et de l’hôtellerie clame sa grande difficulté, après six semaines de confinement. “Du jour au lendemain, il n’y a plus eu d’activité, de chiffre d’affaires”, regrette sur LCI Eric Bellon, patron de “La Mère Poulard” au Mont-Saint-Michel. “Le manque à gagner est énorme, surtout que la période durant laquelle le confinement a lieu est cruciale pour nous puisque c’est le début de la saison.”

La perspective du déconfinement n’est guère plus réjouissante pour le patron, notamment si les touristes ne reviennent pas en nombre au sein du lieu touristique. “Ici, 250 employés attendent de revenir travailler. Faut-il encore qu’il y ait le nombre de clients suffisant pour nous permettre de rouvrir…”

MANQUE DE MASQUES

Le manque de masques et de moyens mis à la disposition des hôpitaux dans la lutte contre la pandémie agace les soignants. “Nous en sommes réduits à ce que l’Académie de médecine présente un tutoriel permettant de fabriquer soi-même un masque, avec une serviette de table en papier et des élastiques, tandis qu’à l’hôpital, nous remplaçons les blouses qui n’existent plus par des sacs poubelles”, dénonce sur LCI Christophe Prudhomme, porte-parole de l’Association des médecins urgentistes de France et délégué CGT. “Tout cela montre bien qu’il y a un problème industriel dans notre pays.”

“Dès le début de la crise, nous avons demandé la réquisition des entreprises capables de produire ces équipements pour que la production soit organisée. Cela n’a pas été fait.”

POLOGNE

Le ministre polonais de la Santé, qui est également cardiologue, a jugé vendredi que reporter jusqu’en 2022 l’élection présidentielle prévue en mai serait “la seule option sûre” face à la pandémie.

“Une option serait de suspendre tout cela pendant deux ans et de gérer vraiment l’épidémie. Je pense que c’est la meilleure option et je la recommande”, a indiqué Lukasz Szumowski, sur la chaîne de télévision privée Polsat. “La seule option sûre pour l’élection est une élection dans deux ans. Si c’est impossible, alors nous devons choisir l’alternative la plus sûre”.

ETATS-UNIS

Avec 1.258 décès supplémentaires en 24 heures, les Etats-Unis ont enregistré vendredi leur bilan journalier le plus bas en près de trois semaines, selon le comptage de l’université Johns Hopkins qui fait référence. 

Ces nouveaux décès, recensés entre 20h30 locales vendredi et la veille à la même heure, portent à 51.017 le nombre total des morts liées à la maladie aux Etats-Unis, de loin le pays le plus endeuillé en valeur absolue, selon les bilans officiels. 

Urgent

BELGIQUE

Commerces et écoles vont rouvrir très progressivement à compter respectivement des 11 et 18 mai en Belgique, où des mesures de confinement sont en vigueur depuis la mi-mars pour lutter contre la propagation du coronavirus, a annoncé vendredi soir la Première ministre Sophie Wilmès.

Dans ce pays de 11,5 millions d’habitants qui recensait vendredi près de 6.700 morts du Covid-19, la propagation du virus “a été ralentie” mais “l’équilibre est fragile”, a dit Mme Wilmès, insistant sur l’aspect “évolutif” du déconfinement. “Rien n’est gravé dans le marbre et surtout pas les échéances”, a-t-elle ajouté.

AUTOMOBILE

Les ventes de voitures sont en chute libre à cause de la pandémie de coronavirus. La baisse pourrait aller jusqu’à 30% pour cette année. 

Secteur automobile : des voitures à prix cassés pour éviter l’effondrement des ventes ?

“MA NOUVELLE VIE”

Dans ce nouvel épisode de notre série, où 15 Français nous racontent à tour de rôle leur quotidien bouleversé par la pandémie, découvrez l’histoire de Marie-Solène Letoqueux, professeure en classe de maternelle devenue YouTubeuse.

“Ma nouvelle vie” : professeure en maternelle, Marie-Solène fait classe en live sur YouTube

RESTAURATEURS EN DANGER

Comme beaucoup d’autres restaurateurs, Jean Valfort demande à être accompagné par l’État, même après la réouverture de ses établissements. Il a accepté de nous ouvrir ses portes, mais surtout les livres de comptes de l’un de ses restaurants.

Radiographie des comptes d’un restaurateur pour témoigner que la situation est critique

Urgent

ACTIVITES D’AMAZON SUSPENDUES JUSQU’AU 28 AVRIL

Le géant américain de la logistique Amazon a annoncé vendredi qu’il allait prolonger jusqu’à mardi “l’arrêt temporaire” de ses centres de distribution en France, après une nouvelle décision de justice lui imposant une véritable évaluation des risques liés à l’épidémie de Covid-19.

CANADA : 1 MILLION DE MASQUES ACHETES EN CHINE NON CONFORMES

Le gouvernement canadien a indiqué vendredi qu’environ un million de masques KN95 importés de Chine ne répondaient pas à ses normes et n’ont donc pu être distribués au personnel de santé mobilisé contre le coronavirus.

UNE AIDE DE 2 A 4 MILLIARDS D’EUROS POUR KLM

Le gouvernement néerlandais projette d’aider la compagnie aérienne KLM à hauteur de deux à quatre milliards d’euros, a indiqué le ministère des Finances vendredi peu après l’annonce d’une aide de Paris pour son partenaire Air France.

“Le gouvernement a l’intention de fournir une aide financière de deux à quatre milliards d’euros à KLM”, a déclaré le ministre des Finances Wopke Hoekstra lors d’une conférence de presse à La Haye, indiquant que la forme et les détails de cette aide étaient encore à l’étude.

PLUS DE 193.000 MORTS DANS LE MONDE

 La pandémie de nouveau coronavirus a fait au moins 193.930 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles.  Plus de 2.770.750 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués dans 193 pays et territoires depuis le début de l’épidémie.

RAMADAN : LA POLICE DU CALVADOS RAPPELEE A L’ORDRE

Le patron de la police nationale a demandé des “explications” et assuré que les policiers intervenaient “en tout point du territoire” après la diffusion d’une note vendredi, invitant les policiers du Calvados à ne pas “intervenir dans les quartiers à forte concentration de population suivant le ramadan”.

CONFINEMENT PROLONGE JUSQU’AU 3 MAI EN EQUATEUR

L’Equateur prolonge jusqu’au 3 mai le confinement imposé en raison de la pandémie du nouveau coronavirus, et envisage ensuite une reprise progressive des activités après sept semaines d’arrêt, a annoncé vendredi la ministre du Gouvernement (Intérieur), Maria Paula Romo. “Nous allons terminer le mois d’avril la semaine prochaine en isolement et entamer une nouvelle étape lundi 4 mai, une étape avec distanciation”, a-t-elle déclaré à la radio et télévision nationale.

DUBAI LANCE UN LABORATOIRE MOBILE POUR DES TESTS A DOMICILE

Dubaï a lancé une unité de laboratoire mobile pour mener des tests de détection du nouveau coronavirus auprès des personnes âgées et vulnérables, alors que l’émirat a assoupli les mesures de confinement en vigueur, a annoncé vendredi l’agence officielle WAM.

Dubaï avait imposé ces dernières semaines le confinement le plus strict aux Emirats arabes unis, fédération dont il est l’un des sept membres et qui a enregistré officiellement plus de 9.000 cas d’infection et 59 décès dus à la maladie Covid-19.

FAIRE UN SAUT CHEZ SES AMIS VIA DES APPELS VIDEOS

Facebook a lancé vendredi un nouveau service, Messenger Rooms, qui permet de retrouver ses amis dans des “pièces” virtuelles, signe que la concurrence se resserre autour de Zoom, le logiciel de visioconférence qui a conquis des millions d’utilisateurs confinés chez eux à cause de la pandémie. L’idée est de pouvoir “faire un saut” chez quelqu’un, a expliqué Mark Zuckerberg, le patron du réseau social planétaire, à l’AFP.

Voilà plus de cinq semaines que la France est l’arrêt, depuis qu’Emmanuel Macron a annoncé le confinement et la limitation de l’activité économique sur le territoire. Si les hôpitaux sont encore sous pression, les services de réanimation se portent mieux. L’économie est cependant en berne et les commerçants tirent la sonnette d’alarme. 
Alors qu’une sortie du confinement est prévue le 11 mai, Edouard Philippe a prévenu qu’il faudrait “s’habituer à vivre avec le virus”. Autrement dit, le port des masques, l’incertitude quant à la mutation de la maladie et la distanciation sociale vont rester de mise dans les semaines qui suivront. En attendant que le virus soit vaincu, celui-ci poursuit son oeuvre meurtrière à travers le monde. Vendredi 24 avril, il avait tué 194.000 personnes à travers le monde pour plus de 2,7 millions de personnes contaminées.

Voir aussi

Suivez toute notre actualité sur la pandémie de coronavirus dans nos différentes thématiques

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse le monde

Des conséquences économiques interminables

Nos conseils face au confinement

Comment bien vous occuper en période de confinement

Sur le même sujet

Et aussi


Leave a Reply