EN DIRECT – Coronavirus : mise en garde contre tout «relâchement» en cet avant-dernier jour de confinement – Le Figaro

xxxxxx. xxx xxxx xxx.

La préfecture de la Dordogne a lancé une mise en garde contre un «relâchement» avant le déconfinement, alors qu’au moins neuf cas de coronavirus ont été détectés après des obsèques dans ce département classé en zone «verte».

LIRE AUSSI – Coronavirus : découverte d’un foyer de contamination en Dordogne

La pandémie de coronavirus a fait au moins 274.617 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles ce samedi en fin de matinée.
Plus de 3.946.130 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués dans 195 pays et territoires depuis le début de l’épidémie. Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du nombre réel de contaminations, un grand nombre de pays ne testant que les cas nécessitant une prise en charge hospitalière. Parmi ces cas, au moins 1.293.700 sont aujourd’hui considérés comme guéris.
Les États-Unis, qui ont recensé leur premier décès lié au coronavirus début février, sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 77.180 décès pour 1.283.929 cas. Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont le Royaume-Uni avec 31.241 morts pour 211.364 cas, l’Italie avec 30.201 morts pour 217.185 cas, l’Espagne avec 26.478 morts pour 223.578 cas et la France avec 26.230 morts pour 176.079 cas.
Les autorités sanitaires chinoises ont indiqué vendredi avoir confirmé un nouveau cas de contamination au coronavirus en Chine continentale, et n’avoir recensé aucun décès supplémentaire lié à l’épidémie apparue dans le centre du pays en décembre dernier.
La Commission nationale de la santé a précisé dans son point quotidien qu’il s’agissait d’un cas d’infection importée. Au total, selon les données de la commission, le coronavirus a contaminé 82.887 personnes en Chine continentale et causé 4633 décès.
La Slovaquie n’a enregistré aucun nouveau cas d’infection au coronavirus vendredi, une première depuis le 10 mars, montrent des données gouvernementales publiées ce samedi. L’Europe centrale a, selon les statistiques officielles, été largement moins affectée que l’Europe occidentale par l’épidémie. Et la Slovaquie, pays de 5,5 millions d’habitants, semble encore avoir été moins touchée que ses voisins, avec, selon le dernier décompte, 1.455 cas, 26 décès et 919 guérisons.
Le gouvernement a autorisé mercredi les magasins à rouvrir, à l’exception des galeries, des hôtels, des musées, des galeries et des sites touristiques en plein air.
Des services religieux et les mariages, sous réserve d’un nombre limité de convives, peuvent à nouveau avoir lieu. Les écoles restent cependant fermées, les voyages vers l’international ne sont toujours pas possibles et ceux qui reviennent de l’étranger doivent passer 14 jours en quarantaine dans des centres prévus à cet effet.
La pression monte sur le gouvernement d’Angela Merkel pour lever rapidement les contrôles aux frontières mis en place avec certains pays afin de lutter contre la pandémie du coronavirus, en particulier avec la France. «Nous avons besoin d’urgence d’ouvrir la frontière avec la France», a déclaré le chef du gouvernement de Rhénanie du Nord-Westphalie Armin Laschet. «Le confinement doit prendre fin le 11 mai» en France, a-t-il dit au journal local Stuttgarter Zeitung. «Ce serait un bon moment pour montrer à notre voisin que nous souhaitons une réponse commune européenne dans la lutte contre la pandémie», a-t-il ajouté.

LIRE AUSSI – Coronavirus: premiers couacs dans le déconfinement en Allemagne

Des députés du bureau de l’Assemblée parlementaire franco-allemande ont également lancé un appel pour la réouverture «immédiate» des frontières. «Les chiffres de l’infection sont désormais en baisse et les différences entre régions se sont réduites: les mesures aux frontières ne peuvent plus, dès lors, être justifiées par la protection de la santé», argumentent-ils dans une déclaration ce samedi, soulignant que de part et d’autre, des mesures d’hygiène et de distanciation sociale ont été mises en place pour combattre le virus. «Après plus de sept semaines, il faut retirer les grillages et les barrières au cœur de l’Europe!», clament-ils.
Les restrictions frontalières, mises en place mi-mars, doivent durer jusqu’au 15 mai. Ces mesures «ont aidé à endiguer l’infection» en Allemagne, a justifié le ministre de l’Intérieur Horst Seehofer dans un entretien au journal populaire Bild, rappelant qu’une décision sur leur prolongement ou non doit être prise la semaine prochaine.

Des discussions ont lieu avec les régions et les pays voisins afin de coordonner au mieux la réouverture. Il s’agit aussi d’éviter un afflux de frontaliers dans les magasins allemands, comme au début de la pandémie, a pointé le directeur de la chancellerie Helge Braun.

Pour son application de traçage de contacts, le projet StopCovid, le gouvernement français a pris un certain nombre d’options technologiques. Elles sont souvent résumées en une courte phrase, «la France veut se passer d’Apple pour StopCovid». Mais le peut-elle vraiment ? Notre journaliste Elsa Bembaron répond.

LIRE AUSSI – Application StopCovid : la France peut-elle vraiment se passer d’Apple ?

Dimanche soir, à la veille du 11 mai, jour du début du déconfinement, plusieurs initiatives auront lieu un peu partout en France. Ainsi, en Bretagne, les curés du diocèse de Rennes feront sonner les cloches de leurs églises à 20h en hommage au personne soignant, selon Ouest France

A Paris, des portraits de soignants, enseignants, commerçants, bénévoles, livreurs ou encore agents de la ville seront projetés sur un écran géant situé près de la Tour Eiffel pour les remercier de leur engagement dans la lutte contre le coronavirus. «Heureusement, vous étiez là», proclamera un bandeau.

Le nombre de décès en Espagne liés à l’épidémie de coronavirus a augmenté de 179 sur les dernières 24 heures, soit la plus faible hausse quotidienne depuis le 4 mai, a annoncé ce samedi le ministère espagnol de la Santé.
Le bilan total des décès dus au coronavirus dans le pays s’élève désormais à 26.478 contre 26.299 vendredi – soit le quatrième total le plus élevé au monde, juste devant la France.

Le nombre de personnes contaminées a augmenté de 721 sur un jour (contre une hausse de 1410 vendredi) pour atteindre 223.578, soit le deuxième total le plus élevé au monde derrière les Etats-Unis.

Une poignée de jours seulement après l’annonce d’un retour progressif à la normale en Allemagne, des premiers couacs émergent. En Rhénanie du Nord-Westphalie, un important foyer de Covid-19 a vu le jour à Coesfeld dans une usine de transformation de viande, dont plus de 100 des 1200 employés ont été infectés. Ces installations ont été provisoirement fermées. Il a été décidé que la levée des restrictions dans les contacts entre les personnes, de même que l’ouverture des restaurants et des parcs d’attractions, seraient reportées d’une semaine, jusqu’au 18 mai, dans ce canton. Les écoles et les crèches ne sont pas touchées par cette mesure.

LIRE AUSSI – Coronavirus: premiers couacs dans le déconfinement en Allemagne

Dans le Schleswig-Holstein, une région frontalière du Danemark, un abattoir du canton de Segeberg a enregistré 109 cas de contamination, ce qui jette la suspicion sur l’ensemble de la filière en Allemagne. Dans l’est, en Thuringe, dans le canton de Greiz qui compte près de 100.000 habitants, plusieurs maisons pour personnes âgées ont connu une flambée de contaminations. Le gouvernement de cette région veut prendre une décision la semaine prochaine quant au processus d’allègement prévu des mesures de maintien à domicile.
L’Allemagne a décidé mercredi d’un retour partiel à la normale. Mais face au risque d’une deuxième vague, jugée «certaine» par les virologues, la chancelière Angela Merkel et les régions allemandes se sont entendues sur un mécanisme de reconfinement au niveau local si le nombre des contaminations par le coronavirus repartait à la hausse. Cela se fait par canton, ville, voire même par établissement lorsqu’il s’agit d’une maison de retraite ou d’un immeuble d’habitation, et non plus comme jusqu’ici de manière généralisée pour une région ou le pays tout entier.

LIRE AUSSI – L’Allemagne accélère son déconfinement

Plusieurs facteurs expliquent la faible propagation du virus en Autriche et dans les pays de l’Est. Le Figaro fait le point.
LIRE AUSSI – Pourquoi les pays d’Europe centrale ont mieux résisté au Covid-19

Les 27 chefs d’Etat et de gouvernement, flanqués des dirigeants des trois institutions de l’UE, ont prôné la solidarité pour sortir «plus forts» de la crise du coronavirus, dans une vidéo publiée ce samedi sur Twitter à l’occasion de la journée de l’Europe et du 70e anniversaire de la déclaration de Robert Schuman, dont l’appel du 9 mai 1950 est considéré comme le texte fondateur de la construction européenne.
La vidéo, d’un peu moins de six minutes, réunit les dirigeants pour un message qui se veut optimiste. «Notre objectif c’est que l’Europe émerge plus forte de la pandémie et de la crise du Covid-19», déclare la chancelière allemande Angela Merkel. «Oser réinventer, nous unir, penser et agir pour l’avenir. C’est cet esprit européen dont aujourd’hui nous avons encore besoin», souligne quant à lui Emmanuel Macron.
La réponse de l’UE à la crise sanitaire et économique engendrée par le coronavirus continue de s’organiser. La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a été chargée de présenter avant la fin du mois de mai un plan de relance.LIRE AUSSI – Accord des Vingt-Sept sur le principe d’un plan de relance

Pour le 7e jour consécutif, la Russie a enregistré ce samedi plus de 10.000 cas supplémentaires de nouveau coronavirus, portant le total à près de 200.000. Le plus grand pays du monde dénombre désormais 198.676 cas détectés, dont 10.817 recensés en 24 heures, selon les autorités. La Russie est le cinquième pays le plus touché en terme de contaminations, derrière les Etats-Unis, l’Espagne, l’Italie et le Royaume-Uni.
Avec 1827 décès, dont 104 au cours des dernières 24 heures, statistiquement, le nombre des morts demeure faible par rapport à tous ces pays et d’autres en Europe comme la France ou même l’Allemagne. Les autorités russes affirment que l’envolée du nombre des cas depuis une semaine s’explique par la multiplication des tests effectués – 5,2 millions selon le comptage de samedi – et non par une accélération de la propagation. Cela expliquerait aussi la faible mortalité.

LIRE AUSSI – En Russie, le faible taux de mortalité du coronavirus interroge

L’objectif du dépistage massif est de traquer les cas asymptomatiques ou légers de Covid-19 et qui ne sont pas nécessairement comptabilisés dans d’autres pays faute d’accès aux tests. Mais certains en Russie doutent de cette interprétation et de la véracité des statistiques de mortalité. Michael Ryan, le directeur exécutif chargé des questions d’urgence sanitaire à l’Organisation mondiale de la santé, a quant à lui estimé vendredi que «la Russie vit probablement une épidémie à retardement».
Les joueuses et joueurs de l’Olympique lyonnais ont tous été testés négatifs au Covid-19, a annoncé ce samedi le président du club rhodanien Jean-Michel Aulas. «Les effectifs masculins et féminins ont été testés jeudi sur le site (du centre d’entraînement). Il n’y a pas eu de cas positifs», a déclaré M. Aulas dans un entretien avec le quotidien régional Le Progrès.
«Nous utilisons les procédures recommandées avec les tests que nous avons achetés. Nos cinq médecins n’ont d’ailleurs jamais été au chômage partiel depuis le début de la pandémie», a ajouté le dirigeant, qui avait indiqué le 17 avril dernier que l’OL avait acquis 2000 tests sérologiques.

LIRE AUSSI – Arrêt de la Ligue 1 : Lyon lance deux actions en justice

Le ministère singapourien de la Santé a fait état ce samedi de 753 nouveaux cas de contamination au coronavirus, ce qui porte le total à 22.460 dans la ville-Etat. Ce bilan est l’un des plus élevés en Asie, notamment en raison du nombre important de travailleurs étrangers vivant dans des dortoirs bondés. Pour enrayer la propagation du virus, les autorités de Singapour ont pris des mesures drastiques de surveillance et de traçage des contacts.

LIRE AUSSI – StopCovid ne verra pas le jour avant juin

Le prestidigitateur américain Roy Horn, moitié du célèbre duo de Las «Siegfried and Roy», est mort vendredi à l’âge de 75 ans, de complications liées au coronavirus, a annoncé son agent. Testé positif au coronavirus la semaine dernière, Roy Horn est décédé à l’hôpital de Mountain View, à Las Vegas. 
Dans la capitale du divertissement et des casinos de l’ouest américain, son duo avec Siegfried Fischbacher, d’origine allemande comme lui, a été l’un des plus courus pendant de longues années, à partir de la fin des années 60 jusqu’au début des années 2000, avec des costumes extravagants et des cascades avec tigres, éléphants ou serpents.
«Aujourd’hui, le monde a perdu l’un de ses grands magiciens, mais j’ai perdu mon meilleur ami», a déclaré Siegfried Fischbacher dans un communiqué publié par les médias américains. «Il ne pouvait y avoir de Siegfried sans Roy, ni de Roy sans Siegfried».

Air France va contrôler à partir de lundi la température de ses passagers, a annoncé ce samedi la compagnie aérienne dans un communiqué. «Des contrôles de température seront progressivement déployés au départ de l’ensemble des vols opérés par Air France à compter du 11 mai», a indiqué la compagnie. «Cette vérification systématique sera assurée au moyen de thermomètres infrarouges sans contact». Les clients présentant une température supérieure à 38°C «pourront se voir refuser l’embarquement et leur réservation sera modifiée sans frais pour un départ ultérieur». Le port du masque sera également obligatoire pour voyager dans les avions Air France à partir de lundi.
La compagnie avait déjà adopté une série de mesures pour lutter contre la dissémination du virus. Le masque est ainsi obligatoire pour l’ensemble des membres d’équipage et des agents en contact avec les clients. A bord des avions, la compagnie espace les passagers «autant que possible», la démarche étant facilitée par le faible taux de remplissage actuel des appareils. Les procédures de nettoyage et de désinfection des cabines ont été renforcées, et un produit virucide «dont la durée d’efficacité est établie pour 10 jours» est pulvérisé «périodiquement» dans les cabines. Le service à bord de boisson et de restauration est supprimé pour les vols intérieurs et les vols courts en Europe.
Le confinement est prolongé à Buenos Aires et dans sa périphérie jusqu’au 24 mai pour contenir l’épidémie de coronavirus, alors que le reste de l’Argentine pourra se rouvrir en fonction des décisions des autorités locales, a annoncé vendredi le président argentin Alberto Fernandez. 
La région de la capitale, qui compte 14 millions d’habitants, «a la plus grande densité démographique et le plus de personnes infectées venues d’autres pays. La quarantaine va s’y étendre jusqu’au 24 mai», a dit le chef de l’Etat lors d’une conférence de presse. «La situation est plutôt sous contrôle, mais la région métropolitaine (de Buenos Aires) compte 86% des cas nationaux et est le principal foyer de contamination», a-t-il ajouté.
Le confinement dure depuis 50 jours dans ce pays sud-américain, qui a enregistré 5598 malades du Covid-19, 293 décès et 1659 personnes guéries. Dans les provinces, un plan de «réouverture progressive des activités industrielles, commerciales et même récréatives» va commencer à être mis en oeuvre, en fonction de ce que prévoient leurs autorités, a précisé Alberto Fernandez.
Pas de lundi au soleil pour le premier jour du déconfinement : selon notre partenaire La chaîne météo, si le beau temps a souvent été au rendez-vous ces dernières semaines, ce lundi 11 mai devrait au contraire ressembler à une journée de mars…

LIRE AUSSI – Déconfinement: quel temps est-il prévu lundi 11 mai?

Nous avons évoqué ici les banderoles que nous avons vues apparaître aux fenêtres au cours de ce confinement. La plupart soutenaient les soignants. D’autres étaient critiques à l’égard de l’exécutif. C’est davantage cette dernière tonalité qui semble prendre aujourd’hui le dessus. Exemple avec ces trois photos prises à Paris le 8 mai : 



JOEL SAGET / AFP


À ParisJOEL SAGET / AFP


JOEL SAGET / AFP

Le secrétaire d’État aux Transports Jean-Baptiste Djebbari a indiqué vendredi que 60 stations du métro parisien sur 302 resteront fermées à partir du 11 mai. 13 stations n’ouvriront ainsi pas leurs portes sur la ligne 8, 9 sur la ligne 9, 8 sur les lignes 5, 7 et 12.

Les lignes les moins touchées sont les lignes 6, 11 et 13. Sur la ligne 13 seront fermées les stations Place de Clichy, Brochant, Liège et Pernety; sur la ligne 11, Jourdain, Rambuteau et République; sur la ligne 6, Raspail et La Motte Picquet Grenelle.

En revanche, toutes les stations permettant d’accéder aux gares parisiennes (Gare du Nord, Gare de l’Est, Gare de Lyon, Montparnasse, Saint-Lazare) seront ouvertes, tout comme la totalité des gares RER.

La Thaïlande a annoncé ce samedi quatre nouveaux cas de contamination au nouveau coronavirus et un décès supplémentaire, portant le bilan total de l’épidémie dans le pays à 3004 cas et 56 morts depuis le mois de janvier. La personne décédée est un résident de Bangkok âgé de 68 ans, a précisé Taweesin Wisanuyothin, porte-parole du Centre de gestion de la situation du Covid-19.
Deux de ces nouveaux cas ont été recensés dans la province de Yala, dans le sud du pays, où les autorités ont décidé de tester massivement la population face à des taux d’infections élevés. Un autre cas a été contact avec des personnes déjà contaminées et le quatrième avait un comportement à risque dans des lieux publics, a poursuivi Taweesin Wisanuyothin.

La baisse du nombre de nouveaux cas quotidiens a conduit les autorités à assouplir cette semaine les règles du semi-confinement en vigueur depuis fin mars, en autorisant notamment certains commerces à rouvrir leurs portes dans des conditions sanitaires strictes et dans le respect de la distanciation physique.

En Allemagne, même si le déconfinement est entré en vigueur depuis quelques jours, tout n’est pas revenu à la normale. Ce qui donne encore à voir de bien belles images de parkings déserts : 



À BochumIna FASSBENDER / AFP



Sur le parking du stade du Borussia DortmundIna FASSBENDER / AFP



Sur le parking du stade du FC Schalke 04Ina FASSBENDER / AFP

» Coronavirus : premiers couacs dans le déconfinement en Allemagne

L’Assemblée nationale a voté dans la nuit de vendredi à samedi en première lecture le projet de loi prolongeant l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 10 juillet et qui «intègre les enjeux» du déconfinement progressif à partir de lundi. Les députés ont adopté le texte à main levée, avec l’appui des élus LREM, du MoDem et de la majorité des UDI-Agir. LR a voté contre comme le PS, LFI et le PCF, les élus du groupe Libertés et Territoires se partageant essentiellement entre votes contre et abstentions.

Députés et sénateurs tenteront samedi en commission mixte paritaire de se mettre d’accord sur une version de compromis du projet de loi, en vue d’une adoption définitive d’ici dimanche soir.

L’Assemblée nationale a validé vendredi soir la création d’un «système d’information» pour identifier les personnes infectées par le coronavirus et leurs contacts, malgré de vives inquiétudes dans l’opposition sur une «brèche au secret médical» et pour la protection de la vie privée. Au terme d’un débat nourri de plusieurs heures, les députés ont voté à main levée en première lecture l’article 6 sensible du projet de loi prorogeant l’état d’urgence sanitaire. Il prévoit le lancement d’un «système d’information», en lien avec l’Assurance maladie, «destiné à identifier des personnes infectées» et «à collecter des informations» sur les personnes en contact avec elles, afin qu’elles s’isolent si besoin. 
» LIRE AUSSI – Coronavirus: l’Assemblée valide le système de suivi des malades 

La plupart des employés de Google et Facebook vont continuer à travailler de chez eux jusqu’à la fin de l’année, même si les bureaux devraient rouvrir cet été, en fonction de l’évolution de la pandémie.Sundar Pichai, le PDG d’Alphabet (maison-mère de Google), a indiqué à ses salariés qu’ils travailleront sans doute de leur foyer pour le reste de l’année 2020, selon des informations confirmées par Google. Le patron s’est adressé au personnel jeudi lors d’une assemblée générale hebdomadaire, en ligne. Il a expliqué que les personnes ayant besoin de retourner au bureau pourront le faire en juin ou en juillet, en appliquant des mesures de sécurité renforcées. Mais ils seront l’exception.

LIRE AUSSI – Touché aussi par la crise du coronavirus, Google freine ses embauches

Même situation chez Facebook, d’après les médias américains. Le réseau social planétaire envisage une réouverture de ses différents bureaux à partir du 6 juillet, mais que tous ses employés qui le souhaitent pourront continuer à travailler de chez eux jusqu’en 2021. Mark Zuckerberg, le patron du groupe, avait déjà annoncé le mois dernier que son groupe ne tiendrait pas de rassemblements de plus de 50 personnes avant l’été 2021 au mieux.

LIRE AUSSI – Coronavirus: Facebook n’organisera plus d’événement physique avant juin 2021

L’épidémie de coronavirus a fait 243 morts de plus en 24 heures en France, portant le nombre total de décès depuis le 1er mars à 26.230, a indiqué ce vendredi la Direction générale de la santé dans un communiqué.

La pression sur les services de réanimation continue de s’alléger, avec 93 patients Covid-19 en moins depuis jeudi, soit 2.868 cas graves, sur un total de 22.724 personnes actuellement hospitalisées pour infection au coronavirus.

Bonjour et bienvenue à tous dans ce nouveau live consacré au Covid-19. Nous sommes le samedi 9 mai 2020, j moins deux avant le début du déconfinement.

Vous pouvez retrouver le live de vendredi ici.

Leave a Reply

Discover more from Ultimatepocket

Subscribe now to keep reading and get access to the full archive.

Continue reading