Advertisements

EN DIRECT – Coronavirus meurtrier : le bilan passe à 25 morts en Chine | LCI – LCI

Spread the love








EN DIRECT – Coronavirus meurtrier : le bilan passe à 25 morts en Chine | LCI

































Santé

Toute L’info sur

Mystérieux virus en Chine : la crainte d’une propagation mondiale

CONTAGION – 25 morts, 830 cas recensés et des centaines d’autres redoutés… Alors que la Chine s’inquiète de la propagation d’un mystérieux virus semblable au Sras, de nombreux pays voisins, proches ou lointains, sont en alerte, craignant d’y faire face à leur tour. Objectif désormais : tenter d’éviter une épidémie mondiale. Suivez les dernières informations.

NOUVEAU BILAN

La commission nationale de la santé en Chine relève le bilan à 25 morts et 830 cas.

L’institution a ajouté que les autorités examinaient par ailleurs 1.072 cas  suspectés de faire partie cette épidémie provenant de la ville de Wuhan (centre).

CIRQUE DU SOLEIL

Le Cirque du Soleil a annoncé jeudi l’annulation, “jusqu’à nouvel ordre” de toutes ses représentations à Hangzhou, en Chine, en raison de l’épidémie de coronavirus, qui a commencé à se répandre dans le monde et mobilise les autorités sanitaires internationales.

“Les autorités chinoises ont demandé la fermeture temporaire de toutes les activités intérieures rassemblant 100 personnes ou plus dans le but de contenir l’épidémie de coronavirus”, a expliqué la compagnie québécoise dans un communiqué.

“Dans l’intérêt d’assurer la sécurité de ses spectateurs et de ses employés, le Cirque du Soleil annule ainsi, jusqu’à nouvel ordre, toutes les représentations de son spectacle +Un monde fantastique+” à Hangzhou, ajoute-t-elle.

Urgent

NOUVEAU BILAN

La commission nationale de la santé en Chine relève le bilan à 25 morts et 830 cas.

L’institution a ajouté que les autorités examinaient par ailleurs 1.072 cas  suspectés de faire partie cette épidémie provenant de la ville de Wuhan (centre).

ETATS UNIS

Un comté du Texas a annoncé jeudi enquêter sur un cas présumé d’infection au coronavirus chinois chez une personne qui a voyagé depuis Wuhan, en Chine, berceau de l’épidémie qui progresse dans le monde.

Les médecins “ont rapidement établi que le patient présentait les signes de présence positive du coronavirus”, ont écrit dans un communiqué les autorités sanitaires du comté de Brazos, dans l’est du Texas.

Le patient est maintenu à l’isolement à domicile le temps d’avoir le résultat des analyses le concernant, précise ce communiqué publié sur Facebook.

OMS

Tedros Adhanom Ghebreyesus a expliqué que la Chine avait pris les “mesures qu’elle juge appropriées pour contenir la propagation du coronavirus à Wuhan et dans d’autres villes”. “Nous espérons qu’elles seront à la fois efficaces et de courte durée”, a-t-il dit.

OMS

Le directeur de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a également déclaré qu’il n’y avait pour l’instant “aucune preuve” d’une transmission entre humains en dehors de la Chine. 

“Nous savons qu’il existe une transmission interhumaine en Chine, mais pour l’instant elle semble être limitée à des groupes familiaux et à des travailleurs de la santé qui s’occupent des patients infectés. Pour l’instant, il n’y a aucune preuve de transmission interhumaine en dehors de la Chine, mais cela ne veut pas dire que cela n’arrivera pas”.

OMS

Au cours d’une conférence de presse, l’OMS a fait le point sur la situation ce jeudi soir. “Tous les pays devraient avoir mis en place des mesures pour détecter les cas de coronavirus , y compris dans les établissements de santé”, a estimé Tedros Adhanom Ghebreyesus, le directeur général de l’organisation. “Il y a des choses simples que nous pouvons tous faire pour nous protéger et nous protéger les uns les autres, comme se laver les mains, se couvrir la bouche et le nez lorsque vous éternuez, etc…”, a t il précisé. 

“Ne vous y trompez pas, c’est une urgence en Chine. Mais ce n’est pas encore une urgence sanitaire mondiale. Cela pourrait le devenir”, a aussi déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Urgent

OMS

Il est “trop tôt” pour déclarer une urgence internationale, assure l’OMS. L’Organisation va cependant créer une commission scientifique internationale chargée de trouver les sources du virus, les raisons de la transmission et in fine un vaccin.

Pour le moment, l’OMS ne recommande pas de restrictions plus larges sur les voyages ou le commerce. 

Urgent

NOUVEAU DÉCÈS

La Chine annonce le 1er décès hors de Wuhan, le berceau de l’épidémie, annonce des responsables chinois. Les autorités chinoises ont annoncé jeudi le premier décès dû au coronavirus en dehors du berceau de l’épidémie, la province de Hubei dans le centre de la Chine, où les premiers cas sont apparus.

La commission sanitaire de la province de Hebei (nord), qui jouxte Pékin, a déclaré dans un communiqué qu’un homme de 80 ans contaminé par le virus était décédé mercredi, ce qui porte le bilan en Chine à 18 morts. 

TÉMOIGNAGES

“Nous ne pensions pas que cela prendrait de telles proportions” : des Français de Wuhan racontent leur quotidien en quarantaine

CAS SUSPECT ?

Une touriste chinoise s’est vantée sur un réseau social local d’être parvenue à embarquer à Wuhan en direction de la France alors qu’elle présentait de la fièvre. Si Agnès Buzyn, la ministre de la Santé, a indiqué ce jour qu’il n’y avait aucun cas douteux, celui de Mme Yan n’a pas encore pu être examiné. 

Coronavirus : une Chinoise a-t-elle pris l’avion depuis Wuhan vers la France, malgré une fièvre ?

BUZYN

“A ma connaissance, il n’y a pas de cas douteux. Il y a eu deux cas investigués qui se sont révélés négatifs”, a assuré la ministre de la Santé, ce jeudi.

Interrogée sur un cas suspect à Lyon, allusion à cett Agnès Buzin a indiqué que des investigations étaient en cours.

BUZYN

Agnès Buzyn annonce qu’un “test diagnostic rapide” a pu être mis au point “en un temps record”, à partir de la séquence du virus.

“Si nous avons une suspicion de cas sur le territoire, nous pouvons savoir en quelques heures si la personne est réellement malade ou si elle est attente par un autre virus comme la grippe”, a-t-elle expliqué.

LA CITÉ INTERDITE DE PÉKIN VA FERMER

La Cité interdite de Pékin va prochainement fermer jusqu’à nouvel ordre. L’ancien palais des empereurs, l’un des monuments les plus célèbres de Chine, fermera ses portes à compter de samedi “afin d’éviter des contaminations liées au rassemblement de visiteurs”, a annoncé le musée dans un communiqué.

DUBAI

L’aéroport de Dubaï a indiqué sur Twitter qu’il s’apprêtait à accueillir “des milliers” de voyageurs chinois pour leur Nouvel An, célébré cette année le 25 janvier. “Tous les passagers arrivant sur des vols directs en provenance de Chine doivent subir un contrôle thermique à leur arrivée”, a-t-il indiqué dans un communiqué. “Le contrôle sera effectué à des portes (de débarquement) sécurisés” par des équipes médicales, a-t-il ajouté.

DUBAI 

Les voyageurs en provenance de Chine, où l’épidémie d’un mystérieux coronavirus a touché des centaines de personnes, seront soumis aux caméras thermiques à leur arrivée à l’aéroport de Dubaï, l’un des plus importants au monde, ont annoncé jeudi les autorités.

PÉKIN RÉAGIT

La ville de Pékin a annoncé jeudi l’annulation des très populaires festivités prévues à l’occasion du Nouvel an chinois, en raison de l’épidémie virale qui a déjà tué 17 personnes en Chine.

Le congé du nouvel an démarre vendredi pour une semaine. Les Pékinois se rassemblent habituellement à cette occasion par centaines de milliers dans des parcs pour assister aux traditionnelles danses du lion et du dragon.

Dangerosité, propagation… Trois questions sur le mystérieux virus chinois

PROTECTION

Le port du masque de protection, déjà très plébiscité en temps normal dans les pays d’Asie du Sud-Est, est désormais obligatoire dans la ville de Wuhan, où le coronavirus chinois a fait son apparition le mois dernier.

Virus chinois : peut-on vraiment s’en protéger avec un masque ?

QUARANTAINE 

Une 2e ville vient d’être placée en quarantaine près de Wuhan. Il s’agit de Huanggang, située à 75 km de Wuhan, considéré comme l’épicentre de l’épidémie.  La circulation des trains à Huanggang, une ville de 7,5 millions d’habitants située à 70 km à l’est de Wuhan, sera interrompue jusqu’à nouvel ordre en toute fin de journée, a annoncé la mairie.

TRANSPORTS A L’ARRÊT

Les transports ferroviaire et aérien étaient suspendus ce jeudi au départ de Wuhan, la ville du centre-est de la Chine où est apparu le nouveau coronavirus, tandis que l’OMS a prolongé sa réunion d’urgence, apprend-on par l’AFP. 

Les quelques 11 millions d’habitants de cette agglomération ne pourront en sortir sans une raison particulière. 

Dans les aéroports, les contrôles de la température se sont généralisés cette semaine dans plusieurs aéroports d’Asie et du pourtour du Pacifique pour repérer et isoler les passagers infectés par le virus. 

Des contrôles ont été mis en place dans cinq aéroports des Etats-Unis, ainsi qu’au Royaume-Uni, au Nigeria et en Italie. 

RASSURANT

Toutefois, l’OMS a salué les actions mises en place par Pékin pour endiguer l’épidémie. Les mesures prises vont “diminuer” les risques de propagation internationale, assure l’instance de santé mondiale.

Interrogé sur les mesures prises dans cette mégalopole de 11 millions d’habitants, d’où les trains et les avions ne peuvent plus partir à compter de ce jeudi, Tedros Adhanom Ghebreyesus a salué des “mesures très très fortes”. “Nous leur (aux Chinois) avons indiqué qu’en prenant des mesures fortes, non seulement ils contrôleront l’épidémie dans leur pays, mais ils diminueront également les risques de propagation de cette épidémie au niveau international”.

OMS

L’OMS a expliqué les raisons pour lesquelles elle avait refusé de s’exprimer quant à savoir si le risque de propagation du virus chinois constituait ou non une urgence internationale. “C’est une décision que je ne suis prêt à prendre qu’en tenant dûment compte des preuves disponibles”, a indiqué son directeur Tedros Adhanom Ghebreyesus.

WUHAN 

La ville d’où est partie le virus, 11 millions d’habitants, continue de sentir les effets de son terrible statut. Les médias chinois ont en effet annoncé que les trains et avions reliant la ville à l’extérieur étaient suspendus.

La décision vise à “contenir efficacement le rythme de la propagation de l’épidémie” et protéger les vies, a expliqué le centre de commandement mis en place contre le virus à Wuhan, selon la chaîne de télévision publique CCTV.

URGENT D’ATTENDRE

Il faudra attendre pour obtenir les conclusions de la réunion d’urgence de l’Organisation mondiale de la santé. L’instance a en effet fait savoir, peu avant 21h, qu’elle prolongeait sa réunion d’urgence d’une journée.

ETUDIANTS EN CHINE

Selon nos informations, l’université de Lille a décidé de suspendre “l’ensemble des mobilités étudiantes vers Wuhan et la province de Hubei”, où sévit notamment le virus. Cette décision, précisée dans un mail interne que LCI a pu consulter, vaut aussi bien pour les séjours à venir que pour ceux en cours, les étudiants concernés étant enjoints à revenir sur le champ. 

Une injonction qui s’accompagne d’un engagement à “rembourser les frais” que nécessiteront ces retours précipités ou ces annulations de déplacement.

PORT DU MASQUE OBLIGATOIRE POUR LES HABITANTS DE WUHAN 

A Wuhan, épicentre de l’épidémie, sur ordre des autorités, le port du masque est obligatoire dans les lieux publics, selon Le Quotidien du peuple. Reste que de nombreux points de vente sont actuellement en rupture de stock. De nombreuses pharmacies n’ont plus ni masque ni de produits désinfectants à vendre. Le ministère chinois de l’Industrie a donc annoncé faire tout son possible pour en augmenter la production, selon l’agence Chine Nouvelle.

ANNULATION DU TOURNOI DE QUALIFICATION OLYMPIQUE DE BOXE 

Un tournoi de qualification de boxe pour les Jeux olympiques de Tokyo-2020, prévu le mois prochain à Wuhan en Chine, centre de l’épidémie du nouveau coronavirus, a été annulé, annonce le Comité international olympique (CIO), confirmant une information de l’agence de presse japonaise Kyodo citant les organisateurs.

Le CIO n’a pas précisé si le tournoi pourrait être délocalisé ailleurs en Chine. Le tournoi de Wuhan, l’un des cinq tournois continentaux qualificatifs pour les JO de Tokyo-2020 et concernant les zones Asie et Océanie, devait se tenir du 3 au 14 février.

RUPTURE DE STOCK

Duan Yueqi, pharmacien dans un centre commercial de Shangai indique à Bloomberg qu’il avait commandé 100 boites de masques, et que son stock s’est écoulé en trente minutes. Les mêmes scènes se sont reproduites à travers le pays. 

NOUVEAU BILAN 

Selon la télévision d’Etat chinoise, le bilan est revu à la hausse. Il fait état de 17 morts. Le nombre total de personnes contaminées s’élève à 444 dans la province de Hubei, épicentre de l’épidémie, ont déclaré des responsables de cette province du centre de la Chine au cours d’une conférence presse télévisée.

SURVEILLANCE AU ROYAUME-UNI ET EN ITALIE

Les autorités britanniques annoncent déployer des équipes médicales pour accueillir les vols directs en provenance de Wuhan, ville du centre de la Chine où est apparu le nouveau coronavirus, tandis que l’Italie va contrôler la température des passagers.

A partir de jeudi, le ministère italien de la Santé a prévu la mise en place d’un “canal sanitaire avec contrôle de la température via un scanner” à l’aéroport de Fiumicino (Rome), relié à la ville de Wuhan par trois vols directs hebdomadaires. “Il est aussi prévu la compilation d’un formulaire qui indique les destinations et le parcours des passagers, une fois débarqués”, a-t-il précisé dans un communiqué. 

OMS TOUJOURS

Alors que la réunion est en cours, qu’est-ce que l’urgence de santé mondiale qui pourrait être décrétée par l’OMS ?

Virus chinois : qu’est-ce que l’urgence de santé mondiale qui pourrait être décrétée par l’OMS ?

OMS 

La réunion de l’OMS à Genève est toujours en cours. Parmi les membres de cette commission, figure un français : le Dr Didier Houssin, de l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire, de l’alimentation, de l’environnement et du travail. Il est également président du Comité d’examen du Règlement sanitaire international. 

ECONOMIE 

Les secteurs du luxe et de l’aéronautique ainsi que celui du tourisme souffrent, depuis le début de la semaine.

Virus chinois : les secteurs du luxe et de l’aéronautique souffrent sur les marchés financiers

EMMANUEL MACRON ET XI JINPING

Selon l’AFP, Emmanuel Macron et le président Xi Jinping se sont entretenus au téléphone à propos du virus. Xi Jinping a assuré à au président français que la Chine avait adopté “des mesures de prévention et de contrôle strictes”, selon des propos rapportés par l’agence Chine nouvelle.

“La Chine est disposée à travailler avec la communauté internationale pour répondre efficacement à l’épidémie et maintenir la sécurité sanitaire dans le monde”, a-t-il promis.

BISBILLES A TAIWAN AU SUJET DE L’OMS

L’apparition à Taïwan d’un premier cas du nouveau coronavirus a été l’occasion pour sa présidente de dénoncer l’exclusion de son île des organisations internationales, notamment l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Taïwan a été exclue des principales institutions internationales sous la pression de la Chine, qui considère l’île autonome comme faisant partie de son territoire et menace de recourir à la force en cas de proclamation formelle de son indépendance. 

Mercredi, Mme Tsai a renouvelé ses demandes afin que Taïwan puisse participer aux réunions de l’OMS et d’autres instances.  “Les considérations politiques ne devraient pas l’emporter sur la protection des personnes”, a déclaré à la presse la présidente. “Je veux une fois encore exhorter l’OMS à ne pas exclure Taïwan pour des raisons politiques”, a-t-elle souligné.

MATCHS DÉPLACÉS 

En raison du risque de propagation, les matches de football féminin qualificatifs pour les JO-2020 qui se dérouleront à Tokyo ont été déplacés, indique à l’instant la Confédération asiatique de football. 

Initialement programmés en février au Wuhan, centre de l’épidémie du nouveau coronavirus qui a fait neuf morts et contaminé des centaines de personnes en Chine, ont été délocalisés dans l’est du pays.

Les équipes de Chine, de Taïwan, de Thaïlande et d’Australie, qui devaient jouer au Wuhan du 3 au 9 février, joueront aux mêmes dates à Nankin, précise l’AFC dans un communiqué.

MACAO 

Les autorités macanaises annoncent ce mercredi, un premier cas confirmé du virus, décelé chez une femme d’affaires de 52 ans qui était arrivée dimanche en train en provenance de la ville voisine de Zhuhai. Cette dame était descendue au New Orient Landmark Hotel avec deux amis qui sont sous surveillance médicale depuis son hospitalisation mardi. 

Les autorités ont ordonné à tous les employés de ses casinos de porter un masque, pour endiguer l’épidémie. Nombre de pays asiatiques ont pris des mesures particulières pour détecter les éventuelles personnes porteuses du nouveau coronavirus. 

LE VIRUS “2019-nCOV”

Les scientifiques chinois ont mis à disposition de la communauté scientifique mondiale, le génome de ce virus, baptisé “2019-nCOV” pour permettre aux experts de créer des tests de dépistage

LES FAITS EN VIDÉO

Nos explications sur ce virus. 

‘ : ‘‘ wrapper.innerHTML = content.replace(/escaped-script>/g, ‘script>’); });
]]>

LE POINT 

– Le bilan a été revu à la hausse, ce mercredi à la mi-journée. Il fait état de 17 morts et de centaines de personnes contaminées en Chine. Li Bin, le vice-ministre de la commission nationale de la Santé a précisé que le virus avait été diagnostiqué auprès de 440 patients.

– Selon les experts chinois, le virus pourrait muter et se propager plus facilement.

– Dans la ville de Wuhan, le port du masque est devenu obligatoire. 

– Un premier cas a été diagnostiqué aux Etats-Unis, un autre à Macao.

– L’OMS se réunit ce mercredi à Genève à 12h, heure de Paris, pour déterminer s’il convient de déclarer une “urgence de santé publique de portée internationale”.

– En France, le risque est “faible mais ne peut pas être exclu”, a déclaré la ministre de la Santé, Agnès Buzyn.

>> Tout comprendre des termes utilisés pour parler de ce virus 

THAÏLANDE 

Les affiches à destination des thaïlandais où le virus a été détecté.

EN FRANCE 

Agnès Buzyn assure que le virus est sous surveillance.

AUSTRALIE : L’HOMME À L’ISOLEMENT N’EST PAS ATTEINT 

Des analyses ont permis d’établir qu’un homme placé à l’isolement à son domicile de Brisbane, dans l’est de l’Australie, n’était en fait pas porteur du nouveau virus chinois, ont annoncé les autorités australiennes.

Le cas de cet homme était considéré comme suspect car il présentait des difficultés respiratoires, alors qu’il était récemment rentré de Wuhan, la ville du centre de la Chine considérée comme le foyer de l’épidémie.

Un porte-parole des autorités sanitaires de l’Etat du Queensland a indiqué que les analyses avaient établi qu’il n’était pas porteur du nouveau coronavirus.

NIGERIA 

Au Nigéria, un épidémiologiste, Olaolu Aderinola assure que son pays travaille à la non propagation du virus.

PRÉVENTION 

Le consulat espagnol à Pékin met en garde ses expatriés.

COREE DU NORD

La Corée du Nord va fermer ses frontières aux touristes pour se protéger du coronavirus. Plusieurs pays ont renforcé les contrôles aux aéroports en raison de cette épidémie repérée en décembre dans la ville chinoise de Wuhan et qui s’est propagé ailleurs en Asie et jusqu’aux Etats-Unis.

MUTATION ? 

Le bilan du nouveau coronavirus s’est encore alourdi mercredi en Chine, où les autorités ont fait état de neuf morts et averti que le virus pourrait “muter” et se propager plus facilement. 

Chine : le nouveau virus pourrait muter et se propager plus facilement

Une propagation qui suscite de vives inquiétudes. La Chine a publié mercredi 22 janvier un nouveau bilan des morts générés par ce mystérieux virus semblable au Sras – syndrome respiratoire aigu sévère – et transmissible entre humains qui sévit dans le pays, portant le nombre de victimes mortelles à 22. Depuis le mois dernier, quelque 400 autres cas ont été confirmés dans l’Empire du Milieu, et près d’un millier de patients sont actuellement en observation.

Mais la Chine n’est pas seule à y faire face. De fait, trois autres pays d’Asie, le Japon, la Corée du Sud et la Thaïlande, tandis qu’en Australie, un homme présentant les symptômes de ce coronavirus a été placé à l’isolement à son domicile. Un cas a également été recensé aux Etats-Unis. Aux Philippines, les autorités sanitaires cherchaient, elles, à déterminer si la pathologie dont souffre un enfant de 5 ans pouvait y être lié. 

Lire aussi

Preuve de la préoccupation, désormais planétaire, et de la crainte d’une possible épidémie, l’Organisation mondiale de la santé doit tenir ce mercredi à Genève une réunion d’urgence sur la question.

Suivez les dernières informations en direct dans le fil ci-dessus 

Sur le même sujet

Et aussi


Advertisements

Leave a Reply