EN DIRECT – Coronavirus: les tests des rapatriés qui présentaient des symptômes sont négatifs – Le Figaro

Spread the love

A VENIR : Début du direct :

EN COURS : Mis à jour

TERMINE : Fin du direct :

xxxxxx. xxx xxxx xxx.

«Pour les Chinois qui sont en France, l’ambassade a émis de nombreuses recommandations, notamment d’éviter les visites entre eux, et, pour ceux revenant de Chine, de rester chez eux en quarantaine pendant 14 jours», a expliqué sur Europe1 Lu Shaye, l’ambassadeur de Chine en France. Alors que de nombreux pays ferment leurs frontières à la Chine, Lu Shaye a déclaré penser «qu’il n’est pas nécessaire d’arrêter le commerce avec la Chine. Nous comprenons les inquiétudes des autres pays, mais nous ne pensons pas que ce soit nécessaire de couper complètement les lisons avec la Chine, puisque le pays a même dépassé les recommandations de l’OMS».» LIRE AUSSI – «Rentre chez toi, garde ta maladie!»: quand le coronavirus sert d’excuse au racisme antiasiatique

Concernant la recrudescence des violences envers la communauté asiatique liée au coronavirus, Lu Shaye a dit espérer croire à «des cas isolés». «Les Français ont tous exprimés leur solidarité à la Chine. L’épidémie n’a pas de frontières et ne distingue pas les nationalités, personne n’est à l’abri de cette menace. La discrimination doit être condamnée». 

Christophe Denfert, directeur scientifique de l’Institut Pasteur, lance un appel aux dons sur le site de la fondation pour développer un vaccin contre le coronavirus : «Nous lançons un appel aux dons, une collecte pour financer les travaux réalisés sur les maladies infectieuses, nous avons besoin d’un million d’euros». Depuis la propagation du virus, l’Union européenne a débloqué 10 millions d’euros pour la recherche. Après des équipes chinoises et australiennes, l’Institut Pasteur en France est parvenu le vendredi 31 janvier à mettre en culture des souches du virus, étape importante vers un vaccin et un traitement.

«Pourquoi sors-tu sans masque?», «Tu devrais rentrer chez toi et te laver les mains», «Hé toi le Monsieur avec le manteau rose, mets ton masque!», sermonne un drone des passants dans les rues en Chine. Ces images ont été publiées par un des journaux officiels du gouvernement mais avaient d’abord été envoyées sur le réseau social chinois Weibo par le blogueur aux 200.000 abonnés Guo Junjie, qui espérait «pouvoir contribuer à renforcer les pratiques de prévention pendant l’épidémie de coronavirus», a-t-il déclaré à Beijing News. Dans une de ces vidéos devenue virale, les habitants d’un village de Mongolie sont surpris lorsqu’ils entendent la voix désincarnée d’un drone planant les avertir des risques du coronavirus et de l’importance de porter un masque.

Selon le secrétaire d’Etat à la santé Adrien Taquet, une vingtaine de rapatriés Français arrivés ce dimanche 3 février en France présentaient des symptômes du 2019-nCoV mais «les tests sur la vingtaine de rapatriés qui présentaient des symptômes hier n’étaient pas liés au coronavirus, mais il fallait vérifier». Parmi les passagers de ce deuxième vol vers la France, 36 au total présentaient des symptômes possibles de coronavirus. Seize ont poursuivi leur voyage vers leurs pays d’origine et les 20 autres Français, maintenus à l’isolement sur la base d’Istres, se sont soumis à un test de dépistage, a déclaré dimanche soir la ministre de la Santé, Agnès Buzyn.  Ces derniers ont passé la nuit dans un des deux centres d’hébergement, celui de Carry-le-Rouet étant privilégié pour les familles et celui d’Aix en Provence pour les couples et les personnes seules. 
Un neuvième cas de contamination au coronavirus 2019-nCoV a été confirmé ce dimanche 2 février aux Etats-Unis, à Santa Clara, dans la baie de San Francisco, chez une patiente de retour de la province du Hubei,ont annoncé les autorités sanitaires de Californie. La patiente a été placée à l’isolement. Il s’agit du second cas confirmé à Santa Clara, une ville située à environ 65 km de San Francisco. La Maison blanche a décrété l’état d’urgence sanitaire sur le territoire américain, et l’entrée est désormais interdite aux ressortissants étrangers s’étant récemment rendus en Chine.
Le ministre allemand de la Santé Jens Spahn a annoncé ce dimanche 2 février que les pays du G7 vont se concerter pour apporter une réponse «uniforme» face à l’épidémie. De nombreux pays ont déjà multiplié les mesures de protection: Etats-Unis, Australie, Nouvelle-Zélande, Irak et Israël et les Philippines notamment ont interdit l’entrée sur leur territoire aux étrangers s’étant récemment rendus en Chine. La Mongolie, la Russie et le Népal ont fermé leur frontière terrestre avec la Chine. Parallèlement, les opérations de rapatriement d’étrangers se poursuivent: un deuxième avion français ramenant des passagers de 30 nationalités différentes de Wuhan a atterri ce dimanche 2 février dans le sud-est de la France, et un avion transportant 167 Marocains a atterri au Maroc.
Ce dimanche 2 février, le confinement de Wuhan a été étendu à Wenzhou, ville portuaire de plus de 9 millions d’habitants située à quelque 800 km à l’est de Wuhan. Seule une personne par foyer est autorisée à sortir une fois tous les deux jours pour faire les courses.
Face à un système hospitalier débordé, la ville doit accueillir ce lundi 3 janvier de premiers malades dans un hôpital construit dans le délai record de 10 jours. La construction de cet «Hôpital de la montagne du Dieu du Feu» a eu lieu à grand renfort de propagande, avec des images diffusées en boucle à la télévision. Un service de vidéo en ligne permet de suivre en permanence l’évolution des travaux sur le site, qui doit accueillir un millier de lits. Une équipe médicale de 1400 militaires prendra soin des patients. Un autre hôpital encore plus grand (1600 lits) est en construction dans la ville. Il doit ouvrir ses portes dans quelques jours.

» À voir aussi – Coronavirus: la construction de deux hôpitaux à Wuhan en timelapse



Si la série de 10 jours fériés en Chine s’est achevée théoriquement ce dimanche 2 février, le pays continuait à fonctionner au ralenti, beaucoup d’entreprises ayant prolongé d’office les congés d’une semaine ou permis à leurs employés de travailler à la maison. À Shanghai, capitale économique du pays, un immeuble de bureaux interdisait ainsi aux salariés d’accéder à leur lieu de travail, citant un arrêté municipal repoussant la reprise de l’activité au 10 février. À Pékin, où la quasi-totalité des habitants se recouvrent le visage d’un masque de protection, les quartiers d’affaires restaient largement déserts, avec une circulation automobile très inférieure à celle d’un week-end calme. Des contrôles de la température corporelle ont lieu systématiquement aux entrées d’immeubles de bureaux ou de lieux publics comme les parcs. Le gouvernement a octroyé trois jours de congés supplémentaires dans l’espoir de retarder le retour vers les villes des centaines de millions de travailleurs migrants retournés dans leur province pendant le Nouvel An lunaire.

» LIRE AUSSI – Coronavirus: la peur d’un ralentissement chinois fait baisser les Bourses et le pétrole

L’Organisation mondiale de la santé a annoncé que les Philippines ont signalé dimanche 2 février le premier décès hors de Chine, un Chinois de 44 ans originaire de Wuhan. Ce lundi 3 février, le bilan est de 362 morts (361 en Chine, un aux Philippines), et plus de 17.200 contaminations. Il y a désormais eu en Chine continentale plus de morts dus à ce coronavirus qu’à l’épidémie de Sras (syndrome respiratoire aigu sévère), qui y avait fait 349 victimes en 2002-2003.
– Trois cent soixante et un morts: le bilan du nouveau coronavirus dépasse désormais celui du Sras en Chine continentale. Lépidémie de Sras (syndrome respiratoire aigu sévère) avait fait 349 victimes en 2002-2003. Au total, 17.205 cas de contamination ont été recensés dans le pays, selon le bilan arrêté au soir du 2 février, soit 2.829 supplémentaires par rapport à la veille.- Les Bourses chinoises dévissent de 9% : les Bourses de Chine continentale s’effondraient ce lundi de presque 9% dans des marchés paniqués par l’épidémie de pneumonie virale et son impact économique, pour leur première séance après la longue interruption des congés du Nouvel An lunaire. La banque centrale chinoise avait annoncé l’injection de 1200 milliards de yuans ppour contrer l’impact de l’épidémie. Retrouvez toutes les informations dans notre article.

– Une vingtaine de rapatriés en France présentent des «symptômes»: un deuxième avion de rapatriés de Chine, ramenant 250 personnes, a atterri  dimanche vers 14h30 sur la base militaire d’Istres dans les Bouches-du-Rhône. Dans l’appareil, qui avait décollé dans la nuit de samedi à dimanche, se trouvait des ressortissants de 30 nationalités, en comptant les Français. Une vingtaine de personnes sont restées dimanche soir à l’aéroport d’Istres, attendant le résultat de tests car elles présentaient des symptômes de contamination au nouveau coronavirus, a annoncé la ministre de la Santé Agnès Buzyn. Les résultats devraient être connus dans la journée de lundi: en fonction, les personnes seront soit hospitalisées si le test est positif, soit elles pourront rejoindre un centre de confinement choisi par les autorités, la résidence hôtelière de Carry-le-Rouet près de Marseille ou une caserne proche d’Aix-en-Provence.

Bonjour à tous, nous allons suivre ensemble en direct tout au long de la journée les dernières informations concernant l’épidémie de coronavirus.

Leave a Reply