EN DIRECT – Coronavirus: l’épidémie prend de l’ampleur en France, les voyages scolaires annulés – Le Figaro

Spread the love

A VENIR : Début du direct :

EN COURS : Mis à jour

TERMINE : Fin du direct :

xxxxxx. xxx xxxx xxx.

«Notre objectif est de ralentir et d’empêcher la libre circulation du coronavirus sur notre territoire», a déclaré le premier ministre en visite au CHU de Bordeaux pour «saluer le travail remarquable» des équipes soignantes. C’est dans cet établissement de santé qu’un des premiers cas a été soigné et où deux personnes sont encore prises en charge. «Mais pour que la lutte contre le virus soit efficace, il faut que chaque Française, chaque Français devienne un acteur de ce combat», a-t-il poursuivi, rappelant les gestes essentiels. «Se laver les mains, toutes les heures, au savon pendant 20 à 30 secondes de façon très méticuleuse est probablement la meilleure façon de lutter contre la circulation du virus», conseille le premier ministre qui recommande aussi d’éternuer dans son coude. Le locataire de Matignon a également rappelé que «dans chaque département», il y avait un centre hospitalier «préparé avec des équipes de samu préparées»

Alors que le nombre de patients touchés par le coronavirus progresse en France et que les recommandations consistent notamment à bien se laver les mains, parents d’élèves et enseignants pointent du doigt sur Twitter l’absence de savon et d’essuie-main dans les écoles. 

La Hongrie a annoncé dimanche qu’elle fermait l’accès de ses «camps de transit» frontaliers aux demandeurs d’asile en raison des risques de propagation du coronavirus, au moment où des milliers de migrants tentent de rallier l’UE depuis la Turquie. «Le gouvernement hongrois a parfaitement raison de le faire» car «le fait d’avoir des milliers ou des dizaines de milliers de personnes qui viennent de pays parfois non identifiés, et dont certains sont touchés par le coronavirus, et qui viendraient sur le territoire hongrois, ça constitue évidemment une menace», a déclaré sur Public Sénat le vice-président du groupe Identité et démocratie au Parlement européen, où siègent les élus du Rassemblement national.
Le Premier ministre israélien, qui joue son avenir politique dans des élections législatives s’annonçant serrées, a appelé la population à voter malgré la crainte du nouveau coronavirus. «Cette affaire de corona(virus) est totalement sous contrôle. Les gens peuvent voter en toute confiance», a déclaré M. Netanyahu après avoir placé son bulletin dans l’urne dans un bureau de Jérusalem. 

Jusqu’à présent, dix cas de nouveau coronavirus ont été confirmés en Israël. Lundi, les autorités ont prévu des bureaux de vote spécifiques pour environ 5600 Israéliens recensés comme entrés en contact avec des personnes contaminées ou ayant voyagé dans les pays touchés par l’épidémie.

» À voir aussi – Israël: les législatives s’adaptent aux mises en quarantaine



Le directeur général de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) a annoncé ce matin le lancement d’une application mobile pour contenir l’épidémie de coronavirus en France. Celle-ci permettra d’avoir des informations mais surtout de se signaler pour ne pas forcément appeler le 15, explique Martin Hirsch, interrogé sur RTL ce matin. Avec la hausse du nombre de cas en France, l’AP-HP a fait évoluer sa stratégie et cherche à limiter la propagation du virus, en diminuant les déplacements dans les hôpitaux. “Au lieu de dire systématiquement à quelqu’un qui peut avoir des symptômes qui ressemblent à la grippe de venir se faire dépister à l’hôpital”, le patron de l’AP-HP propose un suivi à distance, “par téléphone ou par appli” pour les personnes qui n’auraient pas besoin d’être hospitalisées. 

Le gouvernement a publié un document pour préparer les personnels de santé à une possible épidémie de coronavirus. Ce plan de lutte est divisé en trois phases.



La question n’est toujours pas tranchée en ce milieu de matinée. Face au crainte du personnel, le musée du Louvre a fermé ses portes hier. «Une réunion d’agents du musée est en cours pour décider de l’ouverture ou non aujourd’hui», a indiqué lundi matin une porte-parole du musée, alors que l’établissement, qui devait ouvrir normalement à 9H00, gardait portes closes dans l’attente de l’issue de la réunion.

Les ministres des Finances du G7 et ceux de l’Eurogroupe auront un entretien téléphonique cette semaine pour «coordonner leurs réponses» face à l’impact du coronavirus sur la croissance mondiale, a indiqué lundi le ministre français, Bruno Le Maire.
«Nous aurons cette semaine une réunion par téléphone -parce qu’il faut éviter de trop se déplacer- des ministres du G7 pour coordonner leurs réponses», a affirmé M. Le Maire sur France 2. Une réunion similaire de l’Eurogroupe est également prévue mercredi, a-t-il précisé, ajoutant qu’ «il y aura une action concertée».

L’industrie touristique européenne a perdu un milliard d’euros par mois depuis janvier en raison de l’épidémie de coronavirus, qui a fait chuter le nombre de touristes chinois, a dit lundi le commissaire européen au Marché intérieur, Thierry Breton. «C’est depuis janvier en Europe deux millions de nuitées en moins pour l’industrie touristique européenne et c’est donc à peu près un milliard d’euros en moins (…) par mois», a déclaré Thierry Breton sur l’antenne de BFMTV. 
Le ministre de l’Économie Bruno Le Maire s’attend à un effet de l’épidémie du coronavirus sur la croissance française «beaucoup plus significatif» que ce qu’il prévoyait jusqu’à présent, à savoir 0,1 point, a-t-il affirmé lundi sur France 2. Face au ralentissement attendu de la croissance, le ministre s’est dit prêt à «débloquer ce qu’il faudra» pour venir en aide aux entreprises françaises. Il attend également «une action concertée» du G7 et des pays de la zone euro.



» Lire aussi – Coronavirus: après une bonne année 2019, les géants du CAC 40 en plein doute

Alors que les élections municipales se profilent, 25% des Français interrogés dans le cadre d’un sondage publié aujourd’hui dans Le Parisien ont peur de se rendre dans les bureaux de vote. Face à la progression de l’épidémie, plus de 50% des Français sont inquiets à l’idée de se rendre dans un stade et d’utiliser les transports en commun. Arrivent ensuite les bars et les boîtes de nuit (49%), les lieux culturels (expositions, cinéma) et salons (41%), les restaurants (32%), faire ses courses (31%), son lieu de travail (26%) et les bureaux de vote (25%).



Une majorité (60%) se dit enfin inquiète «à l’idée de serrer la main ou de faire la bise» à des Asiatiques, des étrangers en général (57%) et des Italiens (56%).

» Lire aussi – Les commandes de nourriture dans les drives augmentent

C’est l’un des enseignements d’un sondage Ifop publié lundi dans Le Parisien. Interrogés sur l’action des pouvoirs publics face au coronavirus, 57% des Français pensent que le gouvernement «a caché certaines informations». Mais 48% estiment qu’il a communiqué de «manière claire» et «réagi rapidement».
Le nouveau coronavirus inquiète près de deux tiers des Français, davantage que d’autres épidémies comme la grippe A/H1N1 de 2009 ou Ebola. 61% des personnes interrogées font part de leur inquiétudes pour elles et leur famille, 42% se disant «plutôt inquiètes», et 19% seulement «tout à fait inquiètes», selon cette enquête réalisée pour le site d’information santé llicomed.com, au lendemain de l’annonce du premier décès français de la maladie, le 26 février.

Il s’agit d’un niveau record comparé à d’autres crises sanitaires comme la grippe aviaire de 2005-2006 (environ 35% de Français inquiets), la grippe A/H1N1 de 2009 (35%) et le virus Ebola (55% en 2014), détaille le sondage. Le niveau est le plus élevé chez les 65 ans et plus (64%), qui sont les plus à risques, mais les 18-24 ans se disent tout de même inquiets à 60%.

» À voir aussi – Comment se protéger du coronavirus



Plusieurs centaines de touristes chinois en vacances à Bali font tout pour rester sur l’île tropicale indonésienne et éviter de rentrer chez eux où ils craignent à la fois une contamination par le nouveau coronavirus et la gestion de l’épidémie par Pékin.



Près d’un millier de Chinois déjà sur place ont demandé des extensions de visa pour rester sur l’île des Dieux alors que la Chine compte plus de 2900 morts dus au Covid-19 et que des provinces entières sont immobilisées. «Je suis un réfugié international», a réagi Steve Li, manager d’une entreprise européenne dans une grande ville chinoise, interrogé dans un centre commercial de luxe de la capitale balinaise, Denpasar. «La Chine est comme une grande prison et les villes sont fermées», ajoute-t-il. Il n’est pas convaincu non plus par le pouvoir chinois qui affirme que l’épidémie est sous contrôle.

Le leader d’un mouvement religieux controversé lié à la moitié des cas de coronavirus en Corée du Sud a présenté lundi ses excuses pour la responsabilité de son organisation dans la propagation de l’épidémie. «Je voudrais présenter mes excuses sincères aux gens, au nom des membres», a déclaré aux journalistes à Gapyeong (nord) Lee Man-hee, le fondateur de l’Eglise Shincheonji de Jésus, qui est accusée par ses détracteurs d’être une secte.
Sur son site internet, le ministère de l’Éducation nationale annonce que, «compte tenu du passage au stade 2 du plan de prévention et de gestion, le gouvernement a décidé le 29 février que l’ensemble des voyages scolaires à l’étranger et, en France, dans les zones identifiées comme des “clusters” sont suspendus jusqu’à nouvel ordre».Il revient donc aux autorités académiques d’interdire tout départ prévu à l’étranger ou dans les deux « clusters », ou regroupements de malades, situés sur le territoire national dans l’attente de consignes gouvernementales autorisant la reprise de ces voyages.

» À voir aussi – Coronavirus: la France n’a pas «de mesure drastique à prendre»



» Pour en savoir plus, lire notre article ici

Plusieurs mesures ont été prises dans les deux principaux foyers de propagation du virus en France, c’est-à-dire dans l’Oise (47 cas) et la commune de La Balme-de-Sillingy (10 cas) : 

• Tous les rassemblements sont interdits jusqu’à nouvel ordre.
• Dans l’Oise, les établissements scolaires et périscolaires de l’agglomération de Creil et des communes de Crépy-en-Valois, Vaumoise, Lagny-le-Sec et Lamorlaye ne rouvrent pas lundi après la fin des vacances d’hiver, et resteront fermés jusqu’au 14 mars inclus. Ailleurs en revanche, les élèves de retour de Lombardie et de Vénétie, deux des régions très touchées en Italie, pourront retourner à l’école dès lundi.
• Dans les cinq communes de l’Oise particulièrement touchées et à La Balme, les habitants sont également encouragés à limiter leurs déplacements et télétravailler.

Le Morbihan, où 9 cas ont été détectés dimanche, est aussi soumis à quelques restrictions. Tout rassemblement y est interdit et dans les trois communes touchées (Auray, Carac’h et Carnac), les établissements scolaires, les crèches et l’accueil périscolaire sont également fermés jusqu’au 14 mars. 

Un septuagénaire est mort des suites du coronavirus samedi dans la région de Seattle, ont annoncé dimanche les autorités de santé de l’État du Washington, ce qui constitue le deuxième décès lié à la maladie sur le territoire américain. Samedi, les mêmes autorités avaient annoncé le décès d’un homme d’une cinquantaine d’années, dont la santé était déjà fragile avant même de contracter le virus.

«À la suite des décisions gouvernementales d’interdire des rassemblements de plus de 5000 personnes en milieu confiné, nous avons pris avec regret la décision d’annuler l’édition 2020», a indiqué le président du salon, Vincent Montaigne, dans un communiqué dimanche soir. Le salon devait se tenir du 20 au 23 mars. » Pour plus d’informations, lire notre article ici

En Chine, les autorités ont annoncé lundi 42 nouveaux décès, portant le bilan de la maladie dans le pays à 2912 morts et celui dans le monde à plus de 3000. L’épidémie de Covid-19 semble toutefois faiblir dans le pays, où des mesures de quarantaine draconiennes ont visé plus de 50 millions de personnes.
En revanche, l’épidémie continue de s’aggraver dans plusieurs autres pays du monde. Notamment en Europe : en Italie, quelque 500 nouveaux cas ont été recensés dimanche, un bond spectaculaire qui porte le nombre de contagions à près de 1700 dans le pays. Cinq nouveaux décès ont par ailleurs été rapportés, portant le bilan à 34 morts dans la péninsule, toujours dans trois régions du nord du pays: Lombardie, Emilie-Romagne et Vénétie. La France, nouveau foyer aigu de la contamination en Europe, recense 130 cas et deux morts.

» Pour en savoir plus, lire notre article ici

Bonjour à tous, nous allons suivre ensemble en direct ce lundi les dernières informations concernant l’épidémie de coronavirus.

Leave a Reply